• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 28

    POV Brivael

    Après avoir manger, je reste assis avec Len et l'autre chose pendant qu'Estelle débarrasse, un peu macho... Qu'importe. Mat arrête pas de collé Len, sa m’énerve. Len me fixe, surtout mes mains serrer, il a peut-être deviné.

    Vers 19h j'ai proposer a Len qu'ont parte, il faux qu'il se repose. Mat a essayer de faire dormir Len chez lui, Estelle m'a invité aussi a rester. J4ai tous de même pu évité ça en disant que si je ont restait elle devrais préparer des affaires alors qu'a l'internat il n'y a nos affaire. Malgré les tentative de Mat Estelle nous a ramener a l'internat, Len dormais a moitie. J'ai finis par le prendre sur mon dos pour le monter dans notre chambre. A peine entré dans la chambre, je l'allonge sur sont lit et le déshabille, moi aussi juste après. Je me couche juste a côté de lui.

    POV Len

    Je n’ai pas vraiment vu Bri aujourd’hui. Je ne sais pas trop ce qu’il avait à faire… mais depuis ce matin je ne sais pas trop où il est. Je suis assis sur le rebord intérieur de la grande fenêtre de notre chambre. La température à chuter depuis quelque jours et il neige dehors cependant je ne pense pas qu’elle tiendra bien longtemps. C’est la première fois qu’il neige aussi tôt, d’après les météorologues, la nature est complètement déréglée… sans doute à cause du réchauffement planétaire. Ça me fait bien rire, la planète se réchauffe mais il neige.

    La deuxième semaine de vacance viens de commencer je me demande si ça va nous permettre de mieux nous découvrir. J’entends du bruit derrière la porte. Je me retourne et me lève pour accueillir Bri. La porte s’ouvre mais… ce n’est pas Bri… ce… n’est pas Bri… mon cœur se serre et ma respiration s’accélère.

    - Bonjour Len…

    Je recule faisant tomber une tasse qui s’écrase et se casse dans un grand fracas. Je continue de reculer jusqu’à ce que le mur freine ma marche. Il s’avance un peu plus vers moi puis s’arrête à quelque centimètre de moi. D’une manière sournoise, il me dit,

    - Tu me déçois beaucoup mon petit Len…

    POV Brivael

    Dans le genre saoulant Arielle peu faire fort. Pour fait bon monde elle a demander a Mat et a moi de ranger l'infirmerie. Soit disant parce que ça nous feras faire connaissance. Au final on ces battus, j'ai casser le lit et lui ces pris la vitre qui a casser sur le coup. On a été viré de l'infirmerie a coup de pied au fesse, enfin moi... Quand je suis rentrer dans la chambre Len tremblottais presque sur sont lit. Je me suis assis a coté de lui.

    -Ca va Len ? Je lui demande ça tous en passant ma main dans ces cheveux. Je m'allonge sur ces jambes en même temps qu'il me dit qu'il va bien. Cependant je ne le crois pas vraiment.
    -Et la vérité ces quoi ?

    POV Len



    - Tu me déçois beaucoup mon petit Len…

    Mon cœur loupe un battement lorsque sa main s’approche de mon visage pour me caresser la joue. Il sourit à ma réaction. Je déteste ce sourire, il me rappel bien trop de souvenir…

    - J’ai apprit que tu étais blesser… je peux savoir comment c’est arriver ?
    Je ne dis rien, je suis dans l’incapacité de dire quoique ce soit… Il continue de sourire, puis s’écarte pour regarder autour de lui.

    - Alors c’est ici que tu vis ?

    Il va ensuite vers les meubles et le bureau, passant son doigt sur les bords de fenêtre et les surfasse lisse.

    - Ce n’est pas très propre… mais ça ne m’étonne pas…

    Je déglutis difficilement. Je n’arrive pas à comprendre ce qu’il fait là… pourquoi est-il là… comment il a su où je me trouvais… il s’approche à nouveau de moi et je tente de reculer par reflexe. Ce qui n’a pas changé depuis avant, le mur ne sait pas effacé pour me laisser passer. Je tremble, et j’ai des sueurs froides,

    - Len… je dois m’en aller mais je repasserai bien vite te voir… on pourra parler du bon vieux temps…

    Il quitte alors ma chambre après une brève salutation de départ. Je me laisse glisser le long du mur pour finir par terre. Mes jambes ne me soutiennent plus, comme si mon corps était devenu trop lourd.

    Je me hisse jusqu’au lit où je me mets en boule. Je vais rester dans cette position un certain temps, je ne saurais dire combien mais jusqu’à ce que je sente la main de Bri sur mon visage. Il ne faut pas qu’il pense que je vais mal… non… il ne doit pas être en contact avec lui… il ne le faut pas… je ne le veux pas…

    - Ca va Len ?
    - Oui… je vais bien…
    - Et la vérité c’est quoi ?

    Je retiens mes larmes… non… non Len tu dois être fort, tu ne dois pas céder… tu dois être resté de marbre, aucune information ne devraient filtrer…

    - Je vais bien ne t’inquiète pas. Tu étais où ?

    POV Brivael

    Qu’est-ce qu'il a ? j'ai l'impression qu'il me cache quelque chose, d'autant plus qu'il m'a demande de le prendre dans mes bras, il n'a jamais osé faire ça. Je me suis adosser au mur, je l'ai mis entre mes jambes, mes bras autours de lui. Je lui est raconter ma journée, et comment. Il m'a presque frappé quand je lui est raconter la bagarre avec Mat.

    Puis on a parler de tous et de rien, mais là j'ai envie de plus. Je passe mes mains sur sont ventre, puis de plus ne plus bas jusqu'à sentir sa queue sous mes doigt. Il bande un peu, et complètement quand je le caresse. Il a baisser la tête, j'adore, il gémis un peu. Je bande mais qu'importe, là je veux entendre sa petit voix aigue.

    POV Len

    Comment Bri peut-il me mettre dans cet état ? Ma respiration se saccade, je me sens dégringoler comme dans une chute libre du haut d’un grand immeuble. Ma tête tourne légèrement, et je sens des palpitations dans tout mon corps. Ça ne s’arrange pas lorsque la main puissante de Bri s’infiltre sous le tissus tendu de mon entre jambe. Un cri s’échappe d’entre mes lèvres qui vient se répercuter sur les doigts de Bri. Ce dernier qui tient mon menton pour appuyer ma tête contre le haut de son torse a fait rentrer son indexe et son majeur dans ma bouche. Suavement il me dit tout en descendant toujours plus bas sa main dans mon boxer,

    - Suce-les comme si c’était ma bite…

    Je déglutis difficilement mais je m’exécute quand même en gémit sous ses caresses. Ses doigts s’introduisent sur mon anus qu’il frotte doucement. Ses phalanges sont froids… ils jouent avec mes testicules.

    - N… Naoonnn… Briiiii

    Il fait ensuite aller ses doigts dans ma bouche tout en me caressant. Des sensations toutes nouvelles naissent en moi, j’en ai peur, mais mon corps ne m’appartient plus… je me sens devenir fou… je brûle de l’intérieur… Mes mains agrippent les cuisses de Bri, ma respiration se saccade encore plus.

    POV Brivael

    Len gémit, j'adore l'entendre. J'embrasse son cou tout en le caressant, à la fois sa queue et son anneau. Il tremble un peu. Je n'essaye pas d'enfoncer mes doigts, ça lui ferait trop mal pour l'instant. Il a jouit presque violemment son corps cambrer. Ses mains n'ont pas lâchées mes cuisses, je finis tout de même par le forcer à s'allonger, moi au dessus. Je sors ma queue pour me branler mais Len finit par le faire de lui même ça me surprend presque d'ailleurs.
    J'ai jouis sur le torse de Len au moment où la porte s'ouvrait. Len s'est tendu de surprise. Moi j'ai été surpris aussi mais, plutôt du bon côté, quand j'ai vu que la personne qui entre à présent dans la pièce est Rodrick. Cet enfoiré est un pote qui avait été viré en milieu d'année dernière.

    -Briteille !
    -Enflure rod, pourquoi t'entre maintenant ?
    -Quoi je te gène avec un jouet ?
    -Euh... Oui et non.

    Il ouvre les yeux en grands, il a compris ? Ça ne m’étonnerait pas.

    -Alors toi ! Tu t'es fait prendre à ton propre jeu ? Il dit ça en s'asseyant sur mon lit.
    -Ouais, mais tu l'a vu ? Il est trop... mignon
    -Ouais, mais c’est un mec !
    -Et alors ? Je te rappelle que t’es pareil !
    -Ouais bon ! Sauf que moi j'ai personne...

    Je rigole et finis par présenter Rod à Len. Je fais aussi les présentations de Len envers Rod en le présentant vraiment comme mon copain. Ce dernier a genre sursauté et rougit. J'adore ! Rod m'a sortis qu'il en comprenait la raison à se moment.

    Rod est un pote depuis longtemps, ma mère le hais (c'est même réciproque ), il a mon âge. Cette année il reprend la première, il est pire que moi niveau étude. Appariement il aura aussi un prof particulier, j'ai tiqué quand il m'a dit ça. J’espère que ce ne sera pas Len, Rod serait cap de me le piquer.

    -Bri, t'a peur de quoi ?
    -Il y a déjà une enflure qui veut Len j'en veux pas une deuxième !
    -T’inquiète, je préfère les... Salopes ?

    Quand il me dit ça je pense à Samuel, il faudrait les présenter, qui sait ? Bon Il y a peu de chance que Rod devienne gay, les miennes étaient déjà basses mais lui...

    POV Len


    Je les écoutent parlé, puis réalise que je suis toujours torse nue, Bri m’ayant enlever mon haut avant et mon jeans est ouvert laissant la vu sur mon boxer noir. Je rougis instantanément. Rod qui est en face de nous se met soudain à rire,

    - C’est vrai qu’il est mignon ton chaton !
    - Oui je te l’avais dis… mais il est qu’à moi !

    Bri me prend dans ses bras tout en disant ça. Je finis assis entre ses jambes. Il entour ensuite ses bras autours de ma taille et me mord le lobe de l’oreille. Je réagis directement par un cri de surprise et un léger gémissement. Bri rigole puis dit à Rod,

    - Ce qui est bien lorsque tu prends du temps avec une personne c’est que tu apprends à connaître les moindres zones érogènes.

    La je ne sais plus où me mettre. Je suis tellement gêné que je voudrais me mettre sous la couette mais Bri me tient fermement. Je me contente de rougir en regardant le sol.

    POV Brivael


    J'adore le sentir trembler entre mes bras. On est rester quelque temps a parler puis Rod a du aller voir le dirlo pour sa chambre a l'internat, car cette année il viens aussi a l'internat, pour soulagée sa grand-mère du poid de l'éducation d'un enfoiré. Rod aime sa grand-mère, seule famille qui lui reste, alors quand elle lui a proposer l'internat il a dit oui.

    J'ai dormis dans le lit de Len. Se matin a 7h je me suis rappeller de ce que j'avais dit a Len quelque semaines auparavant.

    -Len ?
    -Quoi ?
    -Ce que je t'ai demander de faire... Les photos...
    -Ou..Oui ?
    -Les fais pas, s'il te plait, sois juste a moi.

    Il ne dit rien, il me fixe les yeux rond, j'ai presque envie de dire « Ba quoi ? » Il semble vraiment choquer en plus .

    POV Len


    Je le regarde. Bri se redresse, s’étire et prend une cigarette. Il rigole puis me dit,

    - Quoi ?
    - Mmh Mmh tu sais très bien ce que je pense de la cigarette…
    - Ouais bah tu devrais essayer tu verrais que ca fait un bien fou ! Len, on va à l’hosto après pour ton plâtre.
    - Hein ?
    - Ton plâtre c’est aujourd’hui le rendez-vous nan ?

    Je me lève à mon tour et m’approche de mon sac. J’en extirpe l’agenda et regarde ce qu’il y a écrit pour aujourd’hui.

    - Oui tu as raison… en tout cas, tu as une bonne mémoire, tu as au moins ça… alors pourquoi tu l'utilises pas pour les cours? lui dis-je en rigolant.
    -Non mais comment tu me parles… Depuis quand tu as autant de liberté toi.

    Il s’approche et m’attrape par la taille avant de se jeter avec moi sur le lit. Bri est sur moi et me fixe. Nous nous regardons un moment puis il s’approche et nos lèvres se rejoignent dans un baiser. Sa langue s’introduit dans ma bouche et vient jouer avec la mienne. J’ai toujours autant de peine à respirer. Je ne suis pas vraiment encore habituer à ce genre de baiser. Il rompt le baiser quand on entend quelqu’un frapper à la porte. Bri se relève et va ouvrir pendant que je commence à m’habiller. Je ne regarde pas qui est là mais je reconnais bien vite les problèmes arriver.

    - Putain Mat’ dégage t’as vu l’heure bordel tu viens déjà me faire chier à cette heure ?
    - Je viens pas pour toi espèce de con.
    - Répète un peu ça pour voir…
    - Je le répéterai autant de fois qu’il le faudra QI sans cervelle ! Laisse-moi passé t’es pas seul dans la chambre à ce que je sache !
    - Putain je vais te défoncer même ta mère te reconnaîtra plus !

    Je me précipite à la porte et me met au milieu d’eux tout en les suppliants de ne pas se battre.

    POV Brivael

    Len s'interpose entre nous, sont t-shirt est remonter, j'aime pas que Mat puisse le voir comme ça. Je baisse le t-shirt de Len en regarde Mat, pour bien lui montrer qu'il a pas interret a regarder MON Len.

    Je me pose sur le lit et dit que l'ont a peu de temps avant d'allez a l’hôpital. Mat rétorque qu'il est là pour ça. J'allais lui dire qu'il avais pas besoin de venir quand il m'a couper pour me rappeller un rendez-vous avec le directeur. Il sourais en disant ça, putain !

    Quand on est descendu je grognais presque a savoir que Len allais a l'hosto seul avec Mat. J'aime pas cette idée. Ils se sont stopper a l'entré de l'internat pour regarde quel bus arrivais le plus vite a l'hosto quand Rod ces ecraser sur moi. Mat l'a regardez comme il le fait avec moi, il a beau être un connard il n'est pas stupide apparement.

    -Yo briquette !
    -Ta gueule Rod
    -Moi aussi je t'aime ! Qu'est-ce que vous foutez là ?
    -J'ai rendez-vous avec le dirlo et Len dois aller a l'hosto pour sont bras.
    -Et la femme ?
    -Elle accompagne Len.
    -Vos gueule je suis pas une femme !
    -a ? Je croyais ! Bon Je vais être sympas ! Je vous accompagne.
    -Pas besoin !

    Rod a complètement ignorer Mat et a pris Len par l'épaule pour le diriger vers le parking en lui disant qu'en voiture se sera plus rapide. Len m'a regarder, j'ai pas pu resister de l'embrasser puis je lui est dit qu'avec Rod au moins il y auras pas de problème, il connais aussi Pierre.

    Pour le coup là je suis plutôt zen, il est avec Rod, qui a proposer ça après avoir bien vu que je hai Mat, c'est pas mon « frére » pour rien.

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 27Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 29 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :