• Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 21

    POV Rod

    Mat semble gêné, je le prends dans mes bras, l'embrasse sur la tempe puis, emmène tout ce petit monde à table pour l'apéro. On parle du combat de Bri, ça permet à Mat de ne pas penser à ce qui lui arrive en ce moment.

    R-Briquette, ton combat c'est conte qui ?
    B-Bargo Briyanov, le russe.
    R-Il est fort ?
    B-On va dire qu'il n'est pas en final pour rien...
    R-T'as intérêt de gagner !
    B-Ouais ! Et t'as intérêt de faire attention à mon chéri !
    M-Je ferai attention à lui moi t’inquiète pas.

    Bri sourit, un peu en coin... Il fait confiance à Mat je le sais. J'ai l'impression qu'il a changé d'avis sur lui.

    On commence à manger après un apéro qui finit en fou rire. Mat cuisine.. Trop bien. Bri trouve aussi, même s'il n'arrête pas de dire que son Len cuisine mieux, se qui fait que ce dernier le frappe... Vers 21h30 on finit de manger le dessert, on se pose dans le salon, avec des cafés.


    POV Mat'


    On passe une fin de soirée tranquille. Vers 23h, Bri et Len me disent au revoir et je commence à ranger l’appartement pendant que Rod les accompagne dehors. Je suis entrain de faire la vaisselle lorsque je sens des bras m’enlacer,

    - Amour… et si on continuait là où on s’est arrêté tout à l’heure…
    - On doit d’abord finir de ranger…
    - Nan… on a tout notre temps…

    Il dit ça en passant ses mains sous mon T-shirt avant de poser ses lèvres sur mon cou. Il m’entraine avec lui en faisant un détour vers le frigo puis me tire gentiment jusqu'à la chambre. Je lui dis,

    - Qu’est-ce que t’es allé chercher encore…

    Il rigole, puis me montre la bombonne de crème chantillie les yeux pleins de malice. Sa bouche gourmande m’embrasse alors partout après m’avoir mis à nu. Il s’amuse ensuite en mettant de la chantillie sur mon gland avant de le prendre en bouche. Il remonte vers moi amusé et me dit,

    - C’est tout sucré… mon p’tit sucre d’orge…
    - Ah ah… n’importe quoi…

    Il rigole à son tour, puis me met de la crème sur le bout du nez avant d’en mettre sur mes têtons qu’il s’empresse de suçoter. Mon corps se cambre du au plaisir, je vois son regard brûlant me fixer tout en descendant vers mon frein qui pointe dans toute sa splendeur. Il va me faire une fellation comme jamais… je ne vais pas pouvoir retenir mes gémissements et vais finir par jouir dans sa bouche avant de me laisser retomber sur le matelas complètement essoufflé. Je pose ma main sur la tête de Rod quand celui-ci remonte à ma hauteur. Je me soulève alors légèrement pour l’embrasser pour ensuite me remettre sur le dos collant son corps contre le mien. Je le retourne pour que Rod soit sur le dos puis j’embrasse son cou, son torse, son ventre et lui fait à mon tour une fellation qui le fait gémir. Tout d’un coup, il me dit « désolé j’peux plus me retenir », il me retourne, je me retrouve donc à quatre pattes. Il me pénètre d’un coup sec m’arrachant un gémissement. Ses mains se posent sur les miennes et nos doigts s’entrelacent pendant que son corps se mouvant derrière moi me rend presque fou. Mon cœur s’accélère, ma respiration est saccadée, je jouis une seconde fois, suivit de près par Rod. Son long râle de plaisir résonne contre mon oreille. Je m’écroule sur le ventre, entrainant Rod avec moi. Il est autant essoufflé que moi, étalé de tout son long contre mon corps. Il se décale pour se retrouver à côté et me prend dans ses bras.

    Le lendemain, je me réveille avant lui. Je n’ai pas fait de cauchemar, mais je ne suis pas très en forme. Il est très tôt. Rod dort encore à point fermé. Je me lève et met les premiers vêtements que je trouve. La plupart de mes habits sont encore chez Leila… j’ai très peux d’affaire ici. Enfin… je n’habite pas avec Rod… je sais pas trop à quoi je suis entrain de penser. Je rigole un peu désabusé, puis me secoue la tête comme pour essayé de me remettre les idées en place et me rend à la boulangerie qui se trouve tout près du bar. Malgré l’envie de ne plus y penser, j’arrête pas d’y penser. Je… n’ai plus de chez moi… je partageais mon appartement enfin… l’appartement de Leila avec elle. Je n’ai jamais vraiment eu d’appartement à moi. J’ai habité chez mes parents, puis à Las Végas chez mon oncle pour ensuite emménager chez Leila. Après avoir acheté un assortiment de viennoiserie et du pain pour plus tard, je remonte à l’appart de Rod et fait couler du café pendant que je finis de ranger et de faire la vaisselle de la veille. Je suis assez fière du résultat… j’ai même finis par nettoyer les vitres et passer la serpillière. Nettoyer ça fait penser à autres choses. Je me lave les mains puis prépare un plateau p’tit dej pour Rod. Je me rends ensuite dans la chambre de mon homme – ah que j’aime dire ça – avec le plateau en main. Je le pose sur la table de nuit, puis embrasse tendrement l'homme que j'aime. Ce dernier se réveille et me sourit en s’étirant.

    POV Rod

    Je me suis réveillé d'une façon très agréable, Mat m'a embrassé doucement, un plateau avec petit dej sur la table de nuit. Il m'a dit bonjours avec un sourire qui m'a genre... fait fondre. Il semble s'être levé tôt. J'ai tiré Mat vers moi, le prenant dans mes bras puis j'ai commencé à manger tout en l’embêtant. On s'est câliné après quelques minutes. J'aime être avec lui, je veux rester avec lui... Je ne sais pas ce qu'il souhaite lui mais, j'aimerais vraiment officialiser notre relation, non pas par un pacs ou autre, plutôt comme... un emménagement. Sauf, qu'ici c'est vraiment petit pour deux... Et pas assez bien pour lui. Nous éloigner du centre et du quartier des fête serait sympas. Je n'ai pas énormément d'argent...

    On a finis par se lever, je me suis habillé puis lui est partit au studio pour une séance photo. Je ne bossais pas et j'en est profité pour rechercher des appart sympas, enfin d'après mes goûts. J'ai téléphoner à Bri aussi, quand je lui ai dit mon projet il m'a dit que l'immeuble en haut de sa rue était en fin de construction et qu'il y a déjà des appartement à louer... Pas con, je me rapprocherais d'un quartier sympas, calme pour Mat...Et je serais proche de mon meilleurs ami et mon amour du sien...

    Une heure avant que Mat revienne j'ai téléphoné à Cindy, j'aime bien lui parler et à la fois je peux savoir ce que fait Leila pour protéger mon amour.

    -Cindy... Tu crois que Mat supporterait une cachotterie ?
    -Comment ça ?
    -J'ai bien remarqué qu'il n'aime pas les mensonges...
    -Tu veux lui cacher quoi ?
    -Je veux qu'il habite avec moi, qu'il soit à moi comme je suis à lui... Mais mon appart est genre... petit.
    -C'est super ça ! Pour ta question je ne sais pas... Mat est du genre à s’inquiéter des cachotteries. Surtout que...
    -Quoi ?
    -Nan, je me trompe peut-être
    -Dit quand même la blonde...
    -Sale dread, bon, Mat n'a pas de chez lui à vrai dire...L'appartement appartient à Leila. Si j'ai bien compris, il a toujours habite chez quelqu'un d'autre...
    -Ok. Merci barbie.
    -De rien clocho
    -Sal...
    - Petriere ?

    J'ai raccroché en rigolant, puis j'ai empilé les feuilles imprimées des appartements. J'ai fait à manger à temps, je finissais quand Mat arrivait. Il semblait fatigué, alors je l'ai abandonné devant la télé pour faire la vaisselle avant de revenir, m'allonger à côté de lui pour l'embrasser. Il gémit de bien-être, et passe ses bras autour de mon cou.

    On a regardé un film tout con, tellement qu'au milieu de celui-ci, en voyant la fille nunuche déménager, j'ai décidé d'au lieu de lui faire une surprise -et risqué qu'il se m’éprenne- de lui parler de mon idée.

    -Matou ?
    -Hum ?
    -Si je te disais que je voulais passer une étape supplémentaire avec toi tu dirais quoi ?
    -Qu...Comment ça ?
    -Je... J'ai envi de passer ma vie avec toi tu vois... Et j'ai toujours l'impression qu'à un moment tu vas repartir chez toi, avec Leila et...
    -Je.. Je partirai pas !
    -Je sais ! Je veux dire...Tien, regarde ça.

    J'ai été cherché la pile de feuille et l'ai tendu à amour. Il doit y avoir cinq appartement, dont un près de chez Bri et Len. Il sont assez grand, deux chambres, salon/salle à manger, cuisine, salle de bain... Il y en a un autre pas très loin de Bri non plus, dans un immeuble avec une vue sympas... Enfin, j'ai pris que ce qui me plaisaient je ne sais pas s'ils plairont à Mat...

    Il prend les feuilles et les regarde perplexe.

    POV Mat'

    Rod me tend des annonces avec plusieurs appartements à louer. Je le regarde un peu perplexe… il est sérieux ? Il me regarde à son tour inquiet puis me demande,

    - Ça te… plait pas c'est ça ?
    - Non non ! Enfin je veux dire… tu… voudrais vraiment habiter avec moi ?
    - Bah oui… sinon j'te le demanderais pas amour…
    - Oui…

    C’est vrai mais ça me surprend quand même… Rod me dit alors,

    - Les papiers seront à nos deux noms… et on pourra alors avoir un chien !
    - Un chien ?

    J’éclate de rire en voyant le visage excité de Rod… il y a que lui pour balancer ce genre de chose dans une même phrase. Je souris… vivre avec lui… dans… mon appartement ? Enfin… le notre mais je ne serais pas qu’une personne sur un siège éjectable…

    - Matou ? Bah alors mon Matouchat pourquoi tu pleurs ?

    Il me prend dans ses bras, je me couche contre son torse.

    - Ca te fait tellement plaisir que t’en pleur ?
    - Imbécile…c’est seulement que…
    - Tu auras enfin ton « chez toi » c’est ça ?

    Je le regarde surpris. Puis baisse un peu la tête. Rod me dit alors d’une voix triste,

    - Leila t’en faisait baver… je me trompe ?

    Je soupirs en me rappelant les disputes que j’avais avec elle… Rod me surprendra toujours… comment peut-il me comprendre à ce point ? Il comprend les choses sans même que j’aie besoin de les lui expliquer… il sait ce qui me fait mal et comment me rendre heureux. Je lui dis en soupirant,

    - Lors de nos disputes… elle aimait me faire remarquer que je n’étais qu'un « scouateur » qu’elle pouvait mettre dehors si elle le souhaitait… elle me demandait alors de lui obéir ou de capituler pour telle ou telle raison de nos disputes. Je savais que c’était ça façon à elle de me retenir… mais ça me faisait quand même mal. Je… n’en ai jamais parlé à personne… j’ai pas envie qu’on croit que je me plains sans cesse…
    - T’as le droit…
    - Hein ?
    - De te plaindre… T’as tous les droits de le faire… surtout après ce qu'elle t'a fait vivre...

    Je lui souris… je l'aime mon Rod... on va passer la soirée tranquille. J’ai finis pas dire oui pour l’emménagement. Après tout… il a volé mon cœur, et mon corps le réclame comme une drogue… je rigole après cette pensée. Je ne me drogue plus… enfin… je suis devenu accro à une toute autre sorte de « drogue »… Un imbécile heureux du nom de Rodrick. On est allé se coucher vers 23h, puis on sait fait des câlins et pour finir des gâteries avant de dormir enlacer.
    Le lendemain, alors qu’on petit déjeunait, on reçoit un appel d’un Len tout excité qui nous supplie de venir visiter l’immeuble qui est près de chez eux… on rigole pas mal surtout que Bri derrière essaye de le calmer mais sans succès. On finit par tous partir dans un fou rire à non plus finir.

    POV Rod

    Aujourd'hui, c'est un jour de visite. Je me suis débrouillé pour avoir une journée de libre, Mat aussi. Ca fait une semaines que Mat a accepté. Cindy et Leila sont revenues, je n'ai pas de nouvelles. Je ne sais pas pour Mat mais, moi j'en suis heureux, aucune nouvelle, bonne nouvelle...

    Ce matin on a visité deux appartements, ils n'ont pas spécialement plus à Mat, celui que l'on vient de visiter un peu plus sans pour autant l'exciter à fond... On est allé voir celui de la rue de Bri. Il est grand... L'agencement est bizarre, il faut passer par la cuisine pour aller dans la salle de bain... ça nous a fait marrer, Mat le critique plus qu'il ne s'imagine dedans. Dommage, l'emplacement était sympas, il nous reste le dernier, il se trouve en fait dans la rue derrière celle de Bri... Pas très loin...

    L'appartement est au quatrième étage, avec ascenseur. Assez sécurisé aussi, ce qui fait un bon point dans mon esprit. Il y a deux appartements par étage ce qui promet un espace conséquent.. J'ai peur du loyer pour le coup. Dès la porte ouverte, Mat fonce dans l'appartement, ça me fait assez rire. Il est bien agencé, une cuisine pas trop petite, pas grand non plus... un plan de travail sépare la cuisine d'une salle à manger-salon, l'espace est grand ouvert sur une baie vitrée de trois vitres et une petite terrasse. Par très large mais profonde.

    A gauche de la porte d'entrée, il y a un placard fin, un porte manteau caché quoi... Puis le mur continue jusqu'au fond. La première porte c'est les toilettes, puis la salle de bain et enfin une petite chambre de 10m² a peu prés, pas mal. De l'autre coté, une porte s'ouvre sur une plus grand chambre avec une salle de bain séparé par un mur transparent... Ces quoi ça ? Le proprio c'est amuser on dirait...

    L'appart est grand mais pas non plus énorme. En longueur à peu près, même si les chambre sont grandes, elle ne sont pas non plus très large. Mat regarde partout, il me demande parfois mon avis, je finis par lui dire que moi, il me plaît beaucoup, que c'est à lui de voir... Il semble l'aimer, le vendeur semble gêner, il a du comprendre qu'on n'est pas que de simple colocataire...


    POV Mat'

    L’appart est génial ! Il me plait et pas qu’un peu. Les pièces sont grandes et éclairées. L’architecte a fait du bon travail… je trouve le design des pièces très original et intéressant… ah ah mon côté graphiste semble remonter à la surface. Si Cindy voyait cet appartement elle deviendrait folle, me disant que la lumière grâce aux baies vitrés est génial et hop on serait partie pour une séance photo improvisée. Je demande au vendeur,

    - Le loyer et de combien ?
    - 1300 €

    Je vois que Rod fait la grimace. Il est un peu plus que ce qu’on avait prévu à la base… mais c’est mon coup de cœur… et Rod m’a confirmé qu’il l’aimait aussi beaucoup. A nous deux on pourra largement payer le loyer. Rod sourit en me voyant excité puis me dit,

    - Alors… il te plait ?
    - Oui beaucoup.

    Le vendeur s’approche et nous informe,

    - Le proprio ne veut pas baisser le prix du loyer… c’est un appartement assez en vogue ces temps. L’architecte est très reconnu et il partira je pense assez vite… si vous le voulez il va falloir ne pas attendre trop longtemps.
    - Pour le loyer il ne faut pas vous inquiéter. Je gagne pas mal alors…
    - Nan amour tu payeras pas !
    - N’importe quoi tu vas pas payer cette somme là tout seul… surtout avec le crédit pour le bar… en plus tu me nourris et tu refuses mon argent pour la bouffe.
    - Mais…
    - Nan pas de discussion possible ! Je payerai aussi Rod…
    - Pfff. D’accord mais alors tu mettra que 400€
    - N’importe quoi… je mettrai la moitié voir plus…

    Rod commence à protester mais on finit par un compromis. Je payerai la moitié du loyer jusqu'à ce qu'il gagne plus que moi. Rod s'y croit vraiment je rigole un peu. Le vendeur nous fait signer un contrat. Rod va voir le balcon pendant que je reste à l’intérieur. Le vendeur regarde mon nom puis me demande,

    - Vous êtes bien le célèbre mannequin Mattwey Onigan qu’on voit dans les magasines ces temps ci ?
    - Oui c’est bien moi…
    - Je ne vous imaginais pas… enfin…

    Il regarde Rod qui est dehors, je rigole puis lui dit,

    - De l’autre bord ?
    - Euh… pardonnez mon indélicatesse…
    - C’est rien… en fait je suis bi… je trouve que l’amour ne devrait pas avoir de barrière… je suis sortie avec une fille il y a pas si longtemps que ça… et j’étais même fiancé mais… Rod à réussi à emprisonner mon cœur. Enfin je sais pas trop pourquoi je vous raconte ça… vous êtes marié ? Vous avez une compagne ?
    - Non…
    - Alors n’attendez pas trop, lui dis-je en souriant, c’est chouette d’être à deux…

    Rod revient tout souriant,

    - Depuis le balcon on voit l’appart de Briteille !
    - Ah oui ?

    Je m’avance vers Rod qui observe la vue depuis la baie vitré, et l’enlace par derrière. J’aime son odeur…

    « Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 20Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 22 FIN »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :