• Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 11

    POV Rod

    Mat tremble complètement, qu'est-ce qui lui arrive ? Je le tire vers la voiture et l'installe sur le siège passager. Il se laisse complètement faire, il tient mon bras, quand je veux fermer la porte il m'empêche de partir. Je lui dis que je monte derrière le volant que je ne pars pas. On dirait qu'il a peur d'être seul..

    Je ne sais pas où aller, alors je vais chez moi. Arrivé à l'appartement, je l'installe sur la canapé avant d'allé chercher du café tout en lui parlant. Le silence aussi semble lui faire peur. Je m'installe à côté de lui, je le regarde boire, il tremble encore parfois. Je pose nos tasses vides et le tire vers moi pour l'entourer de mes bras. Je finis par l'installer entre mes jambes, son dos contre mon torse.

    -Matou, qu'est-ce qu'il y a ?
    -...
    -Matouchat !
    -...
    -Amour...

    Il frissonne, il a froid ? Je prends une couette pour la mettre sur lui. Il me fait peur, qu'est-ce qu'il y a ?

    -Amour ? Répond-moi s'il te plaît, tu me fais peur là.
    -Je... J'ai pas envie de redevenir comme avant...
    -Comment ça ?
    -Un drogué qui n'a aucun but... si ce n'est trouver sa prochaine dose pour tout oublier à nouveau...
    -Tu ne deviendras pas comme ça !
    -Je l'ai déjà été...je ne veux pas re-sombrer... je... je veux pas ne plus pouvoir supporter mon reflet dans la glace...
    -Matou, tu ne deviendras plus comme ça ! Tu ne prend plus de drogue non ?
    -Non.
    -Alors qu'est-ce qu'il te prend ?
    -C'est...Leila qui dit que...Elle... enfin...
    -L'écoute pas ok ? Tu ne vas pas re-sombrer, jamais! Je ne te laisserai pas tomber !

    Il pleure un peu, je n'aime vraiment pas le voir pleurer. Je resserre mon étreinte, puis le porte... Il est trop leger... trop maigre, il a tellement perdu de poids et même de muscle depuis cette époque... Je le pose sur mon lit, le déshabille, moi avant de le faire aussi. Je le prends dans mes bras tout en lui disant de dormir, que je suis là, que je ne le lâcherai pas.

    Au final, je n'ai pas dormis, le regardant dormir, le calmant pendant ses crises, il en a fait beaucoup... beaucoup trop. Je suis fatigué mais, je dois attendre qu'il se réveille, attendre de voir s'il va mieux...


    POV Mat'

    J’ouvre les yeux… j’ai froid… Rod me regarde,

    - Rod ?
    - Comment tu te sens ?
    - Je sais pas trop…
    - Tu trembles…
    - J’ai froid c’est pour ça…

    Il me prend dans ses bras. Je me sens bien… je regarde ma montre, il est 6h du matin.

    - Je… t’embête encore… pardon…
    - Racontes pas de conneries… vient là.

    Rod me serre et me rapproche encore plus vers lui. Il me demande si je vais un peu mieux. Je lui réponds que oui… il sourit, puis me dit

    - Je suis content… désolé amour, je dors un peu…

    Il s’endort tout de suite après, me serrant toujours autant, comme une peluche, ça me fait sourire. Je vais dormir encore un peu, puis vers 10h, je me réveille à nouveau. Je me lève et visite un peu son appartement. Je vais vers la cuisine et regarde ce qu’il y a au frigo. Je vois sur une étagère à côté du frigo qu’il y a des pates pour lasagne. Je décide de m’y mettre. Il a tous les ingrédients pour.

    A 11h le plat est au four. Je mets la table et m’assois sur le canapé avant d’allumer la télé. Je regarde mon portable, 17 appels en absence et environ 8 SMS, je soupirs et jette mon portable sur la table basse qui glisse jusqu’au bout.

    Rod se réveille vers 11h30,

    - Amour ?
    - Bonjour…
    - Ça sent bon tu as cuisiné ?
    - Oui… des lasagnes…
    - Miam…

    Rod s’assoit à côté de moi avant de me prendre dans ses bras. Il passe sa main dans mes cheveux en me demandant si je me sens mieux. On va rester un petit moment comme ça, sans rien dire, juste l’un contre l’autre à regarder la télé.

    Au moment où on se lève pour allé manger, Rod passe devant mon portable et siffle ébahit,

    - Et ben… t’es populaire…
    - Hein ? Ah… c’est Leila laisse…
    - Tu… ne la rappelles pas ?
    - J'ai pas envie de lui parler…

    POV Rod

    Même si je ne l'aime pas, il devrait lui parler... Elle était énervé, parlant surement sans réfléchir. Sauf que, je ne vais rien dire, car plus que de le voir faire ce qu'il devrait, j'ai envie d'être avec lui. Je veux voir ce que lui voudra faire...

    -Ok
    -Tu as faim ?
    -Oui, on mange ?

    Je lui souris, il me répond de la même manière j'adore, il est beau quand il sourit. On s'assoit à table et on mange, il me dit qu'il trouve mon appart' sympas, mais assez simple. C'est vraiment bon, il cuisine assez bien, ça me fait penser à Estelle... Je ne sais pas si lui en parler maintenant est une bonne idée... Je demanderai à Len où elle est enterré, pour allé la voir, j'irai voir abuelita aussi.

    Après mangé, je range les restes dans le frigo, fais la vaisselle. Mat regarde les murs remplis de photos, il s'arrête devant un cadre noir. Celui que j'ai remplis de photos de nous deux.

    POV Mat'

    Je regarde le mur de Rod, il y a plein de photos, certains datant de l’époque de Marie et de Bri, d’autres datant de la période où il a disparu de ma vie… il est à la plage avec un mec, devant un resto je n’arrive pas à voir le nom. Je me demande ce qui s’est passé pendant ce temps où il n’était plus là. Je regarde un peu plus loin, il y a un grand cadre noir, lorsque je m’approche je me stoppe… c’est… nous ? Il y a la photo du bac à sable au milieu… celle de primaire qui est vraiment bien au centre, puis autour les photos de Végas. Il y a en a une flopé, c’est vrai que Rod avait été pris d’une envie de photo, il photographiait même les panneaux routiers… je rigole, se sont des bons souvenirs… même si m’en rappeler m'a fait très mal pendant des années. Il y a aussi des photos de mon oncle et cousins-cousines de Végas. Ils me manquent… je ne les ai pas revu depuis bien un an, avec toute cette tournée promotionnelle je n'ai pas pu retourné les voir. Il y a des photos de notre chambre d’hôtel, du jacuzzi et de la petite piscine aussi… celle où on a passé une nuit de fou à faire l’amour dans l’eau… c’était une expérience incroyable. C’est dans ce séjour où je lui ai ouvert mon cœur, où j'ai dit pour la première fois de ma vie ces mots que je ne veux plus prononcer… ces mots me font trop peur. Je détourne les yeux, et remarque des posters de moi… tiens… je ne les avais même pas remarqués. Se sont les photos que j’ai fait avec lui dans son bar… il y en a trois, un tout seul sur son bar, une pose assez coquine il faut dire, et deux autres collés à lui. On est vraiment bien sur ces photos… d’ailleurs c’est grâce à elles si ma carrière est montée d’un cran et que d’autre photographe m’ont remarqué. Je suis un mannequin qui « tourne » comme dirait mon agent. Je n’ai pas de contrat fixe mais je signe avec plusieurs maisons pour des promos, calendriers, lancements…

    - Mat ?
    - Mmh ?
    - Ça te dit des crêpes pour le dessert ?
    - Pourquoi pas…

    Je lui souris, il sourit de plus belle. Ses crêpes d’après mes souvenirs étaient un vrai régal. Sa nourriture me manques… en fait… il m’a manqué… il m’a tellement manqué…

    POV Rod

    On a mangé les crêpes, enfin sauf la première, je l'ai cramé à force de trop regarder Mat. Il s'est marré d'ailleurs à me voir paniquer devant ma crêpe grillée. On a finis par s'asseoir sur le canapé, je l'ai regardé tellement longtemps sans rien dire qu'il m'a demandé ce que j'avais. J'ai rigolé en baissant la tête, avant de lui demander si je pouvais l'embrasser. Je ne sais pas pourquoi je le lui ai demander au lieu de le faire comme d'habitude...

    Il m'a regardé, puis il m'a dit d'accord. J'ai faillis lui sauter dessus... En fait je l'ai carrément fait. On s'est retrouvé allongé, à s'embrasser par terre. Quand je me suis relevé, on était quelque peu humide, un verre sur la table basse s'étant renversé. On a éclaté de rire.

    J'ai montré la salle de bain et tout ce qu'il faut à Mat pour qu'il puisse se laver. Pendant ce temps j'ai rangé le bordel. Le téléphone a sonné à se moment d'ailleurs.

    -Allo.
    -Rod ? Salut c'est Cindy ! -Elle semble paniquer la miss...-
    -Qu'est-ce qui se passe ?
    -On ne trouve plus Mat, on l'a cherché partout mais...
    -Il est chez moi.
    -Merci mon dieu ! On avait peur qu'il fasse une connerie...
    -Je ne le laisserais jamais en faire...
    -Il ne répond pas au téléphone...
    -Il n'a pas envie de parler à Leila.
    -Je... Je m'en doute, elle lui a dit des choses assez dures.
    -Quoi ?
    -Elle lui a dit qu'en trainant avec toi il allait retomber dans la drogue et dans les squattes miteux de drogués...
    -Putain de sal... Rah ! Dit lui que s'est pas la peine qu'elle le rappel. Il le fera lui-même quand il voudra lui parler.

    POV Mat'


    La salle de bain est assez sympa. Y a du bleu partout, je reconnais bien Rod là. Je souris et me glisse sous les jets d’eau chaude. Je sais pas trop ce qui m’arrive mais quand je suis avec lui je me sens bien…

    Lorsque je sors de la salle de bain, je vois Rod sur le canapé, il fixe son téléphone sans bouger, restant presque figé,

    - Rod ?

    Il se tourne et me fixe avec envie ? Je rigole,

    - Tu… aurais des fringue à me prêter ?

    Je n’ai pas pris de fringue de rechange… j’avais pas prévu de découcher pour une dispute. Résultat, je suis nu, juste un linge cachant mes parties et ruisselant d’eau. Rod se lève et me demande de le suivre. Une fois dans sa chambre, il cherche des habits qui seraient trop petit pour lui. Il me dit,

    - Cindy a appelée…
    - Ah ?
    - Tout le monde te cherche, ils s’inquiètent pour toi.
    - …

    POV Rod

    Il se referme d'un coup. Je sors un pantalon slim qui lui va, enfin sur lui on dirait un jean droit... La chemise aussi est un peu grande mais, ça ne fait pas bizarre. Je lui passe un boxer qu'il enfile rapidement, le Jeans suis. C'est quand il va le refermer que je le tire vers moi. On tombe sur le lit.

    -Rod...
    -Tu n'as pas besoin de t'en faire pour eux... Tu peux rester ici autant que tu veux.
    -...

    Il ne répond rien. Je l'embrasse, doucement, chastement puis je sors de la chambre. Je vais me laver rapidement, revenant nu dans ma chambre. Il est présent, il se mord la lèvre. Je n'ai jamais perdu cette habitude...

    Je m'habille rapidement, jeans simple, chemise noir. J'attache mes dreads puis je propose à Mat de faire un tours. Aller dans un parc ou au bord du fleuve. On marche près de l'eau quelques heures, parfois en silence d'autre fois à parler de boulot. Ses photos et tournées, mon bar. Il me promet de revenir souvent, ça lui fera de la pub et à moi aussi.

    Il ne veut pas rentrer chez lui, même pas monter mais, il a besoin d'affaire... Je vais chez lui seul, pendant qu'il fait à manger chez moi. Je monte et sonne. Leila ouvre rapidement puis elle me demander sèchement ce que je fou là, déçue de me voir. Cindy arrive derrière elle.

    C-Rod ? Que fais-tu là ?
    R-Mat va rester chez moi quelques temps, je viens chercher des affaire, tu peux lui faire un sac ?
    L-Cindy nan !
    C-Désolé Leila.
    L-C'est de ta faute ! Si tu n'étais pas venu ici jamais Mat ne serait partis !

    Elle se fou de moi là ?

    R-Tu te fou de ma gueule ? C'est qui, qui a rappelé à Mat les moments qu'il avait passés ? C'est qui, qui l'a menacé qu'il redeviendrait comme avant ? Un drogué ?
    L-Je...
    R-Ta gueule, tu n'as rien à dire ok ? J'aime Mat ! Et ça depuis longtemps, depuis l'enfance et encore plus depuis le lycée !
    L-Tu ne sais pas ce qu'il a vécu ! Dégage toi et ton amour à sens unique !

    Cindy arrive juste après, je prends le sac et regarde Leila... Je suis un salop...

    -Leila, Ferme là, car moi il me laisse lui donner des surnoms comme je l'ai toujours fait ! Et moi, il m'a dit "je t'aime" au moins une fois dans ma vie !

    Je pars sans attendre sa réponse, j'ai réussi à parler calmement, froidement certes mais calmement... Je rentre à l'appart. Pose le sac dans la chambre, Mat regarde son téléphone, il semble ne pas avoir fait à manger.

    -Matou?
    -...
    -Amour !
    -Hein ? A désolé je... J'ai regardé les messages...
    -Tout le temps que je suis partis ?
    -O... Oui...

    Je lui souris, Je n'ai pas envie de lui montrer que je suis triste aussi. Je lui propose d'allé manger au resto. Il ne veut pas au début puis, il finit par accepter. On va dans un petit restaurant de la ville, peu connu mais très bon. Il font des plats de plusieurs pays. La salle est petite à cause de ça, une cuisine par pays... Italie, France et Japon. Les chefs sont même d'origine, ce qui rend la cuisine meilleurs je pense.

    POV Mat'

    Je regarde la carte… elle est séparé en trois parties, une partie pour les plats français, l’autre les plats italiens et pour finir japonais. J’ai envie de manger japonais, je commence en premier par un petit plateau de maki sushi et nigiri sushi comme entrée, puis je passe au canard laqué à la façon japonaise. Rod lui choisit comme entrée une salade de chèvre suivit de pattes carbonara. On commende un blanc-cassie pour l’apéro, puis pour l’entrée on prend un pot de vin blanc et un autre de rouge pour le repas principal. Lorsque nous buvons notre blanc-cassie, je dis à Rod,

    - C’est moi qui paye dac ?
    - Nop je t’invite.
    - Mais tu as déjà fait pas mal pour moi… je n’ai pas envie d’être un poids…
    - Je n'ai pas été là pendant 5 ans, ma pire erreur, alors ne cherche même pas...

    Les plats arrivent bien vite. On commence les entrées, je demande à Rod s’il veut goûter. Il me répond « oui » alors je lui demande d’ouvrir la bouche et le fait manger. Il est heureux comme un gosse peut l’être, ça me fait marrer.

    - Euh… Rod ?
    - Mmh ?
    - Tu… tu as fait quoi pendant ces cinq ans ?
    - Je... Au début j'étais pas bien, puis j'ai rencontré un mec sympa, qui m'a donné un boulot - de voiturier - et un toit, car je vivais sous les ponts. Puis bah... J'ai enchainé plusieurs boulots et puis, bah j'en suis là...
    - Sous les ponts ? P… pourquoi ? Pourquoi t’es partie si c’était pour vivre ainsi…
    - Je ne pouvais plus rester ici, la maison me rappelait abuelita, le magasin, la rue, tout en fait... Et j'arrivais pas à supporter d'être seul. Je t'avais toi je sais mais... J'étais devenu orphelin et ça m'a choqué.

    Je ne sais pas quoi lui répondre… il a beaucoup souffert… oui… mais… une part de moi lui en veut encore. Il n’était plus là lorsque j’avais besoin de lui… lorsqu’il est partie je me suis sentie nul… si nul…

    - Tu sais… quand tu es partie, j’ai pensé que c’était à cause de moi, que j’avais du faire quelque chose qui t'avait obligé à partir. J’ai cherché pendant quelquey temps ce que j’avais bien pu dire pour que tu t’en aille… j’ai finis par penser que je ne te méritais pas, que si tu avais disparu de ma vie c’était de ma faute et que je n’avais qu’à m’en prendre qu’à moi… plus le temps passait, plus je m’en voulais…

    POV Rod

    On a mangé les crêpes, enfin sauf la première, je l'ai cramé à force de trop regarder Mat. Il s'est marré d'ailleurs à me voir paniquer devant ma crêpe grillée. On a finis par s'asseoir sur le canapé, je l'ai regardé tellement longtemps sans rien dire qu'il m'a demandé ce que j'avais. J'ai rigolé en baissant la tête, avant de lui demander si je pouvais l'embrasser. Je ne sais pas pourquoi je le lui ai demander au lieu de le faire comme d'habitude...

    Il m'a regardé, puis il m'a dit d'accord. J'ai faillis lui sauter dessus... En fait je l'ai carrément fait. On s'est retrouvé allongé, à s'embrasser par terre. Quand je me suis relevé, on était quelque peu humide, un verre sur la table basse s'étant renversé. On a éclaté de rire.

    J'ai montré la salle de bain et tout ce qu'il faut à Mat pour qu'il puisse se laver. Pendant ce temps j'ai rangé le bordel. Le téléphone a sonné à se moment d'ailleurs.

    -Allo.
    -Rod ? Salut c'est Cindy ! -Elle semble paniquer la miss...-
    -Qu'est-ce qui se passe ?
    -On ne trouve plus Mat, on l'a cherché partout mais...
    -Il est chez moi.
    -Merci mon dieu ! On avait peur qu'il fasse une connerie...
    -Je ne le laisserais jamais en faire...
    -Il ne répond pas au téléphone...
    -Il n'a pas envie de parler à Leila.
    -Je... Je m'en doute, elle lui a dit des choses assez dures.
    -Quoi ?
    -Elle lui a dit qu'en trainant avec toi il allait retomber dans la drogue et dans les squattes miteux de drogués...
    -Putain de sal... Rah ! Dit lui que s'est pas la peine qu'elle le rappel. Il le fera lui-même quand il voudra lui parler.

    POV Mat'


    La salle de bain est assez sympa. Y a du bleu partout, je reconnais bien Rod là. Je souris et me glisse sous les jets d’eau chaude. Je sais pas trop ce qui m’arrive mais quand je suis avec lui je me sens bien…

    Lorsque je sors de la salle de bain, je vois Rod sur le canapé, il fixe son téléphone sans bouger, restant presque figé,

    - Rod ?

    Il se tourne et me fixe avec envie ? Je rigole,

    - Tu… aurais des fringue à me prêter ?

    Je n’ai pas pris de fringue de rechange… j’avais pas prévu de découcher pour une dispute. Résultat, je suis nu, juste un linge cachant mes parties et ruisselant d’eau. Rod se lève et me demande de le suivre. Une fois dans sa chambre, il cherche des habits qui seraient trop petit pour lui. Il me dit,

    - Cindy a appelée…
    - Ah ?
    - Tout le monde te cherche, ils s’inquiètent pour toi.
    - …

    POV Rod

    Il se referme d'un coup. Je sors un pantalon slim qui lui va, enfin sur lui on dirait un jean droit... La chemise aussi est un peu grande mais, ça ne fait pas bizarre. Je lui passe un boxer qu'il enfile rapidement, le Jeans suis. C'est quand il va le refermer que je le tire vers moi. On tombe sur le lit.

    -Rod...
    -Tu n'as pas besoin de t'en faire pour eux... Tu peux rester ici autant que tu veux.
    -...

    Il ne répond rien. Je l'embrasse, doucement, chastement puis je sors de la chambre. Je vais me laver rapidement, revenant nu dans ma chambre. Il est présent, il se mord la lèvre. Je n'ai jamais perdu cette habitude...

    Je m'habille rapidement, jeans simple, chemise noir. J'attache mes dreads puis je propose à Mat de faire un tours. Aller dans un parc ou au bord du fleuve. On marche près de l'eau quelques heures, parfois en silence d'autre fois à parler de boulot. Ses photos et tournées, mon bar. Il me promet de revenir souvent, ça lui fera de la pub et à moi aussi.

    Il ne veut pas rentrer chez lui, même pas monter mais, il a besoin d'affaire... Je vais chez lui seul, pendant qu'il fait à manger chez moi. Je monte et sonne. Leila ouvre rapidement puis elle me demander sèchement ce que je fou là, déçue de me voir. Cindy arrive derrière elle.

    C-Rod ? Que fais-tu là ?
    R-Mat va rester chez moi quelques temps, je viens chercher des affaire, tu peux lui faire un sac ?
    L-Cindy nan !
    C-Désolé Leila.
    L-C'est de ta faute ! Si tu n'étais pas venu ici jamais Mat ne serait partis !

    Elle se fou de moi là ?

    R-Tu te fou de ma gueule ? C'est qui, qui a rappelé à Mat les moments qu'il avait passés ? C'est qui, qui l'a menacé qu'il redeviendrait comme avant ? Un drogué ?
    L-Je...
    R-Ta gueule, tu n'as rien à dire ok ? J'aime Mat ! Et ça depuis longtemps, depuis l'enfance et encore plus depuis le lycée !
    L-Tu ne sais pas ce qu'il a vécu ! Dégage toi et ton amour à sens unique !

    Cindy arrive juste après, je prends le sac et regarde Leila... Je suis un salop...

    -Leila, Ferme là, car moi il me laisse lui donner des surnoms comme je l'ai toujours fait ! Et moi, il m'a dit "je t'aime" au moins une fois dans ma vie !

    Je pars sans attendre sa réponse, j'ai réussi à parler calmement, froidement certes mais calmement... Je rentre à l'appart. Pose le sac dans la chambre, Mat regarde son téléphone, il semble ne pas avoir fait à manger.

    -Matou?
    -...
    -Amour !
    -Hein ? A désolé je... J'ai regardé les messages...
    -Tout le temps que je suis partis ?
    -O... Oui...

    Je lui souris, Je n'ai pas envie de lui montrer que je suis triste aussi. Je lui propose d'allé manger au resto. Il ne veut pas au début puis, il finit par accepter. On va dans un petit restaurant de la ville, peu connu mais très bon. Il font des plats de plusieurs pays. La salle est petite à cause de ça, une cuisine par pays... Italie, France et Japon. Les chefs sont même d'origine, ce qui rend la cuisine meilleurs je pense.

    POV Mat'

    Je regarde la carte… elle est séparé en trois parties, une partie pour les plats français, l’autre les plats italiens et pour finir japonais. J’ai envie de manger japonais, je commence en premier par un petit plateau de maki sushi et nigiri sushi comme entrée, puis je passe au canard laqué à la façon japonaise. Rod lui choisit comme entrée une salade de chèvre suivit de pattes carbonara. On commende un blanc-cassie pour l’apéro, puis pour l’entrée on prend un pot de vin blanc et un autre de rouge pour le repas principal. Lorsque nous buvons notre blanc-cassie, je dis à Rod,

    - C’est moi qui paye dac ?
    - Nop je t’invite.
    - Mais tu as déjà fait pas mal pour moi… je n’ai pas envie d’être un poids…
    - Je n'ai pas été là pendant 5 ans, ma pire erreur, alors ne cherche même pas...

    Les plats arrivent bien vite. On commence les entrées, je demande à Rod s’il veut goûter. Il me répond « oui » alors je lui demande d’ouvrir la bouche et le fait manger. Il est heureux comme un gosse peut l’être, ça me fait marrer.

    - Euh… Rod ?
    - Mmh ?
    - Tu… tu as fait quoi pendant ces cinq ans ?
    - Je... Au début j'étais pas bien, puis j'ai rencontré un mec sympa, qui m'a donné un boulot - de voiturier - et un toit, car je vivais sous les ponts. Puis bah... J'ai enchainé plusieurs boulots et puis, bah j'en suis là...
    - Sous les ponts ? P… pourquoi ? Pourquoi t’es partie si c’était pour vivre ainsi…
    - Je ne pouvais plus rester ici, la maison me rappelait abuelita, le magasin, la rue, tout en fait... Et j'arrivais pas à supporter d'être seul. Je t'avais toi je sais mais... J'étais devenu orphelin et ça m'a choqué.

    Je ne sais pas quoi lui répondre… il a beaucoup souffert… oui… mais… une part de moi lui en veut encore. Il n’était plus là lorsque j’avais besoin de lui… lorsqu’il est partie je me suis sentie nul… si nul…

    - Tu sais… quand tu es partie, j’ai pensé que c’était à cause de moi, que j’avais du faire quelque chose qui t'avait obligé à partir. J’ai cherché pendant quelquey temps ce que j’avais bien pu dire pour que tu t’en aille… j’ai finis par penser que je ne te méritais pas, que si tu avais disparu de ma vie c’était de ma faute et que je n’avais qu’à m’en prendre qu’à moi… plus le temps passait, plus je m’en voulais…

    « Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 10Tome 3 : Tentations et Tiraillement : Partie 12 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :