• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 43

    POV Len

    J’ai reçu la visite de pleins de médecin, entre autre un diététicien, un nutritionniste et un psychologue. Je n’ai pas envie de leur parler… qu’il me foute la paix. J’en ai marre de tout, de tout façon ma vie est une perte de temps. Je n’ai pas eu beaucoup d’ami mais maintenant que j’en ai trouvé, il a fallut que je les perde. J’en ai marre… en plus j’ai l’impression de me lamenter dès que je prends la parole, alors résultat, je ne dis rien, je garde le silence.

    J’ai reçu un appelle de mon père tout à l’heure. Il m’a affublé de reproche et a même menacer de me déshérité. Il veut que je change d’école, voir de ville… tout recommencera… encore et encore… je changerai d’école et j’irai dans un autre pensionnat… je n’arriverai pas à me faire des amis et je resterai seul. C’est comme ça depuis ma plus tendre enfance… seul… toujours si seul… mon père me déteste, il ne m’a jamais désiré et ne souhaite pas m’avoir dans les pattes. Il m’a souvent dit que je ne n’étais qu’une gêne et que je lui faisais honte. J’ai longtemps espéré avoir ne serait-ce qu’un signe qu’au fond de lui, il m’aime mais… les parents n’aiment pas forcement leur enfant. Je l’ai apprit à mes dépends.

    POV Brivael

    Elle se fou de ma gueule ? Elle se prend pour qui ? De quel raison elle fait ça a MON Len !

    Je frappe Brian une dernière fois quand je vois un surveillant arriver, il allais parler quand je suis passer a côté de lui. Au final il n'a rien fait, restant sans bouger en me voyant. Je rentre dans l'établissement pour aller chercher cette conne.

    Je suis tellement enerver cette fois que dès qu'une personne rigole de Len ou même d'autre chose je le frappe. Quand j'arrive dans la salle de classe d'Amy, je ne là vois pas. Il n'y a que deux gars qui parle ensemble. Je m'approche d'eux.

    -Où est Amy ?
    -Et pourquoi tu la cherche monsieurs cicatrice ? Il dit ça en rigolant, moi ça me fait pas rire. Je prend sa tête et la frappe sur la table assez fort pour lui peter le nez.
    -Je repete, où est Amy ?
    -Putain lache le !
    -Où... Est... Amy ?
    -Elle est partis chercher un truc dehors !

    Je suis partie la chercher, j'ai croise Mat, il ma regarder comme une merde, puis m'a suivis, sûrement quand il m'a entendu dire « je vais la tuer ».

    Amy étais devant le lycée, elle parlais avec une pote a elle. Je l'ai prise par le col et l'ai balancer contre le mur. Elle a gémis de douleur et ma regarder apeurer. Elle peu cette conne, je vais juste la défoncer.

    Sa pote me sors que je suis un salaud, que je n'ai pas le droit de frapper une fille. Amy me dit la même chose.

    -Putain Bri mais ça va pas ? Je suis une fille !
    -Et alors ? Vous vouliez être égaux avec les hommes nan ? Moi je suis pour, je vous défonce autant les un les autres.

    Je la soulève et la colle au mur, la tenant par le cou.

    -Il y a une chose que je ne supporte pas, c'est qu'ont se foute de moi. Et une chose que je ne laisse pas faire, qu'ont me manipule pour que je quitte quelqu'un pendant qu'ont lui fait du mal.

    Je n'ai pas vraiment su ce que je faisait après, trop énerver, trop de colère contre elle, et contre moi de n'avoir pas réfléchi, pour avoir laissez faire Amy, de ne pas m’être douté que Len n'étais pas du genre a faire ça. Cette photo, Amy... Tous est de ça fautes, il ne m'évitais pas moi, il l'évitais ELLE.

    J'ai la main en sang, pas seulement le mien, elle cris mais je ne l'entend presque pas. Ces potes essaye de m'en empêche mais je hais ces gamins qui se sont foutu de Len, il ont rigoler de la saloperie qu'a fait Amy.

    Je sens qu'ont me frappe, je ne sais pas qui, mais je m'en fou, je l'a frappe, lui gueulant qu'elle n'auras pas du faire ça a Len, qu'elle n'aurais surtout jamais du lui faire peur, le faire pleurer... Se foutre de ma gueule et me manipuler pour que je casse avec lui.

    -A cause de toi je l'ai quitter, a cause de toi salope il va s'éloigner ! Je te hais !


    Mes poing s'écrase sur elle, ces côtes, son visage, ces bras... Je vais en faire de la bouillis...

    POV Mat'

    Brivael a complètement perdu le contrôle de lui-même. Il tabasse Amy qui a perdu connaissance. Rod et un surveillant essayent de le retenir mais, il est plus fort.

    C’est avec l’aide d’un professeur et d’Arielle qu’on arrive à le calmer. Elle lui injecte de force je ne sais pas quel produit qui le calme dans les minutes qui suivent. Il est plaqué au sol par deux professeurs alors qu’un autre est entrain d’appeler une ambulance et la police. Je crois qu’on est tous plus où moins choqué par ce qui vient de se passer. J’ai rarement vu cet imbécile dans un était pareil.

    J’ai de la peine à comprendre… Bri et Amy avaient l’air pourtant très proche, j’ai même cru qu’ils sortaient ensemble… mais il l’a tabassé si violemment qu’elle ne ressemble plus à rien. Son visage est boursouflé et en sang.

    L’ambulance arrive vite et prend Amy en charge. Un attroupement d’élève s’est formé autour de nous.

    POV Len

    Je ne bouge pas, je me contente de regarder mon père, toujours aussi énerver parler au téléphone. Il parle en anglais, toujours avec son accent pincé, peu importe. Il raccroche quand le médecin vient dans la chambre. Il discute avec lui sans même poser son regard sur moi. Il ne me voit pas, je me demande même s’il m’a déjà regardé.
    Le médecin lui explique ce qui se passe. Il lui dit pour la crise d’angoisse et le fait que je suis en sous poids. Le doc lui dit quelque chose que mon père ne doit pas accepter car il lui répond du tac au tac, énervé comme jamais « En quoi les bêtises de mon fils seraient de ma faute ? Hein ? Je vous dis comment élever vos enfants moi ? ». Le toubib semble désolé, il ne voulait sans doute pas provoquer une telle réaction chez cet homme qui est mon père.
    Je me retrouve seul dans la pièce avec cet homme froid qui ne m’a pas vu grandir. Il soupir et passe sa main dans ses cheveux. Son costar gris ligné est tiré à quatre épingle alors que sa cravate rouge est légèrement chiffonnée. Il la réajuste nerveusement avant de poser enfin son regard sur moi.
    - Mais qu’est-ce que je vais faire de toi hein ? Est-ce que tu réalises dans quelle situation tu m’as mis ? Est-ce que tu penses à la honte que j’ai pu ressentir quand ton proviseur m’a appelé pour me raconter que mon fils se prostituait!

    Je ne réagis pas, je me contente d’écouter son monologue.

    - Maintenant ça suffit les conneries Len, tu vas changer d’école et tu te tiendras à carrot ! Si j’entends ne serais-ce que la moindre plainte contre toi, je t’envois en Suisse dans un internat dans la montagne ! Est-ce que je me suis bien fait comprendre ?
    - Oui père…
    - Très bien, une voiture passera te prendre demain à 10h. J’espère que tu es reconnaissant pour ce que je fais, j’ai du prendre un jour de congé aujourd’hui alors que je traitais une affaire importante pour l’entreprise.
    - Oui père… Je suis désolé de vous embarrasser père…
    - J’espère bien…

    Il soupir avant de regarder sa montre. Il me dit qu’il a déjà pas mal de retard pour la réunion des PDG prévu pour aujourd’hui. Il sort de la chambre sans même un regard de plus vers son fils.

    POV Brivael

    Je ne sais pas ce qu'il c'est passer, d'un coup je me suis senti bizarre, deux prof me tienne au sol, au final, je me suis retrouver vers 14h au commissariat de police. Je voulais voir Len, mais il m'en ont empêcher. Je n'ai pu voir qu'Arielle qui est ma tutrice légal, depuis que mes parent m'ont foutu en internat.

    -Bri pourquoi ?

    Arielle me pose des question, le flic a côté note tous...

    -Amy elle... Elle a demander a ces enflure.. A Brian et des potes de faire du mal a Len.. Il l'ont foutu a poil, tous le monde pense qu'il se prostitue alors que ça ce vois que c'est une agression... Il pleure, il est au sol...
    -Pourquoi l'avoir passer a t’abat ?
    -Je la haï, elle lui a fait du mal, elle l'a fait pleurer... Lui a faire peur...

    Elle a soupirer, puis tous c'est passer comme je l'avais déjà vécu, prise d'empreinte, et aveux écris et autre... Récidive... Le procès est dans deux jours, rapide hein ? Parfois ça peut l'être... Je passe la nuit en cellule dans le commissariat après un passage a l'infirmerie où un médecin a soigner mes blessure a la main.

    Le bruit, les gueulante, les flics qui rigole de l'autre coté de la porte... J'ai déjà vécu tous ça.

    Jours du procès: Tous se passe assez vite, récidive, peine encourue : 3 ans de taule avec 45000€ d'amande. J'ai un bon avocat, au final j’écope de 8 mois de taule avec 2 ans de sursit, plus 700h de travaux d’intérêt publique. Arielle soupir, je baisse la tête... Je n'ose pas la regarder, c'est elle qui va payer l'amende. Pierre étais là, avant que l'ont m’emmène dans le centre d’incarcération il vient me parler.

    -Ne t’inquiète pas, on sera la a ta sortie.
    -Je suis désolé, j'ai.. péter un câble...
    -Amy n'a rien de grave, elle va rester a l’hôpital 8 jours puis elle pourras retourné a sa vie normal....
    -Prend soin de Len, s'il te plait, dit lui que... Dit lui que je suis désolé, que j'aurais du faire plus attention a lui, que je n'aurais pas du... que j'aurais.... Que je l'aime toujours...


    POV Rod


    Bri est condamné a la taule... putain. Ce n'est que 8 mois, mais 8 mois en taule on dit pas « ce n'est que ». Il tiendra le coup, je le connais mais, c'est vraiment la merde. Je ne sais pas ce que fait Len, je ne l'ai pas vu et j'ai entendu qu'il changeai de lycée...

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 42Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 44 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :