• Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 3

    POV Rod

    Il est parti si vite que je n'ai pas pu lui parler... Après que tout le monde soit parti j'ai rangé le bar puis fermé. Demain je n'ouvre que le soir donc je pourrai dormir. J'habite juste au-dessus, j'ai acheté tout le bâtiment ce qui me permet d'avoir mon appart’ au-dessus du Bar. J'ai un second appart’ que je compte louer. Celui que j'occupe est assez grand, le toit est aménagé et j'y vais régulièrement depuis que je fais des photos.

    Je suis assis sur le canapé après avoir fermé la porte à clef... Je commence à trembler, putain... Je n'ai pas rêvé, il était là il... Je l'ai touché, tenu dans mes bras... J'ai mal putain, il me hait. Plus qu'au tout début plus que... Mon cœur se serre, je pleure... Je n'avais pas pleuré depuis six ans...

    Je fixe les photos au mur... Les photos de Mat et moi, petit dans le parc. A Las vegas... Celle ou je l'embrasse... Il est devenu si beau...

    David m’appelle, il veut me voir... Je ne peux pas, je lui dis que je ne peux plus que je l’ai revus... Mon amour...
    Je m’endors, ou plutôt m’assoupis quelques heures pour me réveiller à 8 heures. J'en profite pour courir et aller faire des courses... Je finis par acheter plusieurs magazines de mode avec assez de chance je trouverai des photos de Mat... Je veux le voir mais, lui non alors je n'ai plus que cette solution... jusqu'à ce que je puisse l'avoir à nouveau dans mes bras...


    POV Mat’

    - Mat débout !
    - …
    - Allez Mat’ tu comptes rester au lit toute la journée ?
    - Laisse-moi Leila… j’ai rendez-vous qu’à 16h…
    - Oui bah c’est pas une raison pour « comater » au lit… je ne sais pas ce que t’as depuis hier mais je te trouve bizarre… Allez il est 13h30… vient on va manger…
    - Je… j’ai pas faim…
    - M’en fiche on va aller manger quand même… allez debout… hop pop !

    Je soupirs et la regarde. Elle est obstiné… je me frotte les yeux puis me lève. Je n’ai pas bien dormi… en fait je n’ai quasi pas dormi, Rod hantant mes pensées. Je me rends à la salle de bain et me glisse sous les jets d’eau chaude une fois mon boxer à terre. J’ai de la peine à croire que je l’aie revu… après tant d’année. Je baisse la tête laissant l’eau couler sur moi. Je ne me sens pas en forme… au bout d’un certain temps, j’entends la voix de Leila,

    - Mat’ ? Est-ce que tout va bien ?
    - …
    - Chéri… tu es sous l’eau depuis 40 min…
    - Je vais sortir…

    J’arrête l’eau et attrape le linge que Leila me tend avant de m’extirper de la douche. Je me positionne devant le miroir… j’ai vraiment une tête de déterrée.

    Heureusement qu’il y aura des maquilleurs car avec ces cernes j’irais pas très loin. Leila est derrière moi, elle me sourit un peu puis prend le sèche-cheveux et une brosse. Je m’assois sur la chaise qu’elle a préparée et la laisse me brosser. Nos amis lui disent souvent qu’elle a loupé sa vocation. Elle adore s’occuper de cheveux et elle est très doué. Je n’ai aucun mal à lui confier ma tête. Une quinzaine de minute plus tard et le brushing est fini. Encore une fois, elle s’est surpassée. Je souris et l’embrasse avant de lui faire un câlin. Je… je ne sais pas où j’en serrais sans elle au jour actuel. Elle m’a sauvé la vie… je lui dois beaucoup. Je mets des fringues de marque Vuitton… une des marques que je vais présenter dans quelque jours. J’ai eu le droit à toute une gamme de leur dernier modèle… on me prend souvent en photo ces temps ci, ça leur fait de la pub gratuite.

    On se rend dans un petit resto branché d’un quartier à la mode. C’est un endroit où il est difficile de rentrer si on n’a pas de bonne fréquentation car c’est toujours pleins… On y reste pas longtemps… une heure tout au plus avant que Leila me dépose à la salle du défilé dans sa fiat 500 rouge éclatante. Sa voiture me fait toujours sourire. Elle lui correspond si bien, petite, passe partout, rouge comme son caractère explosif… dans deux jours il y a le défilé pour la toute nouvelle marque de Vuitton. Aujourd’hui c’est la répétition.


    POV Rod

    Je suis en plein boulot, j'ai entendu que le resto d’à côté pense fermer. J'essaye de préparer les papiers pour racheter le resto et agrandir mon bar... S'il est plus grand il y aura plus de clients et s'il y a plus de clients il y a plus d'argent... Le problème c'est que je ne sais pas si on m'accordera un crédit, alors que j'en n’ai déjà un pour ma voiture une audi A1- noir avec des flammes rouge sur les coter, pour les curieux.

    Je suis derrière le bar, vers le fond à remplir des papiers, plusieurs photographes me parlent d'un défilé Vuitton, où participe le mannequin de mon affiche géante. L'affiche géante, c'est Mat, une des photographes m’a envoyé une des photos de lui comme j'avais demandé. Je l'ai fait agrandir et mise au fond du bar. Les clients aiment bien, ils prennent Mat pour l'égérie de mon bar, c'est marrant...

    Au final je passe la journée derrière le bar à remplir tous les papiers et à téléphoner pendant que David et Marissa bossent. Je m'arrache presque des dread à force. A la fermeture un photographe m'invite au défilé, il veut me montrer le monde de la mode.

    POV Mat’

    C’est la folie. Tout le monde court dans tous les sens. Certains habits de la collection sont introuvables et c’est la panique à bord. La salle commence à se remplir de plus en plus stressant les membres du staff. Nous, mannequins sommes en plein préparatif. On nous maquille, coiffe, habille, je me laisse faire. Je suis le mannequin phare pour ce défilé. Je vais faire plusieurs passages mais notamment l’ouverture et la fermeture du défilé. Les responsables de la maison nous brift et nous demande d’être « professionnel » ce qui me fait un peu rire. Si professionnalisme équivaut à être le pantin de la maison alors personnellement je sais le faire. Après tout, nous ne sommes que les objets qui présentent les vêtements de haute couture.

    Le défilé commence. Cette année le complet est le thème de sa nouvelle collection. C’est donc en complet bleu marin-gris, chemise blanche, cravate bleue nuit rayée blanc et mocassin brun que j’ouvre le défilé. Je défile avec une sacoche en cuir brun. Je marche comme on me l’a appris. C'est-à-dire le regard fixe et stable. Je pose le temps qu’on prenne des photos et repars comme je suis arrivé. Une fois dans les coulisses, je m’empresse de me dévêtir pour enfiler le prochain vêtement pendant qu’on me recoiffe et remaquille. C’est tout une organisation et un rituel que l’on doit faire dans l’ordre et auquel je suis désormais habitué. Le prochain ensemble est un peu moins habillé, c’est un jeans bleu marin très moulant, avec un T-shirt blanc écrit en grand VUITTON et une veste en cuir brun qui met mon corps en valeur. Le prochain ensemble est un pantalon blanc, un long manteau beige qui m’arrive jusqu’aux genoux, un sac en cuir brun porté en bandoulière et une écharpe rouge écossaise. Je porte des lunettes de soleil noirs qui est bien encadré par mes cheveux mi-longs. Je garde ensuite l’écharpe rouge écossais pour le mettre avec une veste en cuir noir et un jeans blanc moulant. Tout est coordonné et effectué à la seconde près. C’est au moment où je prends la pose que mon cœur loupe un battement. Mes yeux se sont posés sur Rod par inadvertance et tout devient flou dans ma tête. Je fais demi-tour comme si de rien était mais dans ma tête c’est le flou total. Une fois derrière les rideaux, je me retiens pour ne pas sombrer… Qu’est-ce qu’il fou là… un de responsable me prend soudain par le bras en me criant dessus. C’est vrai que je dois m’habiller pour le clou du spectacle. J’enfile un costard de mariage d’un blanc éclatant. Il n’y a juste qu’une touche de couleur sur la serviette de la poche qui est d’une couleur rouge sanglante. Je respire un bon coup, puis m’élance sur le podium. Je marche en faisant le vide dans ma tête. Je dois passer outre le fait que Rod est présent… aaahh j’ai l’impression que son regard est brûlantnon je dois rester neutre… je dois être le plus professionnel possible.
    Je prends la pose puis repars pour faire un petit tour au bout de l’allée avant d’être suivit par les autres mannequins pour faire le passage final. Je reviens ensuite sur scène avec les responsables et on salut le public… ils me présentent comme le prochain mannequin qui présentera leur nouveau catalogue été. Mon manager m’en avait déjà parlé mais c’est vrai qu’avec tout ce qui s’est passé ces derniers temps je ne m’en souvenais plus trop… il m’avait dit Dior, puis ensuite Vuitton. Je resalues la foule et nous repartons comme nous sommes venus.

    Une fois dans les coulisses, je me laisse tomber sur une chaise complètement lessivé. Tout le monde se félicite d’avoir réussi le défilé et nous invite une fois habillé à aller saluer les sponsors et autre grandes personnes de la mode qui sont sans doute déjà entrain de déguster les canapés et autres au buffet.


    POV Rod

    Mat était plutôt canon, la tenue moulante surtout, j'avais envie de le sucer... Putain je suis pervers. J'allais partir quand Damien, dit D'D m'a demandé de venir avec lui. Il est styliste en freelance. Il vend ses vêtements à plusieurs marques et magasins, c'est un peu la figure montante chez les stylistes. Je l'ai rencontré au Bar où je travaillais dans le sud et depuis on s'entend plutôt bien.

    Je le suis, après tout j'ai même fait des cartes de visite pour mon bar. Ca me fera de la pub, surtout que depuis que mon bar est connu des photographes, j'ai décide d’en faire un endroit lié à la mode. Heureusement que j'ai mis des fringues assez classe, sinon je me serais vraiment fait remarqué voir même critiqué d'une mauvaise façon.

    Les mannequins sortent bien vite avec des tenues Vuitton encore, pour se mêler aux gens. D'D me souris puis avec George Kuroka, un photographe japonais, on va voir le mannequin du jours. Mat' n’a pas l’air à l'aise quand on s’approche. D'D et Monsieur Kuroka lui demandent directement s'il veut faire des photos pour eux.

    M.K-J'ai vu les photos que vous avez prise dans le Bar de Rod, vous étiez beau et j'aimerais bien voir comment vous seriez avec quelqu'un…

    D'D- Avec une femme surtout.

    Mat' semblent vraiment pas savoir quoi faire, je me retiens de rigoler. Je me fais soudain accoster par plusieurs personnes, donnant ma carte à qui la veut. Avec un peu de chance je pourrais vraiment avoir plus de clients et donc agrandit, mon Bar deviendra vraiment rentable.

    D'D-Rod ?
    R-Oui ?
    -Tu voudrais bien nous louer ton bar pour une séance photo ?
    -Oui bien sûr, je vais bientôt racheter un autre endroit, je fermerai mon bar durant quelques temps alors, au début je pourrai vous ouvrir la salle, avant les travaux.
    -Que vas-tu donc faire ?
    -Je vais acheter le restaurant d’à côté, puis détruire le mur de séparation.
    -Beau projet... Je t'aiderai pour l'inauguration !
    -Je suis sur que tu as déjà des idées.
    -Tout à fait !

    Il me sourit, puis commence à parler de la séance avec plein de monde. Je m’éloigne quelques minutes. Mat après avoir réussis à s'échapper semble prendre son courage à deux mains, pour venir à côté de moi.

    -Pourquoi tu es là ?
    -Mon bar est assez connu des photographes, il m'on invité à venir.


    POV Mat’

    Je suis mal à l’aise… je ne sais pas comment je suis sensé réagir avec lui. Je lui dis en détournant les yeux,

    - Est-ce que ton but est de me suivre partout ?
    - Ah ah… non mais ça peut être une idée intéressante…

    Est-ce qu’il a vraiment été amené par un photographe ou est-ce qu’il me suit ? S’il le fait, qu’elle est son but ? Je ne lui pardonnerai pas… je me le suis promis le jour où elle est… mon cœur me serre, j’ai envie de pleurer. Je plonge mon regard dans celui de Rod… je dois sans doute avoir les larmes aux yeux car Rod semble surpris avant que son regard s’attendrisse. Il n’aimait pas me voir pleurer… il me prenait dans ses bras en me berçant… raaah pourquoi je repense à ça… c’est à cause de lui si j’ai tant souffert… s’il était resté peut-être que les choses ne se serait pas passé ainsi… Est-ce que je suis con ? Même s’il avait été là elle serait… ça ce serait passée… mais je n’aurais pas été si… seul… j’aurais pas fait tout ça… les larmes coulent sur mes joues. Je les essuies du revers de la main puis tourne le dos à Rod pour m’en aller. Je lui en veux tellement… mais je m’en veux aussi… fait chier !

    Je demande au chauffeur de me ramener chez moi. Arrivé à la maison, je me glisse sous la couette sans même me changer, sans même manger… je veux tout oublier… mon passé… ma vie… Rod…

    « Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 2Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 4 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :