• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 46

    POV Rod


    Aujourd'hui je m’ennuis. Alors ce matin j'ai embarqué Mat, qui gueulait qu'il avait cours, pour aller voir Len. Son nouveau lycée n'est pas très loin, j'y suis allé durant une longue période de 2 semaine... Oui longue... Je m’empêche de rire en pensant ça, je suis un peu stupide parfois.

    Ce lycée semble fermé aux intrus, en apparence... mais si on contourne le bâtiment vers la droite, derrière on trouve une grille qui en fait n'est pas fermée. Mat est plus coincé que je ne le pensais. Je rigole en le voyant apeuré de se faire prendre par un surveillant – moi j'aimerais bien le prendre tout cours – putain, pourquoi je pense ça moi ? Ouaaaa je me fais peur, mamie vienna aide moi !

    L'établissement n'a pas changé, je tire mat et on se faufile dans les couloirs, les cours ont commencé, tout semble calme. Puis on arrive à l'infirmerie un peu avant la récré. Arielle est là, elle est surprise de nous voir, elle me frappe d'ailleurs.

    -On ne sèche pas les cours !

    -Sorry mam'selle.

    -Bon restez calme hein ?

    -Ouep.

    Je rigole et m'allonge sur le lit. Mat est mal à l'aise. Arielle rigole et lui dit de s'installer, Len arrivera bientôt, il traîne toujours ici. Ca c'est good.

    -Ari ?

    -Quoi ?

    -Len est au courant ? Je veux dire, pour Bri ?

    -Non, Mais samedi et dimanche il vient chez moi, Pierre lui parlera, il l'a promis a Bri.

    -Bri veut que Len sache qu'il.. est en taule ? Mat est pas très content pour le coup.

    -Non, il veut lui faire passer un message, mais Pierre estime que Len a besoin de savoir tout ce qu'il c’est passé, avec Amy, avec bri... Et la punition de Bri pour avoir fait ce qu'il a fait...

    Après la sonnerie, on attend à peine cinq secondes que Len arrive en trombe dans l'infirmerie, pour se stopper net quand il voit Mat sur le siège ou moi sur le lit (avec la main dans le pantalon mais, c'est pas vraiment important, nan?)

    POV Len

    Je crois que je n’ai jamais vécu un cours aussi ennuyeux de ma vie… on a une remplaçante en physique et elle est vraiment pas douée. Elle hésite souvent et elle se trompe parfois sur ses calcules avant de rire bêtement s’excusant par ses soit disant « faute d’inattention ». Quand on est nul, on ne devient pas prof… je soupirs de ma réflexion. Depuis quand je pense ainsi ? Ce n’est pas dans mes habitude de faire ça… je crois que je suis plus atteint que ce que je pense.

    J’ai qu’une envie, c’est de sortir de la salle au plus vite. Dès la sonnerie, je saute de ma chaise et me précipite dans le couloir en direction de la salle d’infirmerie. Ca fait un moment que je n’ai plus vue Arielle puis bon j’aime passer du temps avec elle… ça me fait du bien… mais du mal en même temps. La voir me rappel mon ancienne vie, mais me rappelle aussi une certaine personne. Je soupirs… il doit sans doute être mieux sans un poids, un incapable tel que moi bon à rien si ce n’est étudier.

    J’ouvre la porte de l’infirmerie et remarque qu’il y a du monde. Je me stop pour m’excuser quand je vois Mat’ debout vers la fenêtre et Rod sur le lit. J’écarquille les yeux par la surprise de les voir.

    POV Mat’

    Len est toujours dans l’entrebâillement de la porte. Il semble ne pas savoir comment réagir et en même temps il semble presque émut de nous voir. Rod se met soudain à rire puis s’approche de lui avant de le prendre dans ses bras et de le soulever à un mètre du sol. Len braille de le lâcher mais Rod lui rétorque direct qu’il n’en est pas question. Je soupirs avant de dire,

    - Rod… on vient à peine de le retrouver et tu veux déjà le tuer ? Regarde il étouffe…

    - T’es jaloux mon Matounet chouchou ?

    - Je suis pas TON Matounet et m’appelle pas comme ça… Lui dis-je désabusé.

    Je trouve qu’il prend de plus en plus de liberté avec moi… merde à la fin… on n’est pas pote aux dernières nouvelles… je soupirs…

    Il rigole en lâchant Len avant de venir vers moi et me sauter littéralement dessus. Je tombe à la renverse sur le lit qui heureusement était derrière moi. Il me serre alors très fort avant de dire amusé « baaah t’aurais du me le dire mon Matouchat que tu voulais que je te prenne aussi dans mes bras… bouuuh gros caliiiiinnn ».


    Je vais me débattre jusqu’à ce que je me dégage d’entre ses bras. Je me précipite alors presque en courant derrière Arielle suivit de près par Rod qui semble vouloir jouer à chat. On entend soudain un rire sonore dans la pièce. On se tourne alors tous vers Len qui rigole comme un fou. Il y a soudain un changement d’atmosphère dans la pièce. Ça faisait une éternité qu’on avait plus entendu le petit rire de Len… ce rire qui nous revitalise rien quand l’entendant.

    POV Rod

    On a passé une bonne partie de la recrée à délirer, j'ai essayé de prendre Mat dans mes bras mais, il m'a échappé à chaque fois.

    -Matouchat !! Attends moi !!!

    - Lâche-moi la grappe !

    -Non mon matouraisin !! Donne-moi un câlin !!!

    Len rigole de mes conneries, et des réponses de Mat. Ayant une heure de permanence, Len traine dans l'infirmerie avec nous. Bon, à un moment avec Mat on doit se cacher dans l'armoire, un prof vient voir Arielle. J'en profite... Et hop que je défais la ceinture de Mat’. Ne devant pas faire de Bruit, il est obligé de se laisser faire. On se fait fasse, ce qui rend la chose plus facile. Je finis par réussir à sortir sa queue, il ne bande pas. Toute fois, je suis un branleur de première dans plusieurs sens du terme... Je réussis à la faire bander et je le branle tout le temps de la visite du prof.
    Son visage est crispé, j'adore le voir se mordre la lève inférieur... Au final on n’a pas entendus le prof sortir, ni Len approcher de L’armoire et l'ouvrir. Ce dernier est presque choqué. Non pas de voir que je branle Mat, car je l'ai tiré vers moi à se moment, mais plutôt que, justement, c’est le fait je prenne Mat dans mes bras.

    -Nan, ces privés ici.

    Je tire la porte pour la refermer. Juste le temps que Mat se reffroque. Je ressors comme un clown d'une coccinelle. Len se fou de ma gueule. Ca fait du bien de le voir comme ça. Malheureusement, ça ne dure pas longtemps. Pierre est dans la salle, et s'il est là, c'est qu'il va parler à Len.

    -Rod ?

    -Pierre, euh vous allez.... ?

    -Parler à Len oui.

    -Non, c'est... Non mieux vaux pas...

    Len se demande sûrement ce qu'il se passe car il ne me regarde entre curiosité et inquiétude. Pierre s'assoit et demande à Len d'en faire de même devant lui.

    -Qu'est-ce qu'il se passe ? demande Len craintif.

    -Tu dois te poser des questions, non ?

    -Euh...Ou.. Oui.

    -On est au courant de ce que t'a fait Amy, ce qu'elle t'a fait subir en particulier et pourquoi... ainsi que ce que ça a provoqué.

    -Bri... M'a...

    -Il n'avait pas conscience de ce qu’il se passait.. Mais, il a compris... et… quand il l’a su, il s'est énervé, contre lui-même et…

    -Hein ? Que... Il va bien hein ? s’empresse de demander Len.

    -Oui, oui mais, il s'est aussi énerver contre Amy. Briveal n'est pas comme qui dirait, un gentil garçon en soit...


    -...

    -Il a frappé Amy à plusieurs reprises, une agression assez violente...

    -Bri...

    -Suite à ça, tu dois t'en douter, il a été viré de l'établissement. Mais, l’agression a eu lieu à l’extérieure du lycée. Il y a eu un procès.

    -Bri.. Il.. Bri ?

    Len semble mal, il se recroqueville sur lui même. Il n'est pas bien, mais veut savoir la suite.

    -Il a été condamné à 8 mois de prison ferme, et 2 ans de sursis. Il sort en juillet....

    POV Mat’

    Len est comme choqué. Plus Pierre avançait dans ses explications, plus son regard s’assombrissait. Il a finit par s’excuser et par sortir nous disons qu’il a besoin de prendre l’air. J’ai regardé Arielle et Pierre qui m’ont affirmé que c’était une bonne idée de le rejoindre. Rod m’a suivit mais il était aussi silencieux quoi moi. Bien sûr je lui reparlerais de ce qu’il s’est passé dans l’armoire plus tard… je vais pas me laisser faire…

    Nous sortons du bâtiment. Len est debout entrain de fixer un point dans le vide. Lorsque je touche son épaule, il ne réagit pas tout de suite. Je l’interpelle donc,

    - Len ?

    Il ne dit rien et ne bouge toujours pas. Je lui demande tristement,

    - Len… est-ce que ça va ?

    Il parle soudain au bout d’une quinzaine de seconde de silence, plus il parle, plus sa voix se casse et il crit tout en pleurant,

    - Bien sûre que non… comment ça pourrait allé ? HEIN ? S’il est en taule c’est à cause de moi !!! C’est de ma faute s’il doit subir tout ça !!! Pourquoi ? Hein ??? Pourquoi je fais toujours du mal aux gens qui m’entourent…

    Je le prends alors dans mes bras. Ce dernier se cramponne à moi tout en pleurant. Il prononce encore et encore le prénom de Bri. C’est pour cette putain de raison que je voulais pas qu’il soit mis au courant… je déteste le voir comme ça. Je le console du mieux que je peux. Rod semble me dire silencieusement « courage ». Je le berce un peu jusqu’à ce que ses pleurs se tarissent quelque peu.

    POV Len

    Je ne me sens pas très bien… j’ai l’impression que si Bri est en prison c’est par ma faute. Même si Rod et Mat’ me disent le contraire… j’ai de la peine à les croire. Après tout, c’est parce qu’Amy m’aimait pas qu’elle a fait ça non ? Ma tête est embrouillée, je n’arrive plus à réfléchir. Mat me dit que ça me ferai sans doute du bien d’aller dormir un peu. Ne sachant pas moi-même ce que je vais faire, je les suis jusqu’au dortoir ou je leur montre ma chambre. Mon colloc n’est pas là, heureusement j’ai envie d’être seul. Je remercie Mat et Rod pour tout et ces derniers me disent qu’ils m’appelleront.

    Une fois seul, je vais coucher en me mettant en boule dans mon lit. J’ai envie de revenir en arrière… si seulement on pouvait remonter le temps… je vais pleurer une bonne heure avant de finir par m’endormir complètement épuisé.

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 45Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 47 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :