• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 55

    POV Mat'

    J’éclate de rire… on dirait un vrai gamin. Il est accolé au hublot répétant encore et encore qu’il est en plein rêve.

    - Putain Matou j’hallucine hein ? Tu déconnes bordel hein ???

    - Non t’hallucine pas

    - Mais… oh… putain…

    Rod est sans voix, ça m’éclate. L’avion atterrit et nous nous préparons pour sortir. Rod est tel un gamin pour ce premier jour en fête foraine. Nous saluons Laetitia et nous sortons dehors où une voiture nous attend. Rod siffle,

    - Putain… tu déconnes… c’est une limousine ?

    Le chauffeur qui est venu nous accueillir semble amusé d’entendre Rod.

    - Welcome to Las Vegas ! Matwey how are you ? [bienvenue à Las Vegas ! Matwey comment tu vas? ]

    - Bien merci Carlos. Comment va ta famille ?

    - Fine [bien] ! Merci de demander, Jeanny meurt d’envie de te revoir, ha ha… dès qu’elle a su que tu passais un séjour ici, elle m’a bassinée pour que tu passes à la maison !

    - Ha ha je te promets rien…

    - C'est qui cette Jeanny? demande Rod avec un semblant de reproche.

    Je ne lui répond pas lui disant que je lui expliquerai puis je le présente,

    - ah je te présente Rodrick. Rodrick voici Carlos, le chauffeur de mon oncle et ami de la famille depuis de longues années.

    Nous montons dans la limousine blanche. Rod est tout émerveillé et semble avoir des étoiles plein les yeux. Carlos qui a ouvert la vitre qui nous sépare de lui me demande,

    - Je t’amène à l’hôtel, Saul ne pourra pas venir te voir avant 22h mais il m’a demandé de te dire que tu pouvais faire comme "chez toi".

    - Il est bête… haha…

    Je rigole, c’est du Saul tout craché ça… Rod me regarde interrogatif. Il ne doit pas trop comprendre de quoi on parle… ça va vite changer…

    Les lumières de Las Vegas sont vraiment magnifiques, je ne m’en lasse pas. Nous passons par la ville lumière ce qui excite Rod au plus haut point. Une quinzaine de minutes plus tard, la limousine s’arrête devant l’hôtel. C’est un building luxueux, un casino et hôtel en forme de U avec piscine extérieur et intérieur. Il y a de grand jet d’eau à l’entrée qui dépasse presque le bâtiment. Les jeu de lumière sont magnifique et rendent ce moment magnifique. La façade blanche du casino est d’une couleur rose et bleu du aux spots « magiques ».

    Un portier nous ouvre la porte et nous marchons sur le tapis rouge pour ensuite pénétrer ans le grand hall. De là, nous nous dirigeons vers le comptoir où un employé nous reluque. Il fixe Rod le regardant de bas en haut. Je rigole, c’est vrai que c’est un endroit chic et ils n’ont pas l’habitude de voir un mec espagnol avec des dreadlocks, des baggi, une chemise et des baskets dans un endroit tel que ce casino/hôtel 5 étoiles. Le mec du comptoir nous reluque donc et nous dit d’une manière hautaine,

    - Can I help you ? We are full, sorry… [puis-je vous aider ? Nous sommes complet, désolé]

    - Ah… but I booked so… [ah… mais j’ai reservé alors…]

    - What’s your name please ? [qu’elle est votre nom s’il vous plait] nous demande l’employé toujours sur un ton blasé, hautaine voir presque impolie.

    - Mattwey James Stuart Onigan...

    L’employé devient soudain pâle et commence à bégayer... quelques personnes commencent à s’agiter derrière lui. Jerry le responsable de l’accueil arrive bien vite s’excusant auprès de moi,

    - I’m so sorry, toutes mes excuses Mister Onigan !

    Son accent américain me fait sourire, il continue toujours avec son air navré,

    - Mon employé ne vous connais pas, il ne travail pas pour nous depuis longtemps, veuillez lui pardonner…

    - Ce n’est pas grave Jerry, ça arrive à tout le monde.

    Je regarde Rod, il me regarde intrigué par la situation… le pauvre doit être perdu et je vois sur son visage qu’il a envie de savoir les réponses. Un garçon de chambre nous amène à notre suite. Lorsque la porte se referme je vois Rod écarquiller les yeux.

    POV Rod

    Je... putain, je crois devenir fou là en fait. Je fixe Mat et la chambre l'un après l'autre... enfin chambre... Une suite plutôt. Dès qu'on est entré, on s'est retrouvé devant un salon avec une super grande bai-vitrée donnant sur les jets d'eau et toute la ville. Mat me tire par le bras et me montre la pièce adjacente qui est une chambre avec un lit double... Triple.. putain gigantesque.... ça me donne des idées. Je regarde Mat et le lit, il tilte tout de suite, mais comme un sadique, m'embrasse avant de partir. Non seulement là il est "libérer" mais, en plus il devient sadique ? Ce soir... je la lui mets...

    La salle de bain est pareil, super grande, avec un jacuzzi, c'est juste un rêve, rah je suis excité sur trop de sens du terme en même temps. L'autre pièce est une sorte de second salon donnant sur une terrasse avec piscine... Piou, sympas et aucun vis-a-vis. Moi je dis Mat il va se retrouvé dedans, à poil avec moi...

    Au final on est descendus. Mat a tenté le coup en me demandant de changer de pantalon... raté. On s'est retrouvé dans le casino, c'est juste trop bien. Le gardien a salué Mat, je ne comprends pas trop surtout qu'il ne devrait pas pouvoir y entrer... On a visité puis Mat m'a montré l'endroit où on échange l'argent pour les jetons. Quand j'y suis allé j'ai entendu que le proprio de l’hôtel-casino s'appelle Onigan, ça m'a fait marré, c'est comme Mat... Euh... attends là.

    -Mat ?

    -Qu'est-ce qu'il y a ? T'as pas ton fric ? Il rigole en disant ça. Je l'arrête tout de suite.

    -Nan, Nan, mais... Quand on est arrivé, au début s'était genre on est intrus puis après t'es le rois du monde... Et là j’entends que le proprio c'est un Onigan...

    -Euh... Ouais...

    -Je suis tombé amoureux d'un mec sortant d'une famille coffre fort....

    Tiens il a rougis...
    Tiens... Je viens limite de confesser mon amour...
    Tiens je vais échanger du fric sinon c'est moi qui vais rougir...

    POV Mat'

    Putain… mon cœur bas… il est amoureux de moi ? Sur le coup avec la manière sérieux dont il l’a dit ça m’a scotché sur place. Rod revient avec une série de jeton, il en a pour 396$ selon ce qu’il me dit. Nous nous mettons ensuite à slalomer entre les tables de jeux à la recherche de ce qu’on va faire. Personnellement je n’ai pas trop envie de jouer… enfin… vu que j’en aurai pas trop le choix bientôt je profite de regarder Rod jouer en lui disant quelque conseils. Il semble super surpris, son butin est multiplier par deux. Il saute littéralement de joie. Il me prend alors dans ses bras, avant de me demander

    - Purée mon Matchat tu en garde beaucoup des talents de ce genre ? Tu me surprends de plus en plus…

    - Imbécile… on est en publique…

    Pour le coup j’suis assez gêné… bon… le fait qu’on soit en publique me gêne mais ça me fait plaisir… putain… mon cœur bas vite. Alors que nous jouons au Blackjack, j’entends une voix familière,

    - Little Lucky !!! [petit chanceux]

    Je me tourne et me fait serrer par Soul. Il commence directement à me taquiner,

    - Bah alors my Little boy, tu arrives et tu joues déjà ? Tu as bien du sang Onigan !

    - N’importe quoi et je ne joue pas j’accompagne Rod !

    - Rod ?

    Je me tourne vers Rod qui est à côté de moi et qui le regarde un peu bizarrement.

    - Oncle Saul, je te présentes Rod, Rod voici Saul, mon oncle et parrain.

    -Enchanted [enchanté]! Matou je suis désolé mais je dois vite allez voir un ami important, va seulement dans le salon privée je vous rejoins d’ici une vingtaine de minute.

    Rod me questionne sur mon oncle, je lui parle un peu de lui. Saul est un homme d’une quarantaine d’année. C’est le cadet des frères de mon père, aux nombres de trois. Ils sont cinq en tout, deux filles, trois garçons.

    POV Rod

    Je suis Mat dans un coin du casino, derrière une gros rideau pourpre se trouve une sorte de second casino. Il n'y a pas de machine à sous, mais deux tables de poker et une de black Jack. Quand on entre certain font des têtes bizarre. Un gars s’apprête à nous sortir je crois quand un mec se lève d'une des table de Poker et s'approche de nous, ou plutôt de Mat.

    -Mister onigan !

    Je suis assez surpris, il parle super bien anglais... Je parle espagnol perso mais... Je suis espagnol faut dire. La plus part des personnes semblent le connaître. Le gars de tout à l'heure semble s'approcher de moi, Il allait me dire de sortir quand Mat m'a appelé pour qu'on se dirige vers la table de poker du fond.

    -Assis toi, je vais te montrer comment gagner !

    -Hey, j'ai peut être gagner plus de 600$ c'est...

    -T’inquiète pas, j'ai ce qu'il faux. Et puis c'est juste pour te montrer, tu veux pas ?

    -Euh... Oué oué.

    J'aime pas trop ça, ça fait limite donation au pauvre, mais à la fois je sens bien qu'il ne fait pas ça pour l'argent mais juste pour me montrer le jeu. Alors... Jouons.

    Après quelques minutes je prouve que.. Je suis nul.

    -'tain j'y comprends que dalle ! Faut trop réfléchir.

    -Tu es pas mental?

    -Nan, j’utilise mon corps moi.

    Tiens il a pensé à quoi pour bloquer sur ma phrase ? Les deux autres gars à la table souris, je suis nul à faire rire? Je finis par coller ma tête à la table et tendre les cartes à Mat en disant « sauve moi amour, je me noie dans les chiffres ». Juste à ce moment on se rend compte que l'oncle est là... Oué bah, espérons qu'il ne soit pas homophobe ou qu'il prenne cette phrase pour un délire de dreadeux...

    POV Mat'

    Saul nous a regardé bizarrement mais n’a rien dit. Il s’est assis en fasse de moi et à rejoint la partie quand à moi, j’ai pris les cartes de Rod pour continuer à jouer. Vient alors une sorte de jeu de confiance et de maitrise de regard et geste. Mon oncle est celui qui m’a tout apprit au poker, tout petit déjà il m’enseignait des techniques incroyables qui m’a permis plus tard de me faire une place malgré mon jeune âge dans ce milieu assez fermé. De plus, ça m’a donné l’occasion de rencontrer bien du monde influant… un « cadeau » pour l’avenir comme aime le dire Saul.
    Au final, tout le monde s’est couché avant Saul et moi. On a finit à deux, lorsqu’il à fait tapis, je l’ai fait également et amusé il me fait,

    - Ce n’est pas aujourd’hui que l’élève dépassera la maitre !

    Je soupirs, j’ai fait une quinte flush mais plus bas que sa quinte flush à lui. Tout le monde semble impressionner par la soi-disant « maitrise » que j’aurais… Rod semble aussi impressionner que les autres. Je lui souris avant de lui dire,

    - Désolé, j’ai perdu au final.

    On se lève pour se rendre dans une pièce privé de mon oncle. On va parler un peu avant qu’il parte à un autre de ses rendez-vous. Rod et moi allons nous rendre dans la partie bar et discothèque. Ce qui est bien quand on est le neveu du proprio c’est qu’on peut se rendre partout… même si on n’a pas 21 ans. On se prend des cocktails et nous rendons sur un des balcons. De là, on a une superbe vu sur la ville. Les lumières sont magnifiques et le jet d’eau encore plus. Je m’appuie sur le rebord du blacon puis dit à Rod,

    - Joyeux anniversaire…

    POV Rod

    Je souris à Mat et me colle à lui, il ne bouge pas, j'aime bien le prendre dans mes bras. Je l'embrasse dans le cou avant de lui dire merci.

    -Mais, maintenant j'ai envie d'un cadeau de plus... tactile.

    -Tss, tu changes pas.

    -Non.

    Au final on s'est retrouvé dans la chambre, ou plutôt la suite. Mat a fermé à clef et mis sur la porte je ne sais pas quoi – pour pas être déranger – intéressant...
    Assis sur le canapé je tire Mat jusqu'à moi, il semble stressé, il me dit à l'oreille qu'il ne veut pas aller trop vite. On dirait une première fois alors que non.

    Il a finit par me tirer jusqu'au jacuzzi... extérieur ? Je l'avais pas vu lui. La vue est trop belle, encore plus quand devant moi un beau mec blond se déshabille et entre dans l'eau. Je le rejoins bien vite dans la même tenue. L'embrassant sur la tempe, l'oreille, la nuque... Je lui caresse tout le corps en faisant attention à ne pas toucher sa queue. Je veux qu'il me demande... qu'il me supplie même de lui toucher la queue, de le sucer.

    J'aime vraiment son corps, ça change des salopes hyper efféminées, des mecs qui n'on de masculin que le sexe entre leurs jambes. Mat lui, est plutôt bien foutu, musclé, pas trop non plus (pas autant que moi mais nos pratiques de sport ne sont pas les même ), sa queue n'est pas longue mais n'a rien à envier à la majorité des mecs... Parfait en gros... Un mec quoi...

    Il gigote dans l'eau, serre mes épaules mais, ne fuis pas, ne me dit pas d'arrêter... J'ai toujours peur qu'il ne se laisse faire que par force contre lui-même.. il m'a dit ne pas le faire alors, croyons le et embêtons le aussi.

    Je passe mes mains sur ses cuisses, à l 'extérieur, descendant sur ses genoux, ses mollets et ses chevilles pour remonter jusqu'à l’intérieur de ses cuisses. Il gémit beaucoup, s’empêche de parler... Il ne veut pas me le dire ? Si... Il va me le dire...


    POV Mat'

    J’ai l’impression que mon corps brûle à chaque endroit où la main de Rod passe… putain mais ils ont mis de l’aphrodisiaque dans mon verre ou quoi… j’ai… oh putain… j’ai envie de lui… j’ai envie de plus… beaucoup plus…

    Essoufflé comme jamais, les yeux brillant par l’excitation je prends la main de Rod et la pose sur mon entre jambe déjà bien dur. J’ai l’impression de ne plus contrôler mon corps. Je bouge sa main pour l’inciter à me branler ce qu’il fait avec semble-t-il plaisir. Son autre main passe entre mes fesses et son index vient titiller ma rosette avant de s’y infiltrer le lubrifiant au passage. Les vas et vient de sa main, son massage interne et les remoues du jacuzzi me rendent fou… ça me procure un bien fou. Sous le plaisir, je me cambre tout en gémissant. Haletant je supplie Rod d’arrêter sinon je vais jouir dans l’eau. Ce dernier semble encore plus amusé et double de vitesse. Au bord de la jouissance, mes gémissements se font de plus en plus grands et rapides… et… soudain il s’arrête net. Je me redresse et le regarde ni comprenant plus rien. Il semble amuser et attendre quelque chose.

    - ‘tain Rod pourquoi tu… enfin…
    - Pourquoi je m’arrête ? Car je veux t’entendre me demander d’aller plus loin.
    - He… hein ? Te fous pas de moi… j’ai envie de rien…
    - Me foutre de toi ?

    Il pose son index sur mon gland et le fait tourner autour de mon prépuce. Je ne peux refreiner un gémissement. Je plonge mes yeux dans les siens d’une manière implorante. Il sourit encore plus face à mes réactions, il se racle la gorge avant de me dire,

    - Qui se fou de qui ? Alors ? Tu veux quoi exactement ? Dit le moi clairement…

    Je déglutis… putain comment il peut… je détourne la tête super gêné. Son doigts reprends du mouvement ce qui fait irradier comme de petit éclair de la base de mon sexe avant de passer par la colonne vertébrale. Je n’en peux plus de son petit jeu. Toujours le regard fuyant, je dis à Rod comme dans un état second,
    - Prends moi…

    POV Rod

    Je souris en entendant sa réponse. Je le prends dans mes bras et le porte alors, pour sortir du jacuzzi et l’emmener dans la chambre. Je le pause sur le lit, super grand d'ailleurs. Il n'a pas débandé, plutôt le contraire presque. Je le force à s'allonger au milieu du lit, je me positionne entre ses jambes. L’embrassant partout et surtout jusqu'à jouer avec sa langue, tout en frottant ma queue sur la sienne, il est chaud, humide de par l'eau du jacuzzi et la transpiration du à l’excitation. J'aime vraiment son corps. Je descends de plus en plus, passant mes lèvres sur son menton, sa nuque, jouant au passage avec ses tétons, son torse... son nombril... Il devient fou je crois car il gémit de plus en plus, jusqu'à me demander clairement de le prendre.

    Mais, non pas encore. Je passe ma langue sur son aine, puis à l’intérieure de ses cuisses... remontant de son anneau à ses bourses. Il devient de plus en plus fou, j'adore. Je finis par prendre sa queue en bouche, le suçant jusqu'à ce qu'il gémisse sans gène, passant mes doigts sur son anneau, y entrant, un doigt, deux puis trois...

    -Prends moi ! S'il te plaît, j'ai... trop envie...

    Je n'ai pas voulus être plus sadique encore, j'ai remonté ses genoux sur de mes épaules, posé mon gland sur son anneau et je suis entré doucement en lui, le plus doucement possible pour lui éviter la douleur et augmenter son envie, jusqu'à ce qu'il ne se laisse plus faire, mais qu'il prenne bel et bien le dessus... Je veux qu'il soit à moi à tel point qu'il ne puisse plus se passer de moi...


    POV Mat'

    Mon corps est brûlant. Plus il entre en moi, moins je contrôle mon corps. Je finis par me redresser et me cramponner à Rod. Ce dernier s’assoit et je me retrouve sur lui. Mon corps commence alors instinctivement à bouger pour garder la même cadence. Résultat mon puis de plaisir vient à la rencontre du sexe de Rod qui entre entièrement en moi. Haletant, je dis alors à Rod,

    - T… tu vas… me rendre fou…
    - C’est le but…

    Sa voix grave et profonde me met dans un état second. J’hallucine l’effet qu’il peut avoir sur moi. Au final je ne sais pas combien de temps va durer notre rapport mais je finis par jouir dans un souffle libérateur. Rod ne tarde pas et éjacule en moi avant que je ne le ressente grossir en moi. On va alors recommencer une nouvelle fois… encore plus intensément.

    POV Rod

    Trois fois, trois fois qu'il m'a fait jouir, qu'il m'a laisser le prendre... Trois fois où l'on a fait l'amour. J'aime ce mec c'est un truc de fou. On s'est réveillé le lendemain vers onze heures trente. Enfin moi, Mat était sur le lit et me regardais, dormir ? Ou pas. Dès que j'ouvre les yeux je le tire vers moi... je l'embrasse. Il se laisse faire, comme si toute sa peur, tout ce qui le faisait me refuser jusqu'ici était partis. C'est un rêve ? Une phase pour lui ? Ou il m'accepte enfin ?

    Je n'ai pas le temps de lui poser la question, le room-service arrive, il installe tout dans le salon principal avant de partir. J'enfile un boxer et me dirige vers Mat. Il me montre toute la bouffe, poua !

    -Je pensais que... que tu aurais faim.
    -Et toi alors ?
    -Je crève de faim !

    On rigole puis on commence à manger. J'essaye de voir la note mais Mat me pique le papier, je ne peux rien voir. J'ai l'impression d'être la fille dans les restos chics, la seule à pas voir les prix car, sur sa carte, y en n'a pas !

    Je boude un peu, Mat me regarde bizarrement. Je lui demande alors s'il ne paye pas trop cher pour moi.


    -Tu sais, je suis pauvre déjà, je le sais, mais... Pourquoi tu m'offres tout ça ? Alors que... Je t'ai presque forcé. Pourquoi tout ça pour... moi ?

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 54Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 56 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :