• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 54

    POV Mat’

    On est vendredi matin et je me lève pour allez me brosser les dents avant d’aller petit déjeuner à la salle à manger. Mes parents sont entrain de manger alors que les petits sont devant la télé. Ma mère m’interpelle,

    - Matounet tu as appelé Saul pour lui dire à quelle heure vous arriviez demain ?

    - Oui…

    - Tu rentres mardi hein tu ne restes pas plus longtemps même si ton parrain insiste… tu sais comment peut être Saul parfois…

    - Chérie arrête de t’inquiéter, lui dit mon père.

    - Je t’arrête tout de suite, ce n’est pas parce que je suis une « mère poule »… Mat’ à ses examens dans pas longtemps je ne veux pas qu’il néglige ses études !

    - Maman… ne t’inquiète je serais de retour dans la nuit de mardi à mercredi…

    Et ça va durer un bon moment… Ma mère me pose plein de question sur les affaires que j’ai pris ou ceux que je devrais prendre. Au final je suis content que l’heure d’aller chez Rod approche. Je vais dans ma chambre et prépare l’enveloppe que je donnerai à Rod… je ne lui dirai pas où on va, il n’aura pas d’indice non plus. Je rigole de sa future réaction. Sur la carte je mets juste : « cadeau surprise » avec l’heure du départ et la date de retour.

    Je me rends vers midi chez Rod amené en voiture par ma mère. Lorsque la porte s’ouvre, je salue la grand-mère de Rod qui est très vraiment très très heureuse de me revoir. Je crois qu’elle m’aime bien… et elle me rappel tout le temps la fois ou j’étais venu jouer avec Rod et où je l’avais aidé à faire un gâteau il y a bien des années en arrière.

    Rod vient me « sauver » des mamours d’Adelma, sa grand-mère très câlines et nous finissons dans sa chambre. Il me dit que je lui ai manqué avant de m’embrasser. Je me laisse faire et finit même par répondre à son baiser. Lorsque ses lèvres se détachent, il me sert dans ses bras… son… odeur me calme. Son parfum, je m’y suis habitué et je me demande parfois comment je réagirais si je devais ne plus le voir… Rod me dit d’une voix grave et sérieuse,

    - Mat’ me quitte pas et ne soit qu’à moi !

    - Imbécile…

    Il… est… je n’arrive même pas à trouvé les mots qu’il faut. Pourquoi ce qu’il me dit me fait du bien… putain je deviens fou…

    POV Rod

    Abuelita est folle, elle a fait un repas pour quinze mais seulement pour nous deux... Elle me fait rire à chacun de mes anniversaires. Au final j'ai invité Len, Arielle, Pierre ne pouvant pas venir, elle est venu seule et surtout Mat. Je l'ai pas vu depuis deux jours et il me manque assez. Il est arrivé vers midi, le rendez-vous n'est qu'à 13h et durant cette petite heure je compte bien profiter de ses lèvres. Oui pas plus... Je me contiendrais...

    A midi et dix minutes, je suis sur mon lit Mat est sur moi, à ma grande surprise c'est lui qui a pris l'initiative. Il ne voulait pas vraiment m'embrasser, je l'ai senti. Il s'est juste collé à moi. J'ai pris son menton pour l'embrasser.

    -Tu m'as manqué...

    Vers 13h Len arrive avec Arielle, on s'installe à table. Arielle rigole en voyant qu'il n'y a presque pas de place pour les assiettes à table. J'hallucine aussi d'ailleurs.

    -Abuelita ! T'as refais à manger pendant que j'étais en haut avec Mat !?

    -Oui... Tu me connais tout de même...

    -Oui, j'aurais du m'en douter...

    Au final ça a fait rire tout le monde et on a bien rigolé. Avant le dessert abuelita a décrété que c’était l'heure des cadeaux. Len gigote sur sa chaise, ça me fait marrer. Je m'approche de lui est le prend dans mes bras.

    -Bah alors, qu'est-ce qu'il t'arrive ?

    -Je... Euh.. Je...

    J'adore sa réaction, je rigole de le voir comme ça. Il me tend un paquet, je l'ouvre et y découvre une poupée de Bob Marley, j'éclate de rire et saute sur Len pour lui faire un câlin. Il a de l'humour n'empêche, j'adore. Dans celui d'Arielle il y a une paire de ciseau, je rigole... Elle me fait souvent le coup. Dans le vrai cadeau j'y trouve une chaine en argent avec plusieurs lettres attachées.

    R, A, J, A, B, A, M.

    Oui de loin en dirais un mot mais de prés c'est juste des lettres. Il y a un paquet avec d'autre lettre à accrocher. Elle sourit, Mat lui ne comprend pas trop j'ai l'impression.

    -Tu te demandes pourquoi ces lettres ?

    -Ouais...

    -Moi aussi ! dit Len. Ah ! Un Len curieux !

    -R pour Rod, presque logique..., A pour Adelma, J pour Juan, A pour Adelle, B pour Brivael, A pour Arielle et M pour Marie...

    -. ?. ?

    -C'est les noms des personnes qui m'ont toujours été chère, même si maintenant il y en a quelque une en plus...

    Je souris en regardant Mat. Celui-ci finit dans une impulsion par me donner une enveloppe. Je l'ouvre mais ne comprend pas trop pour le coup.

    -... ?

    POV Mat’

    En découvrant le cadeau de Len, Rod semble super content. Len a passé pas mal de temps à savoir quoi lui offrir me bombardant de question sur ce qu’aimait Rod. On a cherché à deux pendant un petit moment avant d’enfin se décider. Je me décide à enfin lui donner mon cadeau… enfin l’enveloppe.

    Lorsqu’il l’ouvre, il me regarde bizarrement. C’est vrai que c’est ptetre pas super précis mais c’est fait exprès. Je le regarde et lui dit,

    - C’est ton cadeau… cependant je ne vais pas te dire où on part, c’est une surprise. Ma mère passe nous prendre à 18h, on devra être prêt à l’heure… mais je ne tant dit pas plus.

    Rod semblait à la fois amusé par la situation mais aussi très intrigué. Arielle et Len nous on demandé de quoi on parlait. Rod a alors annoncé amuser et excité qu’on allait aller quelque part pendant quelques jours et que c’était le cadeau d’anniversaire que je lui faisais. Tout le monde a semblé surpris et à la fois amusé. Arielle à alors dit « Rappelez-moi d’invité Mat’ à mon anniversaire… », tout le monde c’est alors mis à rire.

    Le reste de la journée c’est passé dans l’amusement. On a fait des mimes et divers jeux, je dois avouer que ça m’a bien amusé.

    Vers 17h45 j’ai pris Rod à part pour lui dire qu’il faudrait voir pour se préparer à partir. A 18h ma mère était là.

    On a salué Len et Arielle qui restait encore un coup avec Adella et nous somme partie… direction l’aéroport. Ma mère sait qu’elle ne doit rien dire à Rod car c’est une surprise. Elle semble amusée par ce « petit jeu » comme elle aime le dire. Mais comme les vieux démons reviennent toujours aux galops, elle a recommencé avec ses multiples recommandations tout en restant vague… encore heureux… manquerait plus qu’elle vende la mèche…

    POV Rod

    Je vais devenir fou, Mat s'amuse à me voir me triturer le cerveau pour savoir où l'on va. Je n'ai pas réussir à faire sortir la réponse de sa mère et lui encore moins. A l’aéroport je m'attends à prendre l'entrée des voyageurs quand Mat nous dirige vers les platanes des jets privées. Je reste presque choqué.

    Le jet est assez classe en plus. Il y a même… une chambre.

    -Famille de fou...

    -Quoi ?

    -Ta famille.. c'est... fou.

    Il rigole et s'assoit dans un des fauteuils. Le jet part assez rapidement, au moins ça, c’est cool. Quand l'avion est dans les airs, Mat me fait une visite, c’est quand même spécial un jet. Dans la chambre je m'allonge sur le lit. Mat m'y rejoint. Ça me surprend.

    -Mat ?

    -Quoi ?

    -Où on va ?

    -Je ne te dirais pas.

    Rah ! Je finis par m'allonger sur lui et l'embrasser dans le cou. Je passe mes mains sur son torse, ses bras... tiens, il est sensible des coudes... Mais, le plus surprenant c'est qu'il se laisse faire.

    -Mat ?

    -...

    -Pourquoi tu te laisses faire, c'est pas... Dit, tu ne te forces pas hein ?


    POV Mat’

    Je lève un sourcil,

    - Me forcer ? T’es con ou quoi… tu sais très bien que je suis pas du genre à me forcer…

    - Oohhh

    - Qu…quoi ?

    - Tu rougis c’est trop mignon !!!

    Je détourne la tête mais Rod m’oblige à le regarder dans les yeux avant de m’embrasser assez farouchement. On va se câliner pendant un bon moment avant qu’on ne toc à la cloison au bord de l’épais rideau qui sépare les deux pièces. Lætitia me demande,

    - Je peux entrer ?

    Je demande à Rod de se décaler un peu, il semble déçu et un peu énerver. Je l’embrasse vite fait pour qu’il ne m’en veuille pas. Il reste choqué les yeux écarquiller, j’en ris presque.

    - Oui entre Laeti…

    Le rideau s’ouvre sur une femme de 28 ans, rouquine aux yeux verts. Elle est habillé d’un complet bleu et blanc et ses cheveux sont attachés en un chignon pratiquement parfais. Sa voix fine retentie à mes oreilles,

    - Hi Matwey! I'm so glad you asked me! [ Je suis contente que tu es pensée à moi !]

    - It’s normal Leaitia, you’re one of our favorite hostess.[c’est normal Leaitia, tu es une de nos hotesses préférées]

    - Oooh You're well [ooohh tu es bien]

    On va parler pendant quelque temps en anglais sur comment va telle ou telle personne ne ma famille avant qu’elle nous dise que le repas va être servis.


    POV Rod

    Première pensée : putain matou parle anglais, ils disent quoi là par contre ?

    Deuxième pensée : les hôtesses anglaises sont « so sexy ».

    Elle est reparti, Mat me regarde alors, je me prends un coup dans l'épaule, faux dire que je matais pas très discrètement les fesses de l’hôtesse.

    - Quoi ?

    -Te gènes pas, vas-y mate...

    Je ne peux pas m’empêcher de rigoler, il reste tout de même plus sexy mon Matou. J'aurais bien envie de faire l'amour avec lui là mais... Il dit qu'il faut allé manger, chose que l'on va faire.

    -On est dans un jet et... on bouffe ça... C'est pas un vrai avion hein ?

    -Qu’est-ce que tu racontes…

    -C’est un décor ! Y a une vraie cuisine là bas... c'est pas un avion ça...

    Je dois le rendre fou, il finit par me dire qu'il va me jeter dans les airs pour me prouver qu'ont est dans un avion. J'éclate de rire.

    -Nan mais, sérieux, c’est quoi ces repas de fou ? Comment tu as pu avoir ça ?

    -T'occupe, prend juste ce qui te fait envie.

    -Oué, bah ce qui me fait envie c’est pas sur la carte c’est plutôt ce que j'avais sous la main y a pas si longtemps.

    Il rougit !!! J'aime ça. Au final j'ai pris... ce que voulait Mat, c’est un peu trop choquant pour moi. J'ai pas réussi à remettre mon cerveau en place. J'arrive pas a y croire... du canard à 50€ … C'est quoi ces fous... Du Lapin à 35€... hein ? Du thon rouge à 55€... Ils ont trouvé du thon rouge suprême ou quoi... Je deviens fou.


    POV Mat’

    Rod me fait sourire. C’est vrai que mon parrain fait pas les choses à moitié… surtout quand je lui demande des faveurs… au final il a engagé une compagnie de restauration gastronomique…

    On commende du canard et nos assiettes arrives assez vite. Les plats sont joliment présentés, digne de leur réputation. Lorsque Rod mange sa première bouchée, je vois son visage se détendre. Il avale et souffle en disant,

    - Eh ben… putain c’est vraiment super bon… il vienne de le tuer le canard où quoi…

    - Imbécile… lui dis-je en rigolant.

    Je suis content que ça lui fasse plaisir… et je me réjouis déjà de voir sa tête lorsqu’on survolera le lieu de nos vacances.

    Une fois le repas finit, le dessert arrive. On a choisit des mielleux au chocolat avec glace pistache et framboise.


    POV Rod

    Je vais mourir, c'est juste trop bon. Je sais pas comment il a fait pour avoir tout ça mais, putain. En dirais que ça l'amuse de me voir manger, il sourit tout le temps. A la fin du repas on retourne dans la chambre, j'ai trop mangé, je m'affale sur le lit. Mat se colle à moi. On dirait qu'il est moins timide, sûrement car on est vraiment seul...

    J'ai envie de l'embrasser. Je le regarde, et surprise ! Il m'embrasse avant que je ne le lui demande.

    J'approfondis le baisé. J'ai peur à la fois qu'il fasse ça juste car c’est mon anniversaire… J'ai envie qu'il m'aime, vraiment... Et pas juste comme ça.

    Il passe ses mains dans mon cou, je frissonne, encore plus quand il passe sur mes lobes d'oreille avec une main et sur mon genou avec l'autre. Il s’est éloigné assez vite, puis il a souri en grand. Merde il a grillé mes points sensibles... Et pas qu'un peu.


    POV Mat’

    J’ai trouvé !!! Je rigole, amusé de voir Rod dans une situation assez embarrassante… Il se redresse et me dit « tu vas voir un peu » il se jette sur moi et se met à me chatouiller avant de crier un « bon on arrête je vais exploser ». Au final il s’est remit sur le dos.

    Je rigole avant d’allumer la télé. Il y a tout un choix de film qu’on peut regarder. Je regarde ma montre, il reste encore un peu plus de sept heure de vol avant d’arriver là-bas. Je demande à Rod ce qu’il veut voir et déglutit quand il me désigne un film d’horreur. J’accepte mais mal à l’aise.

    barquettelili
    Posté le 06-04-2012 à 17:35:26   (Hors ligne)Voir le bbcodeansweranswer +homepageMPFavorites
    Prévenir les modérateurs en cas d'abus
     

    [smileypersohop hop une suite


    POV Rod


    Ah ! Les films d’horreur, j'adore car c’est une occase de se serrer. J'ai vu qu'il proposait surtout des nouveaux films mais il y a quelques anciens, comme [rec]. Le film débute de façon classique, on est assis ou plutôt à moitié allongé sur le lit. Au début on est juste à coté mais dés que les zombies arrivent, Mat se rapproche ? J'adore ! Je ne pensais pas que sa fonctionnerais avec lui. Bon c’est un mec, alors il ne se cache pas le visage, se colle pas entièrement. Il se reproche plus par instinct...

    Le film se finit, j'aime bien, s'est tripant. A la fin Mat me propose de regarder un nouveau film, pour que le temps passe plus vite et car on n’a pas vraiment envie de pioncer. Pour l'embêter j’enchaîne avec paranormal activity tokyo night. Je ne l'ai pas vu.

    Le film est assez bien, j'aime beaucoup les films d'horreur japonais, car ils sont vraiment doué. Je sursaute à la première scène. Plus les scènes avance plus je stresse, les heures qui défiles rapidement me stresse, inconsciemment je serre Mat et lui aussi a un peu peur je crois... Qu’on est con.

    POV Mat’

    Au final le film est finit et j’ai une certaine angoisse qui refuse de me quitter. Rod est partie aux toilettes et je suis seul dans le lit… putain ça me saoul pourquoi je réagis comme ça avec un stupide film d’horreur.

    Lorsque Rod revient, il se pause sur le lit et commence à zapper les chaines. Je suis de l’autre côté du lit et je l’observe avant de m’approcher et de m’appuyer contre le dossier du lit juste à côté de lui. Rod semblant amusé me demande,

    - Tu as quelque chose à me demander ?

    - Imbécile…

    - Alors ?

    - Prend moi dans tes bras et arrête de parler…

    Il rigole et passe son bras autour de mon épaule. Je me blottis alors dans ses bras et nous regardons la chaine musicale. Il passe du reggae et Rod semble aimé. Je ne connais rien en reggae… je ne sais même pas qui est le chanteur qui chante… Rod passe sa main dans mes cheveux et se met à jouer avec mes mèches. Cette sensation me rend bien… elle me détend instantanément… folie…


    POV Rod


    Au final, on s'est endormis devant la télé. Mat dans mes Bras. On s’est réveillé quelques heures plus tard. Ou plutôt il ma réveillé en sursautant à presque un mètre de hauteur. Il s’assoit sur le lit essoufflé, je me met derrière lui et le prend dans mes bras.

    -Désolé, je crois que tokyo night c’est pas fait pour... oh putain…

    Je, nan c'est.. Je...

    -Je rêve nan ? Frappe moi amour, là je… putain c'est un faux hublot dit moi ?

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 53Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 55 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :