• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 50

    POV Len


    Je suis à la fois intrigué mais une certaine angoisse semble bouillir à l’intérieur de moi. Lorsque l’album s’ouvre, je vois plein de photo d’une petite fille aux cheveux noirs et aux beaux yeux bleus… alors c’est à ça que Marie ressemblait ? Il y a pas mal de photo d’elle avec Bri. Ils semblaient très proches. Au fur et à mesure que les pages tournent, je peux voir que leur relation était quasi fusionnelle. Sur les photos, elle sourit pas mal. Je regarde Rod qui s’est assis à côté de moi. Son visage c’est assombrit, il semble triste. Je pose ma main sur sa jambe pour l’encourager. Ce dernier me regarde alors et me rend un petit sourire. Arielle me dit alors,


    - Marie était une boule d’énergie et un soleil pour nous tous… je l’adorais tu sais… c’était ma meilleure amie et jamais personne ne pourra la remplacer.

    Tout le monde semblait beaucoup l’aimer… et j’ai l’impression que la blessure de sa disparition ne sait jamais vraiment refermer… surtout pour Bri…

    POV Rod

    J'ai revus Mat plusieurs fois depuis Noël, J'ai finis par l'inviter chez moi pour le nouvel an. Ses plans sont tombés à l'eau, Len quand à lui va appariement resté avec Arielle. Pierre lui travaille.

    Le 31 décembre, Mat arrive chez moi, je sens bien qu'il se sent obligé de venir pour échapper à sa famille. Ma grand-mère est partie chez une amie, donc soirée tranquille à la maison.

    - Tu sors pas Rod ? Pour m’inviter comme ça au nouvel an ?

    -J'ai peu de potes, et puis les nouvel-ans c’est avec Bri d'habitude.

    -Et... Vous faites quoi ?

    -On fume et on glande, on est pas des fêtard non plus...
    Je dis ça en sortant ma petit boite ou je range tous mes joins. J'en allume un, tire dessus et le passe à Mat. Il semble hésiter puis, tire une latte à son tour.


    POV Mat’


    Ça fait une éternité que j’ai pas fumé un joins… que j’ai pas fumé tout cours en fait. Ça date de bien trois ans… des mauvais souvenirs s’y attachent… je tire une latte avant de me poser sur son canapé. Je regarde un peu autour de moi. Je ne sais pas pourquoi mais j’avais imaginé un décor plus… chaotique ? C’est ptetre le bon mot… le salon est bien rangé et la cuisine sent bon… aurait-il cuisiné ? Rod me sort de mes pensées,

    - Alors Matounet et toi t’as pas d’amis avec qui passer la soirée pour avoir répondu positif à mon invite ?

    - Ami ? Jsais pas trop si les gens que je fréquente peuvent être appelé comme ça…

    - Comment ça ? T’es pas ami avec tous ces cons qui te tournent au tour pendant les pauses ?

    - Hein ? ah eux… bah c’est vrai que je m’entends bien avec tout le monde en général… mais les relations que j’ai avec eux sont très… superficielle… on reste dans les relations tels que les émissions qu’on mate à la télé ou les derniers jeux vidéo sortie.

    Rod me tend le joins et je retire quelques lattes avant de la lui repasser et de lui demander,

    - T’auras pas de problème si ta famille remarque que tu fumes ?

    POV Rod

    - Ma famille ? Je ne vois pas pourquoi ma grand-mère le serait.

    On a fumé plusieurs joins, dont un corsé à la coke qui a fait planer Mat. Il s'est allongé sur mon lit, riant presque tout seul. Il était minuit quand j'ai craqué, je me suis allongé sur lui, l'embrassant dans le cou, puis sur les lèvres. Il était complètement shooter, se laissant faire. Je ne suis pas assez gentil pour m'arrêter là.
    Je l'ai embrassé sur tout le corps jusqu'à son pantalon que j'ai enlevé, puis son boxer. J'aime vraiment le sucer lui... sauf que là, je veux plus. Après l'avoir sucé quelques minutes, je suis remonté l'embrasser, me plaçant entre ses jambes. Il gémissait, de plaisir et... de frustration d'avoir arrêté ? J'ai souris en le voyant, il ne semble plus savoir où il est, il se cambre, j'adore...




    Je ne me suis pas arrêté cette fois, me déshabillant, je l'ai préparer doucement, avec mes doigts… ma langue... jusqu'à le prendre doucement. Il a eu mal, mais je ne me suis pas arrêté. Ses bras me poussant loin de lui ne m'ont pas empêché de m'enfoncer entièrement. Je ne sais pas combien de temps ça a duré, un peu trop excité pour m'en rendre compte.

    POV Mat’

    J’ouvre les yeux difficilement… ma tête fait un mal de chien. Lorsque je me redresse je me demande où je suis « aie » putain c’est quoi ce bordel… j’arrive pas à m’assoir. Je regarde Rod il est à poil entrain de dormir profondément…. et… putain de merde j’suis à poils aussi ???

    Je regarde mon torse et mon bas ventre. Il est recouvert de trace blanchâtre… c’est... la colère monte subitement. Je me jette sur Rod énervé comme jamais. Cependant il avait du le voir venir car je me retrouve sous lui. Il me demande de me calmer. J’éclate soudain,

    - Tu déconnes putain qu’est-ce que tu m’as fait ???

    - On a baisé.

    - He… heiiiinnn ?

    Mon coeur loupe un battement et pour bien m’assener le coup de grâce il me balance comme une bombe,

    - On l’a fait trois fois…

    Je sens mon coeur défaillir… j’ai… putain non il déconne c’est pas possible autrement… je cris

    - Hein que tu déconnes !!!

    - Nan… on l’a vraiment fait trois fois…

    Je me dégage en le poussant tout en l’insultant. Je me rends aux toilettes et me regarde dans la glace. Je suis couvert de suçon… putain ce con… comment il a pu faire ça…

    Je me mets sous le jet de douche et laisse l’eau couler sur mon corps. Je sens soudain une personne se mettre derrière moi et un corps se coller à moi.

    - Putain Rod tu joues à quoi ! Dégage !

    - Nan…

    Il me tient alors les bras m’empêchant de bouger. Son corps chaud se col contre moi. Putain… j’ai des images d'hier qui me reviennent… il me susurre alors sérieusement,

    - Tu n’as pas arrêté de gémir… j’ai perdu mon sang froid et on l’a fais trois fois mais… Mat… je regrette pas mon geste…

    - Putain… tu fais chier… murmuré-je.

    Putain mais qu’est-ce qui m’arrive merde… pourquoi je ne le repousse pas… il m’a baisé sans mon accord… alors pourquoi.

    Rod m’embrasse dans le cou tout en me branlant. Il ne faut pas longtemps avant que je jouisse… il est douer le con…

    POV Rod

    Il ne m'a pas frappé, il ne m'a pas poussé non plus... je n'ai pas arrêté de l'embrasser dans le cou, puis je l'ai retourné le collant au carrelage de la douche. Il sursaute à cause du froid.

    -Arrêtes Rod...

    -Pourquoi ?

    -Je.. c'est... j'aime pas...ça...

    -Tu en as pas l'air, tu bandes...

    -S'il te plaît... Arrêtes...

    -Alors laisse-moi faire une dernière chose.

    Je lui ai souris, il me poussait mais n'arrivait à rien. Je suis descendu le long de son corps, l'embrassant parfois jusqu'à arriver à sa queue bandée. L'embrassant à son tour, de la base jusqu'au gland, puis prenant sa queue entièrement dans ma bouche. Il a gémis et jouis d'un coup. J'ai recraché en rigolant.

    -Rapide

    -Tss...

    On s'est lavé, il boudait presque à cause de ce que j'ai dit. Quand on est allé dans ma chambre il cherchait ses habits propres qu'il avait ramenés. Il s'est allongé sur mon lit, en disant qu'il avait mal au cul. Ça m'a fait marrer, j'aurais bien eu envie de l'aider à se soulager mais... Il me repousse à chaque fois. J'ai le droit de m'allonger à côté de lui c’est tout.

    Je le fixe maintenant depuis quelques minutes quand il me demande ce qui m'arrive... Je craque... Je pense qu'être avec lui, l’embêter... le sucer aussi m'aurait fait réaliser que c'était du passé, que ce que je ressentais n’étaient plus d’actualité... Mais faire l'amour avec lui m'a juste rappelé mes sentiments.

    -Dit Mat, tu t'en rappelles ? De cet été il y a une dizaine d'année ?

    -De quoi tu parles ?

    -De l'été que tu avais passé en primaire, avec un gamin hispanique au Parc des Vernais.

    POV Mat’

    Rod me fixe, il attend sans doute une réaction de ma part. Le parc ? En primaire ? Je réfléchis… ça remonte à loin la primaire… un gamin… un gamin… oui je me rappel d’un gamin avec qui j’aivais passé l’été... On s’entendait très bien et on a même… ce fut mon premier baiser… on voulait faire comme dans une pub qu’on avait vu en vitrine. Je me rappelle qu’on avait regardé le couple s’embrasser avec la langue puis qu’on s’était enfuit dans le parc. On était alors allé se cacher dans la cabane puis on avait fait pareil… mais attend… pourquoi est-ce qu’il me parle de ça… je l’interroge du regard avant de lui demander,

    - Pourquoi est-ce que tu…

    Et soudain c’est l’illumination. Il s’appelait Rodrickputain tu déconnes, j’écarquille les yeux avant de cirer,

    - Heiiiiinnnn ? Tu déconnes c’est toi ?

    Mais comment… pourquoi… c’est pas possible comment ce gosse tout mignon a pu finir en… ça… un mec super géant, musclé avec des dreadlocks… je répète alors dans un souffle,

    - Putain c’est pas possible… mais… wow…

    POV Rod

    -"Wow" ?

    Je souris quand il réagit comme ça, il me fait rire. Je suis content, il s'en souvient, il ne m'a pas totalement oublié. Je me suis positionné sur le côté, le regardant. Il est toujours halluciné, j'en profite et l'embrasse.

    -Sauf que maintenant, on est allé plus loin qu'à l'époque.

    Il a rougit d'un coup, mais ne m'a pas repoussé. Je me suis allongé sur lui, entre ces jambes en lui tenant les bras. C’est à ce moment qu’il a essayé de me repoussant sans succès.

    -T’inquiètes pas, je vais rien faire.
    J'ai fais ce que j'ai dit, je me suis juste posé sur lui, ma tête sur son torse. J'aime bien être comme ça, il est chaud et... Ouais putain il est beau quoi...

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 49Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 51 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :