• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 39

    POV Brivael

    -Len ?
    -...
    -Len ? Qu'est-ce qui se passe, tu parle pas ! Pourquoi tu t'éloigne de moi ?

    Je ne sais pas ce qui lui prend, il est 16h, et Len n'a pas bouger de son lit. Amy est arriver souriante vers 14h, et depuis elle me saoul pour que l'ont prenne des photos ou elle essaye de s’asseoir a coté de moi, ça m’énerve qu'elle soit comme ça.

    -Amy, putain je suis pas une poupée, j'ai chaud alors éloigne toi !
    -Je pourrais t'aider a calmer cette chaleur Bri...

    Il se passe quoi dans sa tête ? Elle est encore plus chiante qu'avant, autant elle pouvais être collante, autant maintenant elle se transforme en super glue.

    -Amy, rien qu'a te voir la chaleur sans va, tu me fait un effet glaçon.

    POV Len

    J’ai peur… j’ai cette boule à l’estomac qui ne veut pas partir. Autant avant Amy provoquait en moi un sentiment de malaise, autant maintenant elle me tétanise. Elle me regarde parfois pour voir comment je réagis quand Bri me parle.

    Lorsque Bri lui dit qu’elle lui fait un effet glaçon, Amy m’envoi soudain un regard assassin. Je déglutis difficilement. Je ne peux pas contrôler ce que dit Bri… je… suis un peu soulager d’entendre ça de la bouche de Bri mais est-ce judicieux ? Elle est dangereuse et je dois protéger Bri. J’écarquille soudain les yeux… moi ? Protéger Bri ? Non mais tu t’entends Len ? Tu n’es même pas capable de te protéger toi-même. Une espèce de rage intérieur qui monte gentiment. Je me lève puis leur dit que je reviens. Il faut que j’aille prendre un peu l’air.

    POV Brivael

    Coc', hors not coc' ? Rod me vois m'agiter dans mon lit, Amy, devant le bureau trafique avec sont portable. Len est sur mon lit, recroqueviller sur lui même, il ne me regarde pas, ne me répond pas... Il m'ignore complètement, ça m’énerve.

    On est samedi, Amy ne bouge pas de la chambre et ça m’énerve, Rod le voix bien d'ailleurs...

    -Amy ?
    -Quoi rod ?
    -Tu ne veux pas aller nous chercher a manger ?
    -Hein ?
    -Allez sois sympa !
    -Tsss, ok...

    Quand elle est partis, j'ai voulus parler avec Len mais il a fuis... Il lui prend quoi là ?

    -Putain ! Je frappe le mur en m'en faire mal tellement ça m’énerve.
    -Calme toi Bri !
    -Nan mais il se fou de ma gueule nan ? Pouquoi il fait ça ? Sa m’énerve !


    POV Len

    Au final j’ai encore fuit Bri… je soupirs, ça devient vraiment une habitude de le faire d’ailleurs. Je marche dans le couloir du pensionnat avant de revenir dans ma chambre quinze minutes plus tard. Bri n’est plus là, je suis soulagé dans un sens car je n’aurais pas pu résister à son regard. Je suis très fatigué… ces temps ci je le suis constamment. Je me couche sur mon lit et m’endors.

    Lorsque je me réveille le lendemain, Bri n’est pas là. Mon cœur se serre… et s’il lui était arrivé quelque chose ? S’il n’était pas rentré de la nuit. Je me mets en boule, mon cœur me fait mal. Je me lève et m’habille d’une manière presque mécanique avant de partir me promener. Je reçois un appelle, c’est Mat’. J’accepte de le voir pour aller boire un café. Lorsqu’il me voit, il semble inquiet,

    - Len… tu sembles pas super bien…
    - Non non ça va ne t’inquiète pas.

    Il ne semble pas rassurer pour autant mais je m’efforce de sourire et de lui montrer qu’il se trompe. Je vais rentrer vers 18h. Bri n’est toujours pas rentré. Je vais étudier pendant trois heures de temps environ puis j’irai me coucher. Le lendemain, je suis soulagé de voir Bri dans son lit. Je le reveille mais ce dernier me dit qu’il sèche ce matin. Je me rends donc en cours seul, cours qui sont soit dit en passant, toujours aussi ennuyeux qu’à l’ordinaire. A la pause midi, j’ai l’impression que les gens me regardent bizarrement. Pleins de personne me fixent en chuchotant me mettant mal à l’aise. Je ne comprends pas ce qui se passe… est-ce dans ma tête ? Je suis soulagé de voir Mat’. Je ne supporte plus ces regards qui fusent vers moi et demande à Mat’ si on peut sécher cette après-midi. Il me regarde étonné puis me répond positivement. Nous allons au bowling, puis au cinéma, ce qui me change les idées. Mat’ me demande alors si je veux dormir chez lui. J’hésite puis j’accepte finalement.


    Estelle va m’obliger à manger un peu me trouvant selon ses mots « trop maigre » et n’ayant « que la peau sur les os ». Cependant, mon appétit n’est toujours pas revenue.

    POV Rod

    Bri n'était pas dans sa chambre, il est partis hier, et aujourd'hui impossible de le trouver... Il est énerver a cause du gamin, ce que je peux comprendre d'ailleurs. J'ai vu se dernier avec la femmelette tous a l'heure, ils sèchent ensemble ? Putain... Qu'importe, je continue de chercher Bri, je finis par aller dans le centre, plus précisément dans la salle « Armetu », une salle de sport qui appartient a l'oncle de Bri, celui qui a la pizzeria.

    Bri est vraiment dedans. Je le trouve au fond de la salle, en train de boxer, ou plutôt de tabasser méchamment le punching-ball. Il transpire, et un sac de couchage et un lit de camp sont monter près des vestiaires. C'est une petit salle, donc il n'y a pas de vestiaire a proprement parler. Juste des casier dans un coin avec une petit pièce pour les douches. Bri a du dormir ici, comme il l'a souvent fait il y a plusieurs année. Avant qu' Arielle ne prennent soins de lui.

    POV Brivael

    Putain, putain !!! Je frappe le punching-ball depuis longtemps, mes phalanges me font mal, je saigne d'ailleurs, mais je suis toujours énerver, contre lui ! Lui qui m'évite ! Je hais que l'ont se paye ma tête ! Il faux que j'évacue cette putain de rage !

    -Bri ?

    Je frappe de plus en plus fort, je dois tous évacuer...

    -Bri !
    -Quoi !?
    -Bri c'est moi merde !
    -Rod ? Désolé, je suis trop énerver là !
    -Qu'est-ce qu'il y a ?
    -Qu'est-ce qu'il y a ? Juste que ce petit con m'évite ! Il se fou de ma gueule a faire comme si j’existai pas ! Je vais finir par croire ce que dit la guenon !

    J'ai frapper vers le punching-ball d'un coup, mais trop énerver et sans avoir regarder, je m’étais déplacer. J'ai frappe le mur assez violemment, me pétant presque la main contre le mur.

    -Ah ! Putain !
    -Merde Bri, viens on va a l'hosto.
    -Nan ! C'est bon.
    -Ta gueule Bri et suis moi.

    POV Len

    Je n’ai encore pas dormi de la nuit. Bri me manque trop… je dois m’éloigner de lui, Amy me l’a bien fait comprendre mais pourquoi c’est si dur ? Pourquoi ne plus le voir me fait-il autant de mal ?
    Je me lève et vais aux toilettes. Mon reflet sur la vitre me fait peur. Mes joues sont creuses, signe que j’ai vraiment perdu du poids. J’ai de grosse cernes sous les yeux qui se voient très bien. Si j’étais une fille, j’aurais pu mettre un peu de font de teint ou je ne sais pas qu’elle autre truc pour cacher ces poches noir bleuté mais là je peux rien faire. Je soupirs, et je me rends dans la chambre de Mat’. Ce dernier vient d’arrêter le réveil et est entrain de s’étirer. Lorsqu’il pose les yeux sur moi, son visage devient blême.

    - Putain Len ça va ?
    - Oui oui on descend ?
    - ça suffit !!! Len tu ressemble à un fantôme alors vient pas me dire que ça va !

    Je le regarde surpris, se n’est pas dans les habitudes de Mattwey de s’énerver de la sorte. Du coup je me sens encore plus misérable. Il s’approche puis me prend dans ses bras en s’excusant.

    - Len… désolé j’aurais pas du te crier dessus comme ça. Tu vas te reposer ce matin et dac ? J’ai pas envie de te voir t’écrouler en cours…
    - Non écoute je…
    - Tu veux inquiéter Bri ? me dit-il en me coupant la parole.

    Je ne réponds rien, il sait déjà la réponse. Je le suis en silence dans la cuisine et je mange un bol de céréale pour lui faire plaisir. Je remonte ensuite me coucher. Je vais réussir à dormir un peu… mais un cauchemar va me réveiller en sursaut une heure après.

    POV Brivael

    Rod m'a tirer hors de la salle de sport. On est aller directement a l’hôpital. La salle d'attente des urgence est pleine, je m'assois sur une chaise pendant que Rod préviens l’accueil qu'ont attend.

    La salle d'attente désemplie pas, c'est assez énervant de devoir attendre. Mes mains me font un peu mal. Rod soupire en me voyant.

    -Quoi ?
    -Pourquoi tu fait ça ?
    -Faire quoi ?
    -Frapper le punching-ball jusqu'au sang ?
    -Si je le faisait pas, je risquerais de frapper Len. Je le comprend pas...
    -Tu pense qu'il a...?
    -Je pense qu'il c'est foutu de moi ouais... Il semblais si.. Faible, et a force de traîner avec lui je suis tomber amoureux mais... Il c'est peut-être foutu de moi pour ne plus avoir de problème...
    -Je...
    -Pas la peine de répondre, tu sais même pas quoi dire avoue...

    -Ouais...

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 38Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 40 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :