• Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 13

    POV Rod

    -Elle est conne ou quoi ?
    -Elle est… énervée... c’est tout..
    -Nan elle est conne ! Tu l'as cherché partout ?

    Putain ! J'aurais du prendre le temps de le contacter, même si je n'en ai pas eu... Mélissa vient nous voir, nous demandant ce qu'il se passe.

    -Mat ? C'est qui ?
    -Lui !

    Je lui montre une photo sur mon téléphone, lui précisant que c'est le gars en photo dans le bar souvent.

    -Ah ! Je le reconnais, il est venu il y a trois jours, mais, j'étais tellement stressé et occupé que je l'ai envoyé bouler, j'aurais peut-être pas du...
    -T'inquiètes pas la puce, tu savais pas. Tu pourras t'en sortir là ou pas ? Je dois allé le chercher.
    -Oui t'inquiète pas ! David ! Rod doit partir, vient aider au comptoir s'il te plait !

    Je remercie Mélissa, je pars chercher ma veste et je sors. Cindy va voir Leila, pour savoir où Mat pourrait être.

    Où...Où est-il ? Il se sent mal... Quand il se sent mal il fait quoi ? Il a fait quoi dans le passé quand il était mal... Putain, il a bu... Je sors mon téléphone et appel tous les patrons de bar que je connais. Leur demandant s'ils ne l’ont pas vu, leurs envoyant une photo...

    Mais, aucun ne l'a aperçu. Putain, quel bar ? Où il a pu aller boire ? Je mets du temps à le trouver, je cherche partout, dans les villes alentours. Au début dans les bars classiques, les gays, les transes et même lesbiens... Il ne me reste plus qu'un type de bar après tous les autres thèmes comme les médiévaux, disco et familiaux...
    Sept bars… Sept putain de bars miteux que j’ai fait à voir des poivreaux et drogués se péter la gorge aux whisky et les poumons à l'héro.. C’est dans le huitième que je le trouve. Au fond du bar, dans un carré d'ombre... Mal rasé, les cheveux en bataille attachés avec un élastique à moitié effilé.

    Plus de dix verres de bière, cinq shot... des coupes de champagne... des cocktails à moitié bu... Et surtout, de la poudre blanche. Il la fixe, il va la sortir du sachet quand je l’en empêche et la prend. Il veut crier mais il se tait en me voyant. Je vais aux toilettes jeter le sachet puis prends Mat pour partir. Je laisse du fric pour payer tout ce qu'il a bu. Il ne marche pas droit, il répète plein de truc incohérent putain !

    Je mets du temps avant de revenir chez moi. En arrivant, je cris par la porte de l'arrière salle que je monte dans mon appartement, puis je m’y engouffre avec un Mat à moitié mort sur le dos. Je le balance dans la douche et allume l'eau. Je la met à 30 degrés, de quoi le réveiller, lui faire reprendre conscience. J’y entre à mon tour, après avoir retiré mon tel de ma poche, pour les vêtements pas le temps. Je le lave, le coiffe et le rase. Je ne pouvais pas voir Mat comme ça... Complètement détruit... Je ne l'ai pas vu il y a des années, je sais qu'il était encore plus bas que maintenant mais, jamais je ne voudrais le revoire comme ça ! Non, surtout pas! Putain de conne de Leila, lui rabâcher son passé...

    Je l’habille avec un bas de jogging et un t-shirt, il flotte dedans... Je l’allonge sur le lit, il me fixe... Me demandant si je suis vraiment là. Il est à moitié dans les vape. Je lui réponds oui à chaque fois, je lui dis encore et encore que je ne partirais pas, que je l'aime...
    Il me dit que l'anniversaire de la mort d'Estelle est dans deux jours... Qu'elle aurait honte de lui... Non faut pas qu'il pense ça.

    -Amour !
    -Elle... Elle doit être triste... elle a honte...
    -Amour ! Regarde-moi !
    -...
    -Elle n'a pas honte ok ? Elle est triste car tu vas mal, alors pour la rendre heureuse tu vas allé mieux ok ? Plus d'alcool, pas de drogue !
    -Leila dit...
    -Oublie cette conne ok ! Elle t'a fait retomber alors oublie là !

    Il s’endort après ça. Je lui fais à manger, un truc simple qu'il ne vomira pas. Un anti-gueule de bois aussi. Une recette de ma grand-mère, sans alcool. Je descends ensuite dans le bar et demande à David de surveiller Mat, Mélissa et lui le relaieront à tour de rôle le temps que je revienne. Je pars chez Mat.

    Quand j’arrive, c'est Cindy qui m’ouvre, les yeux rouges. Leila dans le salon me demande de partir, elle va pas commencer à me faire chier...

    -De quel droit tu dis à Mat que je suis un problème ?
    -C'est… C'est vrai ! Tout allait bien avant que tu arrives !
    -Ce n'est pas moi qui lui ai dit toutes ces saloperies !
    - Tait-toi !
    -Dans un putain de bar miteux ! Devant de la coc’ voilà comment je l'ai retrouvé !
    C- Il va bien ?
    R- Ouais, il est chez moi…
    L-Je vais le chercher !

    Elle allait sortir quand je la pousse. Elle tombe par terre, apeuré.

    -Tu ne t'approches pas de lui ! Tu l'as fait retomber ! Tu lui as dit des saloperies ! C'est de TA fautes ! Oui je n'ai pas été là quand il était mal dans le passé! Mais il est retombé pas ta faute ! Il a tellement bu que je ne sais même pas comment on va faire ! Alors ne l'approche plus jamais ! Je te vois près de lui je te jure que je t'éclate ok ?

    Cindy me suit quand je pars. Je lui demande de ne pas venir, que je lui enverrai des nouvelles souvent. Je ne veux pas qu'il y ait trop de monde. Je rentre assez vite, Mat dort toujours. J’écris un mots en plusieurs exemplaires. Pour dire a Mat que je suis là, en bas.

    Je le scotche partout, comme ça quand il se réveillera il pourra voir que je suis pas loin mais, je dois finir le bar avant l'ouverture, sinon je suis foutu. Au final j'ai scotché près de 200 feuilles dans mon appart... J'ai l'air fou...


    POV Mat'

    J’ouvre les yeux doucement, me redresse et regarde autour de moi. Où suis-je ? Ma tête me fait mal… j’ai la nausée… Je mets mes mains de chaque coté de ma tête et remonte mes jambes contre mon torse. Je me sens si mal… je sens mon cœur battre rapidement dans ma poitrine, l’envie de vomir se fait de plus en plus pesante. Je me lève du lit mais tombe par terre… je n’ai plus de force… mes jambes ne me soutiennent plus… putain… qu’est-ce qui se passe… j’essaye de me souvenir mais je n’y arrive pas… je me souviens de Leila… je voulais voir Rod mais il n’était pas là. Oh non… qu’est-ce que j’ai fait… ma tête me brûle, je serre les dents… la douleur dans ma tête et mon ventre est insupportable. Mes larmes coulent du à la douleur et la frustration. Je n’arrive plus à bouger… je sens soudain des bras puissant qui m’entoure et me soulève pour me remettre dans le lit.

    - Amour…

    C’est… la voix de Rod ? J’ouvre les yeux et le regarde. Il est là… c’est lui… les larmes coulent… j’essaye de parler mais ma voix ne sort pas… elle est cassée? Je n'ai plus du tout de voix... j’ai mal à la gorge…

    - R… od…
    - Chuut… ne parle pas, ça va te faire du mal…

    Je trembleje n’arrive pas à arrêter ces tremblements... un truc sonne… qu’est-ce que c’est ? Il sort un thermomètre de sous mon bras… quand est-ce qu’il me l’a mis ? Tout est si flou, j’arrive pas à mettre de l’ordre dans mes pensées. Ma tête tourne... j'ai froid... Il pose sa main sur mon front,

    - Tu as 39.8°… putain… t’es en sueur reste allongé.

    Il va chercher un récipient avec de l’eau et une lavette. Il m’éponge le front. Rod… Rod… Rod… je suis méprisable… je pose ma main sur la sienne et le regarde… je ne mérite même pas qu’il s’occupe de moi… Il me sourit et m’embrasse avant de continuer de me mouiller le visage.

    Je ferme les yeux… où suis-je ? Un parc ? Un bac à sable… Rod ? Il est tout petit… j’arrive vers lui en courant… je suis aussi tout petit… je regarde la scène de la où je me trouve. Suis-je entrain de rêver ? On semble si heureux. Je nous vois courir dans le parc, se cacher dans la petite cabane et s’embrasser. Notre premier baiser… on ne savait pas trop comment s’y prendre avec la langue… le couple de la pub semblait heureux de le faire mais nous étions novice. Mais ça ne nous importunait pas… rien existait à part le moment présent. On était si naïf mais on s’appréciait tellement. On s’était fait une promesse ce jour là…

    J’ouvre les yeux, j’ai froid, je suis en sueur. Rod est là, il me fixe, prend la lavette et m’éponge à nouveau le front. D’une voix éraillée je demande à Rod,

    - Tu te souviens de cette promesse ce jour là ?
    - Hein ?
    - Dans le parc… on s’était promis de rester ensemble toute notre vie… que tout pouvais basculer, se détruire mais que nous resterions ensemble à jamais… ah ah… tu m’avais même demandé… de…
    - De m’épouser ?
    - Mmh…

    Je rigole… il s’en souvient… ce souvenir est comme une petite pépite d’or que je garde dans mon cœur…

    Quel abrutit je faispenser encore à ce souvenir… n’avoir jamais perdu l’espoir d’être ensemble… mon cœur me fait mal… ma tête tourne encore plus et j'ai des palpitations... pourquoi je me sens si mal...

    POV Rod

    Je suis remonté après avoir entendu un bruit sourd dans mon appartement, Mat était tombé. Je m'en suis occupé, il a de la fièvre... Je ne sais pas vraiment quoi faire.. Bri n'a jamais été dépendant et n'a donc jamais fait de crise avant d'arrêter complètement la drogue..

    Deux jours se sont écoulés, dès qu'il m'appelle je vais le voir. J'ai engagé une nouvelle serveuse, Lætitia. Une fille un peu folle qui s'habille avec des fringues qu'elle fait elle-même. Elle est d'ailleurs plutôt douée. David a bien compris mes sentiment pour Mat et m'a dit qu'il s'occupera du bar dès que je serais occupé.Mat m’appelle souvent, il a peur que je partes...

    Ce matin on se rend au cimetière. On y rejoint ses frères et sœur qui habite chez leur tante. Mat leurs manques, leur père en pleine dépression aussi. L’ambiance est tendu, Je les laisse quelques temps, le temps d'aller sur la tombe de ma grand-mère et de mes parents. Mon grand-père a été incinéré comme il le voulait.

    J'y dépose les fleurs, et parle à Abuelita, lui demandant pardons comme à chaque fois... Je retourne voir Mat qui ne semble vraiment pas bien. Julie, sa sœur est devant lui et lui demande ce qu'il a, pourquoi il est si pâle.

    -Julie ? Wow t'as grandi la piotte...
    -...

    J'ai l'impression qu'il n'y a pas que Mat qui m'en veut.. J'oblige presque Mat à boire et le rafraîchis, il a trop chaud. Son père semble rassuré de voir que quelqu'un s'occupe de lui. Il me le prouve quand on parle tous les deux, laissant « ses enfants » parler seul à seul.

    -Je vous remercie, d'être là pour lui...
    -Je ne l'ai pas été pendant 5ans, je me rattrape et je veux l'aider. Les petit s'en sorte bien ?
    -Oui, ils habitent chez ma sœur. En banlieue. C'est assez loin pour Mat donc ils ne se voient que peu...
    -Et vous ?
    -Je.. Je vais mieux. J'habite de nouveau chez moi, j'ai refait la maison, et mis des cadres d'Estelle, sous les conseils d'un de mes psychologues... Je... remonte la pente doucement.


    POV Mat'

    Alan est dans son coin, il s’est un peu éloigné de nous et shoot des petits cailloux. Je le rejoins en compagnie de Julie.

    - Alan ?
    - …
    - Alan… qu’est-ce qui se passe bonhomme ?
    - T’es pas venu… tu m’avais dit que tu viendrais à mon match de foot… mais t’es pas venu…
    - Alan… je... je suis désolé, j’ai eu un imprévu et…
    - C’est toujours pareil… t’es toujours pris par ton boulot…

    Alan se referme sur lui-même… j’avais complètement oublié son match. Je lui dis que je viendrai la prochaine fois, que je ferai mon possible. Alan et Julie rejoignent mon père, je m’assois sur le banc en soupirant.

    - Mat ?

    Rod me rejoint et s’assoit à côté de moi.

    - Ça va ?
    - Mmh mmh…
    - Qu’est-ce qu’il y a ?
    - Rien… enfin… je réfléchissais…
    - A quoi ?
    - Ben… au passé. D’après ma tante Nicole, à la mort de maman, Alan et Julie m’ont mis dans un statut de figure parental… mon père est tombé en dépression peu de temps après la mort de maman. Il avait déjà décompensé pendant sa maladie. Au début c’était très dur, j’avais de la peine à tout assumer… les appelles pour annoncé sa mort, l’organisation de l’enterrement, les enfants, mon père qui déclinait de plus en plus… j’ai commencé à fumer des joins… ça m’aidait… mais ensuite ça ne suffisait plus…
    - C’est pour ça que t’es passé à l’héro ?

    Je lui jette un regard de coin, puis lui dit en soupirant,

    - Ça m’aidait à décompresser… j’ai essayé plusieurs drogues dures… lorsque mon père à perdu son boulot, tout c’est empiré. Les enfants ont finit chez Nicole et je suis repartie quelque temps aux USA… plus rien n’allait et j’ai sombré…

    POV Rod

    Je n'aurais jamais du être absent, jamais...

    -Je suis désolé..
    -De quoi ?
    -De ne pas avoir été là, de ne pas t'avoir aidé...
    -...
    -Je suis là maintenant, je t'aiderai ok ? Je ne te laisserai jamais tombé.

    Il me sourit, après avoir été sur la tombe d'Estelle, je lui demande ce qu'il veut faire. Son père a un rendez-vous chez un médecin. Il doit déposer les petit chez leur tante mais, ils ne semblent pas vraiment vouloir y aller, ni être avec moi en fait..

    Mat ne semble pas savoir quoi faire, je finis par emmener les petit avec nous. Julie ne me regarde pas, Alan lui boude à moitié. Je dois bosser au bar, finir de tout installer et préparer les invitations pour l'inauguration. Je montre mon appart' aux petits, Mat va pouvoir passer un peu de temps avec eux. Il doit prévenir sa tante, qu'elle vienne les chercher ce soir après manger.

    Je finis par leur montrer un peu quelques trucs, une wii entre autre. Je n'y joue jamais, je l'ai eu en cadeau par un amis un peu trop geek sur les bords. Elle n'ai pas installé mais j'ai les CD de mini jeu, ils pourront s'occuper comme ça s'il s’ennuie.

    Je descends au bar, Mélissa est entrain de finir d'installer les tables près de la cuisine. David installe des cadres au dessus des canapés du coté bar.

    Je suis en train de faire le désigne de la carte d'invitation quand je vois Julie devant moi, je sursaute si fort qu'elle se moque de moi.

    -Julie ? Ca va ?
    -Oui... Je voulais te demander un truc..
    -Quoi ?
    -Tu aimais mon frère nan ?
    -CO...comment ça.
    -A l'époque, je vous avais vu faire des trucs dans la cuisine... je comprenais pas mais, maintenant si...
    -Je..Ou..Ouais... Tu, m'en veux pour ça ?
    -Tu n'étais pas là, quand il avais besoin de toi... Il le disait pas mais avec Alan on l'a bien vu...
    -Je sais, je... Je le regrette mais, je suis là maintenant...

    Elle me sourit, l'est folle la piotte mais, pas conne. Je lui dis de ne rien dire à Mat, sur le fait qu'elle sais pour nous deux. Il serait choqué et ce n'est pas le moment. Elle me répond sèchement qu'elle le sait et que Alan aussi. Je lui prépare trois cocktails sans alcool pour ses frères et elle. Elle remonte pendant que je finis le design. Après 20 minute je monte avec mon pc dans mon appart, je ne m'en sors pas du tout avec cette invitation.

    « Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 12Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 14 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :