• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 24

    POV Brivael

    Len ne fais que me fixé, il ne bouge pas, ne parle pas... Putain. Je me lève et ferme la porte de la chambre après avoir demande a une infirmière de ne pas nous déranger. Je finis par pousser un peu Len et m'allonge a coté de lui.

    -ok, tu ne veux pas me parler, alors je vais attendre...
    -...

    Je soupir, j'ai mal a la tête, mais au moins je ne suis plus stresser, je sais ou il est. J'ai tellement eu peur de le perdre putain... Je pensais pas que ça m'arriverais, pas avec un gars en tous cas, de toute façon c'est pas un drame que se soit un gars nan ?

    Len a tourner la tête vers la fenetre, a l'opposer de moi... J'en est marre, j'aime pas qu'il m'ignore. Je finis par m'assoir presque sur lui, il a les yeux grand ouvert, il semble choqué, au moins ces réaction sont toujours là, ça me manquais.

    -Je... Putain, je sais pas pourquoi tu réagis pas ou autre, mais moi j'en est marre.
    -...
    -Tu ma foutu la trouille, quand tes partis se matin là et encore plus quand cet enfoiré de Mat m'a sorti -après un poing dans la gueule au passage – que tu avais disparut. Je t'ai chercher presque toute la nuit !

    Je pose mon front sur sont torse, j'ai toujours mal au crâne, mais le sentir sous moi me fait du bien.
    -J'ai crus que j'allais te perdre...
    -Qu...
    -Je veux pas te perdre ok ?

    J'ai finis par carrément m'allonger sur lui -entre ces jambes même-.

    -Bri...
    -Tu parle alors ? T'a pas perdu ta langue ? J’espère pas hein

    POV Len

    Je baisse la tête. Des larmes coulent le long de mes yeux. Sa chaleur me fait du bien… elle me manquait. Je n’ai pas beaucoup dormi ces derniers jours. Il ne veut pas me perdre ? Comment je dois le prendre… Ca voudrait dire qu’il tient un peu à moi ?

    Bri se redresse et s’appuie sur ses coudes. Il est toujours entre mes jambes. Se contact me rend nerveux. Nous sommes si proche… il essuie mes larmes avec ses pousses avant de m’embrasser à pleine bouche. Il me prend ensuite dans ses bras. C’est à ce moment là que mes larmes se remettent à couler de plus belle. Je passe mes mains autours de Bri puis je m’accroche à lui comme à une bouée de sauvetage. Je répète alors son prénom inlassablement.

    - Bri… Bri… Bri… Bri…

    Plus je pleure, plus il me serre. Sa chaleur me fait du bien… je me sens en sécurité.

    POV Brivael

    -Tu partira plus hein ?
    -Non...

    Je l'embrasse a nouveau, je n'avais pas réaliser mais, putain j'aime ça. Bon, ça me fait bander, mais plus que ça, j'ai envie d'être juste là. Je ne me reconnais plus. Je ne sais pas combien de temps ont est rester comme ça, mon téléphone a sonné, enfin juste un sms. C'etait Mat qui me disais qu'il repasserais et me ferais payer le coup de l'acceuil, qu'importe.

    Vers 18h une infirmière a frapper a la porte. Je n'ai pas bouger, trop mal a la tête. Len l'a bien vus d'ailleurs. Je crois qu'il a surpris l'infirmière, quand il lui a demander un médoc pour ma tête. Elle a juste répondu qu'elle reviendrais avec le repas de Len. Je me suis déplacé et assis a coté de Len dans le lit. Il ces collé a moi, comme s'il voulais me prouver qu'il partirais pas... Je dis pas non. L'infirmière a apporter le repas de Len m'a donné un medoc pour ma tête. Avant de me dire que les visite serons terminé a 20h.

    Len fixe son plateau comme s'il y avais des mites dessus, bon faux dire que ça a pas franchement l'air très mangeable.

    -Len, mange.
    -J'ai pas faim.
    -Oué mais, faux que tu mange, si tu le fait pas seul je te force.
    -Comment ?
    -comme ça.

    AU final je prend un truc (non indentifiable) dans ma bouche et embrasse Len, le forçant a avaler. Il dégluti, moi j'éclate de rire juste après.

    -Oué, bon je vais pas te forcer a manger, c'est dégueux.

    POV Len

    Surpris, j’avale presque de travers. On voyant sa tête en goutant la nourriture j’éclate de rire avec lui. Nous laissons le plateau à côté de nous et nous rallongeons. Bri me prend la main ce qui me surprend amplement. Ce contact me rend bizarre mais j’aime vraiment ça… Il ferme les yeux et sa respiration devient profonde. Il vient de s’endormir ? Je souris, il est toujours pareil à lui-même. Alors il ne me déteste pas… mais je ne sais pas pourquoi je suis quand même encore inquiet… Je soupirs.

    Je reste un certain temps à le regarder. La perfusion cool toujours dans mes veines, m’hydratant et me donnant soit disant les nutriments qu’il me manque. Lorsque la porte d’ouvre, je vois Arielle arriver avec le médecin et une infirmière. Je les regarde sans dire un mot mais reste surpris de voir qu’Arielle est là. Elle sourit en voyant Bri dormir à côté de moi puis s’adresse à moi à voie basse sans doute pour ne pas le réveiller.

    - Len comment tu te sens ? Tu nous a inquiété tu sais…
    - Je…
    - Ton père a été prévenu que tu étais ici…

    Je lève la tête et la regarde surpris. Bri quand à lui ouvre les yeux et se redresse en baillant,

    - Riel ?
    - Je vois que tu vas mieux Bri…

    Je ramène mes jambes vers mon torse puis passe mes bras autour de mes mollets. Bri me regarde ne sachant sans doute pas ce qui se passe. Arielle continue,

    - Len… écoute je…
    - Il a dit quoi ?
    - Hein ?
    - Mon père… qu’est-ce qu’il vous a dit ?
    - Et bien… euuh… c'est-à-dire que…
    - C’est bon, pas besoin d’en dire plus.

    Je la regarde puis lui souris.

    - Tu sais quand je peux sortir ? Je… me sens mieux. J’ai la pleine forme ha ha… tu vois non ? En plus j’ai mangé un peu alors… alors… on peut renter…

    Arielle ne dit rien, elle me regarde d’un air triste puis sort de la chambre en compagnie des soignants. Je continue de sourire et rigole même. Bri passe soudain sa tête derrière ma tempe et me ramène à lui. Je suis blotti dans ses bras. Il me dit alors d’une voix grave,

    - Pas à moi Len…

    Les larmes coulent le long de mes yeux jusqu’à tomber sur son T-shirt.

    POV Brivael

    Je tien Len dans mes bras, il pleures toujours un peu, mais semble se calmé. Arielle est revenu vers 19h50 avec un médecin. Il nous disent alors que Len sortiras demain, mais que pour se soir, je dois rentré avec elle. Je n'ai pas envie.

    -Aller bri, lève toi on y vas.
    -Nan.
    -Ne joue pas les enfants avec moi s'il te plait !
    -...

    Pour seul réponse, je sers Len dans mes bras, mais rien n'y fait, a 20h, le médecin viens aussi me dire avec une infirmière que je suis obliger de sortir. Riel me dit qu'elle m'attend devant la porte, le tous souriante, cette saletée.

    Len ne me lache pas mais je suis obliger de sortir.
    -Desole, je ne peu pas me cacher sous ton t-shirt.

    Même si je le voudrais... Len souris, un peu triste.

    -Je reviens demain matin. Je l'embrasse avant de partir, une fois, nan même deux d'ailleurs. Je finis par essayer de sortir Len en le portant mais Riel m'en a empecher, mi serieuse, mi amuser.

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 23Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 25 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :