• Tome 2 : Tentations et renouveaux: Partie 6

    POV Bri

    L’entraînement est dur, dès que je rentre je vais dormir, trop fatigué, tellement que Len me manque. Je tiens le coup, il le faut, ce tournois n'est pas rien et peut me permettre de faire mon trous dans ce monde là.

    Depuis 6 heures du matin je m’entraîne, c’est qu’à 15h que Seb me dit de rentrer a la maison. Deux jours de repos puis, entraînement avant le tournois, il ne change pas de méthode et ça me vas plutôt bien. Je suis arrive à l'appartement vers 16h. Len était là, je lui ai limite sauté dessus, je suis crevé mais, j'ai besoin de ma dose de Len si je veux tenir le coup.

    Lui aussi semble content de me voir, il me raconte sa journée, sa rencontre avec Mat aussi. Il s’inquiète, ce dernier ne semble pas bien d'après Len. On a mange tranquillement avant de se poser dans le lit, je suis fatigué et risque de m'endormir à tout moment, si je le fais sur la canapé Len va pas pouvoir bouger ma craquasse jusqu'à la chambre...

    -Bri, tu crois qu'il me cache quelque chose ?
    -Peut-être, il te le dira en tant voulu. C’est un con mais, pas avec toi Chaton.
    -hum...
    -Len ?
    - Embrasse-moi.

    Il me fait rire, mais ses mots son des ordres à mes oreilles.

    POV Len

    « Titatitetutu titatiletu tulutulutulutulutu tutututututututuuuuu…. Ahahaha… Titatitatitatutuu… »


    - Len ton portable… grogne Bri entre ses dents.

    J’avance la main pour prendre mon téléphone puis je réponds tout en baillant,

    - « Mmh allo ? »
    - « … »
    - « Allo ? »
    - « Len… »
    - « Mat ? »

    Je me redresse inquiet. Je regarde l’heure, il est 3h30 du matin… Je m’empresse de lui demander,

    - « Mat qu’est-ce qui se passe ? »
    - « … »
    - « Mat ! »
    - « Je… pardon j’aurais pas du appeler à cette heure ci… »
    - « Tu as une voix bizarre… Mat’ qu’est-ce qu’il se passe ? Tu pleurs ? Qu’est-ce qu’il t’arrive ? »

    Bri se redresse et me demande ce qui se passe. Je lui réponds,

    - Je sais pas… sa voix tremble… il semble vraiment mal.

    Je reprends le téléphone,

    - « Mat… t’es où là ? »
    - « Dans un bar… »
    - « Lequel ? »
    - « Peut importe… »
    - « Lequel ???? »
    - « Le 51 bis… écoute je… »
    - « On passe te chercher ! »
    - « Hein ? »
    - « Bouge pas on arrive ! »

    Je raccroche puis me lève avant de mettre mes habits posés sur la chaise. Bri baille, puis sans me poser de question se lève à son tour et s’habille. On prend la voiture puis fil au bar « 51 bis » qui est à environ 10 min en voiture de chez nous.

    Il fait assez sombre dans la taverne, la lumière est tamisée. On passe devant plusieurs personnes à l’aspect assez louche avant de repérer Mat’ assis au bar un verre d’alcool fort à la main. Il fixe le vide et amène régulièrement son verre à ses lèvres. Le barman lui reverse un verre et je peux apercevoir que c’est du whisky et il semble ne pas être à son premier. Je m’avance rapidement et met ma main sur celle de Mat’, l’empêchant de ramener son verre à ses lèvres une nouvelle fois. Ce dernier tourne doucement la tête vers moi puis plonge son regard dans le mien. Un frisson me traverse l’échine… Mat’ à l’air si triste… si mal…

    - Mat…
    - Tu es venu…
    - Bah oui j’ai dit que je le ferrai.
    - Oui… mais je croyais que tu bluffais…
    - Bon assez on rentre ! intervient Bri.

    Mat le regarde puis lui dit d’une voix un peu provocatrice,

    - J’ai pas fini mon verre…
    - Si c’est que ça…

    Bri arrache le verre des mains de Mat et le bois cul sec devant nos regards surpris. Il pose le verre assez brusquement sur le bar et le regarde avant de lui dire,

    - Maintenant on rentre.

    Il prend Mat’ par le bras et l’oblige à nous suivre. On sort de la taverne puis on monte dans la voiture. Le trajet se fait en silence. Arrivé à l’appartement, on amène Mat’ sur le balcon pour qu’il puisse prendre l’air. Je m’assois en face de lui, puis je le regarde. Bri part dans la cuisine. Mat’ baisse les yeux avant de les fermer comme pour essayé de se débarrasser de quelques souvenirs gênants.

    - Mat… parle-moi… qu’est-ce qu’il se passe ?
    - …
    - Mat ! S’il te plait j’aime pas te voir comme ça ! Mat !
    - Elle… elle… est malade…
    - Hein ? Qui ? Qui est malade ?
    - Ma mère…
    - Estelle ?

    Je le regarde d’une manière inquiète… j’ai quasi crié. Je lui demande,

    - Qu’est-ce qu’elle a ? Elle va bien ?
    - Elle… elle est à l’hôpital… elle a une putain de maladie qui la ronge de l’intérieur… elle souffre à cause de cette putain de chimio…
    - Mat…

    Je le prends dans mes bras, il se laisse aller et pleur un peu. Bri arrive avec des cafés.

    POV Bri

    Mat chiale, c’est une femmelette mais, pas du genre à pleurer. Len n'est pas bien non plus. J’apprends assez vite qu'Estelle est malade, putain...

    B-Elle est dans quel hôpital ?
    M-George Sande
    B-Ok, Tu va reste dormir là ce soir en tout cas.
    L-Oui, tu restes.

    Il ne voulait pas trop mais, Len est têtu. On lui a fait boire un café puis passé la soirée enfin, la nuit avec lui, à parler. Heureusement que j'ai un jour de repos demain sinon je serais mort. Mat a finis par s'endormir sur le canapé. Le lendemain matin, on était seul tous les deux, Len ayant cours. J'ai préparé à manger, un anti-gueule de bois pour Mat au cas où aussi. J'ai tout posé devant Mat.

    M-Sa… Salut.
    B-Boit ça !
    M-C'est quoi ?
    B-L'anti-gueule de bois d'Adelma.
    M-...

    Bon pas forcement une bonne idée de parler d'Adelma devant lui mais, je vais pas mentir non plus.

    B-Ça va ?
    M-Je sais pas trop

    Putain et je dois dire quoi moi ? Je n'ai jamais vécu ça...

    -Je sais pas trop quoi te dire, j'ai jamais eu de parents, enfin de vrais parents. Je sais juste que c’est dure de perdre quelqu'un.
    -Elle n'est pas morte ! Pardon... j'ai crié...
    -Ce c'est rien, c'est moi qui m'exprime mal. Je veux dire... Je sais pas ce que tu peux éprouver en voyant ta mère malade. Mes parents n'ont jamais été aimants ou autre. La seul personne que j'ai aimé c'est ma sœur et... Enfin elle est.... partie.
    -Désolé...
    -Pourquoi ?
    -Pour ta sœur et pour le reste... ça n’a pas du être facile
    -Rien est facile, J'ai faillis faire des conneries, mais, Rod a été là, Arielle et puis... Len. Ce que je veux dire c'est, tombe pas, il y a des gens qui t'aiderons alors t'enfonce pas.
    -Je...
    -Tu ?

    Mat met ça tête entre ses genoux, il ne dit plus rien. Je ne sais pas vraiment à quoi il pense, j’espère juste qu'il va pas faire de connerie, par pour lui mais, pour Len. J'ai essayé toute l'aprem de faire tenir Mat, jusqu'à l'arriver de Len. Dès qu'il passe la porte il vient m'embrasser, puis je lui dis que Mat est sur la terrasse.


    POV Len


    Je vais à la cuisine pour prendre deux jus de fruit, puis je me rends sur le balcon pour voir Mat. Bri me fait un petit signe pour m’encourager et sa pose sur le canapé.

    - Mat ?

    Ce dernier tourne la tête vers moi, me sourit presque timidement puis fixe à nouveau l’horizon. Il est assit sur la chaise les jambes contre son torse entourées de ses bras. Je pose le jus de fruit devant lui et m’assoit à côté sans dire un mot.

    - Mat comment tu te sens ?
    - Je… ça va…
    - C’est la vérité ?

    Il enfouit sa tête entre ses genoux, il semble épuisé. Je lui demande,
    - Depuis quand n’as-tu pas dormi ?

    Il tourne la tête vers moi surpris par ma question puis d’un air triste il me dit,
    - Je… ne me rappel plus vraiment…
    - Tu veux rester ici quelque temps ?
    - Je… ça ne sera pas possible…
    - Pourquoi ?
    - Déjà tu vis avec Brivael… et malgré qu’on se supporte, il ne me porte pas forcement sur son cœur, puis on compte sur moi à la maison…
    - Mat… tu n’es pas obligé d’être si fort… tu n’es pas seul…

    Trois semaines sont passées depuis. J’ai essayé de voir Mat aussi souvent que je le pouvais, mais avec mes études et mon boulot ce n’était pas évident. Il semble allait un peu mieux mais ne s’ouvre pas beaucoup. Bri m’a dit l’autre jour que Mat et moi on se ressemblait là-dessus… qu’on était du genre à tout garder pour nous et à se détruire. Je suis allé voir Estelle… elle est souvent hospitalisée car elle ne supporte pas bien les chimio. Je souffre de ne pas pouvoir faire plus pour eux que d’être présent... Je vois bien que Mat est fatigué… son père se repose sur lui et selon moi, un peu trop mais je ne sais pas trop comment arranger la situation. Bri me dit que je fais déjà beaucoup pour lui mais pour moi, je ne fais rien et je vois mon meilleur ami triste et ça m’énerve.

    Les jours passent et se ressemblent. Mon père me fait crouler sous le boulot… je passe tout mon temps libre avec Mat’... j’ai peur que Bri ne soit fâché. J’essaye de me rattrapé le soir quand je suis avec lui, mais ce dernier est épuisé ou alors c’est moi qui m’écroule de fatigue entre deux câlins… je ne pensais pas que la vie d’adulte était si épuisant et encore je n’ai que 18 ans…

    « Tome 2 : Tentations et renouveaux: Partie 5Tome 2 : Tentations et renouveaux: Partie 7 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :