• Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 12

    POV Len


    Il veut que je quoi ? Je tourne sa phrase dans ma tête… je dois être rouge pivoine rien qu’à l’idée de le sucer. Il me chuchote,

    - Ça m’excite trop ! Allez Len, suce-moi ! J’en ai trop envie…

    Il me dit ces mots juste-avant de me mordiller l’oreille. Des gémissements s’échappent d’entre mes lèvres. C’est vraiment un point sensible et il aime jouer avec.

    Il se redresse alors puis s’appuie contre le mur. Il me prend la main et m’attire à lui violemment. Je m’écroule dans ses bras. Il m’embrasse à pleine bouche puis romps le baiser pour revenir titiller mon oreille.

    - Bri… a…arrête… dit moi comment c’est passé ton rattrapage…

    - Tu veux la savoir ?

    - Je te poserais pas la question sinon… ahhh… arrête…

    Il remonte ses lèvres vers mon oreille puis me dit,

    - Si tu veux autant le savoir, alors tu sais ce que tu as à faire.

    Il pose ma main sur son sexe et m’incite à malaxer son sexe qui est déjà bien dur. Il passe sa main derrière ma nuque et m’oblige à descendre vers la bosse qui déforme son entre-jambe. Il me demande alors,

    - Ouvre mon pantalon !

    Je m’apprête a déboutonner son jeans quand il retient mes mains et les bloques derrière mon dos. Surpris, je me redresse mais il m’oblige à rester dans la même position.

    - Ouvre le sans les mains !

    - He...Hein ? Mais…

    - Sert toi de tes dents…

    Je le regarde interrogateur puis voyant soudain où il veut en venir, je rougis ne sachant plus où me mettre. Il bouge un peu le bassin pour me montrer qu’il s’impatiente :

    - Allez magne-toi !

    J’avale ma salive puis me baisse doucement vers la bosse en forme de pique. Ma respiration saccadée et mon cœur vont super vite. J’ouvre la bouche, et ma langue par à la recherche du bout de la fermeture éclair. Une fois trouvé, je tire dessus avec mes dents pour la faire descendre. Je suis vraiment gêné, cette situation est vraiment embarrassante. J’ai envie de fuir ou de me cacher dans un trou. Lorsque je vois le boxer, j’écarquille les yeux, ne voyant pas comment allé plus loin. J’entends soudain un rire amusé,

    - Tu vois l’ouverture ? Bah trouve ma bite, elle t’attend !

    Là j’ai vraiment envie de me cacher. Je m’avance, pose ma langue sur la bosse essaye de sortir son sexe, peine perdu j’ai tellement honte que je n’arrive pas. Je lève la tête et d’une voix suppliante je lui dis,

    - Bri… pitié… c’est si honteux… je n’y arrive pas…

    Il me sourit et pose sa main sur ma tête pour me caresser les cheveux. Il écarte ensuite le trou et me susurre,

    - Va la chercher !

    POV Brivael

    Len est rouge, j'adore le voir comme ça. Je sens sa langue sur ma queue, il arrive à la sortir, il est surpris. Sont visage deviens vraiment rouge. Je suis obliger de me mordre la lèvre et de me contrôler pour ne pas jouir rien qu'a cette vu.

    Je passe ma main derrière sa tête et je tien de l'autre ma queue. Je pose mon gland sur ses lèvres.

    -Aller, c'est pas compliqué. Tu a juste à lécher et sucer ma queue. Vas y...

    Il finis pas ouvrir les lèvres doucement. Je tire sa tête vers moi ce qui l'oblige a prendre mon sexe en entier. Il s’étouffe à moitié, mais moi je prend mon pied. Il n'est pas doué, je sens ses dents parfois. Il commence a bouger un peu, sous mes mains qui le pousse. Je lui dit quoi faire, comment faire. Il reste rouge mais me suce tous de même. Il a fermé les yeux, pourquoi ? Je veux qu'il me regarde moi.

    -Ouvre les yeux. Allez !
    -hum hum..

    Ça veux dire non ? Je ne veux pas de « non » moi.

    -Ouvre les yeux, regarde moi allez !

    Il ne l'a pas fait, il a réussi a me faire jouir avant d’ouvrir les yeux. Pour me venger je lui est bloquer la tête sur ma queue quand je jouissais, l'obligeant à avaler. Il c'est relever, rouge comme une pivoine. Il n'ose toujours pas me regarder.

    -Je sais pas si j'ai réussi, je verrais dans trois jours, mais je suis confiant.

    Il relève la tête, j'ai juste envie de dire « so cute » a ce moment. Je l'attire vers moi, il tremble. Je l'embrasse et rigole de suite après.

    -Qu..Quoi ?
    -Tu as... le goût de mon sperme

    Il rougit d'autant plus tandis que j’éclate de rire, sans pour autant arrêter de l'embrasser.

    POV Len

    Brivael s’amuse à mordre mon oreille puis à aspirer la peau de mon cou. Je regarde l’heure, il est 19h55. Je ne pensais pas que le temps passait autant vite.

    - Bri… Brivael arrête… il faut qu’on descende pour le dîner… on aura plus de place sinon…

    Ce dernier rigole puis me remet à plat sur le lit avant de s’allonger sur moi. Il me susurre amusé :

    - T’inquiète pas j’en ferais de la place moi… on a touuuuut notre temps…

    Il embrasse ensuite mon torse, mon T-shirt ayant finit au pied du lit depuis un bon moment. Il aime bien jouer avec tous mes points faibles qui bien sur me font gémir à coup sur.

    - Bri… j’ai faim… s’il te aaaaaahhhhh… Bri… nooon…

    POV Brivael

    Len est trop marrant. Il cri souvent quand je le touche et j’adore le faire. Je passe mes mains sur son ventre et pose ma bouche sur un de ses tétons. Je n’ai jamais encore fait ça, mais au vue du cri aiguë de Len, il aime ça. Sensible à cet endroit alors… Je l’ai embêter quelques temps avant de le laisser se rhabiller. On est descendus dans le self pour manger. Il y avait trop de monde. Len me suivait en soupirant.

    -Quoi ?
    - On n’aura pas de place…

    Je souris en le voyant fixé les tables occupées. On prend notre plateau et de la nourriture puis on va s’asseoir. Même si il n’y a pas de place, on peut en créer. Brian est assis au fond, avec deux amis. Ils prennent toute une table alors qu’ils ne sont que trois.

    -Oh ! La pucelle !
    -Ta gueule Bri.
    -Elle à des couilles la femme de la veuve poignet.

    Je ne lui laisse pas le temps de réagir que je pose ma mains derrière sont crane et appuis jusqu’à lui mette la tête dans son assiette. Il gémis de douleur.

    -C’est bon ? Je suis sûr que tu aimes ce que tu manges.

    Ces potes ne bouge même pas, quels crétins. Je finis par lâcher Brian et par le prendre par le col de sa chemise pour le tiré. Il se retrouve par terre, plein de bouffe sur le visage, au milieu de la salle.

    -Merci de nous laisser ta place pucelle !

    Je me retourner vers la table et y pose mon plateau après avoir jeter celui de Brian par terre. Len baisse le regard et n’ose pas bouger. Je soupir et viens le chercher pour le forcer à s’asseoir. Puis je mange, après tout ça j’ai faim moi !

    -Ta perdu ta langue ? Je croyais que tu allais me poser des questions ! Je rigole en disant ça.

    POV Len

    La plupart des gens dans le self ont regardé la scène sans émettre un seul son. Le silence régnant dans la pièce était pesant. Ils se demandaient sûrement comment tout ceci allait finir… avec Brivael, on ne peut jamais être vraiment bien fixé.

    Lorsque nous nous sommes assis, après la fuite des trois idiots, tous les regards se sont tournés vers nous. On pouvait voir les visages surprient et entendre les chuchotements des autres pensionnaires. J’essaye de ne pas y faire attention mais ça me met vraiment mal à l’aise. A croire qu’être au côté de Brivael c’est comme se faire tatouer en rouge « regardez-moi » sur le front.

    - Qu… quoi ?

    - Je te parles des questions que tu voulais me poser !

    - Ah… ah… je… oui… enfin…

    Il rigole puis me murmure,

    - J’ai mangé ta langue quand j’ai joué avec ? Tu veux que je recommence pour voir si elle réapparaît ?

    Je suis entrain de manger un spaghetti lorsqu’il me dit ça. J’avale de travers et risque de m’étouffer. Une quinte de toux me prend, puis j’avale cul sec mon verre d’eau le reposant ensuite violemment sur le plateau. Je le regarde, essuie les larmes qui coulent de mes yeux et lui dit tout bas :

    - Mais t’es malade ? J’aurais pu mourir étouffé… pourquoi tu dis ça ici…


    POV Brivael

    -Pourquoi ? Car j'avais envie de te voir réagir comme tu viens de le faire !

    Je rigole en disant ça et continue de manger. Len ne dit rien, il boude presque. Vers 21h on est de retour dans la chambre. Je me pose sur mon lit et sors une cigarette. Len s'assoie sur son lit et me fixe.

    -Quoi?
    -Tu devrais arrêter de fumé
    -Force moi !

    Il baisse les yeux puis se lève pour se préparer à allé dormir. Quand il repasse devant mon lit en pyjama, je lui tire le bras ce qui le fait tomber sur mon lit.

    -Nan, Bri laisse moi aller dormir.
    -Nan, pas sans m'avoir branlé.

    Il soupir, il commence a être habituer ? J'en rigole presque. Il pose sa main sur ma queue, il tremble toujours. Il finis par me faire jouir rapidement, puis par aller se coucher le rouge au joue.

    La nuit n'a pas été agréable, décidément je préfère sont lit. Aujourd'hui j'ai du partir a 7h pour aller récupérer mes résultats. Ça fait 4 jours que j'ai passé le rattrapage. Dans le lycée, plusieurs élèves étaient là. Il faisait la queue, mais j'ai la flemme d'attendre. Je finis par pousser tous le monde et récupérer mes résultats sous le regard courroucé de la secrétaire. Je suis rentré au pensionnat et dans ma chambre sans regarder les feuilles.

    Quand je suis rentré, Len était assi devant son bureau. Je me suis assis dessus, devant lui.

    -Bri ! T'assois pas là, je suis en train de faire quelque chose.
    -Fais quelque chose de plus intéressant pour moi.
    -Tu a tes résultats ?
    -Oui...
    -Alors ?
    -Hum... Suce moi avant.

    Je lui dit ça tous en écartant les jambes et en baissant mon pantalon de jogging. Ma queue sors de sous le tissu d'un coup tellement je bande.

    -Alors? Tu veux savoir mes résultats ou non?

    « Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 11Tome 1: Tentation et châtiment : Partie 13 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :