• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 22

    POV Brivael

    Arielle a soigné Mat, qui n'a apparemment pas le nez cassez mais amoché, j'y comprend rien. Il bouge pas sous les Ordres d'Arielle qui soupir en s’asseyant devant moi. Elle commence a désinfecté mes blessure, elle n'y va pas de main morte.

    -Qu'est-ce qu'elle dirait en te voyant ? Tu crois que ça lui ferait plaisir ?

    Elle me dit ça après avoir finis de me soigner, elle se fout de moi ou quoi ?

    -Pourquoi tu parle d'elle ? Tu crois que j'ai envie d'y penser ? Tu te fout de moi Riel ?
    -Bri ! Assis toi tous de suite !
    -....

    Je suis trop énervé pour arriver à parler, je passe ma main sur mon front... Ma cicatrice. Je lui demande mon bandeau, j'aime pas me sentir comme ça. Arielle me tend mon bandeau, Len me fixe, je suis presque sur qu'il a vu que je m’empêchais de chialer. Je met mon bandeau assez vite, me provoquant un gémissement de douleur. Mon arcade me fait encore mal.

    Je m'assois sur le lit, Len n'ose pas bouger, même s'il semble le vouloir. Je m'allonge et attend ; Arielle dit au surveillant qu'elle s'occupe de nous, et avec un tours de force réussi a nous éviter la punition. Enfin par le dirlo, je suis sur qu'elle va nous faire sont coup de la « table ronde ». Avec Marie, elles me faisaient le coup a chaque fois que je me battais ou que je faisais une connerie. Putain pourquoi elle a parlé d'elle ?

    POV Len

    J’ai regardé la scène de la où je me trouve. Je ne sais pas quoi faire, ni comment faire. De qui est-ce qu’elle parle ? Pourquoi le fait de l’évoquer rend Bri dans cet état ? Est-ce que… c’est… une de ses ex-copines ? Il a du beaucoup l’aimer… peut-être l’aime-t-il encore maintenant… je suis pathétique… qu’est-ce que j’espérais… Bri aime déjà quelqu’un il n’y a donc pas de place pour une personne aussi insignifiante que moi.
    Arielle s’approche de moi en soupirant. Elle semble toujours aussi contrariée. Elle me prend la tension artérielle sans un mot puis en soupirant à nouveau elle me dit,

    - Tu as 98/48 c’est beaucoup trop bas. Tu devrais éssayer d’éviter tout stress qui pourrait faire chuter ta tension. Je vais te donner un médicament pour tes maux de tête, tu vas essayer de manger salé et tu viendras ici demain matin et après demain pour que je reprenne ta tension. Si ça ne va pas mieux, tu iras voir le médecin pour qu’il te prescrive un médicament qui boostera ton cœur.

    Après avoir pris ma température et mes pulsations, elle se tourne vers les deux autres et leur dit,

    -Bon… maintenant on va parler tous les trois… vous allez être de doux agneaux et faire ce que je dis !

    POV Brivael

    -me fait pas ce cou là Riel !
    -Bri, assis !

    Je suis biens obligé de l'écouter, je m'assois, elle commence a déblatterer les trucs sur le respect. Puis elle arrive sur un sujet qui fait sourire Mat. L'amour... ça m'enerve.

    -Bri, tu a frapper Mat pourquoi ?
    -Il m'enerve...
    -C'est une raison peut-etre ?
    -Oué, Marie me le disait, quand les mots n'ateignent pas, les phallanges si.
    Riel soupir, elle a toujours detesté ce conseil. Moi au contraire je l'ai toujours suivie, a ma sauce...

    Len semble mal a l'aise entre Mat et moi, il tremble parfois... Je comprend pas pourquoi. Encore moins pourquoi j'ai envie de lui en ce moment... Il m'excite ce con... On a parlé avec Riel quelques minutes puis elle nous a congédié. J'ai enmené Len à l'internat pour qu'il se repose. J'ai bien senti Mat nous suivre, mais arrivé à la chambre j'ai fermé le verrous. Len a été surpris, soit de voir que je fermais la porte, soit que je la ferme au nez de Mat, ou les deux.

    De toute façon, j'ai allonger Len sur sont lit puis je suis allé sur le miens. J'ai genre... trop mal a la queue, j'aime pas me branler mais, a la fois j'ai pas d'autre option, Len dois pioncer

    Ellipse
    POV Brivael


    Ca fait presque deux mois que la rentré est passée. Mat traîne avec Len, ce dernier dit pas non, découchant même parfois pour aller dormir chez l'enfoirer aux meches blondes. Pire encore, Mat a proposé à Len de passer la première semaine des vacances chez lui. Mon jouet m'échappe et je n'aime pas ça. Chaque fois que l'on se vois, mat et moi nous nous battons. Riel en a marre et m'a fait promettre de ne plus me battre. Ca va etre dur, car Len lui semble vraiment apprécier Mat. Qu'est-ce que je vais faire si Len sors avec cet enflure ? J'aurais plus de jouet.

    Seul réconfort : Brian. Dés que je le vois je peu lui foutre un poing, il me fuit mais parfois il foire et se retrouve devant moi. Mathieu a trouver un autre souffre douleur, un autre gars comme Len. Il m'arrive de me demander s'il serais comme Len, timide et tous... pourquoi pas vérifier ?

    Len ne va pas etre là pendant une semaines, en tous cas la nuit, je pourrais voir si ce petit gars est un bon jouet...

    Le cours de Français se termine, le prof nous rend des copies. J'ai encore eu un 10, note minimum pour ne pas être virer. Len est devant, comme souvent mais, au contraire d'autres fois, il part rapidement. Je vois Mat je prendre par l'épaule. Je m'enerve rien qu'a cette vue. Je sors de la classe bousculant au passage du monde, quand je passe pres de Len et du connard, un gars me bouscule. Un con arrivé cette année qui se prend pour un boss. Il me gueule dessus. Je lui envoie un poing dans le figure, puis deux et trois... Je finis par me défouler sur ce gars qui au final, comme me le dirait Riel, n'a rien fait pour mérité ça.

    POV Len

    Je suis tout excité, Mat m’a promis de me montrer un magasin qui selon lui me plaira bien. C’est devenu un ami, je n’en ai jamais vraiment eut et ça me plait beaucoup d’en avoir enfin un. Je sors rapidement de la classe et nous commençons à nous rendre en direction de la sortie lorsque j’entends des gens crier. Lorsque je me retourne, j’aperçois Bri frapper avec rage un pauvre type à terre. Cette vision me plonge dans de douloureux souvenir lorsque je me faisais moi-même frapper. Je me précipite sur Bri et essaye de l’arrêter. Ce dernier dans un semblant de rage me pousse et me voila projeter contre le mur. C’est à ce moment là qu’il semble reprendre ses esprits et s’empresse de venir vers moi. Des larmes du à la douleur coulent le long de mes joues.

    - Len… je… ça va ?

    Je ne réponds pas, mon cœur me fait mal, très mal…trop mal…

    - Putain Len mais qu’est-ce qui t’as prit de te foutre derrière moi ? Franchem…

    Je me jette soudain dans ses bras et lui tapent le torce des deux points plusieurs fois tout en pleurant.

    - Ça suffit !!! T’en as pas marre de faire souffrir les autres ? Tu sais faire que ça ? Bri… Bri... pourquoi... pourquoi...

    J’éclate en sanglot dans ses bras, puis je le repousse gentiment. Le visage parsemé de larmes, je lui fais face en le regardant dans les yeux. Mon cœur me brule de plus en plus, j’ai envie d’hurler, de libérer toute la colère et la frustration que j’ai en moi… la frustration d’avoir perdu cette relation intime d’avant qui me plaisait, cette tension qui est toujours présente entre nous…

    Bri semble choqué par ce que je viens de lui dire. Il ne bouge pas, me fixe surpris de ce qu'il se passe. Mat qui lui a suivit la situation d’un peu plus loin vient m’aider à me relever et juste avant que nous ne partions, lui dit froidement à Bri,

    - Pauvre con…

    Nous quittons l’école sans nous retourner. Ma tête me brule, mon dos me fait mal mais pas plus que mon cœur qui se serre de plus en plus…

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 21Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 23 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :