• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 47

    POV Rod

    Mat est pas hyper bien on dirait, on s'est retrouvé dans ma chambre, car c'est plus près de l'internat que chez lui.


    -On n'aurait pas du lui en parler...
    -Oui, et non... Il a besoin de savoir.
    -Il ne va pas aller bien...
    -...

    Je n'ai pas répondu, je l'ai poussé sur le lit, il semblait tellement dans ses pensées qu'il n'a pas remarqué que je l'ai allongé, le surmontant. Comme s'il n'était plus conscient, je l'ai embrassé dans le cou, jouant avec sa peau, ses oreilles, sa nuque...

    D'un coup ses mains se sont posés sur mes épaules pour me repousser.

    -Putain arrête...
    -Tu bandes...
    -Casse toi merde !

    Je n'ai pas réussi à le tenir en place. J'ai finis par terre lui, à bout de souffle sur le lit... Je ne suis pas du genre a tomber amoureux, nan.. Mais j'aime m'amuser et lui bah, je l'aime bien...

    POV Bri

    C'est Noël, c'est un jour de visite spécial, car on peut avoir une pièce privée, enfin privée... Des pièces où l'on peut être proche, mais surveillé. Il n'y a pas de caméra, mais une fouille complète pour y entrer. Pierre m'a dit qu'il viendrait avec Arielle dans son courrier. J'ai peu de visite, normal. Le temps ne passe pas vite, quand on est dans une cellule.

    Vers 14h un gardien vient me chercher pour me dire que j'ai de la visite. Je ne sais pas encore si c'est dans la salle commune ou dans un pièce privée. J'ai bien vite la réponse, il ne m’emmène pas dans le même lieu. Le gardien me retire toutes les chaînes et me pousse dans la petite pièce. Je m'assois sur la chaise devant moi et attend. De l'autre côté, j’entends les gardiens parler de fouille.

    Puis la porte s'ouvre sur Pierre suivis d'Arielle et... Len ? Il entre tête basse, il semble mal à l'aise, presque apeuré.

    -Len...

    Je n'arrive pas à bouger, Pierre s'installe. Arielle pousse Len à s'asseoir aussi.

    -On ne va pas rester.
    -Hein ?
    -Ne t'inquiète pas, je veux simplement dire que Arielle et moi allons attendre dehors.

    Je suis soulagé, il a vu bien vite que je ne voulais pas qu'il parte, non pas maintenant...

    -Tu vas bien hein Bri ? Tu n'a pas de.. Problème ?
    -Si tu parles de mes bleus, ce n'est rien. Quelques bagarres pour se faire respecter... Je vais bien.

    Riel me sourit, rassurée. Nous parlons quelques minutes puis ils partent, me laissant avec Len. Il ne parle pas, son visage devient de plus en plus triste. Je me lève, et m'approche de lui, m'agenouille devant lui et colle mon front au siens.

    -Len, je suis tellement désolé, tellement...
    -Br...Bri
    -Je n'ai pas vu ce qu'elle te faisait... J'ai été stupide, stupide de t'en vouloir... Je t'aime...

    POV Mat'

    Rod est par terre, je soupirs et passe ma main dans mes cheveux pour dégager mon front. Bordel mais qu’est-ce qui m’arrive… pourquoi je bande après qu’un mec m’ait touché ? Jsuis si en manque que ça ?
    Rod remonte sur le lit et s’appuit contre le mur, posant ses pieds sur moi. Il commence à m’enérver la,

    - Putain t’as rien de mieux à faire ?
    - Bah t’es dans ma chambre jte signal…
    - Très bien alors je m’en vais !

    Je me lève pour partir mais ce dernier m’attrape la main lorsque je m’avance et me tire contre lui. Résulat, me voila couché sur lui. Il rigole alors et me fais pivoter pour que je me retrouve en dessous. Je lui demande alors,

    - Ah quoi tu joues…
    - A ça…

    Il m’embrasse alors. Sur le coup je suis tellement surpris que je ne réagis pas. C’est au moment ou il glisse sa main dans mon pantalon que je le repousse. Je m’assois au bord du lit après qu’il se soit légèrement décaler. Mon cœur bas… putain mais je comprends plus rien à mon corps… Rod pose une jambe de chaque coté de moi et me serre. Je me retrouve dans ses bras, mon dos accolé à son torse. Je soupirs, il est vraiment têtu,

    - Tain’ Rod dégage…
    - Nan jsuis bien comme ça… allez juste un tit moment… promis je tenterai rien… enfin… essayé en tout cas.

    Il se met alors à rire amusé par sa réflexion… putain mais qu’il est con…
    Je finis par rester dans ses bras… j’en sais même pas la raison moi-même…

    POV Len

    Arielle est venue me voir après son travail. Elle est venue me parler un peu. Elle m’a alors demandé si je voulais aller le voir. J’ai hésité… beaucoup hésité… j’ai pensé que Bri pouvait m’en vouloir pour le fait qu’il ait été incarcéré. Je me sens si mal à cause de ça… Elle m’a laissé quelque jours pour y pensé. Ce jour là je n’ai pas dormi, pensant à lui… seul… dans ce genre d’endroit…

    J’ai finis par accepter et la date de visite était posée… et là… me voila devant lui et je ne sais pas quoi lui dire. Est-ce qu’il m’en veut ? Est-ce qu’il me déteste ? Est-ce qu’il veut me frapper pour le mal que j’ai causé ? Si tel est le cas j’accepterais… je me sens si mal… Bri me fixe… je me suis préparé à l’éventualité que ce soit la dernière fois que je le vois en face… s’il ne veut plus me voir je comprendrais…

    Il s’adresse soudain à moi, me sortant de mes pensées,

    -Len, je suis tellement désolé, tellement...

    Je le regarde interrogateur… mais de quoi est-ce qu’il parle… c’est à moi de m’excuser, j’ai provoqué tellement de problème. Je m’apprête à le lui dire quand il me coupe.

    -Br...Bri…
    - Je n'ai pas vu ce qu'elle te faisait... J'ai été stupide, stupide de t'en vouloir... Je t'aime...

    Mon cœur loupe un battement, je crois qu’il va lâcher. Je pense tomber de ma chaise. Est-ce que j’ai bien entendu ? Est-ce que j’ai inventé ce qu’il m’a dit ? Craintivement je lui demande,

    - He… hein ?
    - Ecoute cette conne elle m’a manipulé… bon je cherche pas d’excuse mais putain ça m’énerve de pas avoir vu qu’elle te faisait souffrir… putain j’en suis encore fâché…

    Le sentir si près de moi fait battre mon cœur comme jamais. Il m’a tellement manqué… les larmes coulent sur mes joues… ça fait un mois que je ne l’ai pas touché. Je dis presque en sanglotant,

    - Bri… tu es bien là hein ? Je ne suis pas entrain de rêvé ?

    S’il vous plaît dites moi que c’est la réalité… j’ai rêvé de ce moment un nombre incalculable de fois… et si c’était encore un rêve. Je retiens un sanglot imminent…

    Bri rigole puis me sourit, il m’embrasse alors tendrement puis passionnément avant de malheureusement rompre le baiser. Il me dit ensuite,

    - Est-ce que ça répond à ta question ?

    Les larmes coulent alors de plus en plus sur mes joues. Je n’arrive plus à les contenir. Je saute dans les bras de Bri et me met à sangloter tout en me cramponnant fortement à lui. Il me prend tendrement dans ses bras et me berce gentiment. Lorsque mes pleurs se tarissent, je m’écarte puis plonge mes yeux dans les siens. Il me sourit puis essuie mes larmes avec ses pouces.


    Comme dans un soupir de libération, je m’approche et l’embrasse en passant mes bras autour de sa nuque avant de le serrer très fort. Il ouvre la bouche et je prends l’initiative du baiser avant de le laisser prendre le dessus. Nos langues dansent doucement entre elle avant d’entamer une valse.

    POV Bri

    Il m'a manqué, trop manqué... J'aime sentir sa langue sur la mienne, son corps près du mien. On s'est retrouvé au sol, lui assis sur moi, adossé au mur. Des coups à la porte me ramènent à la raison.

    -Désolé Len, j'ai pas le droit d'être aussi proche.
    -Bri...

    Je pousse un peu Len pour qu'il soit devant moi, sans être trop proche, assez pour que les gardiens puisse voir nos mains.

    -Pourquoi ?
    -De quoi ?
    -Je ne peux pas être proche de toi.
    -Les règle de la prison..
    -Bri...

    Je l'embrasse encore, les mains sur ses épaules, un dernier baisé avant qu'il parte, avant que je craque...

    -Tu sors quand ?
    -Le 12 juillet.
    -...
    -Len, ça va ?
    -hum hum, oui, ça.. ça va bien.
    -Tu... ça va au lycée ?
    -oui, ça va ne t'inquiète pas.
    -Tu.. vois Mat ?
    -C'est juste un ami !

    Il répond à cette dernière question si rapidement que je ne peux pas douter de lui. Je rigole un peu et lui dit que je le crois, qu'il a droit d'avoir des amis, même si je n'aime pas trop Mat.

    -Lui ne te fera pas de mal.
    -Hum, oui je sais.
    -Promet moi un truc.
    -quoi ?
    -SI tu a un problème, même tout petit, va voir Arielle ou Rod, ou même Mat...
    -Je...
    -Tu gardes trop de chose pour toi... Je n'ai pas pu t'aider avec Amy, alors promet moi que tu me diras tout ! Et en attendant que je sorte d'ici, confie toi à Riel

    Trois coups à la porte et le gardien nous prévient que c'est finis. On se dit au-revoir, il ne veux pas me lâcher, moi non plus mais les gardiens entrent. Je lui dit au-revoir, jusqu'au 12 juillet...

    POV Rod

    Ce soir s'est soirée... « J'ai embarqué Mat ». Il ne semblait pas bien, il s’inquiète sûrement pour Len. Moi aussi faut dire, mais j'ai confiance en lui. On est resté dans la chambre d'internat. Il pensait qu'on allait boire seulement du coca, mais je l'ai corsé au whisky, alors on a bien vite été bourré, enfin surtout lui. Moi j'étais surtout excité. On s'est retrouvé sur le lit, il ne bougeait pas trop, je me suis allongé sur lui, je l'ai embrassé. Il a répondu à mon baisé, preuve sûrement qu'il est bourré.

    J'aime l'embrasser, je ne comprends pas pourquoi... Je suis atteint de « brihite aiguë ». Sa langue m'excite, je bande de plus en plus. Je ne peux m'arrêter, encore moins reculer. Je tire sur son pantalon, l’enlève entièrement. Il gémit, rah j'adore... Je ne devrais pas faire ça... Il est bourré... Rah, merde je veux en profiter.

    Il bande ! J'en suis sur qu'il aime les hommes, obligé... Je m'amuse avec sa queue à travers son boxeur. Il gémit, ça m'amuse. En tirant sur son boxeur je suis assez surpris, il est bien monté le Matounet...

    Malgrés ce que dise certain, moi qui ne suis pas passif pour deux sous, j'aime sucer. Et Mat ne me déçoit pas... Quoiqu'il a pas tenu longtemps. J'ai recraché le tout sur son ventre...

    -Mat t'es salé...
    -Hum...
    -Pas bavard

    Je me suis déshabillé... puis... Rien.

    Le matin Mat a crié et m'a frappé.

    -Putain tu m'as fait quoi ?
    -Hein ?
    -Tu m'as fait quoi connard ?
    -Sucer...
    -He..Hein ?

    Quoi il a rêvé de ça ? Oh ! Dites-moi que c'est ça !!

    POV Mat

    Enervé… oui je crois que c’est le mot juste qui pourrait qualifier ce que je ressens actuellement. Je marche pour aller chez moi… putain mais ce mec va me rendre fou…

    Lorsque je lui ai demandé ce qu’il s’était passé, Rod m’a balancé comme ça qu’il m’avait sucé. J’ai été d’abord choqué par ce qu’il m'a dit. Je l’ai pas cru en premier temps, puis j’ai remarqué des traces de sperme sur mon ventre. La je me suis sentis défaillir puis bouillir de plus en plus ennervé. J’ai finis par lui foutre un poing ce qui l’a fait tomber par terre. Il m’a regardé surpris par ma réaction. Je me suis alors habiller puis barré sans écouter ce qu’il me disait.

    Toujours en route pour la maison, je le traite de tous les noms intérieurement quand une voiture me klaxonne.

    - Matouchat allez monte jte ramène chez toi !
    - Nan dégage putain…
    - Matounet fait pas ta femmelette.
    - Tu fais chier Rod…

    Je m’arrête et m’apprête à lui gueuler dessus quand pour je ne sais pas quelle raison, je finis par monter dans sa bagnole. Je m’assois en silence, boudant, toujours énervé par ce qu’il ma fait… Rod me parle de divers truc mais je réponds par mono syllabe.

    Lorsque nous arrivons devant chez moi, ma mère est entrain de vider le coffre de la voiture. Elle sourit quand elle me voit. Je descends du véhicule, suivit de près par –je vous le donne en mille – Rod ! Et pour couronner le tout, ma mère le prend pour un de mes "amis"… Rod se met à lui faire la conversation… putain je vais craquer c’est pas possible c’est un cauchemar…

    - Ah vous êtes un autre ami de Mat’ ?
    - Ami ? Euuh ouais on peut dire ça…
    - Je connais Brivael et Len mais je ne vous avais jamais vu avec Matounet.

    Rod semble soudain avoir une illumination puis il dit alors amusé,

    - Alors c’est de là que vient ce surnom…
    - Pardon ?
    - Ah non c’est juste que mon pote Bri l’avait surnommé « Matounet » une fois, j’ai trouvé ça amusant alors depuis je le fais aussi…
    - Ah ah… oui c’est un surnom que je lui donne depuis qu’il est tout petit…
    - Putain mais faites pas comme si je n’étais pas là ! criés-je désemparé
    - Mattwey James Stuart Onigan ! Mais comment est-ce que tu parles !
    - Pardon…

    Je tourne la tête bouillonnant intérieurement… Ma mère soupirs puis nous demande de l’aider à porter ses commissions à l’intérieur… pis quoi encore… elle peut l’inviter à déjeuner pendant qu’elle y est…

    POV Rod

    Estelle est marrante, Mat a pris un sac de course et est entré, j'ai pris les deux derniers puis j'ai suivi Estelle à l’intérieur. La maison est assez grande. Vu l'heure Estelle finit par m’inviter à déjeuner, Mat voit rouge mais, j'accepte. Je propose mon aide à Estelle. J'ai l'habitude d'aider à faire a manger.

    -Tu fais la cuisine chez toi Rod ?
    -Oui j'ai souvent aider ma grand-mère.
    -Tu vis chez tes grand-parents ?
    -Ma grand-mère seulement, mes parents sont décédés quand j'étais jeune, elle est tout ce qu'il me reste.
    -Oh !
    -Ce n'est rien, je suis habitué et puis c'est un ange ma grand-mère.


    Mat s'est assis dans le salon, songeur, bizarre. J'ai aidé Estelle à faire un filet mignon à la moutarde. J'ai finis par chialer à cause des oignons et me marrer en même temps. Ca a fait sourire Mat, rahh j'adore ça !

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 46Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 48 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :