• Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 14

    POV Mat'

    Je suis entrain de faire la vaisselle quand Rod arrive. Il fixe son ordi pensif… il s’assoit sur la chaise de la table à manger comme par automatisme. Je lui demande,

    - Quelque chose ne va pas ?

    Je n’ai pas de réponse, il continue de fixer son écran, alors j’insiste un peu plus,

    - Rod !
    - Hein ? Pardon… j’étais entrain de réfléchir…
    - J’ai vu ça… qu’est-ce qui va pas ?

    J’essuie mes mains et le rejoins. Je me positionne au-dessus de son épaule et regarde l’écran à mon tour. Il soupir et me dit,

    - J’y arrive pas…
    - C’est le carton d’invite ?
    - Ouais… je comprends rien à ce logiciel… et j’sais pas comment faire l’emplacement…
    - Tu sais pour un bon carton d’invite faut que ça explose sur la feuille…
    - Comment ça ?
    - Qu’il y ait des choses tape à l’œil mais que ça ne devienne pas trop surjoué… attend…

    Je lui souris et prends un papier qui trainait sur la table, ma sœur qui dessinait les as laissé trainées. Je m’assois juste à côté de lui et commence à griffonner un modèle sur ma feuille. Je sens Rod tout près de moi, il s’est encore plus rapproché pour surement mieux voir ce que je fais. Il siffle avant de dire,

    - Putain amour t’es super doué…
    - Nan arrête pas tant que ça…
    - Ah nan je t’assure… où t’as appris ça ?
    - En Amérique… j’ai fait l’école de graphisme-pub quelques temps.
    - T’as arrêté pourquoi ?

    Je ne réponds pas tout de suite, il semble soudain confus,

    - Pardon Matou…
    - Nan… t’inquiète pas… je… je faisais déjà un peu de mannequinat à côté… quand j’ai… sombré, j’ai totalement laissé tomber l’école…
    - Et euh… Tu y apprenais quoi ?
    - Graphisme, montage de vidéo, pub, codage et montage de site internet… plusieurs truc quoi. C’était assez varié mais ça tournait autour de la création…

    POV Rod

    -Tu ne veux pas reprendre ? Il y a de très bonnes écoles ici...
    -Je... ne suis pas très doué...
    -Si réfléchis-y... Tu es plutôt doué.

    On a fait le carton, Alan et Julie jouaient à la wii pendant ce temps. J'ai pu envoyer la maquette du carton d'invitation à l'imprimeur par mail... C'est cool, comme ça c'est fait. J'ai pris mon agenda et invité tout ceux que je connaissais. Mat m'a donné des adresses aussi. Des stylistes, créateurs, photographes, des personne du monde de la pub ! J'adore.

    Le soir, Mat a reçut un appelle de sa tante, elle a une soirée. Mat ne sait pas quoi faire, il ne veut pas me déranger. Au final j'ai pris le tel et dit à la tante qu'elle pourra venir chercher les petits ce soir et que si elle ne peut pas ils dormiront ici.

    On a passé la soirée tranquillement. Mat semblait bien enfin presque. Il se forçait à paraître fort devant son frère et sa sœur.

    POV Mat'

    On est sur le canapé regardant un film d’action dont j’ai oublié le nom. Les petits se sont endormis. Julie est couchée à moitié sur Rod et sur moi. Elle a sa tête sur mes jambes. A ma gauche, il y a Rod et à droite Alan qui est appuyé contre moi. Rod passe son bras autour de moi. Je tourne la tête pour plonger mes yeux dans les siens. Il me sourit puis me dit,

    - Tu les aimes beaucoup hein ?
    - Mmh mmh… ils sont si fort… ils ont beaucoup traversés les pauvres… ça n’a vraiment pas été facile pour eux.
    - Et pour toi…

    Je le regarde surpris… avant d’essayer de bafouiller quelque mots en vain. Rod se rapproche un peu plus et m’embrasse dans le cou.

    - Maintenant je suis là amour… tu n’es plus obligé de tout encaisser seul. Il faut que tu décharges un peu…
    - Je… je n’ai envie de charger personne… je n’aime pas inquiéter les autres.
    - Matouchat… c’est en te voyant souffrir en gardant tout pour toi qu’on souffre. Quand on aime quelqu’un, on veut tout partager, ses joies comme ses peines.

    Je lui souris, il a pas mal changé. Ce n’est plus vraiment le même Rod qu’auparavant il est devenu plus… mature ? Oui ça doit être ça. Il est plus posé, plus réfléchit.

    On va finir par coucher les petits dans la chambre de Rod. Il a deux chambres à la base mais la deuxième est un peu inhabitable car elle a un rôle d’entrepôt momentanément. Quand à nous, on se couche au salon sur le canapé lit.

    Pendant la nuit, j’entends Julie crier. Elle appelle maman en pleurant. Je me précipite dans la chambre de Rod et la prend dans les bras. Elle est tout tremblotante, elle est en pleur. Alan a été réveillé et nous regarde, le regard triste. Rod arrive avec un peu d’eau fraîche pour ma petite sœur. Je vais finir par leur raconter une histoire, l’histoire que ma mère nous racontait quand on était petit, une histoire de prince et de princesse dans un royaume lointain. Un truc cliché mais qui nous relie à elle irrémédiablement. Julie s’endort au cours de l’histoire, quand à Alan, il se recouche quand j’éteins la lumière.

    POV Rod

    La soirée d'inauguration se déroule ce soir. J'ai engagé les serveurs pour la soirée, le cuisto fait tous les canapés et amuses-bouches... Avec David on fait plusieurs cocktails d 'avance, les serveurs tourneront dans le bar pour proposer des Matchat et des Vegas. Melissa vérifie que tous les cadres photos de Mat et nettoie le bar. Il est en bois ciré mais, le dessus du bar est en verre transparent. J'y mettrai toutes les photos des jeunes voulant se lancer dans le mannequinat.

    Mat arrive vers 19h, après être allé quelque part. On se change puis David et Mélissa partent se changer eux aussi pour être un peu plus classe. Mat semble bien mais il regarde un peu trop les cocktails et il ne faut pas qu'il s'en approche trop. Cindy est là... Leila aussi... Je sais que Mat les a vu mais, il ne s'en approche pas, je le laisse faire. Le soirée se passe bien, Mat parle avec les photographes et stylistes, je lui apporte des Matchat sans alcool assez souvent pour pas qu'il se retrouve devant une proposition d'un cocktail alcoolisé. Mélissa aussi m'aide ce qui est vraiment bien vu que je cours partout pour parler avec tout le monde.

    Cindy vient vers moi suivi de Leila qui me regarde méchamment, je l'ignore.

    -Salut, sympas ton bar, plus grand...
    -Merci.
    -Je.. On voulait savoir comment allait Mat'...
    -Il va bien, j'essaye de l'aider au maximum, il n'a rien pris et ne bois plus d'alcool.
    L-Il bois des cocktails depuis tout a l'heure... Cette meuf lui en apporte..
    -Cette meuf, comme tu dis c'est Mélissa et c'est des cocktails sans alcool que je lui prépare pour évité qu'on lui en donne un alcoolisés. Si c'est pour dire ce genre de chose, je te pris de sortir.



    POV Mat'


    Je vois Leila partir en trombe pour s’allumer une clope devant le bar. Elle ne semble pas très bien. Je m’excuse auprès des photographes et sort la rejoindre. Lorsque je me retrouve à côté d’elle, j’hésite un peu puis finit par lui parler,

    - Leila ?

    Elle se tourne vers moi, essuie ses larmes puis me dit en souriant un peu,

    - Mat ? Comment tu vas ?

    Sa voix est cassée, elle semble exténuée comme si elle ne dormait plus la nuit. Ses yeux sont rouges et gonflés, signe qu’elle a du pas mal pleurer.

    - Ça va mieux…
    - Mat… écoute je… Je suis désolé.
    - Leila…
    - Je t’ai fait beaucoup de mal… je m’en veux pour ça et je comprends que tu n’as plus envie de moi…

    Je ne sais pas trop quoi lui répondre. La voir dans cet état est très dur… elle reste une amie qui m’est chère. Elle tire une latte puis en regardant le ciel recrache la fumé dans le noir. Elle est magnifique sous la lueur de la lune. Elle a toujours été très belle, une beauté sauvage. Si j’aurais du la comparé à une créature magique j’aurais dit une elfe. Une larme coule de ses prunelles sombres. Elle me dit qu’elle se rend vite aux toilettes en me tendant la cigarette. Elle disparait à l’intérieur me laissant seul. Je m’appuie contre la vitrine du bar en prenant une taffe.

    - Mat…

    Cindy s’appuie à côté de moi et regarde à son tour le ciel. Elle me dit d’une voix grave,

    - Il va falloir que tu fasses un choix…
    - Un choix ?
    - Oui… cette situation vous détruit tous les deux. Leila ne sait plus sur quelle pied danser Mat… tu hésites sur tes sentiments, c’est ambigüe et déstabilisant. Plus tu laisseras cette situation perdurée, plus ça vous bouffera de l’intérieur vous et vos proches également.

    Le regard de Cindy est sombre, elle parle d’une voix claire et grave. Elle me dit avant de me laisser seul,

    - Il faudra que tu choisisses entre Leila ou Rod… mais tu ne peux pas avoir les deux Mat’, c’est impossible…

    POV Rod


    La soirée s'est bien passée, dure mais bien. J'ai couru partout et parlé à tout le monde. Je pense que les répercussions seront pas mal, ce qui est assez cool. J'ai décidé que l'on rangera tout demain, le bar n'ouvre seulement qu’après demain au publique. David, Mélissa et Laetitia sont partis. Je m'assois par terre adossé au bar. Mat m'y rejoint. Il semble allé assez bien, pas trop fatigué mais, pensif. Je ne sais pas trop quoi faire... J'ai envie de l'aider mais, parfois j'ai l'impression que je m'y prends mal.

    -Matou ? Ca va ?
    -Hein ? Euh...Oui, oui t’inquiète pas.
    -Si je m'inquiète...
    -...
    -Dit moi.
    -Je... ne sais pas quoi faire... avec tout ce qui m'arrive, je ne sais pas quoi choisir.
    -Suis ton instinct, trop réfléchir peu provoquer des erreurs.

    Je l'embrasse puis on finit par monter dans l'appartement. Trop crevé je tombe de fatigue sur le lit. Il me suis mais, je ne sais plus ce qu'il fait après, fatigué je m'en dore comme une masse.

    Depuis, trois jours se sont passés, Mat va de mieux en mieux. Je n'ai pas envie de le laisser rentrer chez lui... Je veux qu'il reste avec moi, pas avec elle.

    Une soirée a été organisé, un ami à moi m'invite avec Mat. La soirée se passe dans un appartement au centre de la ville, un 102m² assez bien agencé. La soirée se déroule bien, je me retrouve au poste de barman un temps puis vers la fin, en petit comité ça finit en jeu pour ados. Oumi, une belle black s'amuse à nous pousser à jouer au twister puis on finit au jeu de la bouteille mêlée à l'action ou vérité... en gros, la bouteille désigne la personne à qui poser la question, il choisit entre baisé et vérité -pour limiter les actions- et il agit...

    POV Mat'

    Je ne suis pas très à l’aise dans ce genre de jeu. Heureusement, la bouteille n’a pas encore tournée vers moi et personne ne m’a encore désigné. Je n’aime pas devoir parler de moi. Le fait de savoir que je dois dire la vérité me perturbe au plus au point. Bien sûr je pourrais mentir mais j’ai de la peine à le faire quand je sais que je dois dire la vérité… d’après Cindy je suis trop intègre voir naïf et ça pourrait me jouer des tours un jour.

    Je regarde les gens s’embrasser ou raconter des choses sur eux. Il y a plus de filles que de garçons, ce qui fait que souvent c’est des baisers hétéro. C’est au tour de Gaël de tourner la bouteille qui désigne Mike. Mike choisit le baiser. Gaël sourit, puis dit amusé,

    - Embrasse Patricia…
    - Ça va pas ! Je vais pas embrasser ma sœur !
    - C’est ça ou le gage…
    - Déconne pas bordel je vais pas smacker ma p'tite sœur j'suis pas malade…
    - Ok… mais t’es conscient que t’as plus le droit de refuser le gage…
    - Ouais… vas-y je t’écoute…
    - Roule une galoche à Rod…

    Il y a plusieurs fous rires dans le rond…Mike soupir,

    - Ok… de tout façon c’est pas la première fois…

    Hein ? Comment ça pas la première fois… il se fou de moi ? Putain il se lève et s’approche de Rod… non… t’approche pas… n’avance plus… ne le touche pas… il n’est qu’à quelques centimètres…ils sont maintenant face à face… réagit… putain Rod réagit… ne… ne le fait pas… Mike embrasse Rod avant d’entre-ouvrir la bouche… leur langue sont en contact… je ne me contrôle plus. Mike me gueule,

    - Putain tu joues à quoi toi ?

    J’écarquille les yeux… je viens de les séparer assez violemment. Tout le monde semble surpris… moi le premier, je rougis puis prends la fuite. Je sors de l’appartement, puis de l’immeuble. Je cours je ne sais pas où je suis ni où je vais. Putain qu’est-ce qui m’a pris… Je sens une main m‘attraper. Je fais face à Rod.

    - Mat’… putain arrête de courir…

    Mon cœur me fait mal… je frappe Rod mais il retient mon poing qui finit dans la paume de sa main.

    - Mat ! Calme-toi…
    - ABRUTI !!!

    Je relance mon poing une deuxième fois mais il l'intercepte à nouveau. Je lui cris,

    - Pourquoi ??? Pourquoi tu l’as laissé t’embrasser… je supporte pas ça putain… je peux pas te voir embrasser quelqu’un d’autre…

    Qu’est-ce qui m’arrive ? Pourquoi je réagis ainsi… pourquoi j’ai envie de tout casser, de crier ma rage, de pleurer, de fracasser l’autre type… je… putain… je suis amoureux de cette abruti… je me laisse tomber dans les bras de Rod en m’accrochant à lui. Comment c’est possible… ça peut pas être vrai... il y a forcement une erreur...

    « Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 13Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 15 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :