• Tentations et Tiraillements

     

    POV Mattwey

    Le train est bondé. Je regarde ma montre… putain je vais encore être en retard. Je soupirs et regarde à l’extérieur. Une quinzaine de minutes plus tard, je sors de la gare, un petit bouquet de rose rouge en mains. Je me précipite dans la rue pour attraper mon bus. Pour une fois ce dernier ne m’a pas abandonné… J’en remercie le ciel. Il me faut deux minutes à peine pour descendre et m’engager dans la rue principale puis quatre minutes environ pour rejoindre le lieu de rendez-vous.

    Lorsque j’ouvre la porte de la buvette, je m’avance et souris lorsque je l’aperçois endormit profondément sur la table. Je me baisse à son niveau puis murmure son prénom à son oreille,

    - Leila…

    Cette dernière ouvre les yeux gentiment encore tout endormie puis lorsqu’elle s’aperçoit que je suis là, son regard s’illumine soudain avant de me sauter dans les bras.

    - Mat !!!
    - Ah ah… joyeux anniversaire ma douce…
    - Où t’étais… me dit-elle une moue boudeuse.

    Je rigole puis lui montre les roses rouges. Ses yeux pétillants semblent étinceler encore plus. Je m’assois en face d’elle. Nous commandons une bouteille de vin rouge et le plat du jour.

    - Leila tu es sûre de ne pas vouloir manger au resto plutôt ?
    - Non… c’est notre buvette… c’est là que nous nous sommes rencontré tu te rappelles ?
    - Bien sûre que je m’en rappelle.

    Je lui souris… oui je m’en rappelle… mais ce jour était aussi un jour très dure pour moi. Malgré le fait que ça marque le début de la vraie rencontre entre Leila et moi, d’autres souvenirs y sont attachés…

    - Mat? Quelque chose ne va pas ?
    - Non t’inquiète pas tout vas bien.

    Je lui souris, je ne dois pas repenser au passé. Le passé est le passé, l’avenir est pour ceux qui regarde vers l’avant… oui oui c’est logique… allez Mat…


    POV Rod

    Putain !!!!!! C'est chiant de faire les comptes. Depuis que je suis sorti du lycée et que je bosse ça m’énerve. Depuis ce qui sait passé il y a cinq ans, je n'étais pas revenu ici mais, quand j'ai eu l'occasion de remonter, je l'ai fait. J'ouvre un bar avec David, mon « pote parfait », comme j'aime le dire.

    Ce mec, s'est pas l'amour de ma vie, c’est l'amour de ma bite plutôt. On est de bon pote, mais on baise aussi. C'est un Black, 1m85, donc plus petit que moi (c'est rare les petits blacks vous trouvez pas?), mais mieux monté. Sa queue c'est... je sais pas comment dire, juste énorme. Il doit frôler les 21 centimètres, le diamètre n'est pas petit... En fait c’est juste parfait, plus gros que « lui », mais c'est pas comparable. David reste tout de même un bon coup. J'adore le sucer, j ai toujours aimé sucer... Mais au moins avec lui pas de risque de me faire prendre – je hais ça – il est 100% passif. Une petite perle pour ma queue.

    Le bar n'est pas encore ouvert, mais il faut déjà faire les comptes pour avoir le budget restant pour les alcools. Le bar est assez simple, la décoration est faite de boiserie avec des posters différents. Il y en a des hétéros comme des homos... Pour bien montrer qu'ici, pas de discrimination quoi...

    Pour la musique d'ambiance c’est au choix... Les clients peuvent choisir, donc ça pourrait passer du reggae au métal en passant par le rock et le R’n’B. Ça pourra être sympa... J’espère en tout cas.

    David s'occupe d'installer les dernières tables reçues. On finit nos boulots respectifs en même temps, il ne nous reste plus qu'à faire les commandes. Ça nous prend 2 heures à tout cassé.

    -Bon, on va pouvoir ouvrir dès qu'on reçoit les alcools !
    -On se fait une crémaillère ? A deux...
    -On peut s’en faire une à deux là et demain avec deux de mes potes que je n'ai pas vu depuis longtemps...

    On s'est souris... David a fermé les rideaux de fer et... bah oué, on s'est amusé. J'ai finis par le prendre sur une des tables... Qu'on a du laver à fond après...


    POV Mat’

    La journée c’est passé tranquillement. Nous sommes allez chez les parents de Leila. Tim n’était pas là ce qui a énervé Leila qui aurait voulut le voir. Le soir nous sommes allés au resto avec des amis de Leila et ensuite au karaoké… elle adore ça. Elles se sont toutes misent à me pousser pour que je chante… soit disant je chanterais super bien.

    On est rentré vers 1h30 du matin, j’avais congé le lendemain heureusement… mais Leila elle bossait. On est allé direct se couché après quelques petits calins coquins.

    POV Rod.

    Tout est prêt, c'est cool. On se fait une soirée tranquille avec David et Bri. Len vient aussi, c’est cool qu'ils soient toujours ensemble. Ils sont arrivé vers 14h, Je ne les ai pas vu depuis 5 ans, je me demande comment ils sont devenus.

    Et j’hallucine bien...
    Bri est devenu plus musclé encore qu'après la taule, il s'est mis à fond dans le sport de combat, ses cheveux sont cours, enfin sur les cotés, le haut du crane est long de quelques centimètres. Il n'a plus peur de montrer sa cicatrice... C'est cool. Il a un bouc aussi, il a toujours voulus en avoir un et pour le coup bah il l'a fait...

    Le plus fou c'est Len. Il fait à peut près 1m70, les cheveux mi-long et surtout... un piercing ! J'ai halluciné de le voir comme ça. Il semble moins timide, plus souriant aussi, il embrasse Bri parfois aussi c'est marrant de le voir autant changé.

    - Ça fait longtemps... tu m'as manqué ma pieuvre tu sais ?
    -Toi aussi Briquette ! Je te présente David mon associé.
    -Associé et ?
    -Associer et associer !

    Je rigole. David se présente convenablement aussi. Je serre Len dans mes bras, je veux lui demander des nouvelles de Mat aussi mais, j’ose, alors je ne demande pas. On boit, Len est vite bourré et s’endort sur un canapé, contre Bri.

    R-Vous allez bien tous les deux ?

    B- Ça va, parfois c’est dure logique mais, je l'aime alors je suis content qu'il soit avec moi. Et toi ? Ca va mieux ? Tu as fait quoi pendant ces années ?

    R-Après sa mort je... J'étais pas bien, tu dois t'en douter... J'étais heureux… elle semblait aller bien, avec Mat j'étais hyper bien aussi... Puis, d'un coup j'ai été seul... J'ai eu besoin de partir. Je suis allé dans le sud, j'ai pu trouver un boulot grâce à un mec rencontré durant le voyage. « Lucky » quoi. J'ai bossé comme voiturier un temps, puis je suis passé plongeur dans un resto puis barman. Il y a 4 ans, un client ma proposé de bosser dans son bar en ville. J'ai accepté, c'était sympas et quand j'ai pu remonter ici bah... Je l'ai fais.

    B-Je suis content que tu sois remonté mais...

    R-Quoi ?

    B-Mat, tu l'as fait souffrir...

    J'ai le cœur qui se serre, je ne sais pas trop ce qu'il a vécu mais, je m'en veux. J'aurais du lui parler ou au moins le prévenir que je partais... J'aurais du mais, je ne l'ai pas fait... Je suis con.

    R-Il va bien ?
    B-Il est partis un temps au USA, il revient parfois ici... il s'occupe l'esprit.
    R-Et toi ?
    B-Je suis thaï boxeur...
    R-Putain, toujours dans la baston…
    B-Ouais toujours ! Mais en pro ce coup si.
    R-Et Len ?
    B-Étude, il bosse pour avoir un master de physique mathématique. Un truc de fou... Je bosse pour l'aider, son père lui paye ses études au moins. Il a accepté vu le type d'étude, moi je me débrouille pour l'appartement...

    Depuis cette conversation et soirée il s'est passé plusieurs jours et mois d'ailleurs. Le bar fonctionne très bien, c’est un peu le nouveau lieu à la mode depuis qu'un photographe y a pris des photos. Il était venu ici car sa voiture avait crevé, je lui avais servis quelque cocktail pour lui remonter le moral. Il avait aimé le lieu et voulus prendre des photos, une semaine plus tard il est venu avec des mannequins – Je ne me suis pas fait prier pour coucher avec l'une d'elle – Ils ont pris des photos. Les photos se sont retrouvées dans un magazine et depuis il y a du monde... Sympa la pub gratos… « Lucky » quoi...

    Je m'y suis mis aussi d'ailleurs, à la photo... Même si pour l'instant je suis nul.


    POV Mat’

    Le réveille sonne… ah non… je suis trop fatigué…

    - Mat ! Chéri… faut que tu te lèves…
    - Mmmh…
    - Allez debout !

    J’ouvre les yeux difficilement, m’étire, baille puis m’assoit au bord du lit. Leila est déjà tout habillé et est assise au bureau. Son crayon dans la bouche tout mordillé est signe qu’elle est en pleine réflexion pour son article. Je lui dis avec une petite voix encore endormie,

    - Il est… quelle heure ?
    - 8h15 gros fainéant !
    - J’aurais bien fait la grasse mat’ auj… pff tu es réveillé depuis quelle heure ?
    - 5h30…
    - T’es une folle…

    Je baille à nouveau, puis me rend à la cuisine. La douce odeur de café titille mes narines. J’en prends une tasse puis vais m’assoir à table en face d’elle. Elle s’empresse de me dire,

    - Fait attention hein ? Va pas renverser ta boisson sur mes feuilles…
    - Mmh mmh…
    - Tiens Mat, je suis passé devant un bar sympa aujourd’hui…
    - Ah ah…
    - Bah quoi ?
    - Tu es passé devant « par hasard » ?
    - Ooh… arrêtes…
    - Je te connais bien Leila… même plus que bien…
    - Rooh… bon très bien tu as gagné… j’ai entendu parler de ce bar branché qui est à la mode depuis quelque temps… et je voulais faire un article dessus. En plus il parait que les patrons sont vraiment géniaux !
    - Mouais… sans moi…
    - Alleeeeeezzzz Mat !!! Steplaiiiiiit vient avec moi…
    - Tu sais très bien que les bars c’est pas mon truc…
    - Ça te ferais du bien de te lâcher un peu… puis pour ta carrière ça donnerai un coup de fouet… faut que tu te montres un peu plus…

    Je soupirs… elle sait très bien que depuis ce qui s’est passé aux USA j’aime plus trop sortir dans les discothèques ou bar… je le fais certes mais évite…
    Leila me regarde avec des yeux de chat Potté. Je soupirs puis lui dis,

    - Bon je vais y réfléchir…
    - YEEEESSSS
    - J’ai dit réfléchir !
    - Ouais ouais merci chéri… allez dépêche toi il est déjà 8h40…

    Je vais m’habiller puis sort de chez moi pour prendre la voiture. J’arrive au studio vers 9h10. Cindy me crie direct dessus,

    - Je t’avais dit de venir avant 9h !
    - Désolé… j’ai pas réussis à me réveiller…
    - Pff et regarde toi…tu as dormi cette nuit ou quoi ?

    Dormi ? C’est vrai que je n’ai pas bien dormi… j’ai fait des cauchemars toute la nuit et la bougeotte de Leila n’a en rien arrangé la situation.

    La séance photo s’est terminée vers 11h. Nous regardons les photos avec Cindy et choisissons celles qui ira dans mon nouveau book. Cindy une des photographes de Dior, me parle du catalogue printemps qui se déroulera dans les caraïbes. Dior m’a désigné comme le mannequin phare pour leur catalogue et Cindy sera l’une des photographes présentes sur l’île.


    POV Rod.

    Le bar est plein, je cours partout presque pour servir à boire à tous nos clients. Vers 18 heures David arrive enfin et on peut vraiment faire un boulot propre et rapide. Il y a un groupe de photographes et même une styliste. D'ailleurs elle se tourne devant moi.

    -Vous avez vraiment un style sympa.
    -Merci.
    -Vous l'avez trouvé où ? Vous même ?
    -Un ami à moi, aux Etats-Unis. Depuis je m'habille comme ça.
    -Très bon ami alors !
    -Oui, très...

    Les heures passent, vers 20 heures d’autres personnes arrivent. Une fille se dirige près du bar directement et demande le gérant, bon bah j'ai plus qu'à y aller. Elle me parle d'un magazine, une journaliste ?

    -Et vous allez me faire payer ?
    -Non bien sûr que non ! Je voudrais juste une interview ! Et une ou deux photos...

    Elle me fait marrer, je lui dit ok mais, plus tard. Elle me fil sa carte et repart vers une table où se trouve... Putain, je rêve...

    Il est là, dans le style « magazine »... Ses cheveux sont dégradés, mais proche d'avant... Il est toujours... Putain il est toujours aussi beau. J'arrive pas à détacher mes yeux de lui, mais je reviens à la réalité quand il l'embrasse... J'ai mal... C’est de ma fautes je n'avais pas.. je n'avais pas... Putain il est avec une fille...

    David me réveille presque en me disant que la nouvelle serveuse est là. Elle me passe une commande pour la table 3, sa table… Je prépare le tout et y vais moi même. Il a la tête baissée et se plaint d'être là. Il semble ne pas aimer les bars... Pourtant avant il n'en avait pas l'air.

    Je pose les verres sur la table, devant le couple qui se trouve avec eux. La journaliste me dit en même temps que ce serait sympa de faire des photos dans la même ambiance que maintenant. Je lui réponds en mettant deux verres devant Mat. Un d'eau qu'il a commandé et un cocktail que j'ai crée… celui que j'ai fait pour lui…

    - Ça pourrais être sympas, mais avec le monde c'est difficile... répond un homme en face de la journaliste

    -Avec un bon photographe... répond la femme à côté…

    -Ce n'est pas ce qui manque ici, les coupés-je.

    Il a levé le regard quand j'ai parlé, il m'a fixé... Il ne me reconnait pas ? Pourtant j'ai pas changé, à part que mes dread qui m'arrivaient aux épaules à l'époque descendent maintenant jusqu'à mes reins, que j'ai un bouc et un style différent...

    Miss journaliste-On n’a pas commandé de cocktail !
    -Je sais mademoiselle, c’est offert par la maison.
    -Il s'appelle comment ?
    -Matchat. dis-je en regardant Mat’ dans les yeux.
    -Drôle de nom ! Elle rigole, au moins il a bon goût...


    votre commentaire
  • POV Mat’

    Je crois que mon cerveau a « buggué »… je n’arrive plus à bouger. Rod ? Non ça ne peut pas être lui… pourquoi il serait là ? Comment ? Leila m’interpelle,

    - Mat ? Tout va bien ?

    Je ne lui réponds pas. J’ai l’impression que le temps c’est littéralement arrêté et qu’il n’y a que Rod et moi. Nous nous fixons, nous nous observons sans rien dire… toute la rancœur que j’ai semble soudain remonter à la surface jusqu’à me faire trembler. Je prends mon verre d’eau et le lui lance à la figure en le traitant de connard.

    Je crois que je craque
    … je me lève pour m’enfuir, je passe à côté de lui mais Rod me retient par le poigné me stoppant dans ma fuite,

    - Attend…

    On voit soudain des flashs, je me tourne vers Cindy qui a les yeux qui pétillent.

    - Magnifique… Mat’… l’expression que tu avais était juste magnifique… dit-elle en regardant à nouveau la photo qu’elle vient de prendre…

    Leila me demande,

    - Mat qu’est-ce qui te prends ? Tu le connais ?
    - Je…

    Je replonge les yeux dans ceux de Rod… pourquoi après tant d’année il réapparait… pourquoi… j’ai une soudaine envie de pleurer… putain je me suis promis que je repleurerai plus jamais… surtout pour ce connard...

    - Matou je… écoute je…

    Leila me prend par le bras et me demande de me rassoir car tout le monde me regarde. Rod me lâche soudain, je suis mal à l’aise je finis par passer à côté de lui pour m’assois en soupirant. Lorsque je me retourne, il n’est plus là… pourquoi… pourquoi alors que j’avais enfin réussi à m’en sortir il réapparait…

    Je prends le verre en main et bois une gorgée. Le liquide coule le long de ma gorge… ça fait longtemps que je n’ai pas bu de cocktail… depuis ce temps où j’en retire aucune fierté…

    Il est bon… en plus il est bleu… ma couleur préféré… Il y a les saveurs que j’aime… le cassis… l’ananas… le curaçao… cet imbécile il… une larme coule le long de ma joue… je le déteste…



    POV Rod

    Putain ! Ce regard, il .. il me hait je le sais bien. Je suis con vraiment trop con... Je suis reparti au bar, j'ai du boulot... Je n'arrête pas de le fixer… Je suis trop con, pourquoi je suis parti à l'époque ? J'ai fait six matchat... putain le con, tellement énervé que j'ai fait les mauvais cocktails. La cliente me regarde en souriant, elle me dit qu’elle les prend quand même. Je lui dis que je suis désolé.

    Je n'aurais pas du lâcher Mat tout à l'heure, j'aurais du l’emmener avec moi dans la réserve... J'aurais du le force à me regarder, l'embrasser... Sauf qu'elle est là, elle me l’a pris... Je l'ai vraiment perdu... Putain non je peux pas... Je le veux, il est à moi... Je l'ai perdu une fois je ne le referai pas… pas une deuxième fois... Je suis allé enlever ma veste dans la réserve, j'avais trop chaud. Quand je suis revenu Mat était dans le fond du bar, photographier par la fille qui était à sa table.
    Il est vraiment beau, le groupe des photographes habitué est a une table juste à coté, il regarde Mat, je leurs apporte des « photosia », des cocktails créer pour eux à l'ouverture. Je les entends dire que Mat est mannequin, pour Dior ?

    Rod -Il est connu ?

    Photographe- Mattwey ? Oui assez, plus dans le milieu de la mode ! Vous semblez intéressé.

    Rod- oui, je... Je trouve que des photos de lui dans le bar pourraient être sympas !

    Photographe- Ah ? ET d'autre peut-être ?

    Rod- Le fond du bar est fait pour mettre des photos... Je mets le nom du photographe dessous.

    Ils ont sourit, ils reviendront à coup sûr avec des photos... Moi j'ai des achats à faire demain...

    Le bar s'est vidé peu à peu, la séance photo ayant pris le dessus. Cindy –la photographe – m'a dit que mon nom apparaîtra sur les photos, pub gratos... David est parti avec la serveuse vers minuit. Je suis resté, la séance devenant assez longue, pour mon plaisir. Les photographes travaillent ensembles, ils se partagent Mat... Sa copine sourit en grand, puis vient vers moi.

    -On peut faire l'interview maintenant ?
    -Pourquoi pas... Vu que la séance improvisée se rallonge.

    On s'est assis au bar, de façon à ce que l'on puisse voir Mat, elle m'a posé plusieurs questions... Puis a voulus prendre des photos de moi.

    POV Mat’

    Je me fais littéralement mitrailler. J’exécute les poses et positions demandées comme un objet qu’on déplacerait pour le mettre ailleurs. On me demande de faire des photos sur une chaise, sur une table, collé au mur et d’autre encore. Cindy me demande soudain de faire des photos sur le bar. Je la regarde un peu bizarrement et la seul chose qu’elle me répond est « allez vite vite on se dépêche… » Je soupirs… c’est du Cindy tout craché ça…
    J’ai de la peine à me concentrer… Rod est dans la même pièce que moi… putain…

    Nous nous avançons vers le bar juste à côté de Leila et Rod… ils ne sont pas sur le champ de vision mais ils sont vraiment prêt… je suis encore plus mal à l’aise… Cindy dit alors,

    - Bon Mat’ tu vas monter sur le bar et t’assoir. Tu poseras une de tes mains entre tes jambes écartées et tu regarderas l’objectif comme si tu t’offrais à nous…

    Elle se fou de moi ? Hein ? Obligé ! Elle semble un peu plus sérieuse. Je sais pas quoi faire… j’ai envie de me barrer mais il y a pleins de photographes connus qui attendent de voir les expressions et positions que je vais faire… je finis par m’exécuter un peu à contrecœur pour le coup mais je dois agir en professionnel.

    Cependant lorsque je m’aperçois que Rod me fixe… d’un regard d’envie ? Mon sang se réchauffe… Cindy me crie de regarder l’objectif, mon regard se repose alors vers eux… et je sais pas pourquoi, je me mets à imaginer que Rod me touche… il me fixe toujours et mon corps semble brûlant… c’est pas vrai pourquoi son regard me brûle comme ça… j’ai chaud… c’est… impossible…

    Cindy et les autres semblent très contents de ce que donne les photos… ils sont entrain de changer leur objectif quand Leila vient lui demander si elle pourrait faire des photos de Rod pour son magasine. Elle accepte puis commence à le prendre en photo dans le fond. Je ne peux quitter mon regard de lui… il a vraiment pas changé… toujours le même physique. Soudain, Cindy semble pensive et se tourne vers moi.

    - Mat’ approche…

    Intrigué je m’avance et voila qu’elle me dit qu’elle veut des photos de nous deux ensembles… elles semblent prise dans une de ses pulsions créatives qu’ont les artistes…


    POV Rod

    Je me retrouve devant l'objectif, puis d'un coup avec Mat. Putain ça fait un bail que j'étais pas si près de lui. Cindy nous demande de faire des pauses bizarres parfois. L'un à coté de l'autre, Mat posant sa main sur ma poitrine. Le sentir à travers ma chemise me provoque presque une brûlure... Je l'aime encore, je n'ai jamais pus l'oublier.

    Cindy a gueulé d'un coup, j'ai sursauté et rigolé en m'excusant. Je n'ai pas pu m'empêcher de le fixer. Elle finit par nous faire prendre d'autre pose, il finit dans mes bras, dans mon dos, m'entourant de ses bras... posant sa main sur le tatouage sur mon épaule... Un de ceux que j'ai fait pour penser à lui.

    -Rod ? Tu as d'autre tatouage ?
    -Euh, j'ai ceux des poignés, l'épaule, un sur la poitrine et un sur l'aine.
    -Tu peux ouvrir ta chemise ?

    Je l'ai fait, Mat ma fixé, je l'ai sentis baisser le regard, pourquoi ? Moi ? Ou le tatouage ?

    -Tiens, ce n'est pas un chat ?
    -Nan ! Je rigole, elle me demande pourquoi ces tatous, sa l'intéresse, la journaliste –Leila – aussi.
    -Les chats car la personne que j'aime me fait penser à un chat...
    Leila-D'où le cocktail Matchat ?
    R-Oui. Celui sur ma poitrine, l'ange c'est autre chose, c'est ma dernière famille. J'ai perdu ma grand-mère, seule famille, il y a 6 ans... C’est elle.


    POV Mat’

    Je crois que mon sang n’a fait qu’un tour… la personne qu’il aime… Matchat… je… je dois me tromper… c’est impossible. Pourquoi mon cœur me fait mal… pourquoi ce petit nom qu’il me donnait jadis provoque autant de sensation en moi. Je me suis promis que je ne lui pardonnerai pas… c’est du passé… le passé doit rester derrière…

    Cindy demande à Rod de m’enlacer par derrière… je la fusille presque du regard mais comme d’habitude elle passe outre mes avis. Lorsque Rod m’enlace, je suis mal à l’aise… j’ai envie de me dégager de ses bras… oui… je le veux… je le veux… vraiment ? Raaah… tout s’embrouille et ma tête tourne.

    Cindy nous mitraille de son objectif quand elle se redresse pensive avant de regarder son écran d’appareil photo. Elle nous regarde soudain un peu surprise avant de sourire.

    Lorsque la séance se finit, je m’empresse de quitter le bar… je n’ai pas envie de reparler avec lui… ni même de le voir… j’attends devant la voiture, pensif… Quand Cindy et Leila reviennent à la voiture, elles sont en pleine conversation. Leila entre dans la voiture, je veux la suivre mais Cindy me retient.

    - Attend Mat…
    - Mmh ?
    - Tu me surprendras tout le temps…
    - Hein ? Tu parles de quoi encore là…
    - Du bel apollon à dread qui semble n’avoir d’yeux que pour toi…
    - N’importe quoi !

    Je ne l’écoute pas d’avantage et monte à mon tour dans la voiture. Ma photographe et amie ne va rien dire pendant le trajet… sans doute pour ne pas créer de problème et de questionnement chez Leila. Cette dernière est quasi en admiration devant Rod et va parler de lui pendant tout le trajet. Une fois arrivé à la maison elle va continuer de parler de lui. Enervé depuis un moment, je m’étais retenue dans la voiture… mais là je n’en peux plus,

    - Putain Leila arrête de parler de lui !
    - Ah ? Pourquoi Matchat t’es jaloux ?
    - M’appelle pas comme ça !!!
    - Bah pourquoi tu cris ? C’est pourtant un jolie surnom… je le trouve trop chou !
    - Je… C’est comme ça et voila ! Ne m’appelle plus ainsi !
    - Putain Mat’ je connais personne appart toi qui déteste les surnoms… tu as jamais voulu que je t’en donne…
    - Lâche-moi…

    Je pars sur la terrasse pour me calmer. J’ai envie de gueuler…

    Après environ 10 minutes, Leila me rejoint sur la terrasse avec un chocolat chaud en main. Elle s’assoit à côté de moi sur la balancelle.

    - Excuse-moi Mat… je sais très bien que t’aime pas qu’on parle de ça… mais tu sais je… je t’aime et j’ai envie de tout partager avec toi… cependant je sais qu’il y a une partie de toi que tu me caches… une partie sombre de ta vie que tu gardes cachée en toi… et ça, ça me fait mal et parfois peur…
    - Leila… je…
    - Non… je sais très bien que tu as le droit à ton jardon secret… c’est juste que des fois j’ai vraiment l’impression que tu me caches une partie importante de ta vie… en plus je n’aime pas te voir souffrir…

    Je ne sais pas quoi répondre à ça… je sais qu’elle a raison… je n’ai pas envie que certaines parties de ma vie remonte à la surface… cette partie de ma vie si sombre… ces années qui m’ont fait plongés dans une spirale sans fond…


    votre commentaire
  • POV Rod

    Il est parti si vite que je n'ai pas pu lui parler... Après que tout le monde soit parti j'ai rangé le bar puis fermé. Demain je n'ouvre que le soir donc je pourrai dormir. J'habite juste au-dessus, j'ai acheté tout le bâtiment ce qui me permet d'avoir mon appart’ au-dessus du Bar. J'ai un second appart’ que je compte louer. Celui que j'occupe est assez grand, le toit est aménagé et j'y vais régulièrement depuis que je fais des photos.

    Je suis assis sur le canapé après avoir fermé la porte à clef... Je commence à trembler, putain... Je n'ai pas rêvé, il était là il... Je l'ai touché, tenu dans mes bras... J'ai mal putain, il me hait. Plus qu'au tout début plus que... Mon cœur se serre, je pleure... Je n'avais pas pleuré depuis six ans...

    Je fixe les photos au mur... Les photos de Mat et moi, petit dans le parc. A Las vegas... Celle ou je l'embrasse... Il est devenu si beau...

    David m’appelle, il veut me voir... Je ne peux pas, je lui dis que je ne peux plus que je l’ai revus... Mon amour...
    Je m’endors, ou plutôt m’assoupis quelques heures pour me réveiller à 8 heures. J'en profite pour courir et aller faire des courses... Je finis par acheter plusieurs magazines de mode avec assez de chance je trouverai des photos de Mat... Je veux le voir mais, lui non alors je n'ai plus que cette solution... jusqu'à ce que je puisse l'avoir à nouveau dans mes bras...


    POV Mat’

    - Mat débout !
    - …
    - Allez Mat’ tu comptes rester au lit toute la journée ?
    - Laisse-moi Leila… j’ai rendez-vous qu’à 16h…
    - Oui bah c’est pas une raison pour « comater » au lit… je ne sais pas ce que t’as depuis hier mais je te trouve bizarre… Allez il est 13h30… vient on va manger…
    - Je… j’ai pas faim…
    - M’en fiche on va aller manger quand même… allez debout… hop pop !

    Je soupirs et la regarde. Elle est obstiné… je me frotte les yeux puis me lève. Je n’ai pas bien dormi… en fait je n’ai quasi pas dormi, Rod hantant mes pensées. Je me rends à la salle de bain et me glisse sous les jets d’eau chaude une fois mon boxer à terre. J’ai de la peine à croire que je l’aie revu… après tant d’année. Je baisse la tête laissant l’eau couler sur moi. Je ne me sens pas en forme… au bout d’un certain temps, j’entends la voix de Leila,

    - Mat’ ? Est-ce que tout va bien ?
    - …
    - Chéri… tu es sous l’eau depuis 40 min…
    - Je vais sortir…

    J’arrête l’eau et attrape le linge que Leila me tend avant de m’extirper de la douche. Je me positionne devant le miroir… j’ai vraiment une tête de déterrée.

    Heureusement qu’il y aura des maquilleurs car avec ces cernes j’irais pas très loin. Leila est derrière moi, elle me sourit un peu puis prend le sèche-cheveux et une brosse. Je m’assois sur la chaise qu’elle a préparée et la laisse me brosser. Nos amis lui disent souvent qu’elle a loupé sa vocation. Elle adore s’occuper de cheveux et elle est très doué. Je n’ai aucun mal à lui confier ma tête. Une quinzaine de minute plus tard et le brushing est fini. Encore une fois, elle s’est surpassée. Je souris et l’embrasse avant de lui faire un câlin. Je… je ne sais pas où j’en serrais sans elle au jour actuel. Elle m’a sauvé la vie… je lui dois beaucoup. Je mets des fringues de marque Vuitton… une des marques que je vais présenter dans quelque jours. J’ai eu le droit à toute une gamme de leur dernier modèle… on me prend souvent en photo ces temps ci, ça leur fait de la pub gratuite.

    On se rend dans un petit resto branché d’un quartier à la mode. C’est un endroit où il est difficile de rentrer si on n’a pas de bonne fréquentation car c’est toujours pleins… On y reste pas longtemps… une heure tout au plus avant que Leila me dépose à la salle du défilé dans sa fiat 500 rouge éclatante. Sa voiture me fait toujours sourire. Elle lui correspond si bien, petite, passe partout, rouge comme son caractère explosif… dans deux jours il y a le défilé pour la toute nouvelle marque de Vuitton. Aujourd’hui c’est la répétition.


    POV Rod

    Je suis en plein boulot, j'ai entendu que le resto d’à côté pense fermer. J'essaye de préparer les papiers pour racheter le resto et agrandir mon bar... S'il est plus grand il y aura plus de clients et s'il y a plus de clients il y a plus d'argent... Le problème c'est que je ne sais pas si on m'accordera un crédit, alors que j'en n’ai déjà un pour ma voiture une audi A1- noir avec des flammes rouge sur les coter, pour les curieux.

    Je suis derrière le bar, vers le fond à remplir des papiers, plusieurs photographes me parlent d'un défilé Vuitton, où participe le mannequin de mon affiche géante. L'affiche géante, c'est Mat, une des photographes m’a envoyé une des photos de lui comme j'avais demandé. Je l'ai fait agrandir et mise au fond du bar. Les clients aiment bien, ils prennent Mat pour l'égérie de mon bar, c'est marrant...

    Au final je passe la journée derrière le bar à remplir tous les papiers et à téléphoner pendant que David et Marissa bossent. Je m'arrache presque des dread à force. A la fermeture un photographe m'invite au défilé, il veut me montrer le monde de la mode.

    POV Mat’

    C’est la folie. Tout le monde court dans tous les sens. Certains habits de la collection sont introuvables et c’est la panique à bord. La salle commence à se remplir de plus en plus stressant les membres du staff. Nous, mannequins sommes en plein préparatif. On nous maquille, coiffe, habille, je me laisse faire. Je suis le mannequin phare pour ce défilé. Je vais faire plusieurs passages mais notamment l’ouverture et la fermeture du défilé. Les responsables de la maison nous brift et nous demande d’être « professionnel » ce qui me fait un peu rire. Si professionnalisme équivaut à être le pantin de la maison alors personnellement je sais le faire. Après tout, nous ne sommes que les objets qui présentent les vêtements de haute couture.

    Le défilé commence. Cette année le complet est le thème de sa nouvelle collection. C’est donc en complet bleu marin-gris, chemise blanche, cravate bleue nuit rayée blanc et mocassin brun que j’ouvre le défilé. Je défile avec une sacoche en cuir brun. Je marche comme on me l’a appris. C'est-à-dire le regard fixe et stable. Je pose le temps qu’on prenne des photos et repars comme je suis arrivé. Une fois dans les coulisses, je m’empresse de me dévêtir pour enfiler le prochain vêtement pendant qu’on me recoiffe et remaquille. C’est tout une organisation et un rituel que l’on doit faire dans l’ordre et auquel je suis désormais habitué. Le prochain ensemble est un peu moins habillé, c’est un jeans bleu marin très moulant, avec un T-shirt blanc écrit en grand VUITTON et une veste en cuir brun qui met mon corps en valeur. Le prochain ensemble est un pantalon blanc, un long manteau beige qui m’arrive jusqu’aux genoux, un sac en cuir brun porté en bandoulière et une écharpe rouge écossaise. Je porte des lunettes de soleil noirs qui est bien encadré par mes cheveux mi-longs. Je garde ensuite l’écharpe rouge écossais pour le mettre avec une veste en cuir noir et un jeans blanc moulant. Tout est coordonné et effectué à la seconde près. C’est au moment où je prends la pose que mon cœur loupe un battement. Mes yeux se sont posés sur Rod par inadvertance et tout devient flou dans ma tête. Je fais demi-tour comme si de rien était mais dans ma tête c’est le flou total. Une fois derrière les rideaux, je me retiens pour ne pas sombrer… Qu’est-ce qu’il fou là… un de responsable me prend soudain par le bras en me criant dessus. C’est vrai que je dois m’habiller pour le clou du spectacle. J’enfile un costard de mariage d’un blanc éclatant. Il n’y a juste qu’une touche de couleur sur la serviette de la poche qui est d’une couleur rouge sanglante. Je respire un bon coup, puis m’élance sur le podium. Je marche en faisant le vide dans ma tête. Je dois passer outre le fait que Rod est présent… aaahh j’ai l’impression que son regard est brûlantnon je dois rester neutre… je dois être le plus professionnel possible.
    Je prends la pose puis repars pour faire un petit tour au bout de l’allée avant d’être suivit par les autres mannequins pour faire le passage final. Je reviens ensuite sur scène avec les responsables et on salut le public… ils me présentent comme le prochain mannequin qui présentera leur nouveau catalogue été. Mon manager m’en avait déjà parlé mais c’est vrai qu’avec tout ce qui s’est passé ces derniers temps je ne m’en souvenais plus trop… il m’avait dit Dior, puis ensuite Vuitton. Je resalues la foule et nous repartons comme nous sommes venus.

    Une fois dans les coulisses, je me laisse tomber sur une chaise complètement lessivé. Tout le monde se félicite d’avoir réussi le défilé et nous invite une fois habillé à aller saluer les sponsors et autre grandes personnes de la mode qui sont sans doute déjà entrain de déguster les canapés et autres au buffet.


    POV Rod

    Mat était plutôt canon, la tenue moulante surtout, j'avais envie de le sucer... Putain je suis pervers. J'allais partir quand Damien, dit D'D m'a demandé de venir avec lui. Il est styliste en freelance. Il vend ses vêtements à plusieurs marques et magasins, c'est un peu la figure montante chez les stylistes. Je l'ai rencontré au Bar où je travaillais dans le sud et depuis on s'entend plutôt bien.

    Je le suis, après tout j'ai même fait des cartes de visite pour mon bar. Ca me fera de la pub, surtout que depuis que mon bar est connu des photographes, j'ai décide d’en faire un endroit lié à la mode. Heureusement que j'ai mis des fringues assez classe, sinon je me serais vraiment fait remarqué voir même critiqué d'une mauvaise façon.

    Les mannequins sortent bien vite avec des tenues Vuitton encore, pour se mêler aux gens. D'D me souris puis avec George Kuroka, un photographe japonais, on va voir le mannequin du jours. Mat' n’a pas l’air à l'aise quand on s’approche. D'D et Monsieur Kuroka lui demandent directement s'il veut faire des photos pour eux.

    M.K-J'ai vu les photos que vous avez prise dans le Bar de Rod, vous étiez beau et j'aimerais bien voir comment vous seriez avec quelqu'un…

    D'D- Avec une femme surtout.

    Mat' semblent vraiment pas savoir quoi faire, je me retiens de rigoler. Je me fais soudain accoster par plusieurs personnes, donnant ma carte à qui la veut. Avec un peu de chance je pourrais vraiment avoir plus de clients et donc agrandit, mon Bar deviendra vraiment rentable.

    D'D-Rod ?
    R-Oui ?
    -Tu voudrais bien nous louer ton bar pour une séance photo ?
    -Oui bien sûr, je vais bientôt racheter un autre endroit, je fermerai mon bar durant quelques temps alors, au début je pourrai vous ouvrir la salle, avant les travaux.
    -Que vas-tu donc faire ?
    -Je vais acheter le restaurant d’à côté, puis détruire le mur de séparation.
    -Beau projet... Je t'aiderai pour l'inauguration !
    -Je suis sur que tu as déjà des idées.
    -Tout à fait !

    Il me sourit, puis commence à parler de la séance avec plein de monde. Je m’éloigne quelques minutes. Mat après avoir réussis à s'échapper semble prendre son courage à deux mains, pour venir à côté de moi.

    -Pourquoi tu es là ?
    -Mon bar est assez connu des photographes, il m'on invité à venir.


    POV Mat’

    Je suis mal à l’aise… je ne sais pas comment je suis sensé réagir avec lui. Je lui dis en détournant les yeux,

    - Est-ce que ton but est de me suivre partout ?
    - Ah ah… non mais ça peut être une idée intéressante…

    Est-ce qu’il a vraiment été amené par un photographe ou est-ce qu’il me suit ? S’il le fait, qu’elle est son but ? Je ne lui pardonnerai pas… je me le suis promis le jour où elle est… mon cœur me serre, j’ai envie de pleurer. Je plonge mon regard dans celui de Rod… je dois sans doute avoir les larmes aux yeux car Rod semble surpris avant que son regard s’attendrisse. Il n’aimait pas me voir pleurer… il me prenait dans ses bras en me berçant… raaah pourquoi je repense à ça… c’est à cause de lui si j’ai tant souffert… s’il était resté peut-être que les choses ne se serait pas passé ainsi… Est-ce que je suis con ? Même s’il avait été là elle serait… ça ce serait passée… mais je n’aurais pas été si… seul… j’aurais pas fait tout ça… les larmes coulent sur mes joues. Je les essuies du revers de la main puis tourne le dos à Rod pour m’en aller. Je lui en veux tellement… mais je m’en veux aussi… fait chier !

    Je demande au chauffeur de me ramener chez moi. Arrivé à la maison, je me glisse sous la couette sans même me changer, sans même manger… je veux tout oublier… mon passé… ma vie… Rod…


    votre commentaire
  • POV Rod

    Je n'aime vraiment pas voir Mat pleurer, je n'ai pas vraiment compris pourquoi il a faillis pleurer... Je suis rentré après lui. J'ai passé ma journée du lendemain à faire des papiers... Le resto à vraiment fait faillite, j'ai pus l'acheter pas cher. La banque au vu de mes ventes et de ma clientèle à accepté de me faire crédit c'est cool. Maintenant je me retrouve à faire les plans pour le bar. Je vais faire un bar circulaire au milieu de la salle et sur la droite, en continuité du bar je laisse la cuisine, même si elle ne servira car faire des canapés et autres gâteaux apéritifs. Je cherche un cuisto d'ailleurs, j'ai bien précisé que les menus ne seront fait que d’apéros...

    Je pourrai installer plus de table. Je louerai aussi des partis de mur aux photographes. Le bar sera transparent au dessus, des mannequins ou des personnes voulant se lancer pourront y mettre leurs photos... Une sorte de book pour eux en fait.

    Beaucoup de photographes et stylistes m’ont dit que l'idée d'une égérie pour mon bar était sympas. Mat ne l'est pas vraiment... Toute fois il y a beaucoup de photo de lui ce qui fait que j'ai demandé à son manager s’il y avait une possibilité qu'il devienne vraiment mon égérie... plus exactement, les grandes photos de mon Bar le montreraient lui. Enfin il faut y réfléchir...

    POV Mat’

    Assis sur la balancelle de la terrasse, j’observe le ciel. Le soleil commence à décliner, signe qu’il va bientôt se coucher.

    - Mattwey ?

    Je regarde Leila avant de détourner les yeux. Elle s’approche,

    - Mat’ tu te rappelles qu’on doit aller chez mes parents ?
    - ...
    - Mat’ je te parle tu pourrais au moins me répondre !
    - Laisse-moi Leila… T’as pas besoin de moi pour allé les voir nan ?
    - Putain arrête de faire le gamin Mat’ franchement t’es lourd ! On est des adultes mais j’ai l’impression d’avoir un gosse à la maison. Franchement j’en ai marre…
    - Rien ne te retient ici…
    - Mais qu’est-ce qui t’arrive enfin ? Pourquoi tu te mets toujours dans ta bulle hein ? Tu crois que ça ne me fait pas mal de te voir comme ça ? Tu t’enfermes dans ton mutisme… tu te détruits et tu refuses de manger… tu redeviens comme avant… comme quand tu étais au USA et…
    - T’as gueule !!! Dégage !!!

    Ses yeux se remplient de larme. Elle se lève et part de la maison… mon Dieu… je n’ai pas pu me contrôler… c’est sortie tout seul… mon cœur me fait mal… les larmes coulent sur mes joues… je tremble… je ne veux pas m’en rappeler… je ne veux plus y penser… ça fait si mal… je me sens suffoquer… j’ai envie de disparaitre… si seulement je pouvais ne plus ressentir ce vide... j’ai si mal…


    POV Rod

    Ce soir, le bar est assez calme, je suis avec Melissa, David a un jour de repos et au vu du petit blond que je vois souvent, je pense qu'il passe une journée tranquille, quoique tendu à un endroit... Vers 20h, je vois du monde arriver. Un couple en fait, puis derrière une miss que je connais... Leila, la copine de mo... De Mat.
    Elle s’assoit au bar, je lui prépare un Matchat, elle l'aime bien. Je m’assois à côté d'elle tout en posant le verre devant elle.

    - Tu as l'air triste mam’selle...
    - Je… je me suis disputé avec Mat et je lui ai dis des choses que je n’aurais pas du… désolé… je ne devrais pas vous embêter avec ces histoires… je ne savais pas où aller et j’ai finis ici sans m’en rendre compte…
    - Vous m'embêtez pas, parler aide toujours. Autant parler avec un barman, on est connu pour être à l'écoute.
    Je lui est donner un coup léger d 'épaule, gentiment quoi.
    - Vous êtes vraiment gentil…
    - Faut voir... mais, la plus par du temps oui j le suis.

    Je lui souris, il faut toujours sourire aux filles. Même si pour le coup c’est à la fille qui sort avec mon ex. Je la regarde et lui demande,

    - Et que s'est-il passé, entre Mat et vous ?
    - Je... c'est que des fois je suis trop direct... et je peux dire des choses sans même réfléchir aux conséquences. Mat' n'est pas très bien depuis quelque temps. Il m'inquiète... je ne l'avais pas revu comme il est actuellement depuis bien longtemps...
    - Etre direct montre la sincérité... C'est… Du sérieux entre vous ? Dans votre couple je veux dire.
    - Mmh j’ose croire que oui… après tout on est quand même fiancé.

    Et voilà, baffe en pleine gueule, ça m'apprendra à poser des questions....

    - Hum… Bah raison de plus alors, vous lui prouvez que vous êtes sincère...
    - Sincère ? Mais la sincérité peut vraiment blesser… Vous savez… Mat’ est quelqu’un de fragile…
    - Fragile ? de quoi elle me parle là...
    - Oui… Il… ne le reconnaitra pas mais je le sais très bien. Il a vécu des moments très durs… des moments qui l’ont détruit et il s’est formé une carapace qui apparemment était déjà présente mais qui s’est encore plus durcie.

    Elle boit une gorgée avant de regarder dans le vide. Son regard s’assombri elle continue là où elle s’était arrêté,

    - Mat est dur à cerner… Il se dévoile rarement… il n’est pas très expressif à part quand ça touche à son passé, il peut alors devenir presque violent… Il se dévoile rarement, comme si le fait de montrer ses faiblesses risque de le perdre. Il… ne m’a jamais dit des mots tels que « je t’aime »… ça m’a intrigué et même blessé, puis une fois il m’a avoué qu’il n’avait dit ces mots qu’à une seule personne… qu’il lui avait donné la chose qu’il jalousait le plus… son cœur. Cette personne est partie sans se retourner… il était si triste quand il a dit ça…

    Que… Putain... Je sais pas vraiment quoi dire je... ne comprends pas vraiment... elle parle d'une personne que Mat a aimé, la seule à qui il ait dit « je t'aime »... mais… Il me l'a dit... donc… Putain je …

    -Euh je... Ouais, il a vécu des choses dures, ça passera... Il s'en remettra, si vous restez à coté de lui.

    Je suis à moitié dans mes pensés, je ne l’écoute plus trop. Au final elle part en me remerciant, je lui offre le cocktail qu’elle a bu. Je ferme le Bar après que Melissa m’ait aidé à laver le tout.

    POV Mat’

    Leila est rentrée tard ce soir là. J’étais très mal à l’aise et je lui ai demandé pardon. Elle s’est aussi excusé même si elle n’est pas vraiment en tort… j’agis au quart de tour dès qu’on me parle de certaines choses de mon… passé. Elle est venue se blottir dans mes bras, puis on a regardé la télé avant de se caliner, de faire l’amour et de s’endormir ma puce blottit dans mes bras.
    Quelques jours plus tard, je suis partie pour les Caraïbes pour la séance photo. Je suis entrain de siroter un verre sur la plage quand un des photographes vient me chercher.

    - Mattwey ? Es-tu prêt pour la séance photos ?
    - Oui j’arrive…

    Il fait chaud ici… c’est un paysage de rêve. C’est la première fois que je viens aux Caraïbes et je regrette un peu de ne pas y être pour les vacances. La maison Dior ne fait pas les choses à moitié. L’hôtel où on dort est un 5 étoiles. Je partage m’a chambre avec un autre mannequin. J’aurais pu prendre une chambre solo mais… je n’aime pas rester seul alors le fait que Joy m’ait demandé de partager sa chambre m’a arrangé doublement. Plage au sable blanc, eau clair et limpide, cocotier… tel est le décor de cette île de rêve.
    La séance va durer encore 2h puis on se rend à l’hôtel pour se rendre à une soirée de haute couture. Je vais rencontrer plusieurs grand couturier et d’autre personne influant dans le monde de la mode. Après le réception, les autres vont vouloir sortir en boîte pour faire la fête. Ils vont râler car je vais refuser mais ils ne vont pas insister car je commence à me braquer. Je vais donc passé la soirée seul, je finis par aller me baigner dans la piscine. Je me sens soudain bizarre… pourquoi le fait de venir dans une piscine le soir dans un hôtel de rêve me rappel Rod… même à 1400 kg de Rod j’arrive encore à penser à lui.

    Ça fait quatre jours que je suis ici… les shooting photos se sont bien passés. On part demain dans la mâtiné pour arriver en fin d’après-midi en France.

    L’avion décolle à 8h30. Pas mal de mes collèges ont la gueule de bois. Certain non pas dormi alors que d’autre n’on dormi que 3h. On arrive en France vers 17h. Leila vient me prendre dans sa petite fiat et nous rentrant à la maison. Je lui raconte un peu mon séjour aux Caraïbes puis elle m’annonce que ce soir elle passe la soirée avec Cindy et qu’elle aurait aimé que je vienne aussi. Cindy qui était d’ailleurs avec moi sur l’île à fait la fête hier et elle le refait ce soir ? Elle me surprendra toujours.

    Je finis par accepter. Je lui dois bien ça… après tout ça fait presque une semaine qu’on ne sait plus trop parlé. Il y a eu la dispute puis ensuite elle a du bosser pour son article et je suis partie pour le shooting.

    Elles veulent se rendre au bar « Le Vegas », celui de Rod. Je ne suis pas très à l’aise mais je finis par me laissé entrainer. Je suis surpris de voir plusieurs photos de moi géantes datant de la fois où j’ai eu le shooting photo improvisé dans ce bar. Je m’avance vers l’une d’elle… celle où Rod était en face de moi et où mon corps s’était mis à chauffer littéralement. Mon regard est envoûtant et intense… je n’avais pas encore vu ces photos. Cindy est toute fière en les voyants. Elle me montre mon tatouage qu’on peut voir sur la photo d’à côté.

    - Je n’aurais jamais pensé qu’un tel tatouage avait un double qui le complétait…

    Elle me dit ceci en me désignant Rod d’un coup de tête. Je rougis instantanément. Personne n’est au courant que notre tatouage se complète. On l’avait fait pour marquer notre amour, pour se souvenir à vie de ce moment à Las Vegas. Cindy a du le remarquer pendant ou après la séance photo. Elle sourit en me disant qu’elle veut avoir l’avis de Rod là-dessus. Je réagis au quart de tour en lui disant de ne rien lui dire mais elle ne m’écoute pas et me prenant par le bras m’entraine vers le bar. Rod est assis au bar entrain de parlé à un mec. Lorsque nous sommes à quelques mètres, on peut les entendre parler. La musique n’est pas très forte ce qui facilite l’écoute.

    R-Qu'est-ce qui t'amènes ici Timi?
    T-Bah tu vois, je suis sur Paris maintenant et j'ai réussi à faire mon groupe. On va avoir un album tu y crois toi? Enfin on nous lance surtout pour ma gueule, je ressemblerais à un mannequin en vogue ou je sais pas quoi, mais c’est cool! Donc je suis venu habiter dans la région et .. Bah tu y es quoi...
    R- Oui je sais que j'y suis…
    T-Te fou pas de moi, enfin bon, on s’entendait bien tous les deux nan?
    R-Ma queue t’aimait bien, je conçois.
    T-Rah, toujours pareil, bah alors, est-ce que ta queue voudrait renouer le contact avec mon cul? Et vis-vers-ça?
    R-Vis-vers-ça? Te fou pas de moi, jamais tu me la foutras.
    T-Ah! T’as pas dit non pour ta queue et mon cul!
    R-Crétin, tu n'es là que pour ça?
    T-C'est une raison en grande partie oui!
    R-Faut voir alors, mais ma queue dort là tu vois...

    Je crois que mon cerveau à bugué. Rod a bien dit qu’il était intéressé par lui ? Pourquoi est-ce qu’il ne le repousse pas ? Pourquoi est-ce qu’il a aussi un tatouage ? Rod aurait fait ça avec quelqu’un d’autre ? Alors c’était du sérieux ? Ma tête me fait mal… Leila arrive à ce moment là.

    - Waouh Cindy tu trouves pas que le mec avec qui Rod parle ressemble vachement à Mat’ ?
    - Ouais c’est ce que je me disais aussi… d’ailleurs t’as vu son tatouage sur son bras gauche? Il ressemble à celui que Mat et Rod on sur leur poignée…
    - Hein ? Rod à aussi un tatouage de ce genre sur son poignée ?

    Je ne les écoute plus… je ne sais pas pourquoi mais j’ai envie de les séparer… j’ai envie de crier sur Rod, de lui dire de s’éloigner de ce mec, de ne pas le toucher… de ne… purré mais est-ce que je suis jaloux ? Non… ça ne peut pas être possible… je ne l’aime plus, je ne lui ai pas pardonné… L’autre mec lui pose la main sur l’épaule. Mon cœur ne fait qu’un tour. Je m’avance vers la sortie bousculant Rod lorsque je passe à côté de lui. J'ai du renverser un verre où autre car l’autre mec qui est avec lui me traite de connard avant de brailler un truc comme quoi j’aurais pu faire attention où je ne sais pas quoi…mon cœur me fait mal… je marche vite… tout est flou… j’ai envie de frapper Rod… de lui crier ma rage… pourquoi j’ai si mal… ça ne peut pas être de la jalousie… ce n’est pas possible… oui impossible !!!


    POV Rod

    Mat est parti du bar me bousculant au passage, y se passe quoi là ? J'ai calmé Timi puis lui ait offert un autre verre avant de partir rejoindre Mat devant le Bar. Il a la tête contre la devanture du resto, enfin ancien resto. Je pose ma main sur son épaule, il me repousse, me regarde... Qu'est-ce qu'il a ?

    - Qu'est-ce qu'il y a Mato...Mattwey ?
    - Laisse-moi…

    Comme si j'allais le faire, il me prend pour qui ?

    - Tu crois vraiment que je vais le faire ? Qu'est-ce qu'il y a ?
    - S’il te plait… Rod… laisse-moi…

    Il tremble... Pleure presque, putain ! J'aime pas le voir comme ça. Il évite mon regard, je l'appelle, il ne se retourne pas, je m'approche de lui, posant mes mains sur ses épaules je le force à me faire face mais, il tourne la tête et évite mon regard à tout prix.

    - Mat ! Regarde-moi ! Explique moi ce qu'il t'arrive !
    - ...
    - Put... Mat ! Regarde-moi !

    Il m'énerve !

    - Amour putain regarde moi !

    Et merde... je l'ai appelé amour

    - Il est... tu l'aimes ? Il me parle en pleurant, je... Nan pleure pas s'il te plait pleure pas !
    - Qui ?
    - Ce… mec..
    - Tim ? Nan c'est... Je suis sortie avec lui il y a 2 ans... C'est l'ex de ma queue...

    Ouais bon, faire de l'humour dans ce genre de moment c’est à double tranchant je sais...

    - Mais alors pourquoi il a aussi un tatouage sur le poigné !

    Il a crié, puis détourner le regard très vite, je ne comprends pas... De quel tatou... nan, il ne faut pas qu'il pense ça !

    -Ce… Ce n'est pas un tatouage lié au mien ! Seul le tiens l'est ! Il a fait ce tatouage car il trouvait ça amusant. Il voulait se faire le même mais... Bah je l'ai complètement fracassé en fait...

    Au début j'ai parlé super vite, inquiet qu'il réagisse vraiment mal mais, j'avoue qu'à la fin je suis un peu gêné... hey mais attend...

    -Dit mat... Tu me referais pas le même coup qu'avec ton cousin à Vegas ?

    Il devient rouge pivoine et commence à essayer de bafouer un ou deux mot en vain. Il détourne le regard tout en se tenant un de ses bras.

    J'ai faillis rigoler de sa réaction, mais vu la position qu’il prend, il ne doit pas être si bien. Il est rouge, se tient le bras tout en évitant de me faire face. J'ai avance ma main vers ses épaules puis sa nuque. J'ai pris sa tête entre mes mains pour le forcer à me regarder. Il détourne les yeux.

    -Mat... Pourquoi ? Pourquoi tu pleures ? Pourquoi tu... Que s'est-il passé pour que tu sois devenu comme ça ?

    Il ne dit rien dans un premier temps. Puis plongeons son regard dans le mien, un regard triste, sombre, il me dit d’une voix tremblante pour finir par crier,

    - Ce qu’il s’est passé ? Putain Rod tu te fous de moi ? Ce qu’il s’est passé ??? Je vais te le dire moi ce qu’il s’est passé… ce qu’il s’est passé c’est que t’es partie… tu m’as abandonné… tu es partie putain… tu es partie comme elle est partie elle aussi… toi… puis maman… j’ai finis seul… seul pour tout gérer… mon père a fait une dépression… il a perdu son travail et à finit à l’hosto… les petits ont finit chez une tante ! Tu étais où ? HEIN ? Tu étais où quand j’avais tant besoin de toi !!!

    Il se laisse tomber à terre. Sa voix est cassée,

    - Tu n’es pas revenu… je t’ai pourtant attendu… j’ai attendu si longtemps mais j’ai du me faire une raison… tu as refais ta vie… tu m’as oublié… ma mère est morte, ma famille est brisé… j’ai sombré pendant plus d’un an… enchainant soirée, alcool, femme, drogue pour finir si bas qu’on a presque du me ramasser à la petite cuillère… et tu oses me demander ce qu’il m’arrive… ironie du sort tu réapparait 5 ans après avoir disparut, comme une fleur comme si rien ne s’était passé… laisse moi rire… putain mais laisse moi rire…

    Je l'ai regardé, j'ai bien compris ? Nan c'est pas vrai hein ? J'ai fait un cauchemar, halluciné, il … elle est morte… Comme abuelita... J'ai mis ma main sur ma tempe, j'ai mal au crane c'est pas possible...

    - Je...Mat je suis désolé je... Quand abuelita est morte j'ai eu l'impression que tout s'écroulait, je… Je n'arrivais plus à réfléchir et je suis parti...

    J'aurais du rentrer... Il y a 4 ans, j'aurais du dire non à la promotion et rentrer... Je ne tiens plus debout, je m'assois ou plutôt tombe carrément par terre.


    votre commentaire
  • POV Mat’

    Ma tête me fait mal… les larmes coulent sur mes joues. Comment j’ai pu tout lui dire… tout est sortie… maintenant il va s’en doute me détester… n’importe quoi, il ne m’a jamais aimé sinon il ne serait pas partie.

    - Mat ?

    Je lève le regard et vois que Leila est très inquiète. Cindy est juste derrière… elle aussi elle semble inquiète. Leila me dit un peu hésitante,

    - Mat’… est-ce que ça… va ?

    Je ne réponds rien. Elle observe ensuite Rod qui semble en état de choc. Elle s’approche vers moi et se met à ma hauteur.

    - Allez mon chéri lève toi on rentre à la maison…

    Elle me sourit… c’est un sourire compatissant. Elle ne sait pas ce qui s’est passé mais elle a de la compassion pour moi et pour lui aussi… Elle m’aide à me lever et je la suis comme un zombie jusqu’à la voiture. Rod est resté par terre, appuyé contre la devanture d’un resto qui semble fermé.

    Le trajet va se faire en silence. Leila va déposer Cindy chez elle, puis on va rentrer à la maison. Je la suis… elle me tire par le bras…. je me laisse guider. Lorsqu’elle s’avance dans la cuisine, je vais m’assoir sur la terrasse avant de m’avancer vers une boite posée sur le rebord d’une des fenêtres. Je prends deux paquets, un qui contient des filtres et les feuilles et un autre qui contient le tabac. Je me roule une clope et m’empresse de tirer une latte après l’avoir allumé. Ça me fait un bien fou… je lève la tête pour recracher la fumer dans la nuit noir. J’entends du bruit derrière moi, Leila vient me rejoindre avec deux tasses de son merveilleux chocolat chaud. Elle y a mis de la crème chantillie et des petits marshmallow. Je souris… elle sait que j’adore ça. Son regard se fait plus sombre,

    - Tu t’es roulé une clope… ça ne va vraiment pas hein ?
    - …
    - Enfin… si ça peut te soulager rien qu’un peu…
    - Ouais… mais ça fait pas le même effet qu’un joint… que l’héro ou l’amphéta...
    - Mat’ ne recommence pas je t’en supplie !!!

    Son regard est terrifié… elle semble désespéré… je rigole en la voyant… mais c’est plus un rire de dépressif qu’autre chose... le pire c’est que je pense vraiment ce que je viens de dire… je me déteste…


    POV Rod

    Je suis rentré comme un automate après que Leila et Cindy est emmené Mat. Il pleurait et à la fois semblait vraiment en colère. Je suis monté dans mon appartement, Melissa peut faire la fermeture seule.

    Je ne comprends plus rien je... Il aurait pu refaire sa vie, pourquoi m'attendre, il... Je ne pensais pas qu'il m'aimait vraiment, qu'il pensait à moi comme ça... Je... Je suis un crétin. Je ne peux pas croire que tout ça se soit passé, non je ne peux pas...

    J'appelle Len, c'est Bri qui répond, il gémit à moitié, ça ma fait marrer un temps mais, je craque. Je pleure pas souvent, Bri s’inquiète, il me demande ce qui se passe... Je lui raconte, lui demande si tout est vrai.

    Elle est morte... Elle ne semblait pas mal, tout le monde pensait qu’elle était remis de son cancer... ils étaient tous heureux, putain, puis… elle a rechuté… il... a tout perdu et moi je... Moi je ne pensais qu'à moi, qu'à ma perte... Je raccroche après que Bri m'ait dit que lui avait été là, Len aussi, que Mat n'était pas seul à ce moment. Putain mais moi non ! Moi qui lui disait que je ne l'abandonnerais pas, que je le garderais avec moi toujours, que le perdre une fois était déjà trop... Mais je suis un connard qui est partis... J'aurais du resté à l'époque... Squatter chez Arielle… Chez Mat même ! Au pire je connais des squattes... Au lieu de tout quitter...

    Je me suis endormis à je ne sais pas quelle heure, après avoir envoyé un sms à David... Je ne pourrais rien faire demain je... Putain pourquoi je suis aussi lâche ?


    POV Mat’

    Quelques jours sont passés… trois… quatre ou peut-être cinq. Je ne sais même plus quel jour on est. Leila a commencé à prendre mon emploie du temps en main. Elle s’inquiète vraiment pour moi… elle n’arrête pas de faire attention à la moindre chose que je fais ou dis. C’est limite si elle vient avec moi aux chiottes… ça me fait un peu marrer mais ça commence à me saouler grave.
    Cependant je suis reconnaissant. Elle avait déjà agit ainsi quand je me droguais… le fait qu’elle soit là tout le temps et relayé par Cindy m’a fait sortir de la drogue. Leila agit exactement pareille que pendant ce temps... elle me suit partout et me parle tout le temps de tout et de rien. Cependant l’envie ne m’a pas quittée… mais je ne compte pas retomber dans la drogue. Ça ferait trop de mal à ceux qui se sont battu pour que je m’en sorte.

    On est à table quand elle m’annonce que demain soir on va chez Cindy pour une soirée entre amis. Je la regarde un peu désemparé mais elle insiste tellement que je n’ai aucun autre choix que d’accepter. On a passé une soirée tranquille devant la télé puis on est allé dormir. Elle m’a fait quelque câlin mais je n’étais pas d’humeur à coucher avec elle, ni même de lui faire des câlins. Le lendemain je déjeune avec quelques personnes influant dans le monde de la mode puis me rend dans un magasin de mode ultra connu pour poser avec leur habit le temps d’un petit shooting photo en public. Leila m’a accompagné… elle a pris quelques jours de congé pour jouer mon manager.

    Le soir, on se prépare puis on se rend chez Cindy. Lorsqu’on entre, il n’y a encore personne. J’aime bien son appartement. Elle habite au dessus de son studio. C’est un grand appartement moderne avec une déco vraiment fun. Elle a un balcon énorme où elle organise souvent des grillades. Le décor du balcon est aussi impressionnant que son appart’. On se croirait dans les îles. Elle a fait installé des cocotiers qui semblent vrais mais qui sont en fait des faux, une petite piscine avec des lumière de toutes les couleurs à l’intérieur qui rend l’endroit juste magiques la nuit, de beau meuble en bois sombre et hamac. Elle a même fait ajouter un coin sable… une vraie plage quoi. Cindy me sort de mes pensées en me disant que les autres viendront un peu plus tard mais quand attendant, elle souhaite que je m’occupe du gril. Je m’avance vers le balcon. Lorsque j’y arrive, je me fais légèrement poussé puis la porte se referme derrière moi. Je rêve où elle m’a enfermé dehors ??? Je tape à la porte-fenêtre mais je vois Leila et Cindy me faire des petits signes de « bye bye » avant de partir de la maison. Mais ça va pas ? C’est une blague ? Si s’en est une elle est de mauvaise goût…

    - Matou ?

    Je me tourne d’un coup. Mon cœur loupe un battement en voyant Rod devant moi. Qu… Qu’est-ce qu’il fait là…

    POV Rod

    Je comprends rien là, Cindy est venue au bar hier, me disant qu'elle voulait me montrer des choses lors d'une soirée, pour m'inspirer pour mon bar qu'elle disait. Et là je me retrouve enfermé sur le balcon avec... Mat. Il essaye de partir, j'avoue que là j'en ai envie aussi... J'ai peur... Peur qu'il me déteste encore plus que maintenant... Non, il faut que je bouge mon cul que... que... Je… lui dois des explications, ça fait des jours que je me dis qu'il faut que je lui parle, je dois le faire !
    Il a finit par s'asseoir sur un transat je me suis avancer vers lui. Je lui dis,

    -Frappe-moi
    -Qu…Quoi ?
    -Tu me hais nan ? Alors frappe-moi, je ne mérite que ça...
    -Te fou pas de moi !
    -Je... Je suis partis comme un lâche, j'arrivais pas à rester chez moi ! Il y avait tout qui me faisait penser à elle. Du canapé où elle me racontait des histoires, de la cuisine où elle m'a appris à m'occuper de moi même, du sol où... De l'endroit où je l'ai retrouver… Je... Je n'y arrivais pas, je sais que j'aurais du rester, j'aurais du...

    Je suis tomber, je me sens trop mal, j'arrive pas à parler, putain j'ai jamais pleurer devant quelqu'un d'autre que ma grand-mère ou Bri et là je... putain... J'ose pas le regarder, je dois lui dire… tout...

    -J'aurais du rester, aller chez Ariel, dans un squatte...Chez toi... Je t'ai dit tellement de fois que je ne te laisserais pas et... Je suis désolé Mat, j'ai pas tenu mes promesses...
    -...
    -Quand... Tu m'as dit que ta mère... Quand Bri m'a confirmé ça je... Je me suis rendu compte que j'ai tout foiré ! Un an après que je sois parti, j'ai eu une promotion à mon boulot, j'aurais pu refuser et revenir... Je pensais que tu m’avais oublié, que... Putain ! J'ai pas pus me faire à cette idée, j’avais peur alors... Je suis resté.
    -Comment j'aurais pu oublier crétin !

    Il est en colère, je me retrouve allongé par terre, il me frappe, un poing sur mon visage puis d’autre sur le torse... je pourrais riposter avec n'importe qui, même Bri mais, là non… J'en ai pas le droit... Il finit par se calmer peu de temps après, il me répète que je l’ai oublié que c’est moi qui l’ai fait...Non, c'est pas vrais.

    -Matou... Je... Je n'ai pas le droit de te le dire mais, Je t'aime... Je n'ai jamais pu t'oublier, t'as toujours été dans mes pensées... J'ai toujours regardé notre tatouage... J'ai... J'ai jamais pu t'oublier, je pensais que tu me détestais et je...n'ai jamais pu prendre mon courage pour venir te voir...


    POV Mat’


    Assis en califourchon sur lui, les larmes coulent sur mon visage. J’avais rêvé d’entendre ces mots… mais en vain… il ne réapparaissait pas. Je tape fébrilement sur son torse en le traitant « d’abruti », je tape plusieurs fois… mais doucement… comme quelqu’un qui n’a plus de force. Rod finit par me renverser et se retrouver sur moi.

    - Mat…

    Sa voix est profonde… mon corps en tremble…

    - Je ne te laisserai plus partir… plus jamais… je vais tout faire pour regagner ta confiance.
    - Rod je…

    Je détourne le regard mais il m’oblige à lui faire face avant de m’embrasser à pleine bouche. Je résiste dans un premier temps, puis me laisse faire. Mon corps ne m’obéit pas. Il rompt le baiser doucement, puis me dit,

    - Tu ne m’as pas repoussé…
    - Abruti… pousse toi j’ai besoin de respirer…

    Je dois être rouge comme pas possible… cet abruti ne m’aura pas… je ne lui fais pas confiance… je ne veux pas me rattacher à lui car je ne sais pas s’il compte redisparaitre… je ne veux plus revivre ça. C’est… du… passé… oui ça l’est…


    POV Rod


    R-Tu ne me crois pas hein ? Tu… n'as pas confiance en moi
    -Comment pourrais-je te faire confiance abruti.
    - Je ferais tout pour que.. Pour que tu m'aimes à nouveau.

    Je prends son visage entre mes mains, pose mes lèvres sur les siennes. Je n'approfondie pas le baiser, je veux juste sentir ses lèvres, son souffle sur mon visage... Je suis un lâche, je suis parti et lui ai fait mal, tellement mal...

    -Je ferrai tout ce que je peux pour regagner ta confiance !

    Il me repousse, se retrouvant assis devant moi, les mains sur la nuque. Il ne me fait pas confiance, je le sens... Comment pourrait-il me faire confiance après ça, putain je suis con....

    -Je... dis moi ce qu'il faut que je fasse ! Je me couperai même les dread si tu veux ! Enfin... Une partie.

    Il me regarde bizarrement, soupire... pour finir par me dire qu'il réfléchira mais, que pour l'instant non, je ne pourrai pas regagner sa confiance. J'ai réussi à lui faire promettre de venir au bar. L'occasion se présentera souvent vu l’engouement que fait mon bar dans le monde de la mode. Les photographes peuvent trouver de nouvelles têtes, de nouveaux mannequins et vis-vers-ça...


    POV Mat’

    Je… je ne sais plus comment réagir. A-t-il mauvaise conscience ? C’est pour ça qu’il me dit tout ça ? Dois-je le croire ? Est-ce qu’il se moquerait de moi ? Ma tête est embrouillée… je ne sais plus ce que je dois faire.

    Je regarde Rod, il semble dans ses pensées. Je suis de plus en plus mal à l’aise. Dans ma tête c’est le flou. La porte fenêtre s’ouvre pour mon plus grand soulagement. Cindy entre en rigolant avec Leila, je leur passe à côté en ignorant leurs appellent. Leila me court après alors que Cindy va s’en doute rejoindre Rod.

    - Mat’ !

    Je continue de marcher le long de la rue… je n’arrive à penser à rien…

    - Mat ! Chéri… monte dans la voiture… Mat… tu comptes marcher jusqu’où comme ça ?
    - Je… sais pas…
    - Allez chéri monte s’il te plait…

    Je me stoppe, Leila arrête la voiture pour que je monte dedans. On rentre à la maison sans rien dire… enfin elle me pose quelques questions mais je n’ai pas envie d’y répondre. J’ai besoin de réfléchir… j’ai besoin de prendre du temps pour moi…

    POV Rod

    Je comprends rien là, Cindy est venue au bar hier, me disant qu'elle voulait me montrer des choses lors d'une soirée, pour m'inspirer pour mon bar qu'elle disait. Et là je me retrouve enfermé sur le balcon avec... Mat. Il essaye de partir, j'avoue que là j'en ai envie aussi... J'ai peur... Peur qu'il me déteste encore plus que maintenant... Non, il faut que je bouge mon cul que... que... Je… lui dois des explications, ça fait des jours que je me dis qu'il faut que je lui parle, je dois le faire !
    Il a finit par s'asseoir sur un transat je me suis avancer vers lui. Je lui dis,

    -Frappe-moi
    -Qu…Quoi ?
    -Tu me hais nan ? Alors frappe-moi, je ne mérite que ça...
    -Te fou pas de moi !
    -Je... Je suis partis comme un lâche, j'arrivais pas à rester chez moi ! Il y avait tout qui me faisait penser à elle. Du canapé où elle me racontait des histoires, de la cuisine où elle m'a appris à m'occuper de moi même, du sol où... De l'endroit où je l'ai retrouver… Je... Je n'y arrivais pas, je sais que j'aurais du rester, j'aurais du...

    Je suis tomber, je me sens trop mal, j'arrive pas à parler, putain j'ai jamais pleurer devant quelqu'un d'autre que ma grand-mère ou Bri et là je... putain... J'ose pas le regarder, je dois lui dire… tout...

    -J'aurais du rester, aller chez Ariel, dans un squatte...Chez toi... Je t'ai dit tellement de fois que je ne te laisserais pas et... Je suis désolé Mat, j'ai pas tenu mes promesses...
    -...
    -Quand... Tu m'as dit que ta mère... Quand Bri m'a confirmé ça je... Je me suis rendu compte que j'ai tout foiré ! Un an après que je sois parti, j'ai eu une promotion à mon boulot, j'aurais pu refuser et revenir... Je pensais que tu m’avais oublié, que... Putain ! J'ai pas pus me faire à cette idée, j’avais peur alors... Je suis resté.
    -Comment j'aurais pu oublier crétin !

    Il est en colère, je me retrouve allongé par terre, il me frappe, un poing sur mon visage puis d’autre sur le torse... je pourrais riposter avec n'importe qui, même Bri mais, là non… J'en ai pas le droit... Il finit par se calmer peu de temps après, il me répète que je l’ai oublié que c’est moi qui l’ai fait...Non, c'est pas vrais.

    -Matou... Je... Je n'ai pas le droit de te le dire mais, Je t'aime... Je n'ai jamais pu t'oublier, t'as toujours été dans mes pensées... J'ai toujours regardé notre tatouage... J'ai... J'ai jamais pu t'oublier, je pensais que tu me détestais et je...n'ai jamais pu prendre mon courage pour venir te voir...


    POV Mat’


    Assis en califourchon sur lui, les larmes coulent sur mon visage. J’avais rêvé d’entendre ces mots… mais en vain… il ne réapparaissait pas. Je tape fébrilement sur son torse en le traitant « d’abruti », je tape plusieurs fois… mais doucement… comme quelqu’un qui n’a plus de force. Rod finit par me renverser et se retrouver sur moi.

    - Mat…

    Sa voix est profonde… mon corps en tremble…

    - Je ne te laisserai plus partir… plus jamais… je vais tout faire pour regagner ta confiance.
    - Rod je…

    Je détourne le regard mais il m’oblige à lui faire face avant de m’embrasser à pleine bouche. Je résiste dans un premier temps, puis me laisse faire. Mon corps ne m’obéit pas. Il rompt le baiser doucement, puis me dit,

    - Tu ne m’as pas repoussé…
    - Abruti… pousse toi j’ai besoin de respirer…

    Je dois être rouge comme pas possible… cet abruti ne m’aura pas… je ne lui fais pas confiance… je ne veux pas me rattacher à lui car je ne sais pas s’il compte redisparaitre… je ne veux plus revivre ça. C’est… du… passé… oui ça l’est…


    POV Rod


    R-Tu ne me crois pas hein ? Tu… n'as pas confiance en moi
    -Comment pourrais-je te faire confiance abruti.
    - Je ferais tout pour que.. Pour que tu m'aimes à nouveau.

    Je prends son visage entre mes mains, pose mes lèvres sur les siennes. Je n'approfondie pas le baiser, je veux juste sentir ses lèvres, son souffle sur mon visage... Je suis un lâche, je suis parti et lui ai fait mal, tellement mal...

    -Je ferrai tout ce que je peux pour regagner ta confiance !

    Il me repousse, se retrouvant assis devant moi, les mains sur la nuque. Il ne me fait pas confiance, je le sens... Comment pourrait-il me faire confiance après ça, putain je suis con....

    -Je... dis moi ce qu'il faut que je fasse ! Je me couperai même les dread si tu veux ! Enfin... Une partie.

    Il me regarde bizarrement, soupire... pour finir par me dire qu'il réfléchira mais, que pour l'instant non, je ne pourrai pas regagner sa confiance. J'ai réussi à lui faire promettre de venir au bar. L'occasion se présentera souvent vu l’engouement que fait mon bar dans le monde de la mode. Les photographes peuvent trouver de nouvelles têtes, de nouveaux mannequins et vis-vers-ça...


    POV Mat’

    Je… je ne sais plus comment réagir. A-t-il mauvaise conscience ? C’est pour ça qu’il me dit tout ça ? Dois-je le croire ? Est-ce qu’il se moquerait de moi ? Ma tête est embrouillée… je ne sais plus ce que je dois faire.

    Je regarde Rod, il semble dans ses pensées. Je suis de plus en plus mal à l’aise. Dans ma tête c’est le flou. La porte fenêtre s’ouvre pour mon plus grand soulagement. Cindy entre en rigolant avec Leila, je leur passe à côté en ignorant leurs appellent. Leila me court après alors que Cindy va s’en doute rejoindre Rod.

    - Mat’ !

    Je continue de marcher le long de la rue… je n’arrive à penser à rien…

    - Mat ! Chéri… monte dans la voiture… Mat… tu comptes marcher jusqu’où comme ça ?
    - Je… sais pas…
    - Allez chéri monte s’il te plait…

    Je me stoppe, Leila arrête la voiture pour que je monte dedans. On rentre à la maison sans rien dire… enfin elle me pose quelques questions mais je n’ai pas envie d’y répondre. J’ai besoin de réfléchir… j’ai besoin de prendre du temps pour moi…


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique