• POV Rod

    Dès que la porte vitrée s’ouvre, Mat part. Je me lève et m’adosse à la rambarde pour fumer. Je ne fume pas souvent, quand je suis stressé surtout. Cindy se pose à côté de moi et me fixe avant de parler.

    -Vous avez pu parler ?
    -Oui... Même si je pense que... C'est fichu, je ne sais pas quoi faire...
    -Mat n’a pas eu une vie facile tu sais... Je l'ai connu grâce à Leila, il était partie aux USA après un chagrin d'amour je crois. Enfin bref, Je l'ai rencontré là-bas, puis un jour sa mère est morte...
    -Il... me l'a dit.
    -Il a commencé à plonger dans la drogue et le sexe, c’était pas joli à voir. On a été plusieurs à tout faire pour l'aider. Tu sais, un jour avec Leila on a été le chercher, il ne sortait pas vraiment ensemble à cette époque… Bref, Il était dans les bas quartiers, complètement dans les vapes, sous héroïne. Il a faillis se faire violer par un poivrot... Il disait tout le temps « l'ma abandonné ». Avec Leila on voulait savoir qui était son ex, ce qu'elle avait fait... Pour l'aider...
    -Son ex...Tu sais... C'est.... Moi.

    Elle arrête de parler et commence à me fixer, avant de soupirer en disant qu'elle s'en doutait.

    -Tu sais, je pense qu'il t'aime, ça se voit à la façon dont il te regarde...
    -Il me hait... Il n'a plus confiance en moi.

    On arrête de parler. Je rentre dans mon appart' puis me couche directement.

    Le bar ferme dans deux jours. J’ai finis les plans, et l’entrepreneur m'a dit que tout pourras être fait assez vite, car il y a en réalité moins de travaux qu'il n'y paraît. Ce qui me stresse le plus en tout cas, ce n'est pas les travaux en eux même, mais, ce qui les précèdes. Dans deux jours Mat vient faire une séance photos dans mon Bar. Trois photographes le prendront. Deux photographes ont loué le lieu et paye Mat pour des photos de leurs book photographe. Cindy elle, prendra des photos de Mat pour moi, enfin le Bar. Cette dernière séance se déroule d’ailleurs en deux parties, la première avant les travaux, la seconde à la soirée d’inauguration du nouveau bar.


    POV Mat’

    Leila se couche à côté de moi. Elle col son corps contre mon dos et passe ses bras entour de ma taille.

    - Chéri… lève toi un peu s’il te plait…
    - Je… suis fatigué…
    - Mat… tu n’es pas sortie de ton lit hier… s’il te plait lève toi et vient manger quelque chose.

    Je soupirs puis finit par accepter. Je regarde l’horloge, il est 9h… j’ai pas dormi de la nuit. Je dois avoir l’air d’un déterré. Je me force à manger une tartine que Leila me fait et à boire un café… mais je n’ai plus du tout d’appétit ces jours-ci…

    Je vais ensuite prendre une douche, puis me rends au studio pour parler avec Cindy pour la séance photo. Elle est bizarre… on dirait qu’elle veut me poser des questions mais elle reste muette. Comme si elle ne savait pas comment m’en parler. Je vois ensuite une maquilleuse et ma coiffeuse qui font tout deux de très bon travaille. Elles ont réussi à masquer mes cernes et à faire en sorte que mes yeux sombre du à l’insomnie me rendent un côté sauvage.

    Vers 14h, on arrive au bar de Rod. Je suis figé dans la voiture. Cindy me dit un peu hésitante,

    - Tu… te sens près d’y aller ?
    Il le faut… je dois être professionnel… mince… pourquoi mon cœur bas-il aussi vite ?

    Cindy sort de la voiture et fait le tour pour s’appuyer contre le bord de la fenêtre du véhicule. Elle me fixe, attendant sans doute que je bouge. Je la regarde et souris…

    - Je… il le faut bien…

    Je sors de sa voiture et la suis en silence dans le bar. Lorsque la porte s’ouvre, j’aperçois tout de suite Rod au bar. Il est entrain de faire la vaisselle en parlant avec un des photographes qui vont participer au shooting photo. Quand ses yeux se pose sur moi, il semble se figé.


    POV Rod

    Mat est arrivé avec cindy, je ne sais pas vraiment quoi faire, quoi dire... Heureusement, les photographes le prennent tout de suite et ils partent vers le font pour faire leurs photos. Les deux premières séances durent deux heures, puis après le départ des photographes et leurs assistants, cindy commence son travaille. Je lui ai laissé carte blanche, Elle prend des photos surtout dans la partir gauche, qui resteras à peu près similaire après les travaux.

    POV Mat’


    La séance photo se termine. Je suis épuisé, Cindy m’a pompé toute l’énergie que je gardais en réserve. Je me suis affalé sur un des petits canapés du bar louange. Rod à un peu changé la déco j’aime bien. J’ai la tête renversée en arrière appuyé sur le dossier du canapé lorsque j’entends des bruits de glaçon. J’ouvre les yeux et me redresse. Rod est devant moi, un cocktail bleu sur un petit plateau. Il semble un peu mal à l’aise, il se racle la gorge avant de me dire d’une manière détaché,

    - J’ai pensé que tu devais avoir soif… alors j’ai… enfin… tiens prend le… je l’ai fait pour toi.
    - Merci…

    Je suis bien trop fatigué pour réfléchir. Je bois une gorgé… c’est délicieux. C’est le même goût que l’autre fois.

    - C’est le même que l’autre fois non ? Le cocktail de bienvenue…
    - Oui… c’est le « Matchat »… je… l’ai créé pour toi… spécialement pour toi…
    - Il est… bon…
    - Liqueur de cassis… jus d’ananas, d’orange et de litchi… curaçao bleu et un peu de vodka… le tout décoré d’une rondelle d’ananas… je n’ai jamais oublié les saveurs que tu aimais…

    Il me sourit… je ne sais pas trop ce que je suis sensé lui dire.

    - Mat… je… je ne t’ai jamais oublié… Tout dans ce bar me rappelle notre relation…
    - « Le Vegas » hein…
    - Oui… en souvenir de ces jours merveilleux que j’ai passé avec toi…
    - Ouais… ça t’as pas empêché de me laisser peu de temps après…

    Son regard se baisse. Je… je ne sais pas pourquoi je lui ai ressortie ça… je sais très bien qu’il culpabilise mais je n’arrive pas à faire autrement. Je lui en veux… de tout façon c’est trop tard… après tout comment rattraper 5 années de vie… ces années j’ai du apprendre à les vivre sans lui… j’ai du apprendre à l’oublier… on ne peut revenir en arrière. Il est partie… il m’a laissé… elle est morte… j’ai sombré… je m’en suis sortie certes mais pas indemne. Je ne suis pas sûr de vouloir me risquer à revivre ça…

    Rod se lève et rejoint son bar. Je fixe le sol… mon cœur me fait mal… ma tête est embrouillé. Cindy s’approche de Rod et lui demande quelque chose. De là où je suis, je ne les entends pas. Rod semble hésité puis lorsqu’elle se rapproche comme pour lui chuchoter quelque chose, Rod semble surpris, puis il lui sourit en acquiesçant. De quoi est-ce qu’il parle ? Ca m’intrigue. Lorsque Cindy revient vers moi pour me féliciter pour mon travaille, je lui demande de quoi elle était entrain de parler avec Rod. Elle rigole puis me dit « ça t’intéresse hein ? Bah je te le dirai pas tu le verras bien assez tôt… » elle me fait un clin d’œil, puis me dit qu’elle attend dehors. Je prends ma veste en cuir puis jette un dernier regard vers Rod avant de sortir la rejoindre dans la voiture.

    POV Rod

    Cindy est venue me parler, elle organise un repas avec des amis photographes et mannequins. Leila ne peut pas venir mais Mat viendra apparemment. J'hésitais à venir, voir Mat toute une soirée, tout en sachant qu'il n'a pas confiance en moi, qu'il ne veut plus de moi c'est... une torture.

    Elle a finis par me dire qu'elle a trouvé un moyen de faire que Mat accepte de nouveau de se reprocher de moi. Je ne comprends pas comment... Elle ne veut pas me le dire mais, je veux tellement savoir que j'ai accepté. Après que Mat se soit reposé, ils sont partis. Deux jours se sont écoulés, les travaux on commencé, l'entrepreneur fait du bon boulot. J'ai commandé les nouveaux meubles les peintures et tout ce qu'il faut.

    La soirée de Cindy est ce soir, je sais que Mat y est déjà, elle m'a appelé pour me dire de venir habillé simplement, car de toute manière elle va me forcer a me changer. Elle manigance quoi ? J’arrive chez elle vers 19 heure, je monte puis sonne. Je suis limite choqué quand la porte s’ouvere.


    POV Mat’

    Je me réveille tôt… ou plutôt, je n’ai pas beaucoup dormi. Rod a hanté mes pensées… à en devenir dingue. Plein de choses sont arrivées ces temps-ci et ma tête est embrouillée… j’ai de la peine à mettre mes idées en place. Je regarde ma montre, il est 7h. Je vais cuisiner un peu… je suis pas super doué mais quand je vais pas bien je fais de la pâtisserie… en fait je suis plus doué en pâtisserie qu’en repas principal.

    Vers 9h, on sonne à la porte, surpris, j’essuie mes mains à mon tablier et me rend vers la porte. Quand je l’ouvre, je vois Len le sourire aux lèvres.

    - Len ?
    - Bonjour bonjour !!! J’arrive un peu tôt, je devais venir qu’à 10h mais j’ai du amener Bri car sa moto est au contrôle…

    Aaah merde… j’avais complètement zappé que Len devait passer… je le laisse entrer. Il pose sa veste sur le canapé tout en me demandant,

    - T’as oublié que je venais, pas vrai ?
    - Euh… désolé…
    - C’est pas grave t’inquiète pas… Je t’ai pas rappelé depuis deux semaines alors je ne t’ai pas reconfirmé… tu veux que je repasse une autre fois ?
    - Non non reste s’il te plait…

    Leila est partie en Italie pour une interwiev et ne sera pas là pendant une semaine… je n’aime pas être seul… le fait que Len soit là me rassure beaucoup. J’ai l’impression ces temps ci que je pourrais rechuter à tout moment… l’envie de drogue me rattrape par moment. Len va s’installer à table et on va un peu parer de tout et de rien. Je vais lui servir le gâteau au chocolat que je viens de faire et je vais faire couler deux cafés. Je prends un clope et l’allume. Len me demande,

    - Tu… euh… comment tu vas ?
    - Bien…
    - Je… t’es sûr ? Mat’ je sens que ça va pas…
    - Il faut pas que tu t’inquiète Len… s’il te plait…
    - Tu as recommencé depuis quand ?

    Il dit ceci en me désignant mon paquet de cigarette. Len a toujours été très attentif et déductif… il a toujours su que je n’allais pas bien. C’est un don chez lui.

    - Mat…
    - Ça va… enfin… non ça va pas… pardon…

    Je suis complètement perdu. Len me dit que je n’ai pas besoin de m’excusé. Il me demande si j’ai envie d’en parlé. Je vais lui en parlé mais sans trop de détails… je vais partager sur mes doutes, mes sentiments, ma douleur, mes cauchemars, mes envies de drogues qui reviennent… et… Rod…

    Len écoute attentivement… le fait d’en parler me soulage un peu mais malheureusement, Len n’a pas toutes les réponses… ce qui en soit est normal.
    Vers 11h30, on quitte l’appartement pour aller manger dans un petit resto assez sympa. On va passer l’après-midi ensemble, puis vers 16h, je rentre chez moi pour me doucher et me préparer pour la soirée de ce soir.

    J’arrive vers 18h chez Cindy. Elle est magnifique, elle porte un kimono avec plusieurs sortes de fleur. Quelques amis sont d’ailleurs déjà présents. Elle m’entraine directement dans une des chambres d’amis avant d’ouvrir son armoire.

    - Tadaaaam !!!
    - Wow…
    - Il est magnifique hein ? hey hey c’est Akira qui l’a fait, c’est une pièce unique bien évidemment… Je me réjouis d’avance de te voir dedans…
    - Ah ah…
    - Allez je vais t’aider à le mettre…

    J’ai été surpris de voir un yukata. Je n’ai vraiment pas l’habitude d’en porter. C’est un de ses amis stylistes japonais qui est d’ailleurs présent ce soir qui les a fait. Cindy m’aide à le mettre. Elle me dit qu’Akira a fait ce yukata rien que pour moi, il a été fait pour allé parfaitement avec la couleur de ma peau, de mes yeux et de mes cheveux. Il est à la fois traditionnel et moderne. Il est blanc avec une petite ceinture rouge. L’haori, la veste est de deux sortes de bleu. Les bords sont en bleu marine alors que le reste de la veste est d’un bleu gris.

    On arrive dans la salle commune. Le silence se fait direct au moment ou on arrive. Un des photographes siffle entre ses lèvres,

    - Et ben… tu portes le yukata a merveille…
    - Suteki… [magnifique] murmure Akira.

    Je les rejoins pour l’apéro. Et comme les habitudes reviennent au grand galop, ils recommencent à parler de la meilleur façon de prendre des photos de moi en kimono… pfff ils changent vraiment pas j’ai même pas le droit à une soirée tranquille ?

    Vers 19h, la porte sonne. Cindy me cri d’allé ouvrir car elle est entrain de finir d’installer les sushis. Elle me dit d’allé direct dans la chambre avec l’invité. Elle a s’en doute aussi un yukata à lui faire porté, on est tous habillé à la japonaise.

    Lorsque j’ouvre la porte, mon cœur loupe un battement.

    - R… Rod ?

    Il ne repond rien… il ne bouge plus… il semble avoir bugée ce qui me faire rire. Je n’avais pas revu cette expression depuis notre séjour à Las Vegas lorsque j’avais mis l’ensemble offert par mon oncle. Une certaine nostalgie s’installe en moi. Je le fais entrer et l’amène directement dans la chambre comme l’hôte de la maison me la demandé. Rod ne me quitte pas des yeux… en entend soudain la voix de Cindy,

    - Alors Rod t’es envoûté ? Ah ah ça lui va bien le yukata à notre Mat’ non ?

    Rod acquiesce, gardant toujours le silence. Il me fixe avec envie… son regard sur moi me donne des frissons… pourquoi mon corps commence à chauffer ? Je m’excuse et quitte la pièce pour aller me rafraichir à la salle de bain. L’eau sur mon visage me fait un bien fou.


    votre commentaire
  • POV Rod

    Cindy est folle, mais son idée de fête comme ça vraiment c'est... Mat est juste si beau... Il a été dans la salle de bain assez rapidement. Je veux le suivre, sauf qu'elle me tire vers la chambre d'amis pour me faire mettre un yukata ou je ne sais pas le nom. Un rouge, enfin avec beaucoup de rouge, ce n'est qu'après que je sors rejoindre Mat, qui n'est pas sortie de la pièce. Il semble dans ses pensés. Il sursaute en me sentant derrière lui. Il ne semble pas à l'aise, je l'entoure de mes bras, il veut se dégager mais, j'ai vraiment envie de le serrez contre moi.

    -Ro..Rod arrête.
    -Cinq minutes, juste cinq minutes après je ne t’embête plus.

    Il arrête de bouger, je pose ma tête dans le creux de son cou. Je n'ai pas été comme ça depuis si longtemps. Je voudrais tellement lui dire que je l'aime mais, je sais qu'il ne l'acceptera plus.

    Il me pousse d'un coup après quelques minutes, Cindy ouvere la porte pour venir voir si tout va bien. Elle nous regarde bizarrement, faut dire, Mat est essoufflé et moi je suis à moitié en train de tomber dans la baignoire. Matou sort de la pièce en prétextant devoir aller remercier Akira ou je sais pas qui pour je sais pas quoi. Cindy me regarde perplexe, je lui souris, histoire de lui montrer que je suis pas très malin. Je ne sais pas ce qu'elle cherche, et pourquoi elle fait ça...

    La soirée avance doucement, à un moment Mat s'assois à côté de moi, soupire puis me demande.

    -Pourquoi Tu.. fais ça ?
    -Faire quoi ?
    -Revenir tout d'un coup et... penser que je te reviendrais...
    -Je ne pense pas ça Mat... Je... J'espère que tu me pardonneras un jour..
    -Tu penses qu'en agissant comme ça...
    -Je suis comme ça, je... J'ai toujours foncé dans le tas pour avoir ce que je voulais... A l'époque je... Je ne pensais pas tomber amoureux un jour. Je t’embêtais car je... Je voulais aider Bri puis, j'ai su qui tu étais... Et je suis complètement tombé fou amoureux.
    -Menteur... Tu ne serais jamais parti sinon
    -Mat Je... Quand ma grand-mère est morte je me suis retrouvé seul... Sans aucune famille. Je suis le dernier de ma famille ! Je n'ai plus rien ! Je n'aurais jamais du partir ! Jamais si longtemps... Je le sais, mais je ne savais pas quoi faire...

    POV Mat'

    Je l’écoute sans rien dire. On est sur la terrasse, sur un des fauteuils blancs de la partie tropical. Il fait nuit noir mais l’espace où on se trouve est éclairée d’une lumière tamisée. Rod pose sa main sur la mienne.

    - Mat…

    Les larmes coulent sur mon visage. Putain… putain… putain…

    - Espèce d’abruti… abruti…
    - Mat’ non pleur pas… s’il te plait…

    Rod me prend dans ses bras… putain pourquoi mon corps se réchauffe… pourquoi mon cœur bas plus vite… j’avais pourtant combattu mes sentiments pour lui, j’avais tiré un trait… oui j’ai tiré un trait… je… l’ai… fais… mon cerveau se déconnecte presque lorsqu’il passe sa main dans mes cheveux avant de m’embrasser tendrement. Sa langue se fraye un chemin dans ma bouche et vient jouer avec son ancienne compagne.

    Lorsque le baiser se romps, on s’écarte un peu pour se regarder dans les yeux. Rod pose ses mains de chaque coté de mon visage, puis essuie mes larmes avec ses pouces. Il me dit alors,

    - Je n’aime pas te voir pleurer amour… Matou… je…

    Mon cœur se serre…
    le fait d’entendre ce surnom que seul lui me donnait provoque des palpitations de tout mon être. Je détourne un peu les yeux, et lui dis d’une voix tremblante,

    - Je… Rod je… ne suis pas sûr d’avoir assez de force pour te refaire confiance… assez de force pour te pardonner et recommencer…

    C’est trop tard… c’est ce qui résonne dans ma tête. Je ne fais plus confiance aux gens… j’avais déjà pas mal de peine à le faire avant mais depuis que Rod…enfin... je ne le fais plus… je n’y arrive plus…

    - Il… y a comme quelque chose en moi qui s’est brisée quand tu es… partie…
    - Matou… je…

    Une voix coupe Rod dans sa lancé,

    - Ah vous étiez là !

    C’est Gabi, un des photographes et ami de Cindy qui vient d’arriver en compagnie des autres invités et de l’hôte elle-même. Il dit alors,

    - Mattwey, je voudrais te photographier maintenant… le décor, l’habit qu’Akira a fait pour toi… tout est splendide…
    - Oui Mattwey c’est vrai que dans cet habit tu es à tombé… n’est-ce pas Rod ? dit Cindy.
    - Oui… Matounet est beau…

    Je me mets immédiatement à rougir… aaaah putain quand est-ce que je suis devenue comme Len… un flash apparait… Nicolas vient de nous prendre en photo… il la regarde, puis demande à Cindy,

    - Mais… c’est pas le gars des photos du bar lui ? Celui qui pose avec Mat…
    - Oui c’est bien lui… Rod et Mat’ sont superbes sur ces photos non ? Je dois avouer que je me suis pas mal laissé inspiré en les voyant…
    - Oui c’était remarquable… je me demande jeune homme, êtes vous mannequin ? demande-t-il en regardant Rod.
    - Non…
    - Je peux facilement vous lancé dans le monde du mannequinat ce serait tellement bi…
    - Je vous arrête tout de suite Monsieur… je ne suis pas du tout intéressé.
    - Oh… quel dommage… être vous bien sûr ?

    Oh moins ça a le mérite d’être clair. Je souris, Rod est bien fidèle à lui-même. Il ne passe en effet jamais par quatre chemins. C’est d’ailleurs un des aspects qui m’avaient charmé chez lui.

    POV Rod

    Je ne suis pas mannequin, je ne le serai jamais. Pour quelques photos peut-être si Cindy le demande mais, non je suis un patron de bar. Mat a été tiré dans plusieurs coins de la maison pour faire des photos de lui. Vers 4 heurs du matin, tous le monde s'arrête, s'assoit dans le salon et tous les photographes regardent les photos sur la télé. Il en parlent et étudient chaque image. Sur chacune d'elle il était vraiment beau. Ce dernier est sur la canapé, il ne semble pas très à l'aise quand les photos de lui et moi passe à l'écran. Il y en a peu, mais un des photographes a insisté pour que sur certaine photo l'on soit ensemble. ( Je me suis retrouvé presque à poil à un moment, ils sont fous les artistes).

    L'un des photographes commence à évoquer une de ses idées.

    -J'aimerais bien prendre des photos de Mat dans le milieu sportif, pour le journal.
    -Comment ça ?
    -Mêler la beauté du monde de la mode, avec Mat et la beauté du sport... Sauf que peu de sportifs sont vraiment beau et plaise...

    J'ai faillis exploser de rire, Mat me regarde bizarrement puis, sourit. Je pense qu'il vient de penser à la même personne que moi.

    -Rod ? Qu'est-ce qu'il y a ? Cindy la curieuse...
    -Rien, c'est juste que, sportif et attirant c'est rare mais, pas inexistant.
    -Comment ça ?
    M-Il parle d'une.. Connaissance commune.
    C-Comment ça ? Comment ça !
    R-Mon meilleur ami est un boxeur, boxe thaï...

    POV Mat'

    Et voila… l’éternelle lueur dans les prunelles de Cindy vient de s’allumer… je sens qu’elle va tout faire pour pouvoir faire en sorte que je me retrouve sur le ring pour une séance de photo intense en compagnie de Bri… enfin faudrait d’abord que ce dernier accepte et ils ne sont pas sortie de l’auberge. Ils n’ont cas se débrouiller, après tout je ne suis que le mannequin, s’ils veulent quelque chose, qu’ils se démerdent. Je baille… je croule de sommeil. Cindy insiste pour que Rod et moi dormons ici tous les deux. Après tout il est 4h du mat’ et je me vois quand même mal rentrer chez moi alors que j’ai pas mal bu de cocktail et que ma tête tourne un peu… les fameux cocktails de Cindy qui se boivent comme de l’eau mais qui sont en fait extrêmement alcoolisés sont certes un délice mais dangereux...

    Rod semble hésiter, mais Cindy insiste, elle ne veut pas qu’il rentre à cause de ce qu’il a bu… et même si ce dernier lui répond qu’il supporte bien l’alcool et qu’il n’a rien bu d’alcoolisé depuis 2h maintenant, elle insiste tellement qu’il finit par céder. La chambre où je vais dormir, est à côté de celle de Rod. Je salue les photographes qui vont également dormir ici, puis part en direction de ma chambre. Juste avant d’y entrer, je m’arrête… Rod est dans l’embrassure de la mienne. Son regard est sombre… il est toujours très beau. On va rester quelques secondes sans rien dire, puis je lui dis bonne nuit avant de refermer la porte derrière moi. Mon cœur bas vite… je m’appuie sur la cloison de bois blanc. Mais qu’est-ce qui me prend… je suis con où quoi ? Pourquoi je n’arrive pas à contrôler mon corps… je déteste quand mon être n’obéis pas à ma raison… je laisse tomber mes habits sur le sol et enfile un boxer propre avant de me glisser sous la couette. Je m’endors assez rapidement… Je fais un rêve bizarre… je me réveille et ouvre les yeux… je ne sais pas quelle heure il est… mais mon cœur loupe un battement quand j’aperçois Rod à côté de moi entrain de me fixer.

    - Rod ? Mais il est quelle heure…
    - 6h15…
    - Hein ? Putain qu’est-ce que tu fous là… t’as vu l’heure… on a dormie que deux heure et encore…
    - Je…
    - Rod ?

    Son regard est sombre… il semble perturbé, confus. Je me redresse et m’appuie sur mon bras tout en gardant mes yeux fixés sur lui.

    - Qu’est-ce qui se passe Rod ?
    - Je… j’ai fait un rêve horrible Mat… tu… putain Mat’ tu étais partie… tu étais partie rejoindre abuelita… putain je… putain…
    - Calme-toi…

    Il pleure… putain Rod pleure… mon cœur se serre, j’en ai le souffle coupé, il continue,

    - Ne la rejoint pas… je t’en surplis Matou… ne me laisse pas… je sais pas comment je ferais si tu disparaissais aussi…

    Les larmes coulent sur mes joues… mais quel con ce Rod… ce serait à moi de dire ça… putain pourquoi j’ai envie de le serrer… pourquoi j’ai envie d’être dans ses bras… pourquoi… pourquoi putain… je devrais lui en vouloir tellement… le haïr… le détester… plus les jours passent et plus ça s’embrouille dans ma tête… je ne comprends plus rien… je ne sais plus ce que je ressens. Le fait de l’avoir revu m’a complètement déstabilisé… je…

    Je pose ma main sur son visage. Rod lève la tête et plonge ses yeux dans les miens. Je retire ma main un peu perturbé par ce que je viens de faire, mais Rod s’avance et m’embrasse avant de rompre le baiser et de s’écarter quelque peu. On continue de se fixer… intensément… le temps semble suspendu… Il approche à nouveau son visage et nos lèvres se rejoignent… sa langue se fraye un passage et j’entre ouvre mes lèvres pour le laisser passer. Il glisse sa main derrière ma nuque et l’autre dans mon dos. Il m’allonge sur le dos et se positionne entre mes jambes. Sa main caresse ma peau… putain je vais devenir fou… j'ai l'impression que ce n'est pas réel... ai-je trop bu? Partout où sa main passe, me donne l’impression que ma peau brûle. Mon cœur bas vite, ma respiration est saccadée, sa langue tournoie autour de la mienne. Elle quitte momentanément ma bouche pour glisser sur mon cou puis sur mon torse. Elle vient jouer avec mes têtons. Rod continue ensuite son chemin jusqu’à mon entre-jambe. Il lève les yeux vers moi au moment où je me mords la lèvre inférieure… il baisse mon boxer et laisse place à mon membre dressé vers le ciel. Il englobe mon sexe et commence un doux aller-retour. Mon corps se cambre… ma main se pose dans ses cheveux, accroche ses dread… ma respiration s’accélère un peu plus, entrelacée de petit gémissement.

    - R… Rod… aaaahhhh…

    Je crois devenir fou… la pièce tourne ? Non… s’est sans doute ma tête du à ce plaisir si intense qu’il me procure… mon corps se réchauffe… je n’en peux plus…

    - Rod… Rod… je… je vais… ahhh…

    Il accélère ses caresses buccales… mon corps se cambre un peu plus et dans un cri libérateur, je jouis dans sa bouche. Les yeux semis-clos, j’entre aperçois Rod qui est remonté vers moi.

    - Mat…

    Je sens son sexe entre mes fesses. Son frein pénètre en moi lentement. Mes bras s’accroche autour de lui, ma tête se refugie dans le creux de son épaule. Je cris entre mes dents. Il vient en moi lentement… jusqu’à être complètement à l’intérieur de moi… on ne fait plus qu’un… il est en moi… Rod est en moi… il se met à bouger… d’abord lentement, puis rapidement pour revenir à une cadence plus calme. Notre échange dur un certain moment… je n’ai plus la notion du temps. A un moment, je crois que je m’évanouis… tout devient noir… je me sens partir… mais je refais surface et m’accroche plus fermement à lui. Son corps tremble… Rod gémit par moment… il jouit en moi. Il ne se retire pas tout de suite, il reste en moi un moment, puis finit par sortir son sexe. Je suis épuisé, je me blottie dans ses bras et ferme les yeux… Lorsque je les ouvre, la lumière du jour éclair bien la chambre. Je suis seul dans le lit. Une angoisse s’empare de moi… il est partie… il est encore partie… j’ai l’impression de revenir en arrière… non je ne veux pas revivre tout ce que j’ai vécu… je ne le supporterai pas… je ne pourrais pas… je me mets en boule dans mon lit et pleur. Il ne faut pas que je retombe…

    A un moment, je regarde l’heure… il est 12h22 ? Je m’assois et grimace… j’ai vraiment mal aux fesses… ce n’était pas un rêve… Rod était lànous avonsmon cœur se serre…


    votre commentaire
  • POV Rod

    J'ai eu peur, si peur... Ce rêve où je voyais encore Abuelita au sol, allongée dans la cuisine, puis... l’hôpital, j'ai eu mal, encore plus quand j'ai vu Mat dans une situation similaire, non je ne peux pas... Je ne supporterais pas qu'il s'en aille, qu'il l'a rejoigne...

    Je ne sais pas pourquoi je l'ai rejoins, j'en avais juste besoin. J'ai craqué quand mon corps à touché le siens, ma peau sur la sienne m'a brûlée comme ce voyage... J'ai voulus lui faire l'amour, cette envie était si forte que je l'ai fais. Je sens encore ses bras autour de moi, derrière ma nuque... Quand je me suis réveillé, j'ai eu peur, peur de voir son regard. Celui qui me montrerait qu'il pense avoir fais une erreur, ou celui qui me prouve qu'il me hait... Je suis partie... Je suis lâche...

    POV Mat'


    J’enfile un peignoir et m’avance dans la maison à la recherche de quelqu’un. J’ai super mal aux fesses… j’essaye de ne pas y penser plus que ça. Je trouve très vite Cindy qui bronze sur la terrasse.

    - Cindy ?
    - Ah! Tu es réveillé...
    - Hmm hmm… où sont les autres ?
    - Déjà rentré…
    - Et… Rod ?
    - Il est partie super tôt… avant que je ne me réveille… il devrait resté du café, vas te servir…
    - Hmm…

    Alors il est déjà rentré… je vais dans la cuisine et me serre une tasse de café. Je prends un croissant qui restait sur la table et le mange….

    Je rentre chez moi vers 13h15, Cindy me ramène. Une fois dans mon appartement, je me fais couler un bain et met mon yukata et mes vêtements de la veille au sale. Je me laisse ensuite glisser dans la baignoire… l’eau chaude me fait un bien fou. J’essaye de savoir ce qui s’est passé… je crois qu’en moi c’est encore plus confus qu'avant… je n’avais pas recouché avec un mec… enfin avec Rod – vu qu’il a été le seul – depuis 5 ans…j’ai… aimé… putain j’ai même sur-kiffé… je n’ai pourtant jamais eu envie de le refaire… alors pourquoi ? Pourquoi lorsque Rod me touche, tout mon corps se transcende… quand il le touche, je ne contrôle plus rien… c’est une véritable explosion dans ma tête quand il me susurre des mots à l’oreille… aaaahh je vais devenir fou…

    POV Rod

    Quand j'arrive chez moi, David est présent, pour vérifier les travaux avant d'aller à son deuxième travaille qui est temporaire, chez son père. Il a bien vu que j'étais mal car il me dit,

    -Rod, si tu fait des trucs, assume... Arrête de fuir, tu l'aurais jamais fait avant !

    Putain il a raison... Il n'attend pas ma réponse il part sans se retourner. Je rentre dans le bar, fais quelques vérifications avant d'aller me changer. Il faut que j'arrête de fuir, que je redevienne comme avant... En partis en tout cas.

    J' arrive chez Cindy vers 14h, après avoir réglé les derniers détails des travaux. Cindy m'ouvre la porte, souriante en me disant qu'il est partie. Elle me donne son adresse. Je ne sais pas vraiment ce qu'elle cherche.

    Ce n'est qu'à 14h35 que j'arrive chez lui, je sonne à sa porte. Après quelques minutes il ouvere. Je n'ose pas le regarder en face, j'ai peur de voir son regard... Je lui tends le coffret noir, je sais qu'il s'en souvient, j'en suis persuadé. Je ne l'ai jamais oublié... Ni aucune chose en rapport avec lui....

    POV Mat'

    Je suis entrain de me préparer à mangé quand ça sonne. Je me rends vers la porte d’entrée et l’ouvre.

    - Rod ?

    Il détourne le regard et me tends un coffret… oh… il l’a encore ? J’étais persuadé qu’il devait s’en être débarrassé à la minute où il ne voulait plus de moi.

    - Mat… je… écoute… rend la moi quand tu décideras de me laisser une chance… une chance de reconquérir ton cœur… de… quand tu estimeras que tu peux me faire confiance… je… j’y vais… prend soin de toi…
    - Entre…
    - Hein ?

    Il tourne le regard vers moi, complètement surpris.

    - Allez dépêche… j’ai quelque chose sur le feu…

    Je rebrousse chemin, le laissant en plan dans l’entrée. Il me suit, referme la porte d’entrée et me rejoint dans la cuisine. Je lui demande tout en continuant de tourner mon plat,

    - Tu as déjà mangé ?
    - Euh… nan…
    - OK… je te laisse mettre la table steplait… les assiettes et verres sont à ta droite en haut dans l’armoire.

    Il semble surpris et un peu perdu… je le suis aussi à vrai dire mais je crois que je suis dans une période de lassitude totale.

    - T’aime le poulet ? J’avais pas vraiment prévu d’avoir un invité de dernière minute…
    - Ah… désolé… écoute je pense que je vais partir alors,...
    - Nan… je t’ai dit de venir, alors tu restes… alors ? T’aime le poulet ?
    - Ça ira très bien…

    Je finis de préparer mon poulet rôtie avec des patates sautés en silence, puis sert les assiettes avant de prendre une petite bouteille de vin et une carafe d’eau pour les apporter à table. Je m’assois et sert le vin tout en disant à Rod qu’il peut commencer. Il semble un peu gêné, il goûte puis me dit,

    - C’est bon… très bon…
    - Merci…
    - Euh… et Leila ?
    - Leila ? Elle est en Italie…

    POV Rod


    J'y comprend rien, je me suis retrouvé à table à manger avec... Le mec que j'aime et je ne sais pas quoi faire... Je le regarde manger, il ne lève pas le regard vers moi, on mange en silence, puis il regarde la bague... Une chevalière qu'il m'a offerte à Vegas... Avant que... Avant tout ça.

    Je débarrasse la table, fait la vaisselle, pour m'occuper et ne pas dire de conneries. Leila n'est pas là, ça me fait bizarre. Rien ne pourrait arrêter tous ça, on est seul... Mat finit par m’inviter à boire un verre dans le salon, je ne sais pas a quoi il pense.

    -Rod...Je...Pour hier soir Je...
    -S'il te plait ne dit rien... Je...Me dit rien...

    POV Mat'

    Rod semble craindre ce que je veux lui dire. Je soupirs et m’appuie au fond du fauteuil. Au final on va pas vraiment parler. Rod va finir son café, puis il va me dire qu’il doit partir. Je l’accompagne jusqu’à la porte. Il se tourne vers moi et me dis,

    - Excuse-moi pour ça… mais j’en ai trop envie…

    Il me plaque doucement contre le mur, montant mes bras au dessus de nos têtes et m’embrasse tendrement. Ses mains glissent sur mes bras pour finir sur mon visage. Mon corps frissonne sous ses caresses. Il se détache alors, me regarde dans les yeux, puis s’en va sans rien dire de plus. Mon cœur bas vite… ma tête est embrouillée...

    Deux jours sont passés depuis la venue de Rod. Cindy m’a appelé il y a dix minutes, me disant qu’il faut que je sois prêt en bas de chez moi dans dix minutes… voila la raison de ma présence dans la rue. J’ai enfilé un jeans taille basse Levis et un T-shirt noir marqué en blanc « Calvin Klein ».

    Cindy arrive et m’oblige à monter… elle est folle. Kevin le photographe qui était chez Cindy est d’ailleurs aussi présent dans la voiture.

    - Cindy je peux savoir où on va ? Tu m’as même pas laissé le choix de refuser…
    - On va voir Brivael… c’est bien comme ça qu’il s’appelle non ?
    - Bri ? Pour cette histoire de photo sportive ? Pfff Cindy t’abuses… tu pouvais pas y aller seul…
    - Non car ce sera plus convainquant si vous êtes là, il vous connais…
    - Vous ?

    Elle ne me répond rien… putain à tous les coups il y aura Rod aussi. J’ai envie de rentrer là…

    On arrive bien vite devant le club. On monte et je ne suis même pas surpris de voir Rod. Il est sur le ring entrain de s’entrainer avec Bri… Rod est toujours aussi beau… il est en short, le torse dénudé… il a une belle plaque de chocolat mais pas aussi impressionnante que Brivael… je souris en imaginant Len émerveillé devant le corps de son chéri… le ptit Len n’a pas changé…

    POV Rod

    Bri est assez fort, autant avant j'étais aussi fort que lui, autant maintenant il pourrait me défoncer. Mat arrive après deux heures d’entraînement. Cindy et le photographe aiment bien le club, le troisième étage est assez sympas faut dire, vu qu'il est privé pour les pro, il ne sont que cinq en plus.

    Le photographe commence à essayer de convaincre Bri, ce dernier les ignore carrément, ça me fait marrer. Mat s’assoit sur un des bancs, je l'y rejoins, pour être à côté de lui, il me manque de plus en plus... Alors j'en profite. Il soupirs, il ne semble pas vouloir être ici, quoiqu'il devient souriant quand il entend le photographe dire à Bri qu'en plus il pourrait l'apprendre à se battre.

    -Apprendre à Mat à se battre ? Il sait se battre... A l'époque du lycée il ma bien défoncé parfois...
    -He..Hein ?
    M-Je n'ai jamais dit que je ne savais pas me battre, certes je ne combats pas selon certaines règles, mais je ne suis pas faible.

    Le photographe commence ou plutôt recommence à demander à Bri d'être le second modèle, juste pour quelques photos. Bri s’énerve un peu, il leurs dit qu'il ne le fera pas, qu'il n'y gagnera rien, il allait gueuler quand d'un coup, il se calme. Cindy est surprise. Elle s'est assise à côté de moi depuis cinq minutes.

    -Oula, luniatique ? Il se calme vite.
    -Non, tu vas voir.

    Sa réponse arrive avec un Len qui fait une bouille curieuse. Il demande à Bri ce qu'il se passe.

    -Brinou ? Qu'est-ce qu'il y a ?
    -Rien chaton, un photographe qui veut faire son boulot là où il ne doit pas...
    -Des photos ?

    Il avance, quand il voit Mat, il sautille sur place pour lui sauter dans les bras. Bri peste puis se met à faire un entraînement contre fantôme. En gros comme s'il combattait contre un adversaire invisible. Len voit bien ce qu'il fait donc il va le voir. Il se casse presque la gueule en montant...

    POV Mat'

    - Il l’a bien appelé « chaton » ?

    Cindy semble surprise. Je souris… Rod lui confirme qu’ils sont ensemble. Cindy prend une moue boudeuse et dit,

    - Est-ce que tous les beaux garçons sont gays ? Pfff quelle dommage…

    Rod éclate alors de rire… je le suis amusé par la bouille de ma photographe. Cindy me dit alors,

    - Oooh Mat’ chéri on veut vraiment faire ces photos… tu serais génial… puis ce serait l’occasion pour qu’on te voit en petit short… n’est-ce pas Rod ?

    Rod ne dit rien, c’est limite s’il sifflotait un peu… tss il est vraiment pas discret. Len nous fait signe de venir. Rod me prend par la main et m’entraîne vers le ring… je suis assez gêné mais je me laisse faire. Lorsqu’on arrive, Len est entrain de parler à Bri.

    - Réfléchis ça te ferait de la pub gratos, tu apparaîtrais dans les catalogues que lisent les "tites minettes" et du coup ça t’ouvrirai d’autre horizon…
    - Mmmh je sais pas trop chaton…
    - Allez Brinou… j’ai trop envie de voir ces photos… l’homme que j’aime et mon meilleur ami sur une même photo… nyaaa… allez… sinon je boude et ce soir j'mettrai pas mes oreilles de chat… dit-il tout bas

    Le visage de Bri change soudain… Rod et moi regardons la scène et commençons à rigoler. C’est vraiment marrant de voir un grand homme, super balaise perdre tous ses moyens devant une petite chose telle que Len qui est beaucoup plus petite et semblant super fragile. Même si Len à grandit depuis le lycée, il a gardé sa taille de guêpe. Il est toujours aussi mince et mignon, ses cheveux sont un peu plus longs qu’avant. Je réalise soudain que ma main est toujours dans celle de Rod… et étonnement je me sens bien…


    votre commentaire
  • POV Rod

    Il sont toujours aussi proche, il me font marrer. Bri finit par accepter, résultat il s'est retrouvé allongé car Len lui a sauté dessus si rapidement qu'il en est tomber. Len rigole puis dit qu'il a hâte de voir les photos.
    Le photographe veut commencer vite mais, Bri leur dit qu'il reste une étapes... Son agent. Seb ne dit pas non, il fait un contrat vite fait comme quoi il devras vérifier les photos avant leur parution. Il agit en agent et en oncle j'en suis sûr.

    Cindy tire Mat dans un coin pour le changer, je me positionne de façon à le voir, il est vraiment beau. Je sens soudain le banc vibrer d'un coup, un téléphone y est. Il se remet à vibrer... Le nom de Leila s'affiche, C'est le téléphone de Mat, je n'ai pas envie de lui dire qu'elle appelle, je n'en ai pas envie du tout. Sauf qu'il ne faut pas que j'agisse comme un connard, je prends le téléphone et l’emmène vers Mat qui me regarde bizarrement, tout en ajustant sa ceinture.

    -Rod ?
    -C'est ton tel nan ? Il sonne.

    POV Mat'

    Le short de Box Thai c’est vraiment pas mon truc… c’est genre super ample. Il est bleu et noir. Je regarde Rod et lui dit,

    Mat – Oui c’est le mien… tu peux répondre steplait… je suis super pris là…
    Rod – Euh… ok… ouais ? Ouais c’est bien son portable… mais il est entrain de se changer là. C’est Rod… euh… ouais j'te la passe. Cindy ?
    Cindy – C’est qui ?
    Rod – Leila…
    Cindy : Oui allo ? Ou la du calme ma chérie… c’est pour une séance photo…

    Cindy s’éloigne un peu mais on arrive encore à l’entendre. Je regarde Rod et lui demande de m’aider à mettre des bandes blanches autour de mes mains et montant jusqu’aux bras. On s’assoit, lui en face de moi. Nos jambes sont entrelacées et quasi collées, on est vraiment super près. A chaque fois qu’il effleure ma peau, des frissons traversent mon échine. Rod me dit,

    - Tu… es super beau Matou…

    Je rougis instantanément ce qui le fait sourire. Je détourne un peu les yeux super gêné, je lui dis,

    - Toi tu portes très bien le short…

    Je vais tout de même pas lui avouer que son corps me fait de l’effet… Rod est vraiment beau…

    POV Rod

    Heureusement que je mets un boxer serrer en dessous du short, car à la vue de Mat habillé comme ça je ne peux pas m’empêcher de bander... Il monte sur le ring avec Bri qui lui montre des poses. Mat suit l'exemple. Ca dure plusieurs heures. Entre temps, un gars est arriver. Bri nous le présente comme Styven. A cause de son arrivé, on se retrouve tous sur le ring pour une séance à quatre. Styven et moi sur l’arrière et Mat en avant avec Bri. Ils ne peuvent pas trop faire de scène ou Bri est battu, ça ne colle pas a ses trophées et Seb ne veut pas montrer Bri battu, même pour de faux.

    Il reste quand même champion de France de Boxe Thäi et il combat pour le championnat d'Europe en favoris... Le photographe finit par demander à Mat de se rapprocher de Bri, il cherche quoi là ? C'est quand il lui demande de faire une pose plutôt sexy que je me décide à intervenir mais je suis coupé par un Len qui crit presque. Bri éclate de rire et demande à son chéri de venir le voir.

    -Bah alors chaton, c'est pas toi qui voulait des photos entre ton meilleur ami et moi ?
    -Mais pas... Pas comme ça. Il y a que moi qui peut...enfin... Qui peut être comme ça avec toi !

    Je suis plié de rire, j'avance vers eux et prend Len dans mes Bras après lui avoir ébouriffé les cheveux. Je le porte dans mes bras, Bri l'embrasse au même moment.

    POV Mat'

    Je suis super soulagé… pas que je n’aime pas Bri mais euuh… faire une pose sexy avec lui est IM-PO-SSIBLE… le seul mec avec qui j’aurais aucun problème est… Rod...n'importe quoi ça suffit Mat. On a finit la séance photo, par moment j’étais avec Bri, puis ensuite Rod et même avec Styven.

    Lorsque la séance est finit, Len avance vers nous et nous dit,

    L - Et si on allait tous manger ensemble ? Ca fait très longtemps qu’on a pas passé une soirée ensemble…
    M – Bah j’ai rien prévu pour ce soir et mon frigo est vide alors pourquoi pas…
    L – Génial… Rod ?
    R – Ok pour moi…
    B – Amour j’suis nase s'ils venaient à la maison…
    M – Euh… Je veux pas déranger…
    B – N’importe quoi si j’vous invite c’est que j’suis OK… pff Mat’ t’en a encore beaucoup des comme ça ?
    L – Brinou ça suffit ! Nan Mat’ tu gênes pas, tu es et tu seras toujours le bienvenue à la maison tu le sais très bien.

    Len sourit… mais c’est plus fort que moi. Je l’ai tellement dérangé… il a tellement fait pour moi que maintenant je n’ai pas envie de leur créer plus de problèmes ou être un fardeau…

    POV Rod

    Au final on s'est retrouvé dans l'appartement de Bri et Len. Il est assez grand, Bri est allé se changer, on c'est tous lavé au club, pour plus de facilité. Len nous a invité à nous installer au salon pendant qu'il est allez faire à manger. Enfin chauffer le four pour les pizzas.

    Cindy regardait partout, comme une curieuse, Kevin aussi d'ailleurs. J'ai suivis Bri jusqu'à la chambre, il était à poil... Il a plein de tatouage de chat, ça me fait marrer. On a parlé un peu puis on est allé au salon, il a sortis plusieurs bouteille et des sirops. Ok j'ai compris le message, j'ai proposé de faire des cocktails pour tout le monde.

    Len, de la cuisine -qui est ouverte, seulement séparer par un bar en faite- a crié qu'il voulait un Bricha. Un cocktail que j'ai créer deux jours après avoir revus Len et Bri. Ce dernier est éclaté, il me sort que je suis doué pour créer les cocktails mais pour les noms c'est pas ça.

    -Ouais, bah désolé Briquette mais, moi et les noms c'est l'amour fou !
    -C'est ça, c'est ça...
    -Et oui ! Et tu n'est pas sensé être crevé toi ?
    -T’inquiète pas... je le suis, j'ai repris mon entraînement en vu des matchs qui arrivent. Je combats le champion suédois bientôt.
    -Gris match ?
    -Demi final...
    -A ouais quand même.
    -D'ailleurs, j'aimerais que tu restes avec Len ce jour là, Mat aussi si tu peux.
    L-Pas besoin !
    B-Si chaton, la dernier fois ta fait une crise d'angoisse. A tous les coups tu vas regarder le match en direct car tu vas t’inquiéter qu'il arrive quelque chose et ça va empirer !
    R-Comment ça ?
    B-Depuis que je suis passé pro, il s'inquiète, je peux être bien amoché parfois, surtout que je suis tombé dans le coma un jour... Len en garde un mauvais souvenir. Le suédois est un adepte des coups de coude. Alors ce jours là, j'aimerais que tu occupes Len, qu'il ne puisse pas regarder le match.

    POV Mat'

    Len quitte la cuisine pour sauter sur Bri,

    - Comment ça s’occuper de moi… j’ai pas besoin qu’on s’occupe de moi… tu vas voir…

    Et là je pense tomber de ma chaise… J’éclate de rire. Len vient de commencer à chatouillé Bri… je sais pas quelle point exactement il chatouille mais Bri se tortille, c’est à mourir de rire… franchement ils se connaissent sur le bout des ongles ces deux là… cinq ans de vie de couple, c’est vraiment mignon. Bon il y a eu des moments difficiles pour eux… où la plupart de leur entourage pensait qu’ils allaient rompre, mais au final leur amour n’en est ressorti que plus fort.

    La soirée passe assez vite. Kevin le photographe n’a pas fait long, quand a nous on commence à boire des cocktails que Rod nous prépare. Vers minuit, Bri nous propose de dormir chez eux vu qu’on a pas mal bu. Il demande à Len de nous montrer les chambres et nous dit bonne nuit. Il est fatigué et ne tient plus. On va continuer de boire et de rigoler jusqu’à 1h30 environ, avant d’aller dormir à notre tour. Len nous dit qu’il y a deux chambres, une avec un lit double et l’autre qui est son bureau avec un lit une place. Bien sûr, on laisse la chambre lit simple à Cindy, après tout je la vois mal dormir avec un de nous deux même si cette dernière ne dirait pas non la connaissant…

    Lorsqu’on ferme la porte de notre chambre, le silence se fait assez pesant. Rod me dit,

    - Euh… tu peux prendre le lit je vais dormir par terre…

    Rod prend son coussin mais j’attrape son bras avant qu’il ne s’éloigne,

    - Dit pas n’importe quoi tu vas pas dormir par terre… c’est une connerie pour te péter le dos.

    Il semble hésité… il pense sûrement que je serais mieux seul dans le lit mais ça va me perturber de savoir que je suis dans le lit alors que lui est à même le sol. On va se déshabiller et finir en boxer. On va un peu parler de la soirée… une sorte de conversation qu’auraient deux amis… Il va me falloir du temps pour m’endormir, Rod l’est déjà au moment où je le suis.

    POV Rod

    Je suis réveillé par des cris. Mat transpire dans son sommeil et marmonne des trucs incompréhensible. Il semble faire un putain de cauchemar. Je finis par poser mes mains sur son visage pour le réveiller. Il ouvre les yeux d'un coup et se met à pleurer. Il veut me fuir mais je lui chuchote qu'il n'a rien à craindre, que je suis là. Je le prends dans mes bras, m'asseyant sur le lit, lui entre mes jambes son dos contre mon torse. Je le berce jusqu'à ce qu'il se calme. Il respire encore assez fort, mais, il ne pleure plus et tient mes bras, serrant mes mains assez fort, blanchissant même mes phalanges. Cindy arrive d'un coup dans la chambre avec un ipod et un casque, je la regarde bizarrement, elle semble choquée en nous voyant.

    -Il s'est réveillé d'un coup, un cauchemar je pense.
    -Je sais, il fait des crises parfois... Leila m'a expliqué que... que le seul moyen de le calmer c'est de lui faire écouter de la musique avec un casque et...enfin...
    -Et ?
    -De ne surtout pas le... toucher...

    Ne pas le toucher ? Faut croire que c'est faux... Cindy s'est assise au pied du lit. Elle regarde Mat qui semble encore apeuré. Elle me dit qu'il en fait depuis quelques années, depuis tous ces problèmes en fait... Je n'aime pas savoir ça. Cindy finit par partir se coucher. Mat se rendort, moi non. Je garde la même position, de peur que mat refasse une crise.

    Au final, Il sursaute plusieurs fois, se calmant quand je lui susurre que je suis là, qu'il n'est pas seul.

    Vers 7h du matin, Bri passe dans la chambre, un plateau avec de la bouffe et du café.

    -Je vous ai entendu cette nuit et je te connais assez pour savoir que t'as plus dormis depuis.
    -Tu dois me prendre pour un fou
    -Nan, j'ai fais pareil avec Len, à une période il était mal et je ne pouvais plus dormir.
    -J'ai peur pour lui...
    -Soit la pour lui, part plus... Tu nous as fait mal à tous en partant, surtout à lui.
    -Je sais...
    -Je te laisse, il se réveil.




    POV Mat'

    J’ai mal à la tête… j’ouvre les yeux… je me sens bien… je suis dans les bras de quelqu’un ? Je lève la tête et voit Rod.

    - Bonjour amour…
    - Rod…

    Il a les yeux cernés… il n’a pas dormi ? Je me rappelle vaguement avoir entendu Rod cette nuit… oh…

    - Je… est-ce que j’ai fait des crises ?
    - Oui… plusieurs…
    - Je suis… désolé…
    - Nan amour c’est moi qui le suis…

    Il me dit ceci en embrassant mon épaule. Je suis dans ses bras. Je suis accroché à lui… ses bras m’entourent, mon dos est collé contre son torse. Je… me sens bien... je crois que ça fait bien longtemps que je ne me suis pas senti en… sécurité ? Je relâche un peu ma poigne mais ne quitte pas cette position.

    - Ça sent le café ?
    - Ouep Briteille nous en a porté avec des croissants et des pains au choc.
    - C’est gentil de sa part…

    Je suis obligé de lâcher Rod pour prendre le plateau et le rapprocher vers nous. Je croise mes jambes et pose le plateau dessus avant de recoller mon dos contre le torse de Rod. Le café me fait un bien fou… ma gorge me fait mal, j’ai du pas mal crier.

    - Matou ?
    - Mmh ?
    - Tu sembles inquiet…
    - Ah ah… t’es incroyable Rod… j’ai beau cacher mes sentiments mais tu arrives encore à les déchiffrer… est-ce que ma défense à une faille ?
    - Faut croire que t’as pas branché la barrière anti-Rod ou alors elle est pas assez puissante…
    - Ah ah imbécile…

    Je pose le café sur le plateau et le déplace avant de remonter mes jambes contre mon torse et de fermer les yeux.

    - Tu sais Rod… J’ai peur … Je ne contrôle pas ces crises… j’en fais depuis un bon moment déjà. Quand je fais une crise, les gens ont tendance à être apeurer ensuite, leur attitude envers moi change… et ils s’éloignent… c’est ironique non ? J’ai peur d’être seul et j’arrive encore à faire en sorte que les gens s’éloignent de moi… c’est pathétique…

    Pourquoi est-ce que je lui en parle… ce sont des choses que je ne dis à personne… pourquoi est-ce qu’il arrive toujours à franchir cette barrière qui m’entoure… j’enfouis ma tête dans mes bras… c’est stupide… je suis stupide…

    POV Rod

    -Je m'éloignerais pas, plus jamais, je te promets je ferais tout pour que tu me crois.
    -Je ne peux pas te croire...
    -Je te le prouverais, tu pourras croire en moi.

    On a mangé, puis on s'est habillé. Len était dans les bras de Bri quand on est sortis, Cindy souriait, je crois qu'elle aime bien voir ce couple là. Faut dire s'est marrant. Bri est grand et baraqué et Len plus petit et tout fin.

    J'ai posé le plateau, remercié encore Bri, puis Len qui souriait comme un gamin. Je l'ai pris dans mes bras, j'adore lui faire des câlins, il est trop marrant. Mat semblait fatigué encore, ses cauchemars ne l'aident pas à se reposer... On s'est tous quitté vers 10 heures. J'ai raccompagné Mat chez lui, Cindy devait aller travailler assez vite.

    Même s'il dit qu'il n'a pas besoin que je monte avec lui, je ne peux pas m’empêcher de le suivre. Comment peut-il être bien avec un sommeil si agité ?

    POV Mat'

    Arrivé à la maison, je pose mes clé sur la table basse et vais m’asseoir sur le canapé. Rod s’assoit à côté de moi. Il me demande comment je vais.

    - Je… ça va…
    - Ah oui ? J’ai de la peine à te croire…
    - Je… ça va passé… je suis jamais bien le lendemain d’une crise… mais ça va mieux l’après-midi…
    - Ces crises… tu en as souvent ?
    - Je sais pas trop… je crois oui… en générale c’est Leila qui les subis. Je… je déteste quand ça arrive… je ne peux plus me contrôler, je suis comme hors de mon corps… à vrai dire je ne contrôle plus rien… j’ai juste l’impression d’être dans une sorte de trou noir et je peux être super violent ce qui me terrorise…
    - Comment ça ?
    - Je… une fois j’ai fait une crise alors que nous étions chez des amis. Leila a voulut m’aider… mais je l’ai frappé… enfin… elle a voulut me calmer mais je sais pas ce qui s’est passé elle a giclé du lit et à manqué de peu de se casser le bras. L’ex de Cindy à du m’immobiliser par terre… mais ça n’a fait que renforcer la crise et j’ai finit par l’exploser lui aussi… tu peux pas savoir comme je m’en suis voulut… je…

    Et voila que je repleurs… putain je suis une vrai passoire depuis qu’il est revenu…


    votre commentaire
  • POV Rod

    Il ne semble vraiment pas quoi faire, qu'est-ce qui lui est arrivé ? Ou plutôt qu'est-ce qu'il a bien pu penser pour en arriver là... Je me suis rapproché de lui, le prenant dans mes bras. Il pleure vraiment trop, le calmer n'est pas facile.... Il y a quelques années, je n'aurais eu qu'à l'embrasser...

    Je finis par faire ce que je sais faire... Je pose mes lèvres sur sa peau. J'embrasse son visage puis ses lèvres. Il se calme peu à peu, je le prends dans mes bras. Je finis assis sur le canapé, lui allongé sur moi, la tête sur mes cuisses. On dirait un enfant dans un corps d'adulte. Je passe mes mains dans ses cheveux jusqu'à ce qu'il s'endorme. Je pose un plaid sur lui, qui traînait sur un des fauteuils.

    La cuisine est ouverte sur la salon, je la repère donc assez vite. Le frigo est assez plein, je commence à préparer à manger, un truc simple, du canard au miel. Mat se réveille quand tout est prêt. Il regarde partout autour de lui puis il me voit. Il me sourit... Ca me surprend vraiment de le voir comme ça, me regarder de cette manière. Je l'aide à venir s’asseoir, il titube encore de fatigue. On mange, discute mais tout se stoppe quand Leila rentre d'un coup dans l'appart. Elle me fixe bizarrement, il lui arrive quoi ?

    POV Mat'


    Je suis entrain de parler d’une soirée de mode assez connue qui va arriver dans pas longtemps quand la porte s’ouvre. Je vois Rod faire une drôle de tête, je me retourne et voit Leila avancer vers nous. Elle pose son sac sur le canapé en soupirant,

    - Leila ? Tu ne devais pas rentrer dans trois jours ?
    - Si…
    - Qu’est-ce qui s’est passé ?

    Elle s’approche vers moi et m’embrasse d’une manière fougueuse tout en passant sa main dans mes cheveux. Elle se détache et regarde Rod… qu’est-ce qu’elle a ? Elle replonge ses yeux vers moi et me fait,

    - Je suis rentré car tu me manquais trop mon chéri… je t’aime et j’avais pas envie d’être éloigné plus longtemps…

    Je regarde Rod… pourquoi est-ce qu’il semble hors de lui ? Je suis super mal à l’aise… Rod donne l’air d’avoir envie de la tuer quand à Leila on dirait elle le regard d’un façon assez provocatrice… Elle dit à Rod tout en enlevant sa petite veste rouge en cuir,

    - Merci d’avoir pris soin de mon homme… mais maintenant je suis de retour alors rien ne te retiens…
    - J’ai pas besoin de quelqu’un pour dicter ma vie… je fais ce que je veux quand je veux…
    - Ah oui ?
    - Ouais…
    - Bah je te rappelle que t’es dans MON appartement !
    - Aux dernières nouvelles c’est aussi celui de Matou…

    Leila me regarde, elle semble vouloir que je le mette moi-même dehors... je ne peux pas... je n'y arriverais pas... et je crois bien que je n'en ai pas envie... je détourne le regard… raah j’aimerais être ailleurs en ce moment…

    POV Rod


    Leila s'est collé à Mat, il ne disait rien, lui non plus... Putain, j'aurais voulus passer une soirée tranquille avec lui on... Pour une fois on aurait été seul et bien... Il n 'était plus distant, il me rejetait pas et là ! Rah !

    Je suis partis, j'aurais voulus parler avec Mat seul à seul avant mais cette... conne de Leila, car là je ne peux rien dire d'autre, s'est mise entre nous deux. Je suis partie assez vite au final et franchement énerver. Je suis allé voir comment avançait le bar. Les gros travaux finissent bientôt et c'est cool. Je suis monté me coucher, je ne voulais vraiment pas penser.

    Je me réveille vers 6 heurs, pour m'occuper l'esprit je vais aider pour les travaux, en fait il ne reste plus qu'a réaliser la seconde partie du bar et à casser une partie du mur de la cuisine pour faire un passe plat entre le bar et la cuisine.

    Vers 14heurs, Bri et Len arrivent, on parle, de tout, de rien et puis du plus important pour moi.. Mat. Len semble vraiment vouloir m'aider, je l’embête et le remercie en même temps. Bri me dit qu'il y a une soirée mode bientôt, qui fait la promotion d'eux, trois photographe dont Kévin, les photos du shoot de Mat avec Bri, moi et Styven y seront présentées. Je m'apprête à lui demander en quoi cela me regarde quand il me dit qu'on y va tous, sauf Styven qui doit s’entraîner pour un match important.

    Je soupire et souris en même temps, ils éclatent de rire... Putain je veux avoir un couple comme le leur...

    POV Mat'

    Lorsque Rod part, je me retrouve seul avec Leila. Elle est bizarre… qu’est-ce qui lui prend.

    - Tu te fous de moi hein ?
    - De ? Tu as quoi Leila… tu es bizarre depuis tout à l’heure… et pourquoi tu t’es défoulé sur ce pauvre Rod…
    - Pauvre ? Excuses mais il avait rien pour l’être… et d’ailleurs pourquoi il t’appelle « Matou » hein ? Tu me fait une histoire depuis des années sur le fait que tu détestes les surnoms… et là tu le laisses t’en donner hein ??? Tu te fous de moi hein que tu te fous de moi !!!
    - Leila… calme toi s’il te plait…
    - Non j’ai pas envie de me calmer…

    Je soupirs et pars sur la terrasse pour fumer une clope. Elle me rejoint après s’être servie un verre. Elle s’assoit à côté de moi et me dit,

    - Désolé… j’aurais pas du m’énerver comme ça… j’ai passé des jours pénibles… et le fait de le voir à la maison m’a un peu mise hors de moi…
    - Tu ne l’apprécies pas hein ?
    - Et si c’était le cas ? Tu arrêterais de le voir ?
    - …
    - Pour moi c’est pas l’amour fou et ça a l’air réciproque pour lui…

    On va aller se promener puis en passera la soirée tranquille au restaurant, suivit d’un ciné. On va rentrer, avant de se câliner et de faire l’amour. Je sais pas pourquoi mais elle est vraiment excité… voir déchaîné… pas que ça me déplaise mais ça me surprend pas mal…

    POV Rod

    Je me suis habillé assez classe mais, surtout très nostalgique... Les mêmes vêtements que m'avait choisis Mat à Vegas... Je ne sais pas pourquoi j'ai remis ces vêtements, Len a remarqué assez vite mes habits et a souris tout content. Il a bien capté, comme Bri, que je suis vraiment retombé amoureux de Mat.

    La soirée se passe dans une salle des fêtes assez chic d'un restaurant 4 étoiles. Les murs sont tapissés de photos, celui à droite de l'entrée est remplis de photo de Kévin et donc de Mat, Bri, Styven et moi-même. Mat et Bri sont mis en avant, en dessous des photos, assez visible il y a marqué « mannequin vedette : Mattwey Onigan, accompagné du champion français de myuai Thai, Brivael Auceia » Styven et moi-même restons figurant, comme prévus et je préfère perso. Bri sait qu'il risque d'avoir des demandes et il n'aime pas trop ça.

    Je n'ai pas vu Mat tout de suite, il était avec Cindy et...Leila accrochée à son bras comme une prostitué. Je n'arrive plus à voir Leila comme une fille sympas, je n'y peux rien elle m'énerve maintenant.

    Kevin nous voit, il nous invite à venir le rejoindre. Il est a côté de Mat et des filles, ainsi que de deux stylistes assez connus. Il remarque assez vite Bri et lui parle d'un contrat de mannequinat qui pourrait être bénéfique... Il leur répond vite qu'ils devront voir ça avec son agent, Sébastien Auceia. Double mission... Il faut convaincre l'agent et en plus l'oncle, ça me fait assez rire.

    J'arrive à éviter de regarder Mat pendant un temps, forcement à force je craque. Et je pose mon regard sur lui. Leila semble vraiment en colère pour le coup...

    POV Mat'

    Rod est… magnifique. Ces vêtements… je pensais qu’ils les auraient jetés… mais ils les portent encore très bien… il n’a pas grossis… ni même maigrit, juste plus musclé qu’avant. Moi j’ai maigris… j’ai même atteint le sous poids à un moment mais là je suis dans la zone « normal » même si je suis bien mince encore. Leila accroché à mon bras le secoue un peu,

    - Mat… Mat chéri !
    - Mmh ?
    - J’ai soif… et si on allait chercher à boire… allez vient !

    Je soupirs, je sais pas ce qu’elle a depuis qu’elle est rentré d’Italie… Elle m’entraine vers le bar, on prend un cocktail. La soirée passe gentiment, Leila est collé à moi et participe à la plupart des conversations qu’on a avec les personnalités importantes de la mode. A un moment, le patron de Leila vient la voir pour l’emmené vers un de leur partenaire. Elle veut que je la suive mais j’en ai marre qu’elle me traine partout… je lui dis que je vais prendre un peu l’air, qu’elle n’a qu’à y allait sans moi. Elle n’a pas d’autre choix que d’y aller mais je vois qu’elle n’est pas contente…

    Je sors sur le grand balcon et m’éloigne de la porte fenêtre, l’air frais me fait un bien fou. La vue est pas mal… mais j’avoue qu’aux USA c’est encore mieux.

    - Tu danses ?

    Je me tourne surpris d’entendre une voix que je connais très bien… Rod a la main tendu vers moi comme pour m'inviter à danser… j’écoute la musique… c’est un… tango ? J’hésite puis finis par mettre ma main dans la sienne. Il me tire et me voila dans ses bras,

    - Matou… Matmamour…
    - C’est comme un air de déjà vu nan ?
    - Pas faux… mais c’est ce qui fait le charme de ce moment.

    On commence à danser, se fixant dans les yeux. J’ai un peu de peine au début… après tout je n’ai pas dansé le rôle de la femme depuis 5 ans… depuis ce soir à Végas… Une certaine nostalgie s’empare de moi… en ce temps tout allait bien… Rod me plaque soudain contre une fenêtre, heureusement qu’il y a des rideaux à cet endroit... il m’embrasse… le sol semble se dérober sous mes pieds… j’ai l’impression que le temps s’arrête. Sa main passe sur mon torse puis sous mon T-shirt. Il rompt le baiser pour m’embrasser dans le cou. Sa respiration sur ma peau va me rendre fou. J’en tremble… ma respiration s’accélère… dans un halètement je dis à Rod,

    - Non… T’es… fou ? Arrêtes ça…
    - Pourquoi ? Ton corps en meurt d’envie…
    - Nan Rod… si un journaliste nous photographie dans cette position je serais mal… je… s'il te plait…

    Un petit gémissement s’échappe d’entre mes lèvres quand il mord la peau de mon cou. Je me cambre un peu et ma tête part vers l’arrière. Je pose mes mains dans son dos et m’accroche… il va me rendre fou…

    POV Rod

    Je n'ai pas pu résisté et en même temps, je veux lui montrer que je ne l'ai jamais oublié, jamais je n'ai arrêter de penser à ces moments avec lui... Je ne vais pas lui faire de suçon, je le voudrais mais, tout risquerait de déraper pour lui, il est mannequin...

    J'aimerais sortir d'ici, partir avec lui...

    -Matou, tu veux pas partir ?
    -Je ne peux pas...
    -Pourquoi ?
    -Kévin a besoin de moi...

    Je soupire, j'ai vraiment envie de partir. On rentre après un dernier baiser, enfin forcer par moi. Leila tourne la tête vers nous dès qu'on entre dans la pièce, elle me regarde méchamment. J'en ai vraiment marre. Je me dirige vers Kevin et lui dis que je m'en vais, je me sens vraiment mal à cause de Leila et j'en ai marre. Je dis au revoir à Len qui s'amuse comme un fou et Bri qui s'ennuie mais, il est tellement en admiration des fesses de son mec qu'il va rien dire.

    Cindy qui est à côté dit qu'elle ramènera Bri et Len donc je ne m'en fais pas pour eux. Je sors dans le parking. Assis sur le capot de ma voiture je sors une clope pour me calmer. J’entends du bruit derrière moi quand je fume ma troisième clope.

    -Qu'est-ce que tu fou là ?
    -Leila...
    -Mat n'est pas gay ! Je m'en fou que tu sois tombé amoureux de lui ou je sais pas quoi! Tu ne l'auras jamais ! Alors laisse le tranquille! Il est à moi!
    -Je me fou de ton avis, lui seul décidera...
    -Arrête de rêver ! Tu n'es qu'un petit patron de bar qui débarque d'un coup dans sa vie !
    -Réfléchis un peu miss !
    -Vas-t-en ! Laisse nous tranquille !

    Elle m'énerve, je rentre dans ma voiture, sans démarrer tout en lui disant « Tu sais Leila, Mat je le connais depuis longtemps, je l'aime depuis longtemps... Je ne le laisserais plus jamais tombé ».

    Elle me gueule des trucs que je ne comprends pas, puis elle part. Je devrais démarrer et rouler aussi mais, je ne peux pas... J'ai besoin de savoir quand il partira et avec qui...

    POV Mat'

    Leila arrive soudain vers moi et me prend à part.

    - Leila ?
    - Ne le voit plus !
    - De qui tu parles ?
    - Ce putain de mec à dread …
    - Rod ? Qu’est-ce qui s’est passé ?
    - Ne le voit plus c’est tout !
    - Mais qu’est-ce qui t’arrives ?
    - Tu veux te retrouver à nouveau dans ce trou à ras d’où on t’a repêché hein ???
    - Arrête… dis-je doucement.
    - T’étais un putain de drogué dans un taudis sale et insalubre !
    - Stop… - je pose mes mains sur mes oreilles -
    - C’est ça que tu cherches ? Continue de fréquenter ce conard sans cervelle et tu vas te retrouver dans cette putain de discothèque de dealer où t’étais à moitié mort !
    - CA SUFFIT LA FERME!!!
    Leila arrête de parler et se stop.
    - Je veux plus t’entendre…

    Ma voix est comme brisée… je suis hors de moi, j’en tremble… j’ai envie de la frapper. Leila touche mon bras mais je la rejette et me barre presque en courant… putain… putain… putain… je veux pas m’en rappeler… je veux oublier… pourquoi est-ce qu’elle me fait me rappeler de ça… j’ai des flashs… ma tête tourne... je veux pas y retourner… je veux plus m’en rappeler… je veux plus être seul… je veux plus me sentir aussi nul… j’arrive pas à contrôler mes tremblements…

    Je marche… je cours par moment… je sais pas où je vais… je suis venu sans voiture, Leila m’y a amené. Une voiture me barre soudain la route. Je réalise soudain que c’est Rod. Il sort de la voiture et me prend dans les bras.

    - Matou… que s’est-t-il passé ? Pourquoi es-tu dans cet état ?
    - …
    - Je t’ai vu partir de la fête… je t’ai appelé plusieurs fois, j’ai même rouler à ta vitesse en t’appelant mais tu semblais presque dans un autre monde, comme ci tu ne m’entendais pas…


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique