•  

    Trap me anywhere

     

    POV ….

     

     La plus part des personne de mon espèce déteste les zoo, ces endroit plein de faible humain, naïf au possible et si sur d'eux, si hautain. Les humains se pense être les plus grand prédateurs de la terre et se crois obliger de dire « nous les protégeons » au lieu d'avouer qu'il ne fond qu’utiliser les animaux pour leur propre profits, qu'il soit chasseur ou protecteur.

    Je suis dans un zoo, dans le nord de la France. Depuis quelque année déjà, je me suis retrouver chasser par les miens, une prime a été émise sur ma peau, comme une épée de Damoclès. Je suis un Métamorphe, un être que les humains désigne comme un mythe, une légende ou sortis de l'imagination d'auteur de roman a sucés. Même si ce qu'ils ont inventé de sont pas vraiment réelle. Dans certain livre, les lycanthrope ou homme-loup, se transforme en d’énorme monstre, humanoïde et poilu. Ces assez comique mais, totalement faux. Dans d'autre, il se transforme en loup d'une taille gigantesque et plus risible qu'impressionnante.

    Les plus proche, sont ceux qui montre qu'il se transforme comme des loups de taille habituel. La vérité c'est que cela change en fonction des individus. Certain sont petit, d'autre grand... Mes congénère, depuis qu'il me chasse rend ma vie difficile, enfin jusqu'à il y a 5 mois, ou j'ai réussi a m débrouille pour être récupérer par les humains qui s'époumone a sauvé les animaux en les mettant en refuge ou en zoo. Je préférer ma forme animal, l'humain me créer trop de problème, trop de difficulté pour vivre, les humains se complique la vie sous d' innombrable forme.

    J'ai été « capturer » en Russie, bien sure, je l'ai voulus et est choisis. Après quelque semaines passer dans des cage affreusement petite, des centre de protection animalière, je suis arrive dans le zoo en France. Un grand enclos donc une partie s'ouvre sur un espace ouvert. En Fait, Il y a une partie ou les visiteurs sont a pied et une autre en voiture. De quoi s'amuser, lorsque ces dernier se stops pour prendre des photos, en montant sur leurs voiture pour dormir. J'ai réussi a bloquer une famille entière de cinq personne durant deux heures, jusqu'à être chasser sur capot du véhicule par un des gardiens du zoo appeler a la rescousse. La France n'est pas forcement chaude, et les capot chauffer par le moteur peuvent être agréable certain jours, d'où ma tendance a allier plaisir – a la vue des visage surpris et apeurer – et chauffage du moteur.

     L'administration du zoo m'a semble-il acheter cher, oui les humains se prétendent les protecteur des animaux mais il n'en recherche pas moins, en échange de cette protection a récolter de l'argent. Oui, je suis a moitié humain – mes congénère dirait même, que je suis humain a moitié animal. A mon sens pourtant je suis animal, ayant la capacité de se transformer si besoin en homme. C'est pour cela que je reste sous ce que j'appelle ma vrais forme, celle de l'animal que je suis et non ma forme, humain et contrainte a temps d'obligation qu'elle en deviens affreusement gênante et fatiguant. Je n’utilise pas d’énergie a la garder, juste a en propre forme. Transformation, d’ailleurs au contraire des romans, n'est pas rapide, indolore et acceptable a la vue.

     J'en ai vu beaucoup, s'habituer a cette phase de transformation a force d'y recourir. Beaucoup de lycanthrope par exemple, voir la majorité en font partie, se transformation ( comme les humains se plaisent a croire, qu'il y sont obliger), seulement a la pleine lune. Je dirais que moi, au contraire, je me transforme en homme seulement lorsque que je veux baisé. Oui, j'aurais beau le nié, je trouve que l'amour physique sous ma forme humaine est beaucoup plus forte que lorsque je m’accouple avec une tigresse – une vrais.

     Il fait nuit, le zoo est plus calme, les animaux dorme oui. Ont prend souvent un rythme humain dans un zoo étant donner que l'ont ne nous nourris que la journée. Même si, quand le zoo ferme et a l’abri des regards les gardiens libèrent dans certain partis du zoo des animaux non pas destiner a être protéger mais bien bouffer... Ils ne peuvent pas privée un prédateur de ce qu'il sais faire et fait de nature : chasser. La nuit donc, les jours ou les animaux sont lâcher dans le zoo, se retrouve animer. Je ne chasse pas, mon côté humain peut-être – enfin, si je chasse parfois mais je laisse se plaisirs a ceux qui en ont besoin. Nous ne somme pas enfermer dans des minuscules cage pour la nuit, laisser en liberté c'est ce qui fait que j'ai décidé de rester ici. Une bonne protection, une bonne cachette et surtout agréable.

    Les metamorphes, haïsse les zoo. Il pense que c'est une abomination créer par l'homme dans le simple but de démontrer sa supériorité – enfin soit disant supériorité – sur toute autres espèces. Des animaux en cage, contrôle par les hommes et regarder par d'autres. Oui, c'est le cas je le pense aussi toute fois, je laisse ma fierté de côté pour garder la vie. Si les autres méta me trouve, je serais obliger de combattre et je finirais bien par mourir. Je préfère donc resté ici, en tant qu'animal, nourris et loger, là où n'importe qu'elle congénère n'oserais jamais m'imaginer.

     Comme les Hommes, personne n'imaginerais que je suis là, qui se cacherais là où personne comme moi ne voudrais être ? Je suis en cage, oui aussi grand soit-elle, je suis en cage mais, rien n'y personne ne me feras la quitter tant que l'épée de Damoclès ne me menacera de mort. Je ne regrette pas mon geste, jamais ! Les années passerons et il me croirons mort, ce n'est qu'a se moment que je sortirais d'ici -sous ma forme humaine, pour plus de discrétion.

    Toute fois, pour l'instant je préfère dormir...

     

    POV Liam

     

    Je quitte la maison sans oublier de refermer derrière moi. Bah oui, ce serait stupide qu'on nous vol... mes parents me tomberaient dessus en poussant une bonne gueulée. Je m'arrête et mes lèvres s'étirent dans un sourire triste. Ce serait peut-être une bonne idée pour qu'ils me portent un peu d'attention... je me donne une claque mentale en me sermonnant. Non mais ça suffit les plainte et les jérémiades...J'ai un toit sur la tête, je ne vis pas dans la misère et le frigo est toujours bien remplis... Je n'ai pas de raison de me plaindre. Je soupirs... se sont mes parents et leur travail compte plus que tout, c'est ainsi et pas autrement, pourquoi est-ce que je me démoralise avec des choses qui sont inéluctable et dont je suis censé être habituer. Je me remets en route, prends le bus et m'assoit dans le fond avant de regarder défiler le paysage faisant le vide dans ma tête.

     Lorsque les haut-parleurs annoncent l'arrêt du zoo, je me lève, presse le bouton et descends quand le véhicule s'arrête. Je m'avance vers les guichets, paye une entrée et pénètre dans le Zoo. Je suis déjà venu hier... mais je n'ai pas pu tout voir, c'est si grand. Je regarde le plan... Et si j'allais voir les félins... je regarde l'endroit où ils se situent puis me met en route.

     Ah! Je ne me suis pas présenté. Je me nomme Liam... Liam Anderson. Lycéen, j'ai deux semaines de vacances depuis hier. Vous l'aurez peut-être comprit avec mon nom et mon prénom, je suis originaire d'Amérique. J'y ai vécu les 17 premières années de mon existence. Ca fait presque deux mois que nous avons déménager en France pour le travail de mon père. Je suis une personne qu'on pourrait qualifier de discret et aussi d'assez peureux. J'ai beaucoup de peine à allé vers les autres et encore plus à m'ouvrir. Je suis ainsi depuis... mmh... toujours? J'ai quitté l'Amérique en laissant derrière moi mes deux meilleurs amis, amis d'enfance, seuls personnes avec qui j'entretenais des liens qu'on pourrait qualifié d'amitié.

     J'arrive enfin devant la partie des félins... plus précisément l'enclos des tigres. Il y a une partie vers le coins piétons avec des grillages, mais un bon mètre de protection nous protège des félins. On peut parcourir une partie de l'enclos grâce à des tunnels aux vitres transparentes mais très peu pour moi. Je suis ce qu'on pourrait qualifier de "claustrophobes". J'ai toujours eu de le peine à être dans des endroits clos et petits, dans ces moments, j'ai tendance à avoir des crises de panique et à manquer d'air.

     Je regarde l'enclos... c'est assez impressionnant. Il y a environ une quinzaine de tigre adultes et je compte cinq petits. Mon regard est vite attiré par un tigre allongé sur l'herbe... il est à couper le souffle. Je n'arrive pas à détacher mon regard de lui. Il doit faire sans déconner plus de 4 mètres de long... et plus d'1m45 de haut. Sa fourrure est magnifique et il semble si... noble. Je crois l'avoir vu en photo... je prends mon guide et tourne les pages jusqu'à arriver sur la présentation des félins. C'est un... tigre de Sibérie? Il est vraiment beau...

     Il n'y a pas beaucoup de monde, je suis la seul personne du coté des grillages alors que dans le tunnel, je n'aperçois qu'une famille et un couple. Il est un peu trop tôt pour les familles avec des enfants de bas âge... le Zoo n'a ouvert ses portes qu'il y a un quart d'heure et la température froide de ce matin n'est vraiment pas pour aider. Enfin... pas pour me déplaire... je préfère qu'il y ait peu de monde à le surplus de foule... je suis pourtant pas agoraphobe mais je n'ai jamais été très à l'aise dans la foule.

     

    POV Keyvan

     

    La journée est assez calme, peu de gens, une famille avec enfant dans le tunnel, une des femelles semble attirer par un des enfants, c'est assez amusant a voir, souvent elles veulent les prendre avec elle. Les humain pense qu'elle veulent les manger mais, non c'est une toute autres envie qui les animent.

     

    Devant les grilles je vois un jeune homme, je ne sais pas trop ce qu'il a mais, il semble si... attirant. Je finis par m'approche doucement, il me fixe. Une petit fille arrive derrière en courant et s'accroche a la rambardes de sécurité. Elle cris a deux personne derrière elle « Maman ! Maman ! Regarde le tigre ! »

     Le garçon lui, ne bouge pas, il me fixe, c'est yeux sont grand, vert comme les feuilles des arbres le printemps. Je n'ai jamais vu d'humain avec de tel lueurs dans les yeux, un jaune hypnotique qui me donne envie de m'approche. Tellement qu’inconsciemment, j'avais posé les patte sur cette grille qui enferme les tigres – moi. La petit fille a sursauté, crier et courir entre les bras de ce qui me semble être sont père (en criant maman, allez savoir ce qu'il se passe dans le cerveau d'une enfant humaine)

      Le garçon lui c'est reculer puis, il commence a s'approche. Je sens qu'il veux me toucher mais, un gardien approche en lui disant de ne surtout pas le faire. Vas-t-il osé ? Je ne lui ferais pas de mal, jamais je ne pourrais faire du mal a un enfant.

     

    POV Liam

     

    Je suis comme hypnotisé par cet animal si puissant... si imposant. Lorsqu'il s'est approché doucement, mon cœur c'est mis à taper plus fortement dans ma poitrine. Il est appuyé contre le grillage, les pattes crochés sur le fer. Son regard orangé est si intense... que je me sens comme aspiré. J'ai l'impression que plus rien n'existe autour de moi... que les seuls choses qui reste dans ce monde sont ce tigre et moi. Je n'entends plus rien si ce n'est ma respiration rapide et le bruit de mon coeur battant dans mes oreilles. J'approche la main doucement... je ne contrôle plus mes gestes... je veux le toucher... je veux sentir sa fourrure sous mes doigts... ses muscles vibrant sous ma paume. J'avance la main, je ne suis qu'à quelques centimètre de mon but mais un poigne de fer attrape mon poignée, m'empêchant d'allé plus loin. La voix tranchante du gardien me ramène sur terre et m'étourdit. J'ai l'impression d'avoir réintégré mon corps violemment.

    - Non mais qu'est-ce qui vous prend!!! Vous voulez vous faire arracher ou lacérer la main? ou Vous êtes inconscient!!!

     

    - H... hein?

     

    Ma tête tourne légèrement... je ne comprends pas tout de suite ce qui c'est passé. Le gardien me tient toujours le poigné fermement et m'a écarter du grillage. Nous sommes à plus de trois mètres de la barrière de sécurité. Il me sermonne, me dis que c'est dangereux. Je reprends gentiment mes esprits. J'entends un grognement, je tourne la tête vers le grillage. Je me fige en voyant le tigre gratter le grillage frénétiquement. Il est sur ses deux pates arrières et grattes avec ses pattes avant. Je veux m'approcher mais le gardien me retient avant de râler,

     - Mais qu'est-ce que vous avez tous aujourd'hui. Jeune homme, il faudrait mieux que vous partiez.

     Il me demande de partir le temps que le tigre se calme. Il me pousse un peu et nous quittons la partie des enclos des tigres. Je soupirs et regarde ma montre. Je dois allé faire des cours pour la semaine... je me tourne une dernière fois dans l'allée puis quitte le Zoo...

     

    POV Keyvan

     

     Le gardien a viré le garçon, il se retourne parfois mais, pousser par l'homme il finis par quitter le zoo. Je retourne dans la partie voiture, où j'aime dormir. Se soir je sais qu'il libérerons quelque proie, j'ai envie de chasser, je suis frustrer... Pourquoi ?

     J'ai chasser tranquillement, les autres tigre me laisse tranquille et évite ma proie lorsque je chasse, après m’être défouler et nourris je suis aller dormir. Le lendemain, j'ai ignorer tous ce qui se passais. Je revoyais ces yeux, si vert... Comment pouvais-t-il avoir des yeux comme ça ? La journée passe lentement, un tigresse commence a crier, faire sa cours. Les humains attende qu'elle fasse des petits. L'autre mâle s'en occupera sûrement, moi non.

     Vers 18 heure, pour je ne sais quel raison j'ai eu envie d'aller voir a la grille, là ou hier, je l'ai vu. En arrivant la bas, je vois des personne dans le tunnel, je le frôle, monte dessus et me dirige vers l'entrée. De dessus je vois une bonne partie de la devanture de l'enclos. Je l'ai vu arriver de loin, il semble petit, d'après ce que je peu voir, 1m70, voir plus petit. Ces cheveux sont noir mais, le soleil met en avant des reflet chocolat. J'ai envie de sortir de cette cage, de l'enclos... De m'approche de lui et de sentir ces bras autours de moi, sentir sa présence contre moi.

    Il c'est assis près de la grille, dans un coin tranquille. La rambarde de sécurité est plus proche dans se coin là. Je descend du tunnel et me dirige vers lui, il cherche quelque chose puis, me fixe arriver quand il me voix.

     Je glisse vers lui, grattant mes côtes sur la grille avant de m’allonger a son niveau. Il regarde a droite et a gauche, comme s'il voulais éviter de se faire surprendre. Puis il approche sa main, passe ces doigt – tremblant – a travers la grille. Il sens le conifère et la rosé du matin, comme chez moi... J'approche ma tête de ces doigts, les touches de mon museau. Il sursaute... Souris. De loin je vois un gardien qui le fixe, il ne bouge pas... Non ce n'est pas un gardien, un vétérinaire je crois... Il semble surpris mais n'arrête pas le garçon. Je sens ses doigt caresser la peau humide de mon museau, ces grand yeux ouvert, lumineux... sans m'en rendre contre chaque expiration deviens un ronronnement.

     

    POV Liam

     Je descends les escaliers qui mène au rez-de-chaussée en soupirant. Je n'ai presque pas dormi de la nuit. Pourquoi ce tigre me hante autant... c'est incompréhensible. Ce n'est qu'un animal... alors pourquoi? Je me rends dans la cuisine en trainant un peu les pieds. Sur la table, je trouve une petite enveloppe avec un mot.

     

    "Liam,

     Voici l'argent pour le mois. Nous somme absent pour la semaine, je ne rentre que mardi prochain. Ton père est en voyage à l'étranger jusqu'à la fin du mois, comme je te l'avais annoncé au téléphone. Travail bien en cours et brosse toi les dents après chaque repas. Je compte sur toi pour garder la maison ordrée... Carla passera demain pour prendre ton linge salle alors prépare tout dans le sac de linge.

     Maman"

     

    Je soupirs... comment fait-elle pour aborder tout ça dans un ordre si aléatoire. Je repose le petit mot...elle est sans doute passé en coup de vent ce matin. Je prends l'enveloppe et regarde vite fait dedans. Il y a 600€. Elle me donne toujours trop... il me reste encore de l'argent du mois passé. Je soupirs un peu puis regarde l'horloge murale, il est un peu plus de 10h. Je prépare mon petit déjeuner léger, puis une fois mangé, je me mets en jogging et sors de la maison pour allé courir une bonne heure.

     

    Une fois rentré, je saute dans la douche. Je prépare ensuite le repas pour midi, salade, escalope de poulet et pain. Je mange devant la télévision... vers 17h je soupirs. Je crois que si je regarde encore cet écran je vais péter un câble.

     Je monte dans ma chambre pour prendre ma veste, mon porte monnaie, mes clés et mon portable, puis sort de la maison. Une rafale de vent me fouette le visage et me fait un peu frissonner, me rappelant qu'on est bientôt en d'hiver. Je monte dans le bus et m'assoit à la première place libre. Je me sens excité... je ne comprends pas pourquoi je suis si content d'allé le revoir... de toute façon il va s'en doute s'en foutre de moi... c'est un animal, il voit des humains à longueur de temps... pourquoi est-ce qu'il ferait tout d'un coup attention à un humain...

     Une fois l'entrée payé... j'avance sans vraiment faire attention et me retrouve vers les grilles des tigres. Mes pas m'ont amené sans que j'aie besoin de réfléchir. Je soupirs... qu'est-ce que je fous ici hein... il y a plusieurs familles qui sont par ci par là. Je ne me sens pas à l'aise alors je m'écarte d'eux, dans un coins tranquille où il n'y a personne, caché un peu par les arbres. Je m'assois sur la rambarde qui m'arrive au niveau des tibias mais toujours dans la partie où il y a le grillage avant de regarder l'enclos avec attention... mes yeux essayent de le trouver. J'ai envie de le voir... cette envie est forte... irréaliste. Lorsque je le repaires, mon coeur se serre et je ne peux détacher mon regard de lui. Il est tellement magnifique.

     Il vient tranquillement puis se frotte contre la grille avant de s'allonger juste devant moi. Il se trouve du coup à mon niveau, mes yeux sont toujours accroché à lui. Il est si beau... sa fourrure à l'air si... douce... j'ai envie de le toucher... je regarde autour de moi. Un soulagement m'envahit quand je remarque qu'il n'y a pas de gardien à l'horizon. Je me penche, puis tend la main. Je ne suis pas rassurer... j'ai l'impression d'être un gosse sur le point de se faire chopper alors qu'il fait une bêtise. Lorsque son museau touche mes doigts, je sursaute et frisonne. J'ai l'impression d'être parcouru par de petits courant électrifiant. Ce tigre qui me parait si fière, si puissant me trouble au plus haut point. Il me fascine. Il se met à ronronner de manière douce et envoutante. Je ferme les yeux, je me sens chambouler. Je monte mes doigts et caresse la fourrure entre ses yeux, puis remette légèrement sur sa tête... autant que les grilles puissent me le permettre. Je m'approche alors... j'ai conscience que ça peut être dangereux mais... c'est plus fort que moi. Je suis comme hypnotisé par lui... j'ai envie de le toucher d'avantage, de le serrer...

    - Jeune homme... faites attention...

     Je me retourne et voit un homme... un vétérinaire selon son badge. J'acquiesce puis replonge mon regard dans celui du tigre. Ce dernier remonte la tête puis lèche mes doigts. Il émet une sorte de grognement ressemblant au ronronnement des chats mais en beaucoup plus puissant. J'en ai des frissons, et je me sens encore plus fasciné par lui... plus envouter... Le vétérinaire me demande gentiment,

     

    - Est-ce que je peux vous parler deux minutes?

     

    - Ah? Euh... oui...

     

    - Est-ce que vous pourriez... euh... votre main...

     

    Je regarde ma main qui caresse la fourrure si douce du tigre et la retire gentiment. Je m'assois sur la rambarde mais ne m'éloigne pas trop.

     

    - Je me nomme Vincent Roussel, je suis vétérinaire.

     

    - Ah euuh Liam Anderson, enchanté.

     

    - De même. Ecoutez je suis chargé de l'entretien et l'étude des félins du zoo. Le comportement d'Ara à votre encontre n'est... C'est du jamais vu. J'aimerais donc faire une étude à ce sujet et... J'aurais besoin de votre aide.

     

    - Hein? Mon aide? Mais... comment?

     

    - J'aimerais étudier le comportement d'Ara en présence de personne diverse et la votre biensure.

     

    - Oh... bah... euh... pourquoi pas... si je peux vous êtes utile.

     

    - Pouvez vous me donner vos coordonner? Tenez, voici ma carte. a euh aussi, cette étude sera du bénévolat, es-ce dérangeant pour vous?

     

    - Ah euh ça ne me gêne pas... si ça peut me permettre de passer du temps avec Ara alors c'est ok...

     

    Je rougis un peu, je ne suis pas très à l'aise avec les gens... je ne l'ai jamais vraiment été.

     

    - Bien! Merci! Je vous contacterai lorsque j'aurais organiser le tout.

     

    Il se lève puis part tout sourire.

     


    votre commentaire
  •  POV Keyvan

     

    Liam... Sont nom n'est pas français, sont accent le prouve d'autant plus. Ces doigts s'éloigne des grille, je griffe la ferraille sans qu'ils ne semble le remarquer. Je finis par m'asseoir et regarder l'homme, Vincent parler de teste. Si je comprend bien, je reverrais Liam, je suis plutôt content même si je n'en comprend pas la raison.

     Depuis se jours, il c'est passer 2 mois, Liam est venus ouvent, il a commencer a me parler, tout en disant a haut voix qu'il doit paraître fou a parler a un animal. Je me demande quel réaction il aurais s'il savais que je ne suis pas qu'un simple animal.

    La femelle qui grognais pour attirer un mâle a réussi son coup ( comme toujours), elle est pleine depuis quelque semaines, les vétos sont heureux comme tous et m laisse tranquille. Sauf Vincent qui lui viens souvent me voir dans l'enclos pour faire des testes aujourd'hui il semble vouloir m’emmener ailleurs, il essaye en vain depuis 45 minute de me faire venir vers un camion. Dès que je m'approche de la nacelle pour entré dans le vehicule, il souris, puis le perd quand je passe a côté. Cela m'amuse, enfin jusqu'à ce que j’entende qu'il veux n’emmener dans une partie du zoo plus a l'écart, pour faire les testes. Liam y sera ? Je me demande, j'ai envie de le voir. Ces yeux, sentir le conifère et la rosé du matin... J'entre dans le camion, le vétos semble surpris, qu'importe.

     Ils referment l'habitacle du camion puis je sens que le véhicule démarre, lorsque la porte s'ouvre a nouveau, je peu voir un enclos beaucoup plus petit. Le vétos essaye de me faire sortir du camion, pas si je ne vois pas Liam.... Ce dernier finis par arriver avec un gardien et trois jeune – deux garçon et une fille.

     Je sors du camion et m'approche de Liam, je ne cours pas mais, je n'ai aps envie de traîner. Ces l'occasion de le sentir plus près de moi, plus encore que je n'ai pus auparavant. Les jeune reculent en me voyant mais pas Liam. Je me frotte a lui, colle ma tête a sa main.

     POV Liam

     Je ne tiens plus en place. Je suis comme un gosse au réveil de noël. Il y a deux semaines, Vincent m'a dit qu'il voulait tenter une expérience. Faire entrer dans un enclos trois autres jeune et moi-même et voir la réaction d'Ara. C'est le grand jour... je vais enfin pouvoir le toucher sans ses maudites grilles. Je suis excité je trépigne d'impatience, et même si nos fais et gestes seront filmé, puis analyser je ne manquerais ça pour rien au monde. On ne sera pas seul, il y aura plusieurs gardiens avec des fléchettes tranquillisantes, ce qui rassurent les autres jeunes. Ca m'enerve de savoir qu'ils pourraient tirer sur Ara... même si ce dernier n'aurait rien de vraiment grave si ce n'est un grand sommeil mais du coup ça écourterai notre premier rencontre sans barreau... je rigole intérieurement, je dois vraiment perdre la tête. Un psy me dirait peut-être que j'utilities ce tigre comme thérapie personnelle... mais peu importe. Je me suis attaché à lui...

     On nous emmène vers l'enclos. Les autres sont tout excité, la fille me parle un peu mais voyant que je ne suis pas un très grand bavard, surtout si je ne connais pas la personne, elle se désintéresse vite de moi et reporte son attention sur les deux autres garçons. Je parle un peu avec un véto mais reste assez plongé dans mes pensées... comment Ara réagira-t-il? Je suis a la fois excité mais inquiet... et s'il m'ignorait... ou pire me rejetterait...

    Lorsque nous pénétrons dans l'enclos, Vincent est déjà là avec le camion et Ara à l'intérieur. Il essaye de le faire sortir mais ce dernier semble refusé. je rigole un peu... il est fidèle à lui même... si têtu. Soudain il sort du véhicule et s'approche vers nous à pas rapide. Les autres ont l'air d'avoir peur et recule mais pas moi... je suis un peu impressionner... mais l'excitation et l'émotion du moment surpasse le tout. Ara vient directement vers moi, j'ai l'impression que mon coeur va se exploser tellement je suis émus. Il se frotte à moi comme le ferait un chat mais en beaucoup beaucoup plus gros. Je sens toute sa puissance contre moi. Il colle sa tête contre mes mains. Je lui caresse en premier la tête, les mains tremblante émus par l'émotion... ma voix sort tout aussi émus,

     

    - Ara... nous nous touchons enfin sans ces grilles qui nous entrave...

     Mon coeur se réchauffe. Sans desserrer l'étreinte de ma main sur son col je me baisse pour être à sa hauteur. Cependant, comme je ne suis pas très grand, je me retrouve en position de soumission, il me domine de presque une tête. Je lève la tête et plonge mon regard dans le sien si intense. J'ai l'impression d'être embraser de l'intérieur. Vincent semble paniquer,

     

    - Liam! Relève toi c'est dangereux... c'est un animal sauvage ne l'oubli pas!!!

     

    Dangereux? Oui peut-être... Inconscient? Complètement... mais je n'ai pas envie de m'éloigner. Quelque chose me pousse à rester contre lui... je n'ai pas envie de le laisser... Vincent demande au garde d'être prêt au cas où quelque chose tournerait mal. Ara avance gentiment la tête vers moi puis se met à me lécher affectueusement le visage comme si j'étais de son espèce. Je pose alors mes mains autour de son cou et rigole gentiment en parlant à ce tigre de la même manière dont je m'adresse à lui depuis deux mois... c'est à dire comme si je c'était à un humain,

    - Ahah... Ara... tu me chatouilles...

      La voix de Vincent semble perturbé et un peu perdu,

     - C'est... Incroyable... Liam, recule s'il te plait.

     - Hein?

     - Pourrais-tu reculer un moment s'il te plait.

     Je le fais à contre coeur. Il demande ensuite à Nicolas un des autres jeunes de s'approcher. Ce dernier semble hautain et fière. Il s'approche vers Ara. Le tigre se met alors à grogner méchamment et se lève sur ses pattes arrière avant de retomber e avant et prendre une position d'attaque. Tout le monde à reculer, Nicolas le premier. Vincent semble dubitatif. Il demande à l'autre garçon de le faire et le phénomène se reproduit. Pareil pour la fille qui reçoit presque un coup de patte. Vincent s'approche alors vers moi et me dit,

     - Liam... approche toi de lui...

     Je m'exécute et avance vers Ara. Lorsque je me stoppe à un mètre de lui, ce dernier s'approche, s'assoit contre moi et frotte sa tête contre mes jambes en ronronnant. Ca me surprend... et ça me touche à la fois. Je me suis surpris à ne pas apprécier que les autres jeunes tentent de le toucher... je me suis donner une clac mentale... il ne m'appartient pas... je suis humain, c'est un tigre... bon Dieu... c'est un tigre... je sens la tristesse m'envahir. Je la refoule du mieux que je peux et regarde Vincent. Le chercheur congédie les trois autres jeunes et s'éloigne un peu vers l'autre véto qui se trouve près de la grille de l'enclos et qui ne perd pas une miette. Je reporte mon attention sur Ara et pose ma main dans sa fourrure. Je ferme les yeux, je sens une douce chaleur m'envahir... je me sens si bien...

     

    POV Keyvan

     

    Les humain s'éloigne, les gosse sont partis, seul Liam est prés de moi. Il me parle, me caresse. Je me sens bien et finis par m'allonger prés de Liam qui s’assoie. Je suis plus gros que lui, mes pattes sont plus large que ces mains. Il me parlent, derrière Vincent le véto parle avec un autre homme et ils prennent des notes.

      Liam me raconte sa journée de cours, il s’ennuie souvent. Je ne suis pas aller longtemps a l'école, j'ai finis le collège c'est tout. Je préfère le sentir heureux, le voir sourire. Les autres humains sont assez énervant. Je n'aime pas ceux qui pensent être au dessus de nous, comme s'il étais des prédateurs.

     -Tu sais, je sis souvent seul, je préfère être avec toi.

     -[Pourtant tu ne viens pas si souvent]

     -Mes parents ne sont pas a la maison jusqu'à Noël et encore...

     -[Hum... tu devrais venir plus souvent alors ! Non, tu veux pas vivre ici?]

     -Parfois j’espère encore que je les verrais le 19 décembre.

     -[Pourquoi le 19?]

     

    La tête tourner vers la droite, il me regarde en souriant rigole et me dit, presque comme s'il répondais a ma question silencieuse.

    -C'est mon anniversaire.

    Ils sont venu souvent, je dors dans cette enclos depuis quelque jours. J'ai appris hier que le 19 décembre, Liam viendra seul et ont sera seul. Sans caméra. C'est si je comprend bien, le cadeau d'anniversaire de Vincent pour Liam en remerciement de l'aide apporter. Si je pouvais sourire sous ma forme animal, je pense que je le ferais. Le 19 arrive enfin, Vincent est arriver avec un zèbre, il me nourrisse pour que je ne fasse pas de mal a Liam. Ce n'est qu'après avoir « chasser » (tourner en rond, pour attraper le zèbre) , que Liam est entrer puis que Vincent est sortis en coupant les caméras. (tellement couper quel fixe le ciel...).

     POV Liam

     Je me réveille à 10h... ouvre les yeux doucement, la lumière du soleil baigne ma chambre d'une douce aura. Je m'étire, puis m'assoit au bord du lit. C'est le grand jour... je souris, je pourrais passé du temps avec Ara sans qu'il y ait d'autre personne dans l'enclos avec moi... sans que nos conversations soient filmées... enfin sans que tout ce que je dis soit enregistré et que les fait d'Ara soient analyser. Je me lève et descend dans la cuisine. Je sens un sentiment de déception m'envahir lorsque je n'entends rien dans la maison. Un petit espoir au fond de moi m'aurait fait espéré que mes parents... ou juste un des deux se soit libéré pour passé ce jour avec moi. J'ai 18 ans aujourd'hui... je suis officiellement majeur depuis ce matin. Je prends le téléphone, puis appel sur le portable de ma mère. Il est éteint... je raccroche et appel sa secrétaire personnelle qui l'accompagne. Cette dernière décroche et après que j'ai insisté, elle me passe ma mère. Elle semble irrité,

      - Oui, qu'est-ce qu'il y a?

     - Maman?

     - Qui veux-tu que ce soit d'autre... qu'est-ce que tu veux, dépêche toi je suis pressé...

     - Ah...euh...je...

     - Liam si c'est pour ne rien dire je vais raccrocher...

    -Ah non attend! Enfin c'était juste euh... sais-tu... quel jour on est?

    Je lui dis ça d'une voix pas sûr d'elle, tremblante. Je sais que je la dérange et l'embête... mais je voulais entendre sa voix. Ma mère semble irritée et soupir,

    - Le jour de l'un des plus grands séminaires de l'année... Bon Liam je dois donner le séminaire dans une demi-heure et j'ai encore plein de chose à préparer. Je n'ai pas de temps à te consacrer...si tu m'appelles pour un soucis d'argent, prend la carte de crédit qui est à côté du téléphone, tu connais le code. "Oui j'arrive !" dit elle à une personne près d'elle. Elle reporte alors sont attention sur moi. Bon il faut que je te laisse...je t'aime mon coeur... bip bip bip...

    Je reste patelin debout près de la table à mangé. Le téléphone est toujours contre mon oreille. Je laisse doucement tomber ma main qui pend le long de mon corps. J'ai l'impression de ne plus avoir d'énergie. J'avance doucement jusqu'au support du téléphone pour le remettre en place, puis monte pour allé prendre une douche. Je me rends ensuite dans ma chambre pour m'habiller, je mets un jeans Levi, enfile un T-shirt et met un sweat à capuche Calvin Klein blanc avec l'inscription de la marque sur le coté en noir. Je glisse mon porte monnaie et mes clés dans mes poches puis laisse mon portable sur la table de nuit... je n'en aurais pas besoin. Après tout, je n'ai pas d'amis ici, mes parents ne m'appelleront pas et mes amis d'Amérique n'ont pas mon nouveau numéro... il faudrait que je pense à le leur donner.

    Je quitte la maison et me rend au Zoo. Arrivé là-bas, je parle un moment avec Vincent et des gradients qui me font une liste totale de recommandation et de marche à suivre en cas de problème. Ils ont acceptés de me laisser seul avec Ara, car il ne m'a jamais fait de mal. Par contre, un gardien me passe un talkie walkie, en cas de problème je dois les avertir et ils viendront "à ma rescousse". J'écoute ce qu'ils me disent que d'une oreille... je ne pense qu'à une chose... je jeter autour du cou d'Ara... le serrer fort et tout oublier.

     On me permet enfin d'allé le voir. L'enclos est à l'intérieur car c'est l'hiver et dehors il fait trop froid pour un tigre. Lorsque les grilles se referment derrière moi, je cherche Ara du regard. Il est allongé sur le dos vers un coin au soleil. Quand il me voit, il se repositionne sur le ventre, tout en restant allongé mais me fixe. Je m'avance à pas rapide vers lui, puis m'assois contre lui avant de passer mes bras autour de son cou et de le serrer. Je sens la chaleur habituel m'envahir et me sens tout de suite mieux. Mes larmes coulent sans que je puisse les retenir. Je reste ainsi un moment, puis le lâche pour essuyer mes larmes et me coucher contre lui, posant ma tête contre son flan. Ma voix est serrer... je me sens si triste... ma voix est faible lorsque je m'adresse au tigre.

    - Ara tu sais... mes parents ont oubliés mon anniversaire. C'est amusant n'est-ce pas? Ils oublient sans doute souvent qu'ils ont un fils... je le leur rappelle en les appelant quand ils daignent répondre.

    Je caresse la fourrure douce, enfouissant mes doigts dans la chaleur si intense pour toucher sa peau. Je ferme les yeux et je sens mes larmes couler sur mon visage. Je dis doucement,

    - Ara... pourquoi es-tu un tigre... pourquoi tu peux pas être un homme... ce serait tellement mieux...

     Ma main se referme sur sa fourrure... j'ai envie d'éclater en sanglot. Ara se lève, m'obligeant à m'assoir. Je fixe le sol alors que le tigre passe dans mon dos. Je me sens si dénuer d'énergie... j'en peux plus... pourquoi tout est tellement si dure... je m'étais promis d'arrêter de me plaindre... pourquoi j'y arrive pas? Les larmes coulent de plus en plus sur mon visage. Je sens quelque chose de bizarre dans mon dos. Je me retourne et mon coeur loupe un battement, je perds un peu l'équilibre et me retient sur mes mains. Je me retrouve devant un homme très grand devant moi. Il est nu et à... couper le souffle. Ses cheveux sont châtain avec des reflets roux. Ses yeux d'un jaune orangé semblent me transpercer et me couper la respiration. Son corps est musclé, il semble avoir été sculpté dans le marbre... il semble avoir un corps parfait. Sa voix est grave proche d'un grognement, suave et envoûtante,

     -Qui te dit, que je ne suis pas un homme?

     J'écarquille les yeux de surprise. Mon cœur s'accélère... ma voix sort dans un souffle,

      - A... Ara?

     Suis-je entrain de perdre la tête ? Suis-je devenu fou? Mon dieu... ça doit être ça...

     

    POV Keyvan

     -Keyvan

     -He..Hein?

    -C'est mon vrais nom, Keyvan

    Il me regarde, surpris. Je ne sais pas pourquoi je me suis transformer devant lui, j'étais déjà sous cette forme avant d'y réfléchir. Pousser par mon envie de le réconforter, de lui donner ce qu'il souhaitent.

     Lorsqu'il est arriver, j'ai vu bien vite qu'il n'étais pas bien. Ces yeux rougie par la tristesse , il a courru vers moi, c'est coller a moi et avouer ces penser. Je ne sais pas si a présent il continuera, maintenant qu'il sais. Toute fois je ne voulais pas le laissez comme ça, non je ne pouvais pas...

    Il reculent un peu, pas parce qu’il a peur, plutôt car... Il se retrouve devant moi, sous cette forme. Il porte une sweat blanc, calcin klein au vu de la marque qui se trouve sur la partie droite a côté de la fermeture éclair.

      -N'ai pas peur...

     -Je n'ai pas peur mais...

    Il enlève son pull, me le tend et tourne le regard, rouge... A oui, je suis nu. Je souris, m'escuse et prend le pull pour le mettre autours de ma taille avant de m'asseoir. Je le regarde, il parrait different maintenant que je le regarde sous cette forme.

     -Et maintenant, ça va ?

     -O... oui... dis... je ne suis pas devenu fou hein? T'es bien devant moi... en humain... je suis pas cinglé... je ne suis pas entrain de... rêver?

     -Tu ne rêve pas ! JE lui souris, j'ai envie de le toucher. J'avance ma main vers son visage, le touche. J'ai envi de plus encore.

    Mon côté tigre, prend souvent le dessus, je suis un animal avant tout pas un homme. Je m'avance vers lui, le pousse a s'allonger sur le dos et me positionne au dessus de lui, tous son corps se retrouver entre mes membre, mes mains posé sur le sol au niveau de ces épaule. Il me regarde, mais ne bouge pas. Je crois qu'il fixe mes yeux sans en être sur.

     -Non... Tu ne rêve vraiment pas, mais moi peut-être que oui.

     Il est surpris, il me regarde, approche sa main de mon visage, comme s'il pensais que j'allais m'envoler au moindre contacte.

    -Si tu préfère que je sois un tigre, je le serais, si tu veux que je soit un Homme, je pourrais le faire.

     Il me souris, timidement, presque invisiblement puis passe ces bras autours de mon cou, me sers contre lui. Je suis un homme... Un tigre surtout, le mélange des deux me rend imprésible, je ne sais pas s'il s'en rend compte. J'ai envie de lui, de le sentir contre moi, autours de moi. Je le veux... Je l'embrasse, sens ces lèvre sur les miennes, et plus encore...

    POV Liam

    J'ai de la peine à vraiment bien comprendre ce qui se passe. Ara est un tigre... mais un homme également... Ara... Keyvan... ils... ne forment qu'un? Je ne sais qu'une chose... je n'ai pas envie de le perdre... je tiens à lui plus que quiconque et ça me fait... peur.

    Son regard intense semble me brûler. Il se rapproche et sa bouche se pose sur la mienne dans un baiser à me couper le souffle. Son corps se col contre le mien, je frisonne en sentant son sexe dure contre ma jambe. Son baiser s'intensifie lorsque sa langue part la recherche de la mienne... c'est la première fois que j'embrasse un homme... et que je me retrouve dans cette position de soumission.

    Je panique un peu, ca me fait un peu peur mais en même temps je n'ai pas envie qu'il s'écarte... je ne me comprend plus. Ara se frotte contre moi, faisant coulisser son sexe sur ma jambe. Sa main passe sous mon T-shirt et je sens des éclairs traverser mon corps lorsque sa main caresse ma peau. Il rompt le baiser afin de descendre sur mon cou. Je sens son souffle contre ma peau et j'ai l'impression de m'embraser littéralement. Il inspire profondément puis embrasse mon cou avant de me mordre. Des frissons traversent mon échine et j'halète un peu. Je ne sais pas pourquoi mais je sens l'excitation monter en moi jusqu'à réveiller mon propre sexe... qu'est-ce qui m'arrive... J'ai l'impression que ses mains sont brûlante. Il me griffe par moment et aspire la peau de mon cou. Un gémissement s'échappe de me lèvre. Tout va alors très vite. Ara se redresse et plonge son regard dans le mien une fraction de seconde. La couleur orange, le meme que le tigre me fait frissonner. Il me retourne et enlève mon T-shirt avant de me plaquer contre le sol et de lécher mon dos. Il baisse mon jeans et mon boxer, puis passe une main autour de moi afin de soulever mon bassin. Je sens son sexe entrer en moi d'un coup, m'arrachant un cri de douleur. J'ai l'impression qu'on me déchire en deux, j'ai mal. Je lui demande d'arrêter, de se retirer... mais il continue de me pilonner, de faire aller et venir son sexe en moi. Ses mains me tiennent fermement, m'empêchant de bouger. J'ai mal... j'halète fortement, je commence à pleurer et crier la douleur étant trop forte.

    Soudain, il lâche prise, je le sens se retirer précipitamment, laissant une sensation de vide. J'entends des bruits de griffe sur le sol. Je suis par terre, en position de fétus. Je me redresse gentiment, Keyvan n'est plus là... au fond de la pièce, je repaires une masse dans l'ombre...

     


    votre commentaire
  •  

    POV Keyvan

     

    Putain ! Non ! Pourquoi j'ai fais ça ? Pourquoi je n'ai pas pou me contrôler. Je suis allonger, coucher au plus près du sol, si je pouvais griffer le sol et y creuser un trous je le ferais. J'entends des gémissement, plaintifs, triste... Ces moi.

    Liam est toujours au même endroit, je sens on trouble, je sens... Je... Mon dieu, je me suis imprégner de lui. J'en suis sur, je le sens au fond de moi. Sa peur légère, son trouble.. Son envie de... moi ?

    Il m'appelle, sa voix résonne dans l'enclos, je m’approche, tête basse. Si je pouvais gémir de douleur et de tristesse je le ferais. Je m'allonge devant lui, la tête posé sur le sol. Ces doigts touche ma tête, passe derrière mon oreilles, j'aime ça, j'adore même sentir ces mains sur ma fourrure.

    -Ara... je... je...

    il me dit sa en se levant, il se rhabille et part assez vite, il oublie son sweat, sont odeur impregne le tissus. Je m'en veux, pourquoi n'ai-je pas pu me contrôler ? Pourquoi suis-je si faible fasse a lui alors que je me contrôle avec n'importe qui d'autre ? J'ai entendu Liam parler dans le talkie-walkie puis un gardien lui ouvrir. Les cameras sont activer, depuis quand ? Je ne sais pas. Vincent est entré peu de temps après.

     Il voulais me faire monter dans le camion mais, non ! Un gardin a voulus reccuperer la veste de Liam mais, je l'en est empêcher. La veste entre les crocs, je grognais pour les empecher de me la prendre, je ne veux pas ! Ni qu'il me la prenne, ni bouger d'ici. Non je suis rester comme ça jusqu'à ce que je sente une douleur aigue sur mes hanches, puis plus rien.

     

    POV Liam

     J'ouvre les yeux et me mets en boule. Ma tête me fait si mal, j'halète. Je n'ai plus de force.

    - Liam...

    J'ouvre les yeux et remarque que Carla est là.

    - C... Clara?

    Ma voix est faible. Est-ce qu'elle est vraiment là? Quel jour c'est? Clara, la femme de ménage qui s'occupe de la maison depuis que je suis petit pose sa main sur mon front et soupirs avant de me dire,

    - Tu es brûlant... depuis combien de temps es-tu malade?

    - Euh... je...sais plus...

    J'ai de la peine à reflechir. Elle me demande,

    - Tu as maigris... Quand as-tu mangé pour la dernière fois?

     - ...

     - Liam...

     Elle sourit doucement puis me dit qu'elle va me faire une soupe et me prendre des médicaments. Elle me gronde gentiment puis sort de ma chambre. Je me redors et me réveille quand Clara m'apporte un plateau avec une soupe.

    - Clara... j'ai pas faim...

    - Liam il faut que tu manges...

    Elle s'assoit à côté de moi puis m'oblige à manger... j'avale une cuillérée puis suis pris de nausée. Je repousse faiblement l'assiette. Elle soupirs en reposant la soupe sur la table de nuit et me donne des médicaments. Elle me dit que j'ai 39 de fièvre et qu'il faut que je dorme le plus possible. Elle regrette de ne pas pouvoir resté plus avec moi mais cumule plusieurs travailles. Je la rassure sur le fait que je me suis toujours débrouillé seul. Elle me laisse à regret en me disant qu'elle essayera de repasser demain. Je me mets sur le dos en respirant profondément. Ara... ça fait un peu plus de deux semaines que je ne l'ai pas vu... depuis mon anniversaire. Je ne savais pas comment réagir quand il... quand... comment j'étais censé réagir après ça... je suis un lâche... je le sais très bien... un peureux et un lâche. Je n'ai pas trouvé le courage d'y retourner... de le voir... je n'arrêtais pas de penser à lui, à ce qu'il s'était passé, à ses yeux, à sa voix roque... il ma manque trop... j'ai envie de lui parler... j'ai envie d'être près de lui... mais j'ai peur... je ne sais même pas précisément de quoi. J'ai perdu l'appétit depuis, je n'arrive à rien manger de conséquent sans vomir ou avoir la nausée. Je me sens faible à longueur de journée, puis il y a quelques jours, je suis tombé malade.

    Je m'endors à nouveau et suis réveillé par mon portable qui sonne. Je décroche fébrilement,

    - Allo?

    - Liam? C'est Vincent.

    - Ah... bonjour... que puis-je pour vous?

    - Je vous appelle, hum... en fait Ara semble malade, il empêche n'importe quel personne a s'approche de lui. Nous n'avons plus de solution...

    Il s'arrête de parler, il semble chercher ses mots puis continue,

    -Nous avons besoin de toi, voudrais tu nous aider à le nourrir? Cela fait trop longtemps qu'il n'a pas manger.

    Mon coeur se serre... Ara n'est pas bien... je me redresse et retient un haut le coeur du sans doute au fait que je me suis redressé trop vite. Je pose une main sur ma tête qui tourne puis demande à Vincent,

    - Vous voulez que je passe quand?

    -Le plus tôt possible, non maintenant même. Plus on attendras, plus Ara risque d'être mal en point.

     - Hein... euh... ok... je me prépare et j'arrive.

     Je me lève difficilement. Je me sens terriblement faible. Je me rends dans la salle de bain comme un automate, puis ouvre l'eau avant de me mettre sous les jet d'eau chaud. Je soupirs en réalisant que j'y suis avec mon pyjama. J'enlève mes fringues trempés que je jette dans le lavabo avant de me savonner un peu en priant pour ne pas m'évanouir. Je sors de la douche, me sèche vite fait et me rend dans ma chambre. Je mets les premier habits puis prend mes clés avant de partir.

    POV Keyvan

     

    Les vétos sont énervant, il n'arrête pas de venir, doucement, un pied après l'autre. Il s'approche, un quartier de viande a la main puis tenter de me faire manger. Je n'ai pas faim, je ne ressent plus la faim. Je ne souhait que dormir, pourquoi m’embête-il ? Ne me réveiller que si Liam est là...

    J'ignore Vincent, même s'il est le seul a me parler comme peu le faire Liam. Deux semaines après se jours là, se jours où j'ai fait l’erreur de perdre le contrôle... Vincent arrive avec un sac -de viande sûrement – suivis de... Liam ? Il semble pâle, je n'ose pas me lever, je ne fait que le regarder. Vincent ferme la grand porte, les caméras sont comme depuis quelque jours, éteinte et tourner vers le ciel.

    Vincent parle trop bas a Liam pour que je l'entende, ce dernier me fixe, il a du mal a marcher. Il c'est approcher avec le sac que Vincent lui a donner juste après. A deux mètre de moi, je l'ai sentis mal, trop chaud... Il semble avoir le tournis puis, d'un coup, je le vois tomber. Je réagis tous de suite, la douleur me prend mais je n'ai pas le temps, je rattrape dans mes bras Liam, rouge et en sueur, il est mal. Je me suis transformer d'un coup, je ne pouvais pas le laissez tomber comme ça, il se serais blesser.

    -Liam !

    -...

    -Liam répond moi !

    POV Liam

    Je ne sais même pas comment j'ai réussi à arrivé jusqu'au Zoo. Je marche jusqu'au bureau des vêto et trouve facilement Vincent. Il m'amène jusqu'à l'enclos où Ara repose depuis la dernière fois. Il me demande si je vais bien. Il me dit que je suis pâle. Je souris doucement en lui disant que ça devrait allé, que j'ai juste une petite grippe. Il me dis ensuite d'essayé de le faire mangé. Lorsque je m'approche, je suis soudain pris d'étourd et je me sens lourd. Je perds l'équilibre et me sens tomber. Des bras puissant me rattrape et m'empêche de tomber.

    - Liam répond moi !

    Cette voix... c'est celle de Keyvan... c'est Ara... Je suis envahis par les sentiments, les larmes me montent aux yeux. Je m'accroche à son cou avec toute la force qu'il me reste et me met à pleurer, il m'a tellement manqué... comment c'est possible... je répète son nom dans un sanglot,

    - Ara... Ara... Ara...

    Sa voix est chaude, rassurante,

    - Je suis là Liam...

    - Tu m'as tellement manqué Ara... pardon... pardon de pas être venu...

    Ma tête tourne, j'ai l'impression d'être en plein rêve... sa voix se fait plus sombre,

    - Je pensais que tu ne viendrais pas... Tu aurais eu raison...

     - Je... je ne savais pas comment j'étais censé réagir...

    Key ne dit rien, il baisse le regard et il me sert contre lui. Une douce chaleur m'envahis. J'ai l'impression de reprendre un peu d'énergie. Je me sens mieux intérieurement... même si je me sens très faible. Je dis faiblement,

    - Pourquoi... est-ce que je me sens si mal quand tu n'es pas là...

     

    POV Keyvan

    Ces mains sont sur ma peau, ces doigts plier, contre mon torse. Liam dit cette phrase, comme s'il se posait une question a lui même, tout en me la posant.

     

    -Je ne sais pas quel réponse te donner Liam..

    -Alors... reste avec moi... ! Il me regarde en disan ça , rigole d'un rire que je ne peu m'empecher d'aimer. Puis il continue, comme s'il se parlais tous seul

    -Pourquoi est-ce que je te demande ça... nous sommes si différent... pourquoi resterais-tu avec une personne comme moi...

    -N'est-ce pas plutôt, pourquoi resterais-tu avec un tigre ?

    -Tu... es différent... et puis les animaux sont plus fiable que les hommes...

     

    Oui, je suis un animal... J'ai envie de rester avec lui mais, vais-je pouvoir ? Je ne veux pas lui faire du mal et je lui est déjà fait une chose impardonnable...

    -Oui, je suis différent, je risque de te faire du mal...

    -Eux..

     

    C'est pas Liam ça... putain, je me retourne, Vincent... Je l'avais oublier. Je n'ose plus bouger, Liam dans mes bras ne comprend pas trop, sa fièvre semble forte, il divague a moitié et parfois semble présent. Je ne sais pas trop quoi dire.

    -Je... Vous....

     -...

     -Je ne dirais rien ! Ne t'inquiète pas Ara.

     -Keyvan...

     -Hein ?

     -Mon nom est Keyvan, mon nom humain.

     -Eux.. D'accord... Pour l'instant ont va emmener a l'infirmerie Liam. Ne bouger pas !

     Il est partie assez vite, puis revenus avec uen sorte de tenus de jardinnier ou gardien je ne sais pas. Je l'ai enfiler comme il voulais. Au moment ou il a voulus prendre liam je n'ai pas m'empecher de grogner, nan il ne va pas toucher liam !

    -Ne vous approchez pas de lui !

    -Ou..oui d'accord eux... Porter le et suivez moi alors.

    Il tremble un peu, Vincent est plus petit que moi, Je le suis après avoir pris Liam dans mes bras. Sa fièvre semble parfois lui faire dire des choses bizarre, j'en comprend la moitié. L'infirmerie est vide, en fait ces justes une petit pièce dans la partie des employer. Je m'assoie, sur le lit, Liam entre mes jambes. Vincent sors une trousse rouge d'un meuble et en sors un thermomètre avant de s'approcher de Liam. Je ne peux pas m’empêcher de grogner lorsqu'il fait mine de vouloir toucher Liam. Je suis un tigre mais, l’imprégnation rend tous métamorphe possessif toute personne.

    -JE ne vais pas lui faire de mal, je veux juste prendre sa température et lui donner deux cachet.

     -....

     -Tenez.

     Il me tend deux gélules et un verre d'eau, j'aide Liam a les prendre pendant que Vincent prend sa température.

    -Je peux vous posez une question ?

     -Oui, bien sure.

     -Vous êtes... Quoi ?

     -Un métamorphe !

     -Je ne pensais pas ça possible... Je.. c'est incroyable.

     Il me regarde me pose plein de question d'un coup pour au final me demandez de lui expliquer le tout.

    -Je suis né en Russie de deux parents métamorphes. Comme vous le voyer, je suis un tigre. La plus part de mes congénère considère qu'il sont des humains ayant évoluer. Pas moi, je suis un tigre, ayant le pouvoir de se transformer en humain, pas le contraire.

     -Vous, ête donc un tigre...

    -Oui, Ara.

    -...

    -Je m'appelle Keyvan sous ma forme humaine, je n'avais pas de nom tigre jusqu'à alors... Maintenant oui.

    -Liam lui...

    -Il est humain, je pense. L'imprégnation n'arrive pourtant jamais avec un humain.

    -Une... Imprégnation ?

    -Oui, c'est lorsque qu'on... Se lie avec quelqu'un. Comme l'amour chez vous, en plus... fort.

     

    POV Liam

    Où suis-je? J'ai froid... je suis gelé... je tremble, j'ai de la peine à respirer. Je me serre contre quelque chose de chaud... cette odeur met familière. J'entends des bribes de mots... on me donne des comprimés? Qu'est-ce que c'est? Un méta...morphe? Comme dans les histoires fantastiques? Impré...gnation... je dis faiblement,

    - Ara? Je... ne comprends pas...

    Je me serre contre lui, j'ai si froid, je n'arrive pas à arrêter ces tremblements.

    - Je me suis imprégner à toi.

     - Je... ne comprends pas...

     - En humain je devrais dirais que... Je suis amoureux de toi jusqu'à ma mort...

     Je répète doucement ces mots pour essayé de comprendre,

     - Jusqu'à... ta mort...

     Je dis faiblement avant de sombrer dans le sommeil,

     - Ne meurs pas... A...ra...

     - Je ne mourrais pas avant très longtemps...

    - Mmh...

     Lorsque j'ouvre à nouveau les yeux, je sens une douce chaleur m'entourer. Je me sens bien. Je suis blottit dans les bras rassurant d'Ara. Je l'écoute parler et me laisse bercer par le timbre roque de sa voix.

    - J'ai vécu plus en étant sous ma forme de tigre que celle de l'homme. Et pour répondre à ta question, non... j'ai plusieurs modes de transformations. Il met possible de transformer que certaine partie de mon corps tout en gardant la forme humaine.

    Je bouge doucement et je sens les bras se resserrer autour de moi. La voix d'Ara se fait plus tendre,

    - Tu es réveillé...

    - Mmh...

     - Comment tu te sens?

    - Euh... mieux je crois...

    Je ferme les yeux et respire profondément afin que son odeur remplisse mes narines. Il sent si bon... une odeur de soleil? De nature un jour ensoleillé... Il pose sa main sur mon front avant de me dire,

     -Tu es moins chaud c'est bien.

    J'ouvre doucement les yeux puis les plonges dans les siens. Il descend sa main sur ma joue et je sens ses griffes acérées. Je pose ma main sur la sienne et la prend pour la regarder. Je dis surpris,

    - Tes mains...

    Je suis halluciné par la forme qu'elles ont... ses griffes sont long et ont l'air de pouvoir déchiqueter n'importe quoi.

    - Ah pardon, tu veux que je les rétracte?

     - Hein? Euh... tant qu'elle... ne me blesse pas...

     Je rougis un peu. J'ai dis la fin de ma phrase tout doucement. Ara rétractent ses griffes puis me laissent les serrer tranquillement. Vincent semble fasciné, il dit doucement,

     - Incroyable...

     Je reporte mon attention sur l'homme qui me tient dans ses bras. Je lui demande,

    - Euh... co... comment dois-je t'appeler? Ara ou Keyvan?

     -Comme tu veux, Keyvan c'est ma forme humaine, Ara c'est ma forme de naissance.

     - Mmh... j'aime bien les deux...

    Je souris et pose ma tête contre son torse. Si chaud... j'aurais presque l'impression de ronronner. Ara me chuchote à l'oreille,

     - J'aime quand tu m'appelle Ara...

     Il m'embrasse alors dans le cou et je me sens rougir. Je sens soudain quelque chose sur ma droite. Je penche la tête et remarque une longue queue de tigre de 1m10 voir 1m30 qui gigote dans tous les sens comme quand les chats sont heureux. Je rigole puis l'attrape, je l'amène vers mon visage puis l'embrasse avant de dire,

    - C'est tout doux!

    Ara rigole à son tour et essaye de me chatouiller le nez avec le bout de sa queue toute douce. Vincent siffle puis dis pour lui même,

    - Je voudrais vraiment étudier ça...

    Mon regard devient plus sombre. Je demande à Ara,

    - Que vas-tu faire maintenant que tu as été découvert?

    Il regarde Vincent puis me dit,

    - Vincent m'aidera... il est étrangement sympas. Je resterai ici mais pourrai sortir parfois avec son aide.

     

    POV Keyvan

     

    J'aime savoir que Liam va mieux, je n'aime pas qu'il soit malade, fiévreux. Je le sens de mieux en mieux. Quand je dit a Liam que je reste ici, et surtout que je reste avec quelqu'un qui me connais, sous ma forme humaine, je le sens mal a l'aise. Peu rassuré même.

    -Ne t'inquiète pas, Vincent de révéleras rien et m'aideras.

    -Oui, enfin c'est un échange d'aide.

    -Co...Comment ça ? Je comprend pas....

    -Vincent m'étudiera, je l'aiderais a étudier les autres tigres aussi et en échange, il m'aideras. Si je veux sortir du zoo pour allez te voir, ou te laisser me voir.

    Il se blottis contre moi. Les vêtements me gratte un peu, de plus en plus en fait, tellement qu'a un moment, je sursaute, Liam se retrouve allonger sur le lit et moi, par terre en tigre... Je ne suis pas fait pour les vêtements qui gratte...

    Vincent me regarde perplexe, les yeux grand ouvert comme Liam sur le lit. La combinaison de jardinier c'est déchirer sur le coup, je me transforme devant eux. Liam ferme les yeux, je le comprend. La transformation est vraiment douloureuse, les muscles se vois a travers ma peau et la fourrure pousse vite mais tu sang semble perler a certain endroit.

    -Ça doit faire mal ! Liam me pose cette question alors que je suis a nouveau sous forme humaine (enfin, a part ma queue de tigre toujours présente).

    -ca ne fait pas du bien ! Je lui souris en disant ça.

    Vincent lui me regarde, puis, un sourir au lèvre, sa main essayant de bloquer un rire.

    -Que c'est-il passer ?

    -Eux.. Le tissus me grattait, a force j'ai craquer. MA vrais forme est celle d'un tigre, donc... Je l'ai repris sous le coup de l’énervement.

    -Tu ne supporte pas le tissus ?

    -Pas tous, je préfère le coton qui ne gratte pas !

     


    votre commentaire
  •  

    POV Liam

    Ca m'a vraiment fait bizarre de le voir ce transformé. Je n'ai pas pu regarder d'avantage, j'ai détourner les yeux. Sa fourrure s'est écartelé pour laissé place à des muscles rouge sanguinolent entrecoupé par ci par là de vision de l'os. La peau se construisait par dessus... j'en ai eu la nausée.

    On toc contre la porte et Vincent va voir. Il entre ouvre la porte empêchant l'autre personne, un vêto semble-t-il de voir à l'intérieur. Il referme ensuite la porte quand le visiteur part et vient vers nous en soupirant.

    - Liam il va falloir que tu partes... le Zoo à fermé ses portes il y a une heure et le directeur n'aime pas qu'on y reste trop longtemps à moins qu'on ait une excuse valable.

    Key me sert dans ses bras, puis regarde Vincent énervé. Sa voix est tranchante, catégorique,

    - Non, il part pas, il reste.

    Vincent semble déglutir,

    - Ara... Keyvan il ne peut pas... il ne fait pas partie du personnel... et il est encore jeune, sans compté qu'il est malade...

    Ara met sa tete dans le creux de mon cou, puis dit doucement,

    -j'aimerai pouvoir me transformer en chaton...

    Je souris, pose ma main sur sa tête et lui dit,

     - Si tu étais un chaton ce serait moi qui te dominerait!

     Je rigole amusé par ma connerie. Ara rigole également, mais à la fois regarde de côté, il ne semble pas bien. Je pose ma main sur sa joue et l'oblige à me regarder. Je pose ma main sur son front et lui dit,

    - Qu'est-ce qu'il y a? Toi aussi tu es malade?

    Je commence tout d'un coup à paniqué en réalisant la raison réel de ma visite aujourd'hui. Je lui cris presque dessus,

    - Ara! Il faut que tu manges!

    Il me fixe puis son ventre se met à gronder fortement. Il dit soudain de manière sérieuse,

     - Il faut que je chasse!

     Vincent et moi éclatons de rire, puis le vêto lui dit,

    - Oui, il faudrait que tu te nourrisses, on va te ramener dans l'enclos et je t'amènerais à manger.

    Mon ventre gronde alors également et Vincent rigole à nouveau,

    - Je t'en apporterai également à toi mais pas la même sorte.

     Ara me regarde inquiet. Je souris et lui dis,

    - Je ne bouge pas d'ici promis... va te nourrir...

    POV Keyvan

    Vincent m’emmène dans l'enclos, au final Liam est venus aussi. Emmitoufler dans sa veste et celle de Vincent . Je n'aime pas qu'il porte sont odeur (un mélange de miel et d'oranger), mais aux moins il auras chaud. Je suis passer par le passage pour les gardiens puis me suis transformer. Un gardien, prévenus pas Vincent, emmène alors de la nourriture qu'il jette dans l'enclos, je me jette presque dessus, j'ai trop faim. De l'autre côté de la grille, Vincent donner un sachet a Liam, il en sors un sandwiche qu'il aval presque d'un coup. Je me nourris plus doucement, enfin c'est plutôt qu'il mange un sandwich de 500g et moi... 80kg de viande cru... C'est glauque dit a autre voix pour un humain je crois...

    POV liam

    Je mange le sandwich assez vite et du coup je me sens pas en forme. Je soupirs, Vincent me demande,

    - Ca ne va pas? Ce n'était pas bon?

     - Hein? Ah si si c'était bon... c'est juste que... je n'ai rien avalé de vraiment consistant depuis presque deux semaines... je n'ai fais que vomir le peu que je mangeais...

    -Es-tu aller voir un médecin?

    - Hein? Euh... non... je me suis dis que ça passerait comme c'est venu...

    - Il faux que tu y aille, avec cette fièvre ça peu être dangereux!

    Je tourne mon regard vers Ara qui joue avec la viande. Il faudrait peut-être que je lui dise que ce n'est pas bien de jouer avec les nourritures... je souris quand même... ce tigre est vraiment spécial. Je continue de regarder l'enclos tout en disant à Vincent,

    - Mmh... j'irai peut-être...

    -Non, tu ira à tous les coups! Tant que je ne verrais pas d'ordonnance et des médicaments pour te soigner, je ne te laisserais pas voir Ara en tête a tête.

     Je tourne la tête vers lui en écarquillant les yeux. Puis d'une voix plaintif qu'un enfant aurait pris envers sa mère je lui dis,

    - Heiiin? Mais c'est juste une grippe !!!

     -Liam... Que pense-tu qu'il arrivera a Ara si tu tombe gravement malade et que tu ne puisse pas venir au zoo durant 2 semaines ou plus?

    - ...

    -Il ne peut pas sortir d'ici. C'est la tête d'affiche du zoo et il a besoin d'être ici pour se protéger. Il se laisserais mourir si tu tombais malade...

    - Se protégé?

     Je ne comprends pas trop... ce protégé de qui? De quoi? C'est vrai que je m'étais demandé pourquoi il restait enfermé ici... dans ce Zoo... je n'aurais jamais pensé qu'il était en danger. Je sens la panique monter un peu en moi. Je pose une main sur le grillage, mon coeur me fait mal, j'ai la tête qui tourne, je me laisse tomber doucement par terre en calmant ma respiration saccadée. Vincent s'accropie et a posé une main sur mon épaule,

    -Liam, ça va? Calme toi! Respire doucement!

    J'inspire et expire doucement jusqu'à ce que mon cœur arrête de s'emballer. Puis je m'appuis contre le grillage en soupirant,

    - Désolé... ca m'arrive quand je panique trop et que je suis dans un état de fatigue important...

    -Pourquoi paniques-tu d'un coup comme ça? Tu m'as fait peu...Ouah! Ara saute pas sur la grille comme ça!

    Ara vint de sauter et s'accrocher sur la grille. Il a une patte de chaque coté d'ou je me trouve. Je lève la tête et plonge mon regard dans le sien. Je souris doucement et lui dis,

    - Je vais bien. T'as finis de manger? Oh et ne joue pas avec la nourriture.

    Je dis la dernière phrase en gonflant mes lèvres comme le ferait un gosse pour lui montrer que je suis pas content. Il tourne la tête sur le côté puis grogne gentiment. Je souris puis en me remettant normalement, je ferme un peu les yeux. Vincent me propose de me ramené, qu'il se fait tard. J'acquiesce même si Ara n'est pas content. Je lui promets de revenir le lendemain, puis passe mes doigts à travers la vitre puis lui caresser le haut du crane.

    Je quitte le Zoo. Lorsque du trajet de retour, Vincent me propose de me prendre comme assistant. De la sorte, je pourrais l'aidée dans ses recherche et voir Ara autant de fois que je veux. Je trouve que c'est une bonne idée. Quand j'aurais les cours, je pourrais venir qu'à partir de 17h, mais j'accepte volontiers.

     

    POV Keyvan

    Liam travail au zoo, c'est assez amusant car souvent il arrive avec un gardien sur l'estrade pres des grille, de là il lance la nourriture. L'estrade est accessible (enfin on peu s'y apprchez) par le haut du tunnel visiteur. Donc la plus part du temps, je m'assois dessus et essaye d'attraper la viande que Liam lance. Bien sure il s'amuse a lancer loin de moi... Cela m'amuse car je sais que c'est devenu presque une attraction au zoo... A la fin quand il ne reste plus que les morceaux de viande pour moi, Liam au lieu de me les lancer les tends assez près de moi pour que je les prennes entre les crocs. LA premier fois qu'il l'a fait, le gardien a eu peur et les spectateur ont été impressionner.

    La directrice du zoo a trouver ça bien et laisse faire. J'étais dja une attraction au fait que je suis un tigre plutôt grand (Plus gros que la moyenne des tigre normaux), mais maintenant Liam lui est devenu le jeune gardien capable d'entré dans l'enclos sans risque. Les autres tigre on faillis l'attaquer la premier fois, ils avais peur mais, maintenant non, ils savent qu'il ne doivent rien faire.

    Liam monte sur l'estrade, il est marrant car il a du mal a porter les grosse caisse ou la viande se trouver, 5 gardien en amène une puis, sous les regarde de plusieurs personne et plein d'enfant, Liam lance les morceaux. Comme d’habitude je n'arrive pas a en attraper un au vol. Le sourire de Liam est superbe. Au tout début il ne souriait pas trop, il ne comprenais pas pourquoi je devais rester ici, j'ai du lui expliquer.

    Mes congénère voulant me tuer, me cacher là où il n'imaginerons jamais qu'un metamorphe puisse être, est le mieux. Grâce a Vincent, je peux me cacher ici tranquillement tous en pouvant sortir. Il simule des examen ou autre pour n’emmener dans un enclos a part, dans sont laboratoire, puis de là je peux sortir pour quelque heure. Liam a peur pour moi, il pense que quelqu'un pourrais me tuer si je sors trop souvent. Dans quelque mois, je pourrais sortir sans risque, quand ma famille et mes amis serons là. Pour l'instant, j'essaye de choper ces foutu morceau de viande mais, liam les lance trop bien.

    Je grogne, beaucoup, les enfants sont surpris ou on peur mais, rigole juste après. J'ai faim moi a force de faire le con.

    POV Liam

    Je rigole comme chaque fois qu'Ara fait le pitre. Je n'aurais jamais pensé que ça m'éclaterai autant de m'amusé avec lui. Je rigole encore plus quand je le voix grogner. Il saute dans tous les sens mais n'arrivent pas à les attraper au vol... et bien sur je ne lui facilite pas la tâche en envoyant bien loin ou en faisant en sorte qu'ils les loupent... C'est devenu un jeu pour nous et je dois avouer que j'aime bien ces moments. Ca me fait toujours un peu bizarre d'être épié de la sorte par les personnes qui visitent le Zoo.

    Je suis entrain de lancer les derniers morceaux quand j'entends une gamine pleurer comme si elle venait de perdre un bras. Je me retourne et comprend assez vite qu'elle a perdu son doudou. Sa mère semble embêter, et parle avec le gardien qui est dans le même état. Il est vrament déconseiller d'entrer dans l'enclos des tigre et surtout lorsqu'on leur donne à manger. Je ne sais pas si c'est à cause de la scène de la mère amante qui essaye désespérément de calmer son enfant mais je me sens émus. Je pose le sac de nourriture, puis enlève mes gants avant de descendre l'escalier de fer menant dans l'enclos. Deux gardiens me crient de revenir que c'est trop dangereux mais je leur fais signe que tout vas bien. Ils mettent cependant en joue les animeaux au cas où un des tigres viendrait m'attaquer. Lorsque je pénètre dans l'enclos, plusieurs tigre grognent méchamment mais un grognement plus puissant se fait entendre. Je vois ensuite Ara venir doucement vers moi. Je souris puis m'avance vers le doudou que je ramasse avant de donner une petite tape amicale sur la tête d'Ara. Je retourne ensuite vers l'estrade et remonte sous les applaudissements du publique. Une fois en haut, Louis, un des gardiens me choppe par le col et me secoue avant de me dire méchamment,

    - T'es vraiment inconscient! Tu auras fait quoi s'ils t'auraient bouffé la main hein? Tu serais venu pleurer vers qui? Et sur qui crois-tu que la responsabilité de tes actes stupides serait retombé hein???

     - Je...

    Je sens mes larmes couler sur mes joue. Je me sens démunis et impuissant. Il continue de me secouer avec violence puis me dit,

     - Tu n'es qu'un sale gosse pourrit gâté !

     Soudain on entend un grognement féroce et on voit Ara sauter sur le tunnel et accourir vers nous. Il saute pour tenter d'arriver sur l'estrade mais n'y arrive pas. Sous le coup de la surprise et de la peur, Louis me lâche et je tombe de l'estrade. J'atterris sur le tunnel, à moitié sur le ventre. Je récents une vive douleur au poignée droite, je m'entends gémir de douleur et les larmes me montent aux yeux. Merde... ça fait mal... je me mets en boule en tenant mon poignée.

    POV Keyvan

    Liam se tien un bras en se retournant, après être tomber, qu'est-ce qu'il à ? Il c'est fait mal ? Non, il ne faux pas ! Le gardien qui l'a fait tomber crie a liam de remonter, que « je » viens trop prés de lui. Il allais descendre juste après non ! Je me met au dessus de liam, grogne pour empecher dette immonde humain d'approche mon Liam. Les spectateurs ont peur et a la fois sont impressionner, L'homme tremble et a peur, oui c'est ça ! Ai peur et ne t'approche pas de Liam !

     

    Après quelque minute, Vincent arrive, il entre dans l'enclos et s'approche sans s'arrêter sous les avertissement des gardiens qui tienne en jours les tigres restant pres des grille – une femelle et ces petit et moi.

    -Liam ? Ça va ? Ara pousse toi !

    -[Non ! ] Je grogne, je ne veux pas partir !

    -Ara.. S'il te plaît.

    -[Liam?] Je le regarde, il s’assoit dés que je m’écarte, je m'allonge pour qu'il s’accroche a moi, Vincent l'aide a descendre. Je reste sur le tunnel, la main de liam est gonfler, il a mal je le ressens et... Peur, de quoi ?

    Ils partent, je voudrais les suivre mais, je suis bloquer ici. Je voudrais tellement le suivre... Les gardiens restant jette la nourritures pour moi dans l'enclos, je n'ai pas faim alors e laisse les tigreaux se nourrir. Liam... Je veux qu'il aille bien moi...

    POV Liam

    - Mais à quoi tu pensais?

    Vincent me sermonne depuis bien dix minutes. Je l'écoute en me faisant tout petit sur mon siège. Il continue,

    - C'était certes gentil mais complètement inconscient!

    - Mais... Ara ne m'aurait pas fais pas de mal...

    - Ara non, bien sûre que non mais les autres oui. Les femelles protègent leurs petits, elles auraient pu t'attaquer!

    - Je... pa... pardon...

    - Soit, dit-il en soupirant. J'aimerai que tu fasses plus attention à l'avenir... sinon je devrais revoir les postes que je t'ai confier...

    - ...

    Je ne réponds rien... j'ai juste envie de pleurer. J'ai l'impression de tout avoir fait de travers... je ne veux pas qu'il m'enlève les privilèges qu'il m'a attribués... ces privilèges qui me permettent de passer du temps avec Ara. Sans Vincent... nous ne pouvons nous voir... mon coeur se serre et je sens les larmes monter aux yeux. Mon poignée gonflé qui me lancent n'arrange en rien mon morale. Je tourne la tête et regarde la ville défiler. Nous arrivons à l'hôpital et nous nous rendons directement aux urgences. Grâce à Vincent, nous n'avons qu'une demi-heure d'attente. Ce dernier à demandé une faveur à un de ses amis médecin.

     

    Après radio et attente des résultats, on m'annonce que j'ai une fracture du poigné. La fracture se situe au niveau du radius, il n'y a heureusement pas de déplacement osseux. Ils vont juste maintenir mes os en les remettant bout à bout et maintenir le tout à l'aide d'un plâtre jusqu'à la consolidation.

    Une heure de douleur et d'attente et je peux sortir de l'hôpital accompagné d'antidouleurs. Je suis exténué et j'ai encore super mal. Vincent me ramène chez moi et me demande de rester tranquille pendant au moins deux jours... il m'interdit donc de remettre les pieds aux Zoo et de bien me reposer. Je soupirs mais n'ai pas le choix. Je lui obéis donc un goût d'amertume dans la bouche.

    POV Keyvan

    Liam n'est pas revenu, Vincent ma dit qu'il avais le poignet casser et qu'il ne reviendrais que dans deux jours, je n'aime pas ça du tout. Le soir, deux gardien sont arriver pour lâcher deux animaux dans l'enclos, les femelles ont commencer a chasser avec leurs petits. L'un des deux gardien étais celui qui a pousser Liam. Je m'avance vers lui, il tremble et recule sans me tourner le dos, j'aurais préférer qu'il soit plus stupide. Je me suis mis a courir d'un coup vers lui mais, tous est devenu flou et je suis tomber. Un des gardien m'ayant tiré dessus pour m’anesthésier.

    Le lendemain, je me suis réveiller dans l'enclos ferme de Vincent, seul. Un papier sur la porte indiquais que j’étais ici en isolement, pour avoir attaquer un gardien. Un papier a l’intérieur de l'enclos peu paraître idiot, Vincent la mis la pour moi j'en suis sur. J'ai attendu quelque heure avant que Vincent n'entre, après m'avoir assurer que les caméras soit éteinte je me suis transformer, Vincent semble toujours fasciner par ma peau qui se déchiré pour laissez place a ma vrais forme. J'ai ignorer ces question et demander pourquoi Liam ne viendrais pas aujourd'hui.

    -Il est préférable qu'il s’éloigne d'ici quelque jours.

    -Pourquoi !?

    -Louis, le gardien souhaite qu'il soit renvoyer.

    -... Je veux le voir !

    -Qui ?

    -Liam...

    Vincent a eu du mal a me dissuader, il n'y a d'ailleurs pas réussis. Après m'avoir reccuperer des vêtements, ont est sortis. Je ne suis pas a l'ais sous la forme humaine, toute fois j'en est besoin poru aller chez Liam. Ont a pris la voiture puis, après que vincent est regler le GPS, il a démarrer. Le ronronnement de la voiture ma rappelle la camionnette en russie, que conduisait Lana, mon meilleurs ami.

    On est arriver chez liam après je ne sais pas combien de temps de route. Vincent m'a preceder, voulant que je reste dans la voiture pour vérifier quelque chose. La prote c'est ouverte sur liam, le visage triste, son ventre serrer de... tristesse et de frustration. Puis, Vincent m'a fait signe de venir, j'ai ouvert la portière et traverser les mètre me séparant de Liam en quelque enjamber. Sont cœur bat plus vitre, sont nœud a l'estomac se desserrer et il saute dans mes bras. Je préfère le voir comme ça.

    -Je vous laisse... Je reviendrais se soir te chercher ar..Keyvan.

    Je l'ignore et regarde la maison de Liam, elle est si grande mais ne sent pas ce qu'elle aurais dû. Il n'y a que peu d'odeur. Le connifère et la rosé du matin de Liam et... Un odeur de coriande et de... menthe. Où sont les odeurs qui aurais du appartenire a deux autre personnes ?

    POV Liam

    J'ai déprimé toute la soirée. L'idée que Vincent m'interdise de retravailler dans le Zoo a provoquer pas mal de stress et d'inquiétude. La douleur de mon poigné est insupportable... et j'ai l'impression de me shooter aux antidouleurs. Je n'ai pas faim, j'ai la nausée plus qu'autre chose et terriblement froid. Je suis couché en boule sur le canapé, la télévision allumé sur une chaine au hasard passant une série policière dont je ne suis pas trop l'histoire. Je fixe l'écran sans vraiment regarder les images. Une main passe dans mes cheveux tendrement, la voix de Clara me dis en soupirant,

    - Liam mon ange... il faut que tu manges... tu n'as rien mangé hier soir et rien ce matin... c'est dangereux avec la quantité d'antidouleur que tu prends...

    Je la regarde d'un air interrogateur... comment sait-elle que... Elle me design la plaquette de médicament presque vide sur la table basse. Je rougis un peu... c'est vrai que j'ai un peu abusé sur les médoc. Sa main dans mes cheveux me rassure un peu. Clara est ce qui se rapproche le plus d'une mère... elle s'est toujours occupé de moi, même si ce n'est pas comprit dans son cailler des charges. Elle soupir gentiment puis me dit,

    - Je dois me rendre chez mes autres employeurs... Liam essaye d'avaler quelque chose s'il te plait...

    - Mmh...

     Elle me donne un baiser sur le front, puis part après avoir pris ses affaires. Je n'ai pas faim... je me met en boule et ferme les yeux un moment. Ara... je veux voir Ara... mon coeur me fait mal... pourquoi est-ce que c'est toujours la première personne que je veux voir? Peut-être parceque que c'est devenu mon seul ami... je n'imagine même plus m'éloigner de lui... c'est si bête. Je vais droit dans le mur... une boule s'est formé petit à petit au creux de mon estomac. J'ai tellement envie de le voir... pourquoi... j'ai envie de sentir ses bras autour de moi...Je reste couché pendant un certain temps. Je fixe le mur d'en face, essayant de faire le vide et de ne pas penser au lancement de mon poigné. On sonne à la porte, je soupirs et m'avance en trainant les pieds. J'ouvre et reste surpris,

    - Vincent?

    - T'es pâle Liam... est-ce que ça va?

    - Mmh. Quelque chose est arrivé à Ara?

    - Tout vas bien... tes parents sont là ?

    - Non.

    Il se tourne vers la voiture puis fait un signe à... Ara??? Mon coeur loupe un battement et se met à battre la chamade. Lorsqu'il arrive vers moi, je me blotti dans ses bras et accroche ma main non plâtré à sa chemise. Il est là... Ara est là...Je suis content de le voir. Je me sens soudain mieux... comme s'il me manquait quelque chose lorsqu'il n'est pas là. Vincent s'en va. Je m'écarte pour laisser Ara entrer dans la maison. Je ferme la porte et m'approche vers lui, je dis doucement,

    - T'es chez moi... j'ai encore de la peine à réalisé que t'es vraiment là...

    Il sourit, me prend doucement dans ses bras, puis respire profondément comme s'il respirait notre odeur. Je sens la chaleur habituel m'envahir comme à chaque fois qu'il me prend ainsi. Je dis doucement,

    - Tu... veux boire quelque chose?

    -Je ne sais pas, j'ai tellement peu été humain que... je ne bois que de l'eau.

    Il rigole doucement et me fixe intensément. Je sens une chaleur m'envahir, je me serre inconsciemment plus à lui sans lâcher son regard intense. Il me dit d'une voix roque,

    - J'ai surtout envie d'une chose...

    Il approche son visage et clos nos lèvres. Ma respiration est coupée pendant une fraction de seconde puis je relâche tout et passe ma main non plâtré derrière sa nuque, répondant à son baiser sans que je puisse faire quoique ce soit. Sa langue se fraye un passage dans ma bouche et vient danser avec la mienne. Sa respiration est profonde et envoutante. Il rompt le baiser en inspirant, puis dit d'une voix encore plus roque,

    - J'ai peur de te faire mal...mais... J'ai envie de toi.

    Je sens soudain une montée de chaleur envahir mes joues... il a... envie de moi? Je sens la gêne m'envahir suivit d'une drôle de sensation dans le creux de mon ventre. Il ferme les yeux, semblant maitriser quelque chose au fond de lui, respire fort et continue de sa voix si roque,

    - Je veux pas te faire mal, mais je ne pourrais pas me contrôler, pas avec toi...Liam...

    La manière dont il dit mon prénom me fait frissonner... et pas de peur...

     

    POV Keyvan

     

    Liam dans mes bras se réchauffe de plus en plus, de bonheur comme le montre sont cœur battant a un rythme soutenue, et de... désir comme inavouée. Je sens qu'il est perdu mais, qu'il se laisse faire, je n'ai pas envie de lui faire de mal mais, je veux tellement l'avoir a moi, le sentir contre moi.

    Une vague de chaleur me parcourir, il a envie lui aussi, je le sens. Sont ventre se creuse d'envie... J ne peu m'empêcher de coller mes lèvres aux siennes une nouvelle fois. Ces joue rougis me donne envie de lui encore plus que la sensation dans le creux de son ventre.

    Il ne s'en rend pas compte mais, il me tire vers le canapé, sur le quel on finis par tomber. Ce n'est plus moi qui l'embrasse ces lui qui veux que je continue. Je souris, il ne se rend pas compte de ça, il ne vois pas que c'est lui qui m'attire plus encore contre lui. Mon sexe se tend dans mon pantalon a force de sentir son corps onduler sous moi. Je lui enlève sont haut, sont torse, sillonner de muscler fin se retrouve a ma vue, sous mes doigts...

    Plus encore que de le prendre j'ai envie qu'il me le demande, je ne sais pas s'il osera, non... Je veux qu'il ose, qu'il me murmure, me dise ou me cri qu'il me veux en lui ! Je pose mes lèvres sur son torse passe ma langue sur sa peau. Il tremble, il aime sentir ma langue sur lui je le sens. Il essaye de ne pas faire de bruit. Ça deviens dure pour lui quand j'approche de ces téton durcis, il rougie de plus en plus, et se réchauffe. Ces mains ce colle a ma tête, le plâtre dure frôle mon crâne, je me frotte a lui.

    Je tire sur la tissus de son pantalon, emportant vers le bas son sous-vêtement. Je ne comprend pas pourquoi ils s’entêtent tous a mettre ces carré de tissus... Je préfère être libre, nu... Je lèche sa peau, autours de son sexe et sa hampe durcis. Il émet des cris aiguë, des gémissement que je trouve de plus en plus adorable. Son ventre se sers d'excitation, il tremble et se mord la lèvre, je souris. Je remonte jusqu'à son visage que j'embrasse, je mord sa lèvre inférieur, entre ma langue dans sa bouche avant de l'embrasser. J'enlève mon t-shirt, le déchirant presque sur le coup, puis baisse mon jeans. Je me sens plus libre dès lors, je le retourne, puis l'embrasse sur le dos, lèche sa colonne vertebral. Il gémis, semble avoir peur... Je ne veux pas lui faire mal, je descend jusqu'à ces fesse, lèche son anus, autant de temps que je puisse me contrôle avant de remonter sur lui et de me positionner de sorte a le prendre. Son ventre se sers, il a peur mais plus au fond de lui, il a envie de me sentir sur et en lui, trop profond pour qu'il puisse le savoir lui même, il l'ignore et ne souhaite pas s'en rendre compte... Pas encore.

     POV Liam

    Sa langue semble brûler tous les chemin où elle passe. J'halète... j'ai de la peine à respirer j'ai l'impression que ma respiration est coupée quand sa langue passe sur ma peau. Lorsqu'il me retourne, une panique monte en moi... ça me rappel la dernière fois. Je gémis d'appréhension. Il descend doucement puis lèche mon anus. C'est bizarre au début, puis je sens une chaleur irradier et monter au creux de mon ventre. Je ne comprends pas ce qui m'arrive... c'est si chaud... mon coeur tambourine dans ma poitrine à un rythme soutenu. J'ai l'impression de participer à un marathon. Il remonte doucement, frôlant son corps contre le mien. Il me mordille l'oreille et des frissons descendent le long de ma colonne vertébrale. Mes yeux se ferment lorsque je sens son sexe contre mon anus. Il me fait me cambrer un peu afin que mes fesses aillent un peu en arrière. Je sens son sexe dure entrer en moi. Je me mords la lèvre avant de gémir de douleur... j'halète doucement. Il me demande d'une voix roque,

    - Liam... Détend toi un peu... j'arrive à me retenir j'y vais doucement...

    J'essaye de me concentrer sur sa voix mais ça fait si mal. Je retiens ma respiration. Il pose ses paumes sur mes mains et lient nos doigts tout en laissant son corps se mouvoir. Il fait quelques aller-retour ou je reste crispé, puis doucement j'arrive à me détendre. Je sens soudain mon bas ventre chauffer et je m'entends gémir. Ca ressemble parfois à des petits couinement. Ma tête tourne légèrement, mes doigts se serrent aux siens. J'ai chaud...

     Il augmente la vitesse et j'entends sa respiration être plus profonde. Ses coups de reins sont plus puissants. Il émet une sorte de gémissement-grognement et je sens son sexe tressaillir en moi. Il reste en moi pendant de longue seconde, en respirant de sa voix roque, puis se retire et se laissa tombé sur le côté avant de me prendre dans les bras. Sa queue de félin remue contre moi.


    votre commentaire
  • POV keyvan

    Il n'a pas jouis, ou plutôt il a eu un orgasme sans.. jouir ces bizarre, il me regarde, enfin ma queue -celle de tigre. Comme fasciner, il la suis du regard, quand je l'a fait aller a gauche ces yeux la suivent, a droite pareil... Je rigole. Il me fix dans les yeux, me posant la question silencieux « qu'est-ce qu'il y a ? » Je lui souris, puis, d'un coup... Je tombe. J'ai du pousser une sorte de cri de chat, il me regarde, pouffant de rire. J'avais oublier qu'ont étais sur un canapé et j'ai glisser jusqu'au sol...

    Je reste dans ma position, sur le ventre. Je sens Liam me regarder et plus encore la base de ma queue de tigre, étant nu il peut tous voir.

    -C'est si bizarre... Il me dit ça de façon... fasciner, puis sa main s'approche de la base, touche ma peau ce qui me fait presque ronronner. Forcement c'est un des endroits les plus sensible sur mon corps... Il rigole et touche ma peau une nouvelle foi... Mon bassin remonte instinctivement.

    -Liam.. Ça t'amuse ?

    -Oui.

    Il rigole, j'aime bien l'entendre rire mais, là il m’embête. Je suis hyper sensible a ce niveau comme beaucoup de félin. Il repose sa tête sur le canapé, continue encore et encore de passer ces doigts a la base entre ma peau et la fourrure de ma queue. Il semble dans ces penser, je le sens comme...espérer ou rêver ?

    Puis il dit, presque comme un murmure

    -Ce serait bien si tu pouvais habiter avec moi...

    Il sursaute en me voyant me relever sur mes coudes, le fixant, il réalise et dit avant que je n'ai pu dire quoique se soit.

    -Pardon... je sais bien que c'est impossible... je suis désolé... oubli ce que j'ai dis.

    -Liam.

    Il tourne presque la tête, gêné, il n'ose pas me regarder. Je me rélève, m'assois et passe mon bras autours de lui, ma tête dans le creux de sont cou.

    -SI je pouvais je le ferais mais... Un homme vivant avec un jeune garçon ces bizarre tu ne crois pas.

     -Je... Pardon...

     Pourquoi s'excuse-t-il ? Je le sens stresser ou … Je ne sais pas...

     -Je... je me fais des films tout seul et je te mets dans l'embarra... je...

     -Ce n'est pas moi qui semble embarrasser là pourtant...

     -Ah... euh... tu as faim?

     Il change de sujet, perdu mais, ne voulant pas continuer sur cette conversations... Je souris, l'embrasse dans le cou.

     -Si je pouvais venir habitez ici je le ferais, tous de suite. Sinon, oui, j'ai faim, et pas que de toi.

     POV liam

     Qu'est-ce qui m'arrive? Mon coeur est serrer... j'ai envie de pleurer, d'aller me cacher sous la couette. Bien sûre qu'il ne le peut pas. T'es con Liam... franchement. Ara est rechercher, il est en danger et se cache. Sans compter qu'on ne fait même pas partie de la même espèce. Une trsitesse soudaine m'envahit. J'essaye de l'enfouir en moi, me redresse et me lève. Je ramasse mon T-shirt et l'enfile avant de mettre mon boxer. Mon pantalon est à l'autre bout de la pièce -allez savoir comment il y est arrivé- alors je reste vêtu de ces deux habits et laisse le pantalon de côté. Je dis à Ara qui est toujours par terre,

       - Clara a cuisiné ce matin... c'est du poulet rôtit et des pommes de terre... Ah c'est cuit du coup ça te dérangera pas j'espère?

     - Clara? me demande-t-il en penchant la tête sur le côté.

     - C'est la femme de ménage, elle s'occupe aussi de me faire des repas parfois même si c'est pas compris dans sa charge de travail.

     Il me regarde puis détourne un peu les yeux comme s'il réflechissait. Il dit alors tout bas,

     - Menthe et coriandre...

     Il me regarde avant de dire à voix haute,

     -Je peux manger de la viande cuite, ne t'inquiète pas.

     Je souris doucement avant de dire,

     - Tant mieux. j'incline légèrement la tête intrigué puis lui demande, mmh... tu... veux dire quoi par "Menthe et coriandre" ? Tu as envie d'un thé à la menthe? Ou de manger un plat à base de coriandre?

     Il rigole un peu, souris et dit,

     -Nan, c'est.. Clara, qui sent comme ça.

     - Elle sent... comme ça. répété-je doucement avant de le fixer. Tu peux sentir les odeurs des individus?

     - Toute chose a des odeurs, chaque personne a... sa propre odeur oui.

     - Ah? Et moi j'ai quelle odeur?

     -Conifère, et rosée du matin.

     - Ah? je le regarde intrigué. Alors je sens la forêt?

     - Pas exactement, tu sens plus particulièrement le conifère.

     - Mmh? Si tu le dis.

     Je souris doucement, puis lui dit amusé,

     - Je n'arrive pas à sentir mon odeur... par contre j'ai l'impression quand tu me serre dans tes bras que tu sens l'érable et le canneberge.

    Il souris, puis me demande,

     -Tu arrives à me sentir?

     Il ne semble pas me croire. Je gonfle les joues comme un gosse lorsque ce dernier boude. Puis relâche tout et passe une main dans mes cheveux. Je souris doucement puis dis avant de me rendre dans la cuisine ouverte à quelque mètre du salon où nous nous trouvons,

    - Ce n'est peut-être que dans mon imagination...

    -Seul les meta peuvent sentir les autres mais... L'imprégnation a peut être...

    Je relève la tête vers lui tout en préparant les assiettes de nourriture. Je lui dis d'un air pensif,

     - Je n'ai toujours pas bien comprit cette histoire "d'imprégnation"...

     -Hum, comment dire... Les metamorphe sont humain mais, on ne tombe pas amoureux comme les humain peuvent le faire.

    - Mmh... oui l'histoire de "une personne à vie" c'est bien ça? Mais qu... qu'est-ce que l'imprégnation implique pour le cou... les protagonistes...

    J'ai faillis dire le couple... sommes nous un couple? Ca me parait si irréel... Ara me dit,

    -Hum... Pour toi je ne sais pas, pour moi... Je n'aimerais que toi de toute ma vie, c'est... plein de chose comme ça... La possessivité aussi, des liens...

    - Mmh... désolé mais ça me parait encore très flou. je soupirs puis dit, bon je comprendrai sans doute avec le temps hein...

    La sonnerie du micro-onde sonne et j'apporte les deux assiettes sur la table à mangé. C'est une très grande table rectangle en verre épais. Elle a sans doute coûté une fortune à mes parents mais elle n'a que très peu été utilisé. Je dirais une fois avec ma mère et une ou deux fois avec Clara quand elle pouvait trouver du temps pour manger avec moi. En général, elle m'invite plutôt chez elle. Elle n'aime pas manger chez son employé, c'est un principe qu'elle tient à garder même si elle ne les voit jamais. Donc comme je suis seul, je préfère manger au salon sur le canapé, devant la télé que sur cette grande table de banquet de douze place. Je lance un regard à Ara et lui dit,

    - Installe toi je vais chercher à boire.

    Je remplis une carafe d'eau, prend deux verres et m'installent en face de mon hôte. Je souris content et lui dit,

    -T'es mon premier invité... je n'ai jamais mangé avec personne si ce n'est Clara...

     

    POV Keyvan

     Je remet le pantalon que j'avais en venant et m'installe a table, Liam est content, comme si ces fillais de joie lui glissais dans l’estomac. Je souris, après avoir tous installer, liam s'installe pres de moi. Il semble avoir faim et mange, moi je dois mettre quelque minute a me rappeler comment manger avec des couvert. Je n'ai plus trop l'habitude d’utiliser se genre d'instrument. Je le regarde plus que je ne mange, même si je finis la viande assez vite. Les légumes eux... ne fond que changer de place dans mon assiette.

    Liam me regarde alors, un peu rouge.

      -T'aime pas les légumes? C'est pourtant bon pour la santé!

     Je souris, rigole presque, ces humains me fond rire. Il n'ont pas tord mais... Je ne suis pas humain moi.

     -Je suis carnivore.

     Ces a sont tours de sourire. Après manger, Liam débarrasse puis, ont monte dans ça chambre. J'ai envie de la voir, voir où il habite. Il rougie un peu et semble gêné mais, me la montre tous de même. Elles est grande, deux grand fenêtre sur la droite de la porte, donnant sur l’arrière de la maison. Un grand lits, un bureau remplis d'affaire de cours et des armoires. Il y a plusieurs photo d'aussi, de jeune que je ne connais pas et... De moi. Je souris d'autant plus en les voyant et Liam rougis aussi, comme s'il avais fait une bêtise, il a peur de ma réaction, sont ventre se sers.

    Je m'approche alors de lui, passe mes bras sur son ventre et lui murmure

     -Quand tu les a prise ces photos ?

     -Il y a un petit moment... j'étais entrain de bosser et comme d'habitude je... Il rougit puis me dit plus timidement. Je te cherche du regard. Je t'ai trouvé tellement beau à ce moment là que je n'ai pas pu faire autrement que de te photographier...

    Je le vois devenir si rouge qu'il pourrais devenir pivoine, je m’empêcher de rigoler, le sers contre moi, respire sont odeur. C'est pas juste que lui est des photo mais, pas moi. Mais, je peux toujours voir Liam au zoo et bientôt, je pourrais sortir. J'embrasse Liam dans le cou puis, me dirige vers la fenêtre, sont jardine st grand, un bâtiment tous au fond du jardin a été construit. Une penser me passe dans le crane mais, je l'oublie assez vite c'est impossible.

    Liam remue d'un pied a l'autre au milieu de la pièce, il ne sais pas quoi faire. Je m'assois par terre, dos au radiateur.

    POV Liam

     Je ne me sens pas très à l'aise. Ara est chez moi... il est dans ma chambre... c'est si surprenant. De plus j'ai mal aux fesses... ça me brûle et je me sens mouillé. Il a -je rougis- jouit en moi et maintenant ça coule. Je déglutis défilement et dit à Ara,

    - Je... j'ai besoin de prendre une douche... tu attends ici? Ou tu veux... enfin...

    Je rougis de plus belle. Est-ce que j'ai le droit de lui demandé de prendre une douche avec moi? Est-ce que les tigres ça aime l'eau? Est-ce qu'il voudra la prendre avec moi? Il sourit puis me dit,

    -Oui, mais si c'est dans une baignoire tu risque de te retrouver avec un tigre dans ta salle de bain. Nous ne détestons pas l'eau, on peut nager plus de 7Km si l'on veut.

    - A...ah... euh... c'est une douche... la grande baigneur se trouve dans la salle de bain principale. Je... serais dans la petite à ta gauche. Si... si tu veux me rejoindre... bah... euuh... fait... fait comme tu veux...

    Je rougis toujours et je ne sais plus où regarder. Je me rends à pas rapide dans ma salle de bain accolé à ma chambre. Je laisse entre ouvert et me déshabille vite fait avant de sauter dans la douche et ouvrir l'eau chaude. Je laisse les jets d'eau couler sur mon visage en me sermonnant... putain Liam qu'est-ce que t'es entrain de faire. Je soupirs et appuis mes mains contre le mur humide. Je ferme les yeux et soupirs. Je sens soudain une présence derrière mois et des bras m'enlacer. Je frissonne en sentant les lèvres d'Ara sur mon cou. Ma tête tourne légèrement, comme si j'avais bu... je m'enivre de lui? Ses paumes sur posent sur le dos de mes mains accolé au mur. Il enlace nos doigts avant de me mordre. Je gémis doucement et frissonne. Son corps se colle contre moi et son sexe coulisse entre mes fesses. Je frémis et suis envahis de frisson. Mon bas ventre se contracte et je gémis à nouveau. Ses lèvres remontent le long de mon cou jusqu'à mon oreille qu'il mordille. Je me sens défaillir et ai de la peine à resté debout. Il rigole et me retiens pour que je prenne appuis sur lui. Il dit d'une voix roque,

     - J'en peux plus... j'ai envie de toi... maintenant.

     Je frissonne à ses mots. Je sens qu'il place son sexe sur mon puis, puis il me remord le cou avant de plonger en moi. Je cris en sentant son sexe dur comme la pierre me pénétrer. Mes doigts se resserrent sur les siens et je me cambre en allaitant. Il commence à me pilonner à rythme soutenue. Ma tête tourne, je sens des ondes de chaleurs me traverser, ma voix sort dans des espèces de gémissement couinement, mon corps se cambre d'avantage, ce qui lui permet de rentrer en moi complètement. Sa main descend sur mon sexe et il commence à me branler au même rythme que ses mouvements dans mon dos. Je n'en peux plus, je jouis dans un cri libérateur. Je sens mon corps se crisper entièrement sous l'effet de l'orgasme. Ara ne tarde pas à jouir en moi. Je sens son sexe tressauté en moi alors que des spasme traverser mon frein.

    Il me faut un moment pour reprendre mes esprits. Ara reste en moi un petit moment également sans bouger, entrelaçant nos corps, puis il se retire doucement et me retourne afin que nos lèvres se rejoignent.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique