• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 63

    POV Bri

    Je n'avais pas envie de rester dans son appart... Alors on est sorti, on a bougé, un peu. J'avais besoin de marcher et de voir du paysage. Le bras sur l'épaule de Len on a fini par arriver au parc. Je me suis assis sur un banc mon chaton à côté de moi.

    J'ai vu Mathieu au loin, Len c’est rapproché de moi, il doit avoir peur encore de lui... Sauf qu'il ma prouvé il y a huit mois qu'il n'était pas si con.

    -Brivael c'est toi ?

    -Ouais…

    -Je... t'avais pas reconnu, t’es sortis quand ?

    -Je viens de sortir, tu as vu Brian ?

    -Il retape son année de terminal... Ses parents l'on foutu dans un boulot à l'usine pour l'été.

    -Ok, cool j'ai pas franchement envie de le croiser lui...


    -Je… vous laisse.

    Il est parti, sens oser regarder Len. Je crois que pour le coup le plus apeuré des deux c’est Mathieu. On a trainé dans le parc quelque temps puis on est rentré à la maison, dans le lit... j'avais encore envie de lui, j'ai pris mon temps pour ne pas qu'il est mal et pour qu'il prenne vraiment son pied.

    Vers 21 heures Pierre rentre à la maison, Len vient tout juste de finir de faire à mangé, je l'ai aidé un peu. On a parlé de tout et de rien, pierre m'a examiné, il voulait absolument voir si tout allait bien après la case prison. J'ai été blessé durant mon emprisonnement mais, jamais rien de grave alors tout est bon. On a mangé, parlé d'Arielle, Pierre est tout excité, le bébé devrait arriver très vite. Ils vont déclencher l'accouchement car Arielle ne supporte plus de rester immobile... C'est bien elle ça.

    -Dit pierre, tu as vu l'appart de Len ?

    -Hein ? Non, je n'ai pas eu le temps pourquoi ?

    -Mais, c’est rien Bri ! Len me dit ça gêné, moi je ne trouve pas ça « rien »

    -Rien ? Oui c’est le mot, mais pour qualifier ton appart !

    -Que veux-tu dire Brivael ? Len ?

    -Son appart c’est un appart d'étudiant avec cuisine ridicule, évier et four micro-onde, et le reste c’est une table de deux personnes avec une chaise et un canapé lit...

    -Comme beaucoup Brivael...

    -Nan t'as pas l’air d’avoir compris, c'est tout ce qu'il a... Il n'a rien d'autre... pas de meuble de rangement, pas de télé... c'est comme ma cellule putain ! J'ai pas envie de le voir la dedans ! C'est comme s'il… vivait en taule et ça je peux pas l'imaginer !


    POV Len

    Pierre semble surpris par ce que dit Bri… et moi je suis un gêné qu’il lui en parle. Je leur dis,

    - Ce n’est rien, j’arrive à me débrouiller alors…

    - Raconte pas n’importe quoi… tu m’as bien dit que tu galérais pour finir le mois et que tu n’arrivais pas à acheter à manger… t’es encore super maigre… on dirait quand huit mois t’as pas pris de kilos et que t’as pas du tout grandit !
    - Calme-toi Brivael -Pierre soupirs- On verra avec Arielle une fois qu’elle sera de retour ce qu’on peut faire pour lui mais en attendant, on a d’autre priorité…

    - Ouais bah de toute manière je le laisse plus vivre là-bas moi ! Pas moyen qu’il vive dans ce trou à ras… c’est MA priorité à moi !

    - Je comprends tes sentiments mais n’oublie pas que toi-même tu n’as plus de « chez-toi » à proprement parlé et que pour l’instant tu habites ici.

    Bri boude alors que Pierre qui semblait déjà fatigué à son arrivé semble agacé et lassé. Je n’aime pas causer autant de problème… je me sens responsable de ce qui se passe… Brivael regarde vers moi avant de me prendre par la main et de m’entrainer dans la chambre.


    POV Bri

    On s'est retrouvé dans la chambre, Len semblait gêné mais, j'ai finis par le prendre dans mes bras et l'embrasser. J'ai envie d'offrir plein de chose à mon chaton, de faire en sorte que tout aille bien pour lui, qu'il vive bien sans encombre...

    -Je t'aime mon chaton et je ferais tout ce que je peux pour que tu sois heureux.

    -Bri... Je.. Euh...Em… embr...

    -T'es toujours aussi timide toi. Viens-la...
    J'ai fait ce qu'il voulait, j'ai posé mes lèvres sur les siennes pour l'embrasser, longtemps. On s'est endormis dans les bras l'un de l'autre après s’être déshabillé.

    Vers 3h30 du matin on entend du bruit dans la maison, quelqu'un qui s'active vraiment beaucoup, il se passe quoi ? Je dis à Len de ne pas bouger, il s’emmitoufle dans la couverture, moi j'enfile un jogging puis vais voir ce qu'il se passe.

    Quand j'ouvre la porte je vois Pierre courir partout avec des fringues, un sac et d'autre truc. Il sourit comme un con...

    -Pierre ? Qu'est-ce qu'il y a ?

    -Arie...Arielle va accoucher, faut que je me dépêche d'aller à l’hôpital.

    -Sérieux ! ?

    -oui, rejoins-moi si tu veux, mais je dois y aller là.

    En dix minutes il est parti. Je retourne dans la chambre et prévient Len, il sautille dans le lit, trop mignon ! Je l'embrasse puis m'habille, il en fait de même en comprenant que je vais aller. Je tente d’appeler Rod mais, ce con dort comme une souche je suis sûre. On est allé à pied à l’hôpital. J'ai fait en sorte que Len soit toujours près de moi. Il n'y a personne dans les rues c’est cool. On arrive à l'hosto vers 4h05, on est bloqué dans la salle d'attente. Logique faut dire, mais au moins on est pas loin. Len finit par s'endormir avoir gigoté, super content... Je le prends dans mes bras pour qu'il ne tombe pas de la chaise.


    POV Len

    Bri bouge ce qui me réveille.

    - Chaton ?

    - Mmmh… elle a accouché ?

    - Nan pas encore…

    - Il est quelle heure ?

    - 6h45

    Je me redresse, me frotte les yeux puis m’étire en baillant. Je regarde autour de moi, la salle s’attente est quasi vide, il n’y a qu’un homme au fond entrain de lire un magasine. Il semble assez agité. Je lui demande,

    - Tu… vas rester ici ou tu penses bouger un peu ?

    - Nan je vais attendre…

    - Ok… je reviens.

    Il semble inquiet mais je le rassure en lui disant que je vais juste au WC. Une fois avoir soulagé ma vessie, je vais à la cafétéria où j’y prends un chocolat chaud et un café. Je prends aussi deux croissants. Je mets le tout sur un plateau que je rapporterai plus tard. Je retourne dans la salle d’attente. Bri fixe le mur et semble dans ses pensées.

    - Bri ? Tout va bien ?

    POV Bri


    -Hum oui, je suis juste impatient... Et j'ai un peu peur.

    -Peur ?

    -Hum oui, Je... Je t'avais dit quoi sur Marie ?

    -Qu'elle s'était… enfin…

    -Suicidé ?

    -Euh...oui.

    -Juste avant, elle était tombée enceinte. Un gars qu'elle a rencontré un jour, il était sympa d’ailleurs. Mais, ils ont eu un accident, il est mort... A cause de ça... Elle ne l’a pas supporté, Arie et moi on... voulait l'aider mais, tout a dérapé pendant l’accouchement... le bébé était mort né. Elle a fini par... Elle s'est...

    J'ai envie de pleurer… Len pose le plateau qu'il avait amené et me prend dans ses bras... C'est pas souvent dans se sens.

    -Ne t'inquiètes par Bri...

    -Hum, je sais que ce n'est pas la même chose mais, tant que Pierre ne nous dit pas qu'elle va bien je vais avoir peur.

    Il m'a embrassé, ça m’a surpris. J'ai l'impression qu’il a peur. J'ai finis par me reprendre, depuis le temps j'ai réussi à faire mon deuil, y penser ne me fait plus aussi mal qu'avant. J'ai rapproché une chaise de nous et posé le plateau dessus. Len a pu manger, j'ai bu mon café, seul chose que j'arrive à avaler.

    Je trouve que Len mange comme un chat... je vois sa langue à chaque fois, ça me fait rire, surtout quand il va chercher une miette sur le haut de sa lèvre avec le bout de sa langue. Je finis par éclater de rire quand il me fixe, la langue sorti comme un chaton.

    -Quoi ?

    -T’es trop mignon chaton…


    POV Len


    Je souris… j’aime vraiment ce surnom…. En fait Brivael a une manière de le dire qui réchauffe à chaque fois mon cœur.

    Je regarde autour de moi… l’hôpital… je n’aime pas trop cet endroit, trop de souvenir mauvais s’y rattache.
    Je regarde Bri, il semble pensif.

    - Dit Bri… tu penses que c’est une fille ou un garçon ?

    - Mmh ? Je sais pas trop. Par contre il sera vraiment heureux avec des parents tels qu’Ari ou Pierre.

    - Oui tu as raison… surtout avec tonton Bri !

    Il rigole avant de me prendre dans les bras,

    - Et tonton Len !


    POV Bri

    On rigole un moment sur ça, j'imagine bien Len tonton...
    Vers 8h Pierre vient dans la salle d'attente, il devait bien se douter qu'on était là. Il nous dit de venir, Len se lève d'un coup, il me fait trop rire. On a suivi Pierre jusqu'à une salle. On ne peu pas y entrer, il y a plein de bébé dedans. Len est collé à la vitre, il semble fasciné.

    -T'as jamais vu de bébé chaton ?

    -Hein ? Non... Je … pas de si près... C'est tout petit...

    Je souris, Pierre nous dit que le bébé arrive, une infirmière le tien.

    -C'est...Une fille ?

    -Oui, de 2kg600, 47cm.

    Je souris, je suis sûr que je souris comme un con, je suis content... Ca me prouve vraiment que je suis enfin sorti. On a attendu encore une heure puis on a pu aller voir Arielle dans la chambre, La petite était avec elle.

    -Bri ! Tu m'as tellement manquée !

    -Riel ! Félicitation pour la puce.

    -Marie...

    -Tu...

    -Oui, c'est... J'en avais envie, je voulais l’appeler comme ça.

    Marie...Elle revit comme ça… elle est devenu une petite princesse. Arielle me l’a mise dans les bras, elle est vraiment toute petite, sa petite main se referme sur mon petit doigt, c’est... rah trop mignon.


    POV Len

    Lorsqu’on rentre dans la pièce, Arielle est dans le lit, elle tient sa fille dans les bras. Son visage s’illumine lorsqu’elle aperçoit Bri. Elle semble fatigué mais c’est compréhensible après ce qu’elle vient de vivre.

    Elle annonce que le prénom de la petite est Marie. Bri semble très ému et je vois ses yeux s’embuer. C’est comme si Marie renaissait… la pièce est comme suspendu dans les airs. Arielle tend la petite à Brivael qui la prend tendrement dans ses bras, l’admirant sans dire un mot. Il est chou, il sourit comme un enfant.

    - Len ?

    Je regarde Arielle, elle me sourit et me fait signe de venir m’assoir vers elle, ce que je fais.

    - Est-ce que ça va ?

    - C’est à moi de te poser cette question… tu viens d’accoucher.

    - Ha ha… oui

    Elle passe sa main dans mes cheveux pour les caresser. Un frisson traverse mon échine… j’aurais tant aimé avoir une mère comme elle… Marie sera sans doute heureuse avec elle comme maman…

    - A quoi tu penses petit Len ? me demande Arielle.

    - Hein ? Je… je me disais que Marie avait de la chance d’avoir une maman comme toi.

    - T’es chou mon ange… elle est comment ta mère ?

    - Euh… je sais pas trop…

    - Comment ça ?

    - Elle est morte quand j’avais 4 ans, je ne me rappel plus d’elle. Je ne l’ai vu quand photo… mais mon père dit que s’était une femme remarquable… tout le contraire de moi haha…

    - Pourquoi tu dis ça ?

    - Hein ? Euh… bah mon père me dit souvent qu’elle serait déçue de moi si elle était encore en vie.

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 62Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 64 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :