• POV Len

    La nuit a été longue… très longue… trop longue… je n’ai pas réussir à dormir même avec les médicaments que l’infirmière m’a donner. On vient de m’apporter le petit déjeuner et pour cette fois je mange une tartine même si l’appétit n’est toujours pas là.

    Vers 9h j’entends dans le couloir une voix familière. Quelque minutes après je voix Bri débarquer dans la chambre s’engeulant avec une des infirmières qui s’occupent de moi.

    - Vous ne pouvez pas il est bien trop tôt !
    - Il n’y a pas d’heure pour le voir ! Laissez-moi passer !

    Mat essaye de calmer l’infirmière qui hausse de plus en plus le ton. J’éclat soudain de rire, ce qui stop la scène. L’infirmière soupir puis me lance un petit sourire avant de sortir de la pièce. Bri et Mat s’approche de moi et me salut. Bri s’assoit et tire une de ses tronche en regardant Mat que ca me fait sourire. Ils s’entendent toujours comme chien et chat.


    POV Brivael

    Je déteste se gars, pourquoi il m'a suivis ? Rah, il m'enerve. Je suis assis près de Len, Mat lui est de l'autre coté du lit, assis sur le fauteuil. Il arrête pas de poser des question a Len, qui repond une fois sur deux. Je passe un bras sur l'épaule de Len, ce qui fait que se derniere se colle plus a moi, et enerve Mat. Ca me faire sourire, encore plus quand Mat dit qu'il va devoir partir, ayant un rendez-vous a midi.

    Len et Mat parle de tous et rien, je ne sais pas comment il font pour parler de chose aussi insignifiante, faut dire je suis plus du genre a agir qu'a parler. Je me lève pour aller au toilette aprés quelque temps, quand je me prépare a revenir dans la chambre, j'entend Mat parler a Len.

    -Pourquoi tu traine avec un gars comme ça ?
    -Comment ça ?
    -C'est un crétin ! Regarde le, a 19ans encore au lycée, c'est ridicule...
    -Je trouve pas, il est gentils !
    -Nan, ça nan... Pourquoi tu... Pourquoi tu resterais pas avec moi plutôt ?

    Cet enfoiré ! Mais pour qui il se prend là ?

    POV Len

    - Nan, ça nan... Pourquoi tu... Pourquoi tu resterais pas avec moi plutôt ?
    - Je…

    Bri rentre au même moment et va directement vers lui. Mat lui fait fasse et se met en position de combat. Pris de panique, je leur cris de pas se taper dessus mais ils ne m’écoutent pas, Bri est fou de rage et Mat est bien décidé à se battre. Je n’aime pas les voir comme ça. Je bondis de mon lit, pour les stopper malheureusement, j’oubli que le fil de la perdusion est toujours brancher à mon poignet. La perf tombe et l’aiguille est arracher ce qui provoque une vive douleur qui irradie dans tout mon corps. Pour en rajouter une couche, le fait que je me lève d’un coup provoque des étours et je me sens partir. Je tombe du lit et je me sens à bout de force.

    POV Brivael

    -Len !

    Je m'approche de lui et le ratrappe, a moitier... Mat l'ayant aussi ratrappé. Je finis par prendre Len dans mes bras pendant que Mat va chercher l'infirmière. Dés qu'elle arrive elle nous engueule et nous demande d'attendre a l'acceuil. Mat part après avoir dit a Len qu'il l'attendais. Je n'ai pas envie de partir.

    -Jeune homme sortez !
    -Nan, je reste, j’attends Arielle ici !
    -Vous voulez rester ici ? Alors calmer vous ! Vous vous essayer ou vous sortez !

    Je n’ai pas le temps de m'assoir que Arielle arrive. L'infirmière lui dit des truc que je ne comprend pas. Puis s'adresse a Len pour lui dire de ce préparer. Il semble avoir du mal a marcher, mais ne veux pas de fauteuil roulant. Après c'etre habiller, il a avancer vers la porte mais semblais vraiment avoir du mal. Je n'aime pas le voir comme ça alors je le prend de force sur mon dos. Il me dit avec une petit voix de le lacher. Pour seul réponse je lui dit « Rêve toujours »

    Riel rigole et dit a Len qu'il ne pourras rien faire contre moi, je suis tétu.

    -Têtu ? Nan !
    -Si Bri tu est tétu, enteter et parfois trop brutal !
    -Umpff

    Len rigole de ma réaction, bon au moins ça le fait rire.

    POV Len

    Nous montons dans la voiture d’Arielle. Bri parle toujours avec elle. Il semble bien se connaitre. Je souris parfois, je les écoutes beaucoup mais je ne parle que peu, seulement quand on me pose des questions. Arielle me fait souvent rire, lorsqu’elle roule. Elle est du genre à engueuler les chauffards lorsque ça ne va pas comme elle aime.

    - Vous avez la chance vous les jeune, vous êtes encore joyeux et insouciant vous avez pas tous ces soucis d’adulte… la vie commence a merder des que vous rentrer dans l’âge adulte…
    - Tu parles pour toi ? Tu trouves que ma vie à toujours été joyeuse ? lance Bri d’un air presque moqueur.
    - Oh toi la crevette on se tait ! Lorsqu’on frappe tout ce qui bouge on ne se la ramène pas !

    Et voila c’est repartie. Arielle et Bri se lance souvent des petites piques, se disputent presque et ensuite tout le monde éclate de rire… cepandant, je ne sais pas pourquoi je sens qu’il y a quelque chose de bien plus profond… un sujet qui fait mal et qui blesse tout le monde. Je suis mal à l’aise rien que d’y penser. Est-ce que je pourrais vraiment faire partie de cette espèce de cercle protecteur instauré entre eux ? J’ai parfois l’impression d’être de trop…

    - Et voila nous sommes arrivés ! dit-elle d’un air joyeux.
    - Hein ?
    - C’est ma maison, sortez les moucherons et me faite pas attendre !

    Bri me pousse en dehors du véhicule et me voila devant une maison beige au trait élégant. Je suis entrainer jusqu’à l’intérieur. Je ne comprends pas vraiment ce qui se passe mais je ne suis pas au pensionna c’est le moins qu’on puisse dire…

    Lorsque la porte s’ouvre, une douce odeur de nourriture se fait sentir à nos narines. Le docteur qui s’était occupé de moi pour mon bras nous accueil avec un grand sourire.

    - Ah vous voila enfin ! Allez vous laver les mains et venez à table.

    Je me laisse entraîner et en un rien de temps me voila à table.

    POV Brivael

    Len semble timide, je le prend pas la mains et le tire vers la salle de bain du rez-de-chaussez en criant a Pierre un « Seur ! Yes seur ! », qui fait rigoler Riel et grogner Pierre. Arriver dans la salle de bain, Len semble presque fasciner par tous les meubles.

    -Allez ! Ont se lave les mains et on va manger, enfin surtout toi !
    -Ou..Oui.

    Ont fait se qu'ont a a faire, dans le couloir qui mène a la cuisine et a la salle a manger, Len semble timide. Je me colle a lui, mon torse contre sont dos.

    -Len, t'inquiète pas, tu va pas rentré chez toi, tu va rester ici.
    -Et..Toi ?
    -Aussi, ont sera dans ma chambre.

    Je m'avance, suivi de Len qui semble surpris. Pierre est limite a me sauté dessus pour voir si je me suis laver les mains. Comme a chaque fois je me débat pour m'échapper. Len regarde la scène surpris, je pense pas qu'il est déjà vu un médecin aussi taré faux dire. Après un cris de Arielle on a stoppé nos conneris et manger. J'ai fixer Len tous le repas presque, il a interret a manger.

    -Pierre... Tu veux me tuer ?
    -Mange les brocolis !
    -Tss
    -Tu n'aime pas...Les brocolis ?
    -T'aime ça toi ?

    Len rougis presque et mange un brocolis, comment il fait ? Ces affreux ces mini arbre. J'ai finis le repas tenu par Pierre et Arielle qui essayai de me faire avalé un brocolie. Len a regarder la scène en rigolant. Sans m'aider d'ailleurs... Si l'examen que va lui faire Pierre est bon, je vais lui faire payé ça !


    votre commentaire
  • POV Len

    Après manger, Pierre me demande d’aller au salon et d’enlever mon T-shirt. Il revient avec une sacoche d’où il sort un stéthoscope. Il me demande de me tourner et de respirer bien fort. Il osulte ensuite mes oreilles et mes yeux, puis prend ma pression artérielle et mes pulsations.

    - Len, tout est bon mais il va falloir que tu manges, et que tu t’hydrate. Tu vas devoir aussi avoir beaucoup de repos et éviter les situations trop stressantes.
    - C’est bon il va bien alors ? Demande Bri prestement.
    - Oui, il va bien.
    - Très bien, allez on va dans ma chambre.

    Bri me prend par le bras et m’entraine dans le couloir sans même attendre que je remette mon T-shirt. Nous montons les escaliers puis traversons le long corridor avant de pénétrer dans une chambre. Il cris ensuite « Hey! Les vieux, nous déranger pas! » avant de fermer la porte et de me jeter sur le lit.

    POV Brivael

    Après l'avoir allonger sur le lit, je me positionne a quatre patte au dessus de lui, et le regarde avant de lui dire « Vangeance » mot qui le fait rougir et moi rire de sa réaction.

    Je l'embrasse, passe mes main sur sa peau, je n'ai pas tellement envie de baiser ou autre. Avoir failli le perdre m'a déjà fait trop mal. Je me suis allonger sur lui, j'ai sentis ces mains passer sur mes coté, sa ma fait frissonné, ces que je suis pas chatouilleux en plus...

    -Ne part plus... plus jamais... ou je t'attache.

    POV Len

    Je rigole en entendant ça puis en voyant qu’il semble sérieux, je sens mes joues chauffer puis je détourne la tête.

    - Je… o…oui
    - Putain Len comment tu peux être aussi excitant.

    Je rougis de plus belle à ses paroles. Il n’y a que Bri pour être aussi direct. Il passe ses mains dans mes cheveux qu’il agrippe tout en m’embrassant à plein bouche. Nous échangeons des baisers pendant quelque minute puis, Bri se couche à côté de moi avant de me prendre dans ses bras. Blottit, j’écoute son cœur battre et sa respiration profonde. Je suis bien… je me sens bien… Je passe mes mains dans son T-shirt et les pose sur son ventre musclé et chaud. Bri rigole puis embrasse ma tête avant de s’endormir. Je ne tarde pas à faire de même.

    POV Brivael

    Je me réveil a je ne sais pas quel heure. La maison est silencieuse, Arielle dois être partie courir comme souvent, Pierre lui au travail. Len est toujours dans mes bras, je bande... Je ne suis d'ailleurs pas le seul. Je prend la queue de Len en main, il dors encore mais gémis. Sa me fait marrer. Il n'a pas mis longtemps a se reveilliez.

    -Que...Bri qu'est-ce tu fait.
    -Moi ? Rien ! C'est ma main qui a envie de jouer.
    -Que...Han...

    Ah ! Ça j'adore, il gémis quand je passe mes doigts sur sont gland. Je commence a la branler, il jouis assez vite. C'est rouge de honte qu'il essaye de se lever. Je m'assois et le force a rester dans le lit. Sont dos coller a mon torse je lui dit de ne pas bouger.

    -Pierre a dit repos !
    -Je...
    -Tutututu, pas bouger.

    Je ne peux pas m’empêcher de chuchoté « Ne part pas ». Même s'il est là, j'ai toujours peur qu'il parte avec se connard de Mat, qu'ils partent ensemble. Len insiste quand même pour aller se lavé. J'en démord pas et finis même par le suivre dans la salle de bain. Il étais gener au début puis la douche n'étant pas réellement transparente, il en a profité pour se cacher de moi dedans.

    Allonger dans la baignoire j’attends qu'il finisse de sa laver, tous en lui parlant.

    -Tu va aller chez Mat ?
    -Comment ça ?
    -Tu devais passer la semaines chez lui... TU ira ? Je veux dire demain ? Ou le reste des vacance ?
    -Ah... Je, j'avais oublier.
    -Tu ira ?
    -Je.. Je sais pas.

    Je l'ai entendu chuchoté quelque chose mais, je n'ai pas compris, il n'a pas voulus me dire ce qu'il avais chuchoté.

    POV Len

    Les jets dos sur mon corps me fait du bien. C’est vrai que j’avais promis à Mat que je passais la semaine chez lui. Sa mère a déjà organisé le programme de la semaine… mais avec tout ce qui s’est passé ces derniers jours, je ne sais pas trop ce que je vais faire. Pour couronner le tout, les dernières paroles de Mat à l’hôpital m’ont surpris et trotte encore dans ma tête. Qu’est-ce qu’il voulait dire exactement par là ?

    J’entends du bruit derrière moi, puis je sens des bras me serrer la taille. Je cris de stupeur, bri, nu est collé à moi. Sa présence et la chose dure que je sens dans mon dos provoque une vive réaction de mon bas jambe.

    - Bri… aaahhh

    Il vient de m’embrasser dans le coup et suce avec ardeur ma peau. L’eau coule toujours sur nos corps chaud. D’une voix grave, Bri me dit « Ni va pas, reste avec moi… ». Ma respiration s’accélère et ma tête me tourne. Il va me rendre fou, je ne comprends plus mon corps et il tient mon cœur en otage. Nous allons rester un long moment dans cette position. Bri m’embrasse à plusieurs reprises et chacun de ses baisers fait bruler en moi un feu intense. Ses mains caresse ma peau et j’ai l’impression qu’une raille de feu reste sur mon torse à chacun de ses passages. D’une manière intense et d’une voix saccadée, je dis à Bri,

    - Briii… non… Tu vas me rendre fou…

    POV Brivael

    La peau de Len est douce, ça me surprend presque. Je descend ma mains de plus en plus bas sur sont corps, sa queue est dure, pas si grande mais bon. Je caresse sa queue, ces bourses aussi. Il tremble et se mord la lèvre inférieure. J'ai envie de le faire jouir encore une fois, ce qui arrive assez vite d'ailleurs, il cris presque, dans un souffle coupé. Ces mains accorcher a mes poignet de me lache pas. J'embrasse Len dans le cou, il gémis encore et répéte mon prénom. Je l'ai laissez tranquil le temps de me laver et de le laver lui aussi d'ailleurs.

    Il n'ose pas me regarde, ont sors de la douche au même moment, il est maigre... Beau aussi. Je l'entour d'une serviette qui le transforme presque en fantome, ça me fait marrer.

    -Quoi ?
    -Tu ressemble a casper...
    -Hein ?

    Il me surprend ma me disant qu'il n'est pas un fantome, je lui repond que si, vu qu'il vole. En fait c'est surtout que je le porte mais ça me fait tripper, de l'entendre me demander de le lacher. Acte que je ne réalise que dans le chambre, je tombe a coté de lui.

    -Aie !
    -Bri ? Qu'est-ce qu'il y a ?
    -Je suis tomber sur ma queue, je bande trop sa fait mal ! Je ne peu m'empêcher de dire ça en rigolant.

    Je me surprend tous de même, il y a quelque mois, je l'aurais simplement regarder en lui demandant de me sucer, mais là j’hésite. J'ai peur de le faire fuir... Même si j'ai vraiment envie qu'il me suce.

    POV Len

    Je rigole mais je rougis en même temps. C’est vraiment une réplique à la Bri… ce dernier me fixe. Je rougis encore plus. Bri est sur le côté et son entre jambe est bien en vu. Je déglutis. Il bande vraiment beaucoup et elle est vraiment grosse… en tout cas plus que la mienne. Je détourne la tête puis la ramène sur Bri qui me fixe toujours autant. Il pose sa main sur la mienne puis la serre. Il l’amène alors gentiment vers son entre jambe. Puis il se stoppe.

    - Si t’as pas envie alors retire ta main.

    Je suis super gêné et je n’arrive pas à le regarder dans les yeux. Je ferme les yeux et approche ma main jusqu’à sentir son gland. J’attrape ensuite son objet de plaisir et fait aller ma main d’avant en arrière. Ça fait un moment que je n’ai plus branlé Bri et ça me fait toujours aussi drôle. Bri mène la barque, sa main posée sur la mienne me guide. Il m’embrasse soudain, introduisant sa langue dans ma bouche. Il rond ensuite le baiser, pose un doigt sur mes lèvre et me susurre,

    - Et si tu utilisais ça…

    Je balbutie quelque mot qui sort dans des sons incompréhensible puis je m’avance. Je déglutie avant de prendre son sexe en bouche. Je dois surement trembler vu le stresse que j’ai.

    POV Brivael

    Ca fait longtemps qu'il ne m'avais pas sucer. Il est pas très doué, je sens même ces dents parfois. Qu'importe, j'essaye de ne pas pose mes main sur sa tête, je n'ai pas envie de le forcer, mais j'aime vraiment qu'il me suce. Je n'ai pas tenu longtemps, je l'ai repousser et est jouis sur mon torse. Len est rouge comme un pivoine, ça me fait rire. Je le tire vers moi et l'embrasse.

    -Merci, j'avais franchement mal.
    -De..Derien...
    -Rougis pas
    -...
    -Rah, mais tu est encore plus rouge là !!

    Je rigole, ça le fait sourire. Au final, je suis aller reprendre une douche, quand je suis revenu, Len timide, me dit qu'il pensais aller voir Mat, pour la dernière journée, il l'a promis alors il me dit qu'il ira.

    -Ok... Mais, s'il te plait, reviens.

    Il a acquiescer. Mat et sa mère sont arriver peu de temps après devant l'internat, devant le qu'elle j'ai emmener Len.


    votre commentaire
  • POV Len


    L’ambiance est tendue. Je n’aime vraiment pas cette atmosphère. Je m’apprête à dire quelque chose quand la mère de Mat sort de la voiture.
    - Aaaaah mon petit Len comment tu vas ? J’ai apprit ce qui t’ait arrivé, j’espère que tu vas mieux !

    J’acquiesce en lui faisant un petit sourire. Elle s’adresse ensuite à Bri,

    - Ah ? Vous êtes un ami de Mat aussi ?
    - Nan… de Len, s’empresse de dire Bri.
    - Oh mais les amis des amis de Mat sont aussi ses amis alors venez monter dans la voiture.
    - Mais maman… proteste Mat d’une mine boudeuse.
    - Pas de chichi Matounet, je t’ai pas élevé comme ça !

    Bri semble se retenir de pouffer de rire pendant que Mat lance un regard ravageur à sa mère puis ensuite soupir en la regardant monter dans la voiture. Il dit ensuite d’une manière renfrognée,

    - Quand elle a une idée en tête…

    Je rigole et monte dans la voiture en souriant. Je peux être avec Bri tout en tenant la promesse que j’ai fait à Mat.
    La voiture démarre en trombe direction la maison de Mat.

    POV Brivael


    La mère de Mat me fait marrer, elle n'arrête pas de parler. Mat lui boude presque, au contraire de Len qui souris comme pas deux. J'aime bien le voir comme ça. Je ne peu pas m'empêcher de l'embrasser, ce qui le fait rougir et me dire d'une voix timide « nan ! Pas ici ! Tu est fou ? »

    Je ne peu pas m'empêcher de pouffer de rire et de lui répondre oui. Ont est arriver peu de temps devant une maison blanche – mais pas la plus connu – Estelle, la mère nous a pousser a entrer, Mat a tirer Len par la main pour l’emmener dans sa chambre, je les est suivis. Sa chambre est grande, plein de poster de surf et de fille a poil. Ainsi que d'autre de skateboard... Une chambre de gamin quoi.

    Je me pose sur le lit, sous le regarde noir d'un Mat qui essaye de montrer des truc a Len. Se dernier semble fasciner, je ne vois pas pourquoi... Mais après tous, il est plus jeune... et même si je hais ça, en age le plus proche de Len ces Mat. On a passer quelque heure dans la chambre, quand Estelle demande de l'aide. J'y vais pour passer le temps car Len est concentrer a expliquer un truc a Mat qui fait tous pour me faire chier.

    POV Len


    Mat a des problèmes avec un exercice de mathématique à rendre pour la rentrée. Il me demande de l’aide ce que je fais avec plaisir. Je suis en pleine équation lorsque j’entends la porte se refermer. Bri vient de sortir. Mat’ me demande alors,

    - Purée t’en as pas marre de trainer avec ce con ?
    - Ce con ?
    - Bah oui excuse mais quand on arrive même pas a obtenir la moyenne dans sa langue natal…

    La je ne trouve rien à redire… c’est vrai que 5/20 en français c’est… enfin… j’ose croire qu’il fait des efforts… il va falloir que je l’aide pour remonter sa moyenne et il fau…

    - Arrête de penser à lui !
    Je sursaute et le regarde,

    - Hein ?
    - J’aime pas la manière dont il te traite… tu es limite son chien… Len vient avec moi, laisse se con illettré qui en vaut pas la peine !

    Il ne me laisse pas le temps de répondre. Il s’approche d’avantage et m’embrasse à pleine bouche. Il introduit sa langue et vient jouer avec la mienne. Surpris, je ne réagis pas.

    POV Brivael


    Je suis entré dans la chambre après avoir aider Estelle, directement je vois Len sous Mat. Il s'embrasse, putain... Je ne réagis plus, je n'arrive plus a bouger. Len se laisse faire, il aime ça ? Je pète un cable, des que Mat se relève il me regarde, un sourire fier, énerve je m'avance vers eux. Je prend Len par le bras et le tire. Je descend les escalier et sors sur la terrasse. Estelle nous a pas vu, mieux vos. Je pousse Len contre le mur, pose mes main sur la facace de la maison de part et d'autre de sa tête.
    Il est rouge, timide... Il n'ose pas vraiment me regarder. Je frappe le mur, plusieurs fois.

    -Tu.. Va aller avec lui ? Tu va m'abandonner toi aussi ces ça ?
    -Bri je...
    -Putain ! Je cris limite, len rougis, sursautant.
    -...
    -Part pas ! Je t'aime putain ! J'ai pas envie de te voir parti avec un connard ! Reste avec moi !

    Je tremble presque, j'en ai pas mal au crane. Je pose a tête dans le creux de son cou.
    ...Putain je lui est dit...

    POV Len

    Je ne bouge plus. Est-ce que je viens d’inventer ce qu’il a dit ? Était-ce une hallucination auditive ? Mon cœur danse la lambada dans ma poitrine. Il… m’aime ?

    - Tu dis rien ? Tu vas me quitter ?

    Mon cœur se serre,

    - Tu… enfin je… enfin bien sur que non !!!!
    Bri écarquille les yeux. Je viens de le dire en criant.
    - Je...

    Je ne sais plus quoi dire, comment le dire… j’ai envie de pleurer, de crier mais par-dessus tout, j’ai envie de l’embrasser. Je m’approche de son visage puis je pose mes lèvres ses les siennes tout en passant mes bras autour de sa tête. Je me blottis ensuite dans ses bras.

    POV Brivael

    J'ai eu peur, putain vraiment... J'ai crus qu'il allait me laisser, mais non. Je passe mes bras dans son dos, le serrant près de moi. Je sais pas combien de temps on est resté comme ça, trop peu en tout cas. Mat est descendu, j'ai sentis Len essayer de se détacher de moi. Je ne voulais pas, il a tout de même réussis à s’échapper de mes bras. Je suis resté dehors pour fumer pour me calmer. Non pas que je sois énervé mais, plutôt...Méchamment excité. Estelle sors avec un plateau sur la terrasse. Elle me sourit un peu boudeuse quand elle voit la cigarette.

    -Si jeune et déjà fumeur?
    -Je ne suis pas si jeune.
    -Comment ça ?
    -J'ai redoublé, j'ai déjà 19ans.

    Elle semble surprise, sûrement car Len lui est vraiment jeune. On finit par s’asseoir, moi à côté d'Estelle et Len à côté de Mat. Ce dernier a bien géré son coup pour s’asseoir à côté de mon Len. Je hais vraiment cet enfoiré de skateur. Estelle est folle, complètement tarée.

    POV Len

    Nous sommes entrain de manger le dessert quand Mat me dis,

    - J’attends ta réponse Len…
    Je le regarde en avalant presque ma glace de travers.

    Bri qui nous fixe nous demande,

    - De quoi vous parlez ?

    Mat lui dit de se mêler de ses affaires. Heureusement que la mère de Mat intervient pour les freiner car je sentais la baston arriver.
    Nous ne faisons pas long feu. L’ambiance étant tendu, Mat me propose de revenir une prochaine fois et seul. Bri pouffe de rire en balançant un « rêve toujours » avant un « c’est ce qu’on verra » de Mat.

    Ils s’entendent toujours aussi bien… *joie *


    votre commentaire
  • POV Brivael

    Après avoir manger, je reste assis avec Len et l'autre chose pendant qu'Estelle débarrasse, un peu macho... Qu'importe. Mat arrête pas de collé Len, sa m’énerve. Len me fixe, surtout mes mains serrer, il a peut-être deviné.

    Vers 19h j'ai proposer a Len qu'ont parte, il faux qu'il se repose. Mat a essayer de faire dormir Len chez lui, Estelle m'a invité aussi a rester. J4ai tous de même pu évité ça en disant que si je ont restait elle devrais préparer des affaires alors qu'a l'internat il n'y a nos affaire. Malgré les tentative de Mat Estelle nous a ramener a l'internat, Len dormais a moitie. J'ai finis par le prendre sur mon dos pour le monter dans notre chambre. A peine entré dans la chambre, je l'allonge sur sont lit et le déshabille, moi aussi juste après. Je me couche juste a côté de lui.

    POV Len

    Je n’ai pas vraiment vu Bri aujourd’hui. Je ne sais pas trop ce qu’il avait à faire… mais depuis ce matin je ne sais pas trop où il est. Je suis assis sur le rebord intérieur de la grande fenêtre de notre chambre. La température à chuter depuis quelque jours et il neige dehors cependant je ne pense pas qu’elle tiendra bien longtemps. C’est la première fois qu’il neige aussi tôt, d’après les météorologues, la nature est complètement déréglée… sans doute à cause du réchauffement planétaire. Ça me fait bien rire, la planète se réchauffe mais il neige.

    La deuxième semaine de vacance viens de commencer je me demande si ça va nous permettre de mieux nous découvrir. J’entends du bruit derrière la porte. Je me retourne et me lève pour accueillir Bri. La porte s’ouvre mais… ce n’est pas Bri… ce… n’est pas Bri… mon cœur se serre et ma respiration s’accélère.

    - Bonjour Len…

    Je recule faisant tomber une tasse qui s’écrase et se casse dans un grand fracas. Je continue de reculer jusqu’à ce que le mur freine ma marche. Il s’avance un peu plus vers moi puis s’arrête à quelque centimètre de moi. D’une manière sournoise, il me dit,

    - Tu me déçois beaucoup mon petit Len…

    POV Brivael

    Dans le genre saoulant Arielle peu faire fort. Pour fait bon monde elle a demander a Mat et a moi de ranger l'infirmerie. Soit disant parce que ça nous feras faire connaissance. Au final on ces battus, j'ai casser le lit et lui ces pris la vitre qui a casser sur le coup. On a été viré de l'infirmerie a coup de pied au fesse, enfin moi... Quand je suis rentrer dans la chambre Len tremblottais presque sur sont lit. Je me suis assis a coté de lui.

    -Ca va Len ? Je lui demande ça tous en passant ma main dans ces cheveux. Je m'allonge sur ces jambes en même temps qu'il me dit qu'il va bien. Cependant je ne le crois pas vraiment.
    -Et la vérité ces quoi ?

    POV Len



    - Tu me déçois beaucoup mon petit Len…

    Mon cœur loupe un battement lorsque sa main s’approche de mon visage pour me caresser la joue. Il sourit à ma réaction. Je déteste ce sourire, il me rappel bien trop de souvenir…

    - J’ai apprit que tu étais blesser… je peux savoir comment c’est arriver ?
    Je ne dis rien, je suis dans l’incapacité de dire quoique ce soit… Il continue de sourire, puis s’écarte pour regarder autour de lui.

    - Alors c’est ici que tu vis ?

    Il va ensuite vers les meubles et le bureau, passant son doigt sur les bords de fenêtre et les surfasse lisse.

    - Ce n’est pas très propre… mais ça ne m’étonne pas…

    Je déglutis difficilement. Je n’arrive pas à comprendre ce qu’il fait là… pourquoi est-il là… comment il a su où je me trouvais… il s’approche à nouveau de moi et je tente de reculer par reflexe. Ce qui n’a pas changé depuis avant, le mur ne sait pas effacé pour me laisser passer. Je tremble, et j’ai des sueurs froides,

    - Len… je dois m’en aller mais je repasserai bien vite te voir… on pourra parler du bon vieux temps…

    Il quitte alors ma chambre après une brève salutation de départ. Je me laisse glisser le long du mur pour finir par terre. Mes jambes ne me soutiennent plus, comme si mon corps était devenu trop lourd.

    Je me hisse jusqu’au lit où je me mets en boule. Je vais rester dans cette position un certain temps, je ne saurais dire combien mais jusqu’à ce que je sente la main de Bri sur mon visage. Il ne faut pas qu’il pense que je vais mal… non… il ne doit pas être en contact avec lui… il ne le faut pas… je ne le veux pas…

    - Ca va Len ?
    - Oui… je vais bien…
    - Et la vérité c’est quoi ?

    Je retiens mes larmes… non… non Len tu dois être fort, tu ne dois pas céder… tu dois être resté de marbre, aucune information ne devraient filtrer…

    - Je vais bien ne t’inquiète pas. Tu étais où ?

    POV Brivael

    Qu’est-ce qu'il a ? j'ai l'impression qu'il me cache quelque chose, d'autant plus qu'il m'a demande de le prendre dans mes bras, il n'a jamais osé faire ça. Je me suis adosser au mur, je l'ai mis entre mes jambes, mes bras autours de lui. Je lui est raconter ma journée, et comment. Il m'a presque frappé quand je lui est raconter la bagarre avec Mat.

    Puis on a parler de tous et de rien, mais là j'ai envie de plus. Je passe mes mains sur sont ventre, puis de plus ne plus bas jusqu'à sentir sa queue sous mes doigt. Il bande un peu, et complètement quand je le caresse. Il a baisser la tête, j'adore, il gémis un peu. Je bande mais qu'importe, là je veux entendre sa petit voix aigue.

    POV Len

    Comment Bri peut-il me mettre dans cet état ? Ma respiration se saccade, je me sens dégringoler comme dans une chute libre du haut d’un grand immeuble. Ma tête tourne légèrement, et je sens des palpitations dans tout mon corps. Ça ne s’arrange pas lorsque la main puissante de Bri s’infiltre sous le tissus tendu de mon entre jambe. Un cri s’échappe d’entre mes lèvres qui vient se répercuter sur les doigts de Bri. Ce dernier qui tient mon menton pour appuyer ma tête contre le haut de son torse a fait rentrer son indexe et son majeur dans ma bouche. Suavement il me dit tout en descendant toujours plus bas sa main dans mon boxer,

    - Suce-les comme si c’était ma bite…

    Je déglutis difficilement mais je m’exécute quand même en gémit sous ses caresses. Ses doigts s’introduisent sur mon anus qu’il frotte doucement. Ses phalanges sont froids… ils jouent avec mes testicules.

    - N… Naoonnn… Briiiii

    Il fait ensuite aller ses doigts dans ma bouche tout en me caressant. Des sensations toutes nouvelles naissent en moi, j’en ai peur, mais mon corps ne m’appartient plus… je me sens devenir fou… je brûle de l’intérieur… Mes mains agrippent les cuisses de Bri, ma respiration se saccade encore plus.

    POV Brivael

    Len gémit, j'adore l'entendre. J'embrasse son cou tout en le caressant, à la fois sa queue et son anneau. Il tremble un peu. Je n'essaye pas d'enfoncer mes doigts, ça lui ferait trop mal pour l'instant. Il a jouit presque violemment son corps cambrer. Ses mains n'ont pas lâchées mes cuisses, je finis tout de même par le forcer à s'allonger, moi au dessus. Je sors ma queue pour me branler mais Len finit par le faire de lui même ça me surprend presque d'ailleurs.
    J'ai jouis sur le torse de Len au moment où la porte s'ouvrait. Len s'est tendu de surprise. Moi j'ai été surpris aussi mais, plutôt du bon côté, quand j'ai vu que la personne qui entre à présent dans la pièce est Rodrick. Cet enfoiré est un pote qui avait été viré en milieu d'année dernière.

    -Briteille !
    -Enflure rod, pourquoi t'entre maintenant ?
    -Quoi je te gène avec un jouet ?
    -Euh... Oui et non.

    Il ouvre les yeux en grands, il a compris ? Ça ne m’étonnerait pas.

    -Alors toi ! Tu t'es fait prendre à ton propre jeu ? Il dit ça en s'asseyant sur mon lit.
    -Ouais, mais tu l'a vu ? Il est trop... mignon
    -Ouais, mais c’est un mec !
    -Et alors ? Je te rappelle que t’es pareil !
    -Ouais bon ! Sauf que moi j'ai personne...

    Je rigole et finis par présenter Rod à Len. Je fais aussi les présentations de Len envers Rod en le présentant vraiment comme mon copain. Ce dernier a genre sursauté et rougit. J'adore ! Rod m'a sortis qu'il en comprenait la raison à se moment.

    Rod est un pote depuis longtemps, ma mère le hais (c'est même réciproque ), il a mon âge. Cette année il reprend la première, il est pire que moi niveau étude. Appariement il aura aussi un prof particulier, j'ai tiqué quand il m'a dit ça. J’espère que ce ne sera pas Len, Rod serait cap de me le piquer.

    -Bri, t'a peur de quoi ?
    -Il y a déjà une enflure qui veut Len j'en veux pas une deuxième !
    -T’inquiète, je préfère les... Salopes ?

    Quand il me dit ça je pense à Samuel, il faudrait les présenter, qui sait ? Bon Il y a peu de chance que Rod devienne gay, les miennes étaient déjà basses mais lui...

    POV Len


    Je les écoutent parlé, puis réalise que je suis toujours torse nue, Bri m’ayant enlever mon haut avant et mon jeans est ouvert laissant la vu sur mon boxer noir. Je rougis instantanément. Rod qui est en face de nous se met soudain à rire,

    - C’est vrai qu’il est mignon ton chaton !
    - Oui je te l’avais dis… mais il est qu’à moi !

    Bri me prend dans ses bras tout en disant ça. Je finis assis entre ses jambes. Il entour ensuite ses bras autours de ma taille et me mord le lobe de l’oreille. Je réagis directement par un cri de surprise et un léger gémissement. Bri rigole puis dit à Rod,

    - Ce qui est bien lorsque tu prends du temps avec une personne c’est que tu apprends à connaître les moindres zones érogènes.

    La je ne sais plus où me mettre. Je suis tellement gêné que je voudrais me mettre sous la couette mais Bri me tient fermement. Je me contente de rougir en regardant le sol.

    POV Brivael


    J'adore le sentir trembler entre mes bras. On est rester quelque temps a parler puis Rod a du aller voir le dirlo pour sa chambre a l'internat, car cette année il viens aussi a l'internat, pour soulagée sa grand-mère du poid de l'éducation d'un enfoiré. Rod aime sa grand-mère, seule famille qui lui reste, alors quand elle lui a proposer l'internat il a dit oui.

    J'ai dormis dans le lit de Len. Se matin a 7h je me suis rappeller de ce que j'avais dit a Len quelque semaines auparavant.

    -Len ?
    -Quoi ?
    -Ce que je t'ai demander de faire... Les photos...
    -Ou..Oui ?
    -Les fais pas, s'il te plait, sois juste a moi.

    Il ne dit rien, il me fixe les yeux rond, j'ai presque envie de dire « Ba quoi ? » Il semble vraiment choquer en plus .

    POV Len


    Je le regarde. Bri se redresse, s’étire et prend une cigarette. Il rigole puis me dit,

    - Quoi ?
    - Mmh Mmh tu sais très bien ce que je pense de la cigarette…
    - Ouais bah tu devrais essayer tu verrais que ca fait un bien fou ! Len, on va à l’hosto après pour ton plâtre.
    - Hein ?
    - Ton plâtre c’est aujourd’hui le rendez-vous nan ?

    Je me lève à mon tour et m’approche de mon sac. J’en extirpe l’agenda et regarde ce qu’il y a écrit pour aujourd’hui.

    - Oui tu as raison… en tout cas, tu as une bonne mémoire, tu as au moins ça… alors pourquoi tu l'utilises pas pour les cours? lui dis-je en rigolant.
    -Non mais comment tu me parles… Depuis quand tu as autant de liberté toi.

    Il s’approche et m’attrape par la taille avant de se jeter avec moi sur le lit. Bri est sur moi et me fixe. Nous nous regardons un moment puis il s’approche et nos lèvres se rejoignent dans un baiser. Sa langue s’introduit dans ma bouche et vient jouer avec la mienne. J’ai toujours autant de peine à respirer. Je ne suis pas vraiment encore habituer à ce genre de baiser. Il rompt le baiser quand on entend quelqu’un frapper à la porte. Bri se relève et va ouvrir pendant que je commence à m’habiller. Je ne regarde pas qui est là mais je reconnais bien vite les problèmes arriver.

    - Putain Mat’ dégage t’as vu l’heure bordel tu viens déjà me faire chier à cette heure ?
    - Je viens pas pour toi espèce de con.
    - Répète un peu ça pour voir…
    - Je le répéterai autant de fois qu’il le faudra QI sans cervelle ! Laisse-moi passé t’es pas seul dans la chambre à ce que je sache !
    - Putain je vais te défoncer même ta mère te reconnaîtra plus !

    Je me précipite à la porte et me met au milieu d’eux tout en les suppliants de ne pas se battre.

    POV Brivael

    Len s'interpose entre nous, sont t-shirt est remonter, j'aime pas que Mat puisse le voir comme ça. Je baisse le t-shirt de Len en regarde Mat, pour bien lui montrer qu'il a pas interret a regarder MON Len.

    Je me pose sur le lit et dit que l'ont a peu de temps avant d'allez a l’hôpital. Mat rétorque qu'il est là pour ça. J'allais lui dire qu'il avais pas besoin de venir quand il m'a couper pour me rappeller un rendez-vous avec le directeur. Il sourais en disant ça, putain !

    Quand on est descendu je grognais presque a savoir que Len allais a l'hosto seul avec Mat. J'aime pas cette idée. Ils se sont stopper a l'entré de l'internat pour regarde quel bus arrivais le plus vite a l'hosto quand Rod ces ecraser sur moi. Mat l'a regardez comme il le fait avec moi, il a beau être un connard il n'est pas stupide apparement.

    -Yo briquette !
    -Ta gueule Rod
    -Moi aussi je t'aime ! Qu'est-ce que vous foutez là ?
    -J'ai rendez-vous avec le dirlo et Len dois aller a l'hosto pour sont bras.
    -Et la femme ?
    -Elle accompagne Len.
    -Vos gueule je suis pas une femme !
    -a ? Je croyais ! Bon Je vais être sympas ! Je vous accompagne.
    -Pas besoin !

    Rod a complètement ignorer Mat et a pris Len par l'épaule pour le diriger vers le parking en lui disant qu'en voiture se sera plus rapide. Len m'a regarder, j'ai pas pu resister de l'embrasser puis je lui est dit qu'avec Rod au moins il y auras pas de problème, il connais aussi Pierre.

    Pour le coup là je suis plutôt zen, il est avec Rod, qui a proposer ça après avoir bien vu que je hai Mat, c'est pas mon « frére » pour rien.


    votre commentaire
  • POV Len

    Nous sommes dans la voiture de Rod. C’est un vrai moulin à parole ce qui me fait rire. Avec ses dread et son style d’habit, Rod est le portrait typique d’un reggaeman affro-americain si ce n’est qu’il est loin d’être américain et encore moins africain. Il est espagnol à la peau mate. Je suis assis devant avec lui tandis que Mat’ est derrière. Ce dernier ne dit rien et reste tranquil, je ne sais pas pourquoi mais, on dirait qu’il fait la tête. Rod me tire de mes pensées,

    - Alors gamin, comment t'as connu Briteille ?
    - Briteille ? Je souris amusé par tous ces surnoms.
    - Ouais ma Briquettounette.

    J’éclate de rire ce qui semble enjouer Rod. Lorsque je reprends mon souffle, je lui dis,

    - On est dans la même classe et les profs… en fait… m’ont désignés pour être son prof particulier.

    Je dis ceci en étant assez gêné, les souvenirs de ces moments la me revenant en mémoire.

    - Prof particulier ? Le venard et t’es doué comme prof ?
    - Euh… je ne sais pas trop… peut-être…

    Il me sourit avant d’augmenter le son de la musique.

    - Ça ptit mec c’est du Bob Marley tu aimes ?
    - On va dire que ce n’est pas ce que j’ai l’habitude d’écouter.
    - Ah ? T’écoutes quoi alors ?
    - Euh… en fait je n’ai pas vraiment de style a part entière… j’écoute… de tout.
    - Je vois alors écoute ça tu ne peux que kiffer… quand tu écoutes du Bob tu kiff ta life !

    Je rigole, il est différent de Bri tout en étant semblable… enfin je me comprends. Nous arrivons à l’hôpital environ quinze minutes plus tard. Lorsque Pierre ouvre la porte, il écarquille les yeux devant un Rod qui sourit à pleine dent.

    - Yeaah doc ! Ca roule ?

    Pierre s’écarte pour nous laisser rentrer.

    - Et bien ça pour une surprise… je ne m’attendais pas à te voir ici Rodrick .
    - Ah tu sais doc les oiseaux chantent… le soleil brille… et j’accompagne le chaton de Bri. Toujours près comme les scout !
    - Ouais bah t’avais pas besoin de l’accompagner j’étais là moi… marmonne Mat dans sa barbe toujours aussi énervé.
    - T’as dit quelque chose la femmelette ?
    - Répète un peu pour voir ???

    Je m’apprête à intervenir mais le doc me devance et les sépare les obligeant à aller s’assoir chacun de leur côtés. Puis en revenant vers moi il me fait un clin d’œil avant de me demander de m’assoir sur le petit lit. Il m’enlève ensuite le plâtre tout en parlant avec Rod de sa grand-mère avant d’examiner mon bras. Il m’amène ensuite faire une radio. Je n’ai pas trop envie de laisser les deux autres seuls dans la pièce mais, je n’ai pas trop le choix.

    Lorsque je reviens dans la pièce, une atmosphère très lourde pèse dans la pièce. Etonnement personne ne parle et personne ne se tape dessus. Pierre arrive après moi, les radios sous le bras. Il les examine puis un sourire aux lèvres nous dit que la fracture s’est bien remise. Il me pose une attelle puis nous invite à prendre un café à la cafeteria.

    Nous rigolons un peu puis je m’absente pour aller aux toilettes. Lorsque je me lave les mains, je sens soudain quelqu’un m’enlacer par derrière.

    - Len…
    - Mat ?

    Il susurre mon prénom plusieurs fois à mon oreille, avant de m’embrasser dans le cou tout en caressant tendrement mon ventre. Puis il se décolle de moi au ralentit avant de me demander de réfléchir sérieusement à sa proposition. Il quitte la pièce en me laissant devant le lavabo, le cœur battant et le souffle court.

    Pourquoi a-t-il fait ça ? Est-ce qu’il m’aimerait ? Je ne sais plus comment réagir… quoi penser… je quitte la pièce après m’avoir passé un peu d’eau sur le visage. Je m’assois devant mon verre, m’efforçant de sourire… mais mes pensées restent dans cette salle d’eau. Lorsque je lève la tête, Mat assis en face de moi me fixe. Ses yeux semblent me transpercer un frisson me traverse.

    POV Rodrick

    Len est revenu bizarre des toilette, je comprend pourquoi Briquette n'aime pas Mat, se connard sens le gay a plein nez et surtout on vois bien que sa cible est Len. D'ailleurs se dernier semble perturber quand il vois Mat le fixer. Je finis par passez mon bras autours de Len, comme l'aurais fait Bri. Quoique, moi j'ai pas envie de Len, l'est mignon son chaton mais trop... innoncent a mon goût. Mat tique quand il me vois faire, moi je lui souris. Je protege mon frère et mon frère aime se gars alors je protège le gamin.

    Len a bu sont gobelet en parlant avec Pierre et Mat. Moi j'attend et répond au question de Pierre parfois.

    -Rodrick, tu pourrais dire a ta grand-mère de venir chez moi ? Pour un check-up
    -Quoi ? Pourquoi ?
    -Ne t'inquiète pas, ce n'est qu'un check-up pour vérifier si elle va bien. Puis comme elle n'aime pas les hôpitaux je le ferais chez moi, d'accord ?
    -Poua ! M'avez fait peur doc', ouais je lui dirais de venir vous voir, enfin je l’emmènerais.

    A peine j'ai répondus au doc que Bri a débarquer, j'ai enlever mon bras puis me suis lever pour changer de place. J'ai toujours fait ça pour Bri, quand il veux être a coté de quelqu'un, et il le fait pour moi.

    -Bridouille! Bien le dirlo ?
    -Il me faix chier, mes notes descendent, il m'a sortis « soit tu bosse au lycée ! Sois tu rentre chez toi »
    -On va devoir bosser frangin !

    Il me souris, rah il souris peu se con mais il le fait quand même, plus depuis que Len est dans les parages. J'ai failli éclater de rire devant le visage dégoutter de Mat quand Bri c'est assis a côté de lui et lui a demander s'il allais bien.

    -Len ? Sava ?
    -Oui.
    -Ne t'inquiète pas Bri, sont bras est guéris, je lui est mis un attelle que je lui enlèverais dans une ou deux semaines.
    -Ok.

    On est resté peu de temps dans la cafèt'. Quand on se dirige vers la voiture je force Bri a ralentir, laissans Len et Mat un peu en avant.

    -Rod ? Putain qu'est-ce tu veux ?
    -Fait gaffe a la femmelette, il en veux trop.
    -Len est a moi, il n'y a pas de risque.
    -Bri, se mec va même jusqu'à perturber Len, alors si, il y a un risque.
    -J'ai confiance en Len
    -En Len peut-etre, mais en Mat ?

    Il tique a mes mots, allez frangin je te laisserais pas seul. J'avance vers la voiture en gueulant « Allez, c'est a ton tours de monter devant Mat-quelquechose ».

    POV Brivael

    Le trajet ces fait tranquillement, Rod a bien gerer pour que je sois avec Len a l'arriere de la voiture. Je n'ai rien fais non plus, juste passer mon bras autours de Len. Il semblais bizarre, je n'aime vraiment pas ça.

    On a finis dans notre chambre, moi avec Len sur son lit, enfin moi allonger et lui assis entre mes jambe et dos au mur. Mat ces installer sur la chaise de bureau de Len et Rod sur mon lit. On a parler un peu de tous et rien, a chaque fois que j'allais m'engueuler avec Mat, Rod calmais le jeu en disant de la merde, il fait souvent ça quand il sens que je vais craquer. Tous c'est passer assez calmement. Les jours suivant aussi d'ailleurs.

    Lundi, premier cours ? Sport, ça j'aime. On a eu la surprise de voir Rod, sa classe et la notre étant en commun. Monsieur Mallo a soupirer en nous voyant ensemble. Faux dire on est connus pour certe être bon en sport, mais aussi pour faire n'importe quoi. Len lui semble vraiment mal a l'aise et renfermer sur lui même.

    Je ne l'avais pas vu comme ça au autre cours, quoi que je suis con, ces un peu notre premier vu que le prof étais absent au début de l'année. Je m'approche de lui suivis de Rod qui fait le con derrière moi. Ce qui fait rire Len vu que quand j'arrive prés de lui il souris, a moin qu'il souris pour autre chose.

    POV Len

    Pfff j’aime toujours pas le sport… c’est bien une matière où je ne me débrouille pas. J’ai de très mauvais souvenir et ça ne s’arrange pas maintenant. J’ai toujours été sur la sellette, je suis la personne qu’on ne veut pas dans les équipes car je les ralentirais. Je n’ai jamais aimé qu’on me prenne en pitié et qu’on m’accepte dans l’équipe par pur charité. Bri et Rod eux au contraire ont l’air de poisson dans l’eau. Ils ont l’air de s’amuser c’est déjà ça… moi je serais mieux sur les tribunes que dans la salle…

    Le prof nous appelle et nous demande de nous échauffer… je m’exécute sans le moindre entousiasme. Bri et Rod continu de s’amuser tout en s’échauffant. Une certaine nostalgie monte en moi… on dirait des amis d’enfance… ils ont l’air de bien s’amuser.
    Le prof nous appel… C’est bien ma veine il a choisit le basket et il demande à deux mecs de la classe de faire son choix. Bri est bien sur tout de suite appelé ce qui ne m’étonne pas avec la carrure qu’il a c’est quasi normal.

    POV Brivael

    Le premier gars m'a choisi, le deuxième choisi Rod, directement, je cri que je vais l'éclater sur le terrain, il me retorque juste « Fait gaff Bri », je ne m'arrête pas pour autant, les équipes continu de se former, puis d'un coup je vois Rod parler au gars qui fait sont equipe, et le voix soupirer puis l'entend appeler Len. Putain, le salaud. Je fix Rod, se con souris.

    -Je t'avais revenu Bri.

    Len s'avance doucement vers Rod qui dés qu'il le peu s'accroche a Len et lui parle dans l'oreille, je sais pas vraiment quoi, surement soit qu'il va l'aider soit qu'il trouve marrant le faite de me voir jouer contre Len.

    J'enrage de devoir le faire, être dans l'équipe contre Len ces joué contre lui, mais je remarque bien vite que tous le monde l'ignore. Rod l'a vu et finis par passer le ballon a Len pres du panier et le souléve pour qu'il puisse marquer. Ca me fait marrer, Rod encore plus, quand on vois Len rougirs. Mon equipe a 12 point de plus que celle de Rod a la mi-temp. Je me pose sur le banc, Rod me rejoins avec Len, toujours aussi rouge.

    POV Len

    Je ne sais plus où me mettre. C’est super embarrassant. Bri lui semble amusé par ce qui s’est passé. Je me lève et leur dit timidement que je vais aux toilettes. Je ne me retourne pas et cours presque pour sortir de la salle. Je me rends à la salle d’eau. Je referme la porte des cabinets et m’assoit sur la cuvette des WC en soupirant. J’entends soudain des élèves parler,
    - Putain mais c’est qui ce gringalet ?
    - Gringalet ? Tu veux parler de Len le lèche cul ?
    - AH ah ah vous le surnommer comme ça ?
    - Bah ouais il lèche le cul des profs pour avoir des bonnes notes. Il a même réussi à se foutre Brivael dans la poche… Va savoir combien il lui a filé d’argent.
    - Non mieux que ca il doit lui tendre ses fesses, intervient un troisième gars.
    Ils se mettent alors tous à pouffer de rire. Le premier gars reprend la parole,
    - Mais ce petit merdeux vas nous faire perdre on a déjà pas mal de retard putain…
    - A qui le dis-tu je comprends pas pourquoi Mike la pris dans l’équipe. J’ai cru halluciné…
    - Bon venez ça va recommencer dépêchons-nous.
    Mon cœur se serre.

    Maintenant seul, j’ouvre la porte puis me regarde dans le miroir. Oui c’est vrai que je ralentie tout le monde… j’aurais mieux fait de ne pas venir en cours aujourd’hui j’embête tout le monde… en fait rien n’a changé je suis toujours un poids pour tout le monde. Je quitte les toilettes et m’avance vers la salle de sport. Tout le monde est déjà prêt à recommencer. Bri et Rod semble en pleine conversation et rigole à tue tête. Je referme la porte et me rend dans le vestiaire. Je suis presque sur que personne ne m’a vue… personne ne me vois jamais d’ailleurs… Je me déshabille machinalement puis une fois prêt je quitte le gymnase pour aller je ne sais pas où mais dans un endroit où je ne gênerais personne.


    votre commentaire