• Tentations et générations


    POV Ewan

    J'ouvre les yeux et me redresse... c'est déjà le matin? J'ai pas vu l'heure passer. Je m'assois sur le bord du lit et m'étire. Je me lève, passe un T-shirt puis sort de ma chambre avant de descendre les marches pour aller dans la cuisine. Tiens... ça sent bon. En arrivant dans la cuisine, je vois mon père de dos. Je lui dis amusé,

    - C'est parce que c'est les vacances que tu prépares des pancakes ?
    - Ah? t'es déjà debout Ewy?
    - Ouais... je vois Estelle aujourd'hui.
    - Ah? Vous allez faire quoi?
    - Ciné je pense... mais je sais pas encore quel film...

    Estelle est mon amie d'enfance. C'est plus qu'une meilleure amie, c'est genre ma soeur? On a toujours été fourré ensemble, on a fait les quatre-cents coups. Elle était aussi terrible que moi, pas mal de caractère mais est super gentille. C'est ma voisine et nos parents respectifs sont amis de longue dates. Du coup je pense que c'était logique qu'on deviennent meilleurs amis. Mon père me sourit puis s'approche vers moi pour poser les pancakes sur la table à manger avant de retourner pour d'autre chose. Je me lève pour l'aider, puis on s'installe à table. Il me verse le lait en sifflotant. Mon père aime son boulot, mais il a toujours bien apprécié les vacances. Je regarde l'heure, 9h30... je lui demande,

    - Pap's est où ?
    - Mmh? Il est partie à 8h...
    - Tsss... on peut même pas manger ensemble alors qu'on est en vacances...
    - Je sais Ewy... mais lui il n'a pas de vacances et ses élèves n'attendent pas... d'ailleurs tu n'y va pas aujourd'hui?
    - Nan c'est les juniors... j'y vais demain.
    - Fait attention hein!
    - T'inquiète pas...

    Je rigole, il est toujours comme ça. Il a toujours peur que je me blesse, ou qu'il m'arrive un truc. Pap's dit toujours en rigolant qu'il est une vraie mère poule et perso je pense pareil et parfois c'est super chiant...
    On mange tranquille, parle de tout et de rien, de quelques projets qu'on va profité de faire pendant ces grandes vacances. Papa est prof de physique cantique. Il enseigne dans une des plus grande universalité d'Europe, du coup, on a des vacances plus ou moins en commun ou parfois en décalé. Cette fois ci, on les a en même temps, même si je les ai eu une semaine avant lui. On est lundi, et c'est donc le premier jour de ses vacances bien mérité.

    Une fois le p'tit déj terminé, on débarrasse, range et met la vaisselle dans le lave vaisselle. Je monte ensuite prendre une douche, puis me fringue. Je prends mon porte fric que je glisse dans ma poche, puis mon blason avant de passer vers mon père pour lui dire vite fait que je pars. Comme d'hab' il me fait quelques recommandations... à croire que j'ai pas 16 ans mais 10. Il finit par sourire et je sais que je peux y aller. Je sors de la maison, traverse la route et vais sonner chez les voisins. J'entends un "j'arrive" gueulé à travers la porte, puis des pas précipités dans les escaliers avant que la porte s'ouvre à la dérobée. Estelle est une fille d'environ 1m56, mince, long cheveux châtains clairs, yeux vert, peau mate, légèrement typé quoi. Vous l'aurez surement deviné tout seul, elle a pas mal de succès auprès des mecs au collège. Elle est plutôt populaire mais elle est assez timide quand il s'agit d'amour, de sentiment ou autre.

    Elle ferme la porte derrière elle, et nous partons au ciné. On parle beaucoup, enfin elle parle beaucoup et je lui réponds quand je peux en placer une. C'est un vrai moulin à parole mais c'est agréable de l'entendre. Elle est du genre ouverte, expressive et rigole beaucoup. Si je suis triste ou que je n'ai pas le moral, je peux compter sur elle pour me le remonter... bref c'est ma best, et je ne l'échangerai contre personne d'autre.

    Le film est pas mal. C'était un film fantastique qui se passait dans un autre monde. On rentre à la maison vers 15h après être allé boire un verre et faire un peu de lèche vitrine dans les magasin... enfin pour moi, elle, elle est quand même repartie de la ville avec deux pairs de jeans et un haut.

    POV Leevan

    Je n'aime pas déménager mais, mon père travaille dans une société de transport et il change souvent de centre de gestion. Bref un vrai bordel, cette fois c'est le dernier déménagement pour moi. J’emménage seul. Je vais à la fac de sport, j'aime beaucoup ça et je compte bien devenir prof de sport ou coach sportifs je n'ai pas encore décidé. J'ai redoublé ma deuxième année donc je retape mais, bon c'est comme ça. Je change de fac aussi et je me rapproche d'un club de box thaï où je rêvais d'aller ! Celui du triple champion du monde Français. Il est renommé en France depuis qu'il a été crée.

    Mon appartement est en ville, un petit appart' que j'ai eu moins cher grâce a mon père. J'ai une chambre, un salon sur cuisine ouverte et une salle de bain. Bref c'est assez bien, et pas trop petit. Je viens d'y emménager et après avoir défait et rangé mes affaires je suis allé au club pour m'inscrire. C'est payant bien sure, assez cher mais, ça vaux le coup. Je vais passer un teste avec un entraîneur pour qu'il puisse voir mon niveau puis m’intégrer à un groupe d’entraînement.

    J'arrive à ce dernier en avance, l'entraîneur, un champion régional m'invite à le suivre dès que je me suis changé. Il me demande de faire un entraînement de base avant de passer sur le ring pour un sparring (combat avec protection à la tête et gant) de teste. En gros un combat contre un élève de haut niveau. Il y a pas énormément de monde dans le club à ce moment, deux gars qui combattent contre fantôme et un gamin qui frappe un punching-ball, entraîné par... Au putain, par LUI !

    Il rigole avec le gamin tout en lui expliquant quoi faire, il est vraiment impressionnant. Grand et surtout musclé. Plusieurs tatouages aussi, il est connu pour ses tatouages de chat, assez contradictoire avec son boulot.

    Dès que j'ai finis mon sparring, Born – enfin il m'a donné ça comme nom – se dirige vers son patron pour, je suppose, parler du résultat que j'ai obtenu. Il me disent qu'ils me rappelleront, alors je m'en vais. J'avais peur de rater mon rendez-vous chez le tatoueur, pour le coup je ne risque pas. J'arrive en avance et je peux directement allé voir pour le dessin.

    Un tribal de proche d'ailes d'ange. Bref, j'ai passé quelques heures à souffrir sous l'aiguille, je n'imaginais pas ça si douloureux mais bon, j'ai survécu. Après être passé à la pharmacie j'ai pu rentrer chez moi, brancher mon téléphone en fin de vie et m'allonger sur le ventre dans mon canapé devant la télé. Vu l'heure, je devais aller faire des cours pour manger le soir. Sauf que je n'avais pas envie de bouger alors je commander un chinois pour être tranquille.

    Je n'ai pas reçus d'appel le soir, ni le lendemain. Mes cours ne reprennaient pas tous de suite alors, je suis allé faire des grandes courses pour le mois. Mes journée sont routinières.

    Trois jours sont passés depuis le teste, ils m'ont rappelés et m'ont dit que j'étais dans le groupe des avancé. En gros, ceux qui ont le niveau des championnats régionaux ce qui est vraiment cool pour moi. Je m’entraînais avant dans des petits clubs sans entraîneur et j'ai tous appris seul avec les vidéos du championnat du monde.

    J'ai hâte d'y aller, tellement que j'arrive en avance. Je veux vraiment le voir combattre en vrais !

     

    POV Ewan

    Je passe la soirée tranquille devant la télé en famille puis passe quelques heures sur l'ordi avant d'allé me coucher.

    Le lendemain arrive beaucoup trop vite. Le réveille sonne... 'tain l'est 6h quoi... c'est les vacances pourquoi je devrais me réveiller si tôt. Fait chier... je me lève pas j'ai trop sommeil. Je me retourne et tourne le dois à la porte. Je commence à me rendormir quand je sens des bras m'enlacer la taille et je me retrouve soudain soulevé dans les airs. Je cris de surprise et me retrouve affalé sur l'épaule de mon père. Je gueule un,

    - Mais ça va pas? Laisse-moi dormir!!!

    Mais comme d'hab il me répond pas et se contente de se marrer un peu. Merde j'suis en boxer quoi.. tain foutu pap's! Tu changeras jamais merde! En passant devant la porte ouverte de mes parents, je vois papa se marrer depuis son lit. Je lui cris un,

    - Arrête de rire et vient contrôler ton mari!!!!

    Résultat? Papa se marre encore plus alors que pap's m'entraîne dans l'escalier et descend en me bloquant toujours sur son épaule. J'ai la moitié du corps pendant le long de son dos et les bras crochés à lui comme je peux. Il finit par me poser sur la chaise de la salle à mangé. Je commence alors à râler,

    - T'abuses tu m'as même pas laissé mettre un T-shirt!!!
    - J'en ai un moi?
    - On s'en fou de toi.

    Je lui dis ça en lui tirant la langue comme je l'ai toujours fait... vieille habitude de gosse. Il me dit avant de me chatouiller à mort,
    - Alors toi!

    J'éclate de rire, j'en pleurs même... p'pa sait exactement où chatouiller pour me rendre fou. Papa entre alors dans le salon en rigolant toujours. Pap's arrête alors et regarde papa. Ce dernier, arrive vers nous puis passe ses bras autour du ventre de mon martyr, le serrant par derrière avant d'embrasser son omoplate. P'pa se tourne puis le prend dans ses bras avant de reposer son attention sur moi. Il dit d'une voix boudeuse,

    - Chaton... notre fils est méchant!
    - Même pas vrai! C'est lui qui a commencé !

    Papa rigole, puis pose sa main sur mes cheveux pour les ébouriffer un peu. Il se tourne ensuite vers p'pa et soupir en disant,

    - Y en a vraiment pas un pour rattraper l'autre... franchement qui m'a mis de tel imbécile dans les pattes hein?

    Pap's rigole, puis le serre par la taille collant son dos contre son torse avant de l'embrasser dans le cou, il lui dit tendrement,

    - Ouais... mais tu les aimes ces deux imbéciles nan?
    - Evidemment. lui répond papa.
    - Arrêtez! Y a des hôtels pour faire ça roooh ! leur lancés-je de manière faussement énervé.

    On se met ensuite tous à rigoler, puis on met la table et prépare le p'tit déj en famille. On se rend au club pour 8h15. Pap's est très motivé aujourd'hui... presque trop. Je soupirs devant son air heureux... il va nous en faire baver aujourd'hui et j'en suis crevé d'avance.
    En arrivant, un gars est déjà là, à attendre. Je demande à p'pa,

    - C'est un nouveau?
    - Ouep. Il commence aujourd'hui.
    - L'est fort?
    - Ahah t'as peur?
    - N'importe quoi! Tout de suite... pfff...

    Il rigole alors et s'avance vers le nouveau. Je le détails un peu. Il doit bien faire plus d'1m80, cheveux bruns, yeux foncés, cheveux cours, musclé, assez impressionnant vu d'ici.

    POV Leevan


    Je suis arrivé très tôt, vers 8h. Un peu après, Le champion est arrivé avec un jeune du club je pense. Il est venu me voir, j'étais assez impressionné, un vrai gamin.

    -Bonjours, tu es Leevan c'est ça ?
    -Euh.. Je...ouais.
    -Ok ! Il rigole, j'ai l'air idiot je crois.

    On est entré dans le club puis après avoir eu mon casier ( Un par personne, les grands clubs c'est vraiment cool). Je me suis changé. Un t-shirt sans manche et mon short de box, un long pas un cours. L’entraînement a commencé assez simplement ? Échauffement, puis musculation et après combat contre fantôme devant le champion. Je stressais à mort, seul avec le champion et un gamin... D'ailleurs ce dernier me fixait. Il a semble-il des cheveux assez long je pense, car il attache les mèche de devant avec des pinces. Ces yeux ont l'air clair -je dois vraiment le fixer sans m'en rendre compte pour remarquer ça- musclé pour son âge... Je sais pas pourquoi mais, j'ai l'impression de l'avoir déjà vu... Bizarre.

    Vers 9h du monde est arrivé. On m'a présenté à un entraîneur (déjà champion de France, d'il y a 4 ans). Nico, qu'il s'appelle. Il sera mon entraîneur personnel, où comme ils disent : celui qui va me torturer.

    Bref, limite je prends mon pied à être ici.

    POV Ewan


    Vers 9h, Nico arrive accompagné d'Alan, un des élèves. Le club sépare les élèves par section de niveau comme dans le monde professionnel. Ca va du rang A au D. Le rang D, comprend les débutants, les novices. Ils apprennent les bases de la boxe thaï, son histoire, comment ça a débuté etc. et apprennent un, voir deux techniques à leur niveau. Vient ensuite le rang C qui sont les "amateurs", ils ne sont plus novice et commencent à apprendre l'art du vrai combat. Les techniques démarrent à ce moment là. On connait alors les bases et on peut commencé à apprendre des techniques plus complexes. Le rang B, le niveau commence à devenir vraiment plus sérieux. Les heures d'entrainements augmentent, les techniques se perfectionnent. Le niveau devient beaucoup plus élevé. On devient des semi-professionnel en quelque sorte. Pour finir le rang A, ceux des "professionnel" dans le sens où on commence à perfectionner ses propres techniques de combat. Que les entrainements sont beaucoup plus dures et soutenus. Dans le rang A, un groupe est détaché du lot et est entraîné par des entraîneurs personnels. On appel ce groupe "le groupe des avancés". Il faut vraiment bosser dur pour y entrer, où être naturellement doué. Ceux qui font partie du groupe avancé, participent à la plupart des championnats régionaux et nationaux. Le niveau demandé est haut, et ça exigent bien sur des sacrifices, mais ceux qui y sont, sont des passionnés. En gros, il faut pas venir dans le groupe avancé si on veut glander... Au jour actuel, dans le groupe "des avancés" nous somme 4 si on compte le nouveau.

    Une quinzaine de minutes plus tard, les deux autres élèves arrivent. Il commence l'échauffement pendant que le nouveau est pris en charge par Nico. J'ai pas le temps de trop faire attention car la voix familière de mon père me tire de mes pensées,

    - Ewan... arrête de rêvasser et commence l'entraînement...

    Je me lève et le rejoint. Il me fait d'abord taper avec mes poings dans un punching ball un petit moment, puis ensuite il prends le coussin brassard et se met en position d'appuis. Je commence alors à donner des coups de pieds dedans et suis ses recommandations. Je lui fais entièrement confiance et suis ses directives sans même me poser de questions. Certain disent que je suis doué de ce côté là. Il me suffit d'écouter ses remarques pour corriger "mon tire" dans la seconde près et du coup progresser à grande vitesse. On passe ensuite au combat corps à corps. Il me montre quelques techniques qu'il estime que je ne maitrise pas encore bien. Je les effectue alors avec lui comme partenaire. Il est pas très tendre même si je sais qu'il retient pas mal ses coups pour pas me blesser... On finit par un petit combat sur le ring. Bien sur, il gagne, c'était à prévoir... mais j'arrive quand même à lui asséné un ou deux coups. Juste après le combat contre p'pa, je vois le nouveau assis sur le band quand à moi, je suis assis par terre sur le ring complètement crevé. Tiens, il a du regarder le combat, il a les yeux braqué sur nous.

    - Ca va Ewan?

    Je reporte mon attention sur mon père et sourit. Il est penché vers moi la main tendu pour m'aider à me relever. Je la prends, il me tire pour que je me remette debout et je lui dis,

    - Ouais... juste besoin d'une pause je suis crevé...
    - Va t'assoir un coup, je vais voir Alan et Hervé.

    Alan et Hervé sont les deux autres élèves du groupe avancé. Je sors du ring puis me jette quasiment sur le band en soupirant. Je suis à côté du nouveau, je prends ma bouteille d'eau que j'avais posé sous le band et en attrape un neuf pour lui. Je la lui tends, il la prend en me remerciant. Je lui souris et lui demande,

    - Ca c'est bien passé avec Nico?

    POV Leevan


    Nico est vraiment doué, j'avais déjà vu un de ses matchs. Il m'a demandé de lui montrer mes techniques puis, il m'a montré comment les perfectionner si elle était bien ou ce que je faisais mal pour certaines. C'est crevants mais, j'aime bien ça. Il semble content de mon niveau et que j'apprenne assez vite. Après quelque temps, on est allé sur un banc pour les horaires. Il m’entraînera, du lundi au vendredi pendant les vacances de dix heures à treize heures puis le reste du temps je fait ce que je veux.
    Il m'a libéré après ça, je me suis assis sur un banc devant un ring. J'ai remarqué assez vite le coach principal et le gamin de ce matin combattre. Ces impressionnant à voir, il est jeune mais arrive tout de même à donner quelques coups au champion. J'ai vraiment envie de progresser, d'arriver à combattre aussi bien que monsieur Auceya.

    Après leurs combat, le gars est venu s'asseoir a coté de moi. Il me tend une bouteille d'eau et me demande si ça c'est bien passé.

    -Crevant mais, kiffant.
    -Ouais je comprends entièrement...

    Il rigole en disant ça. J'aime bien son rire il est marrant.

    -Tu fais du Myai Thaï depuis combien de temps ?
    -Combien de temps?
    Il semble surpris puis rigole un peu avant de dire ,
    -Depuis toujours je dirais... je crois que je savais me battre avant de savoir marcher.
    -A ouais ? Un vrais myai-gosse.
    -Ouais... vu comme ca.

    Il ris beaucoup, souris et est vraiment... mignon. Bref, je m’égare là, c'est un gosse.

    -Tu t’entraîne beaucoup avec le Coach Auceya ?
    -Mmh... 8h par semaine pendant les périodes scolaire... beaucoup plus pendant les vacances... je sais pas exactement combien. Les entraînements avec lui ont tendance à s’éternise... l'est trop passionné.

    Il désigne le coach en disant la dernier partie de la phrase. Il a l'air proche du coach.
    -Tu t'entraine qu'avec lui ?

    Je dis ça un peu surpris, c'est rare qu'un professionnel comme le coach Auceya prenne autant de temps pour un élève.

    -Comme coach?

    Il rigole puis me dit,
    -Ouais quasi...
    -La chance.

    Je lui souris en disant ça, je suis sincère, j'aimerais vraiment être entraîner par Brivael Auceya, c'est pas n'importe qui...


    votre commentaire

  • POV Ewan

    Je l'observe un moment sans rien dire, puis m'appuis contre le mur en regardant mon paternel gueuler quasi sur Alan. Je demande au nouveau,

    - Et toi? Tu en fais depuis combien de temps?
    - J'ai commencé vers mes 4 ans, après avoir vu un match du coach. J'étais impressionné puis j'ai voulu en faire aussi.
    - Ouais... c'est souvent l'effet qu'il donne. Alan a commencé en voyant un de ses matchs aussi... d'ailleurs Nico aussi ahah il était fan du coach quand il était jeune...
    -Il... le connais depuis longtemps?
    - L'époque de l'uni... enfin le coach n'y était pas mais son chéri était dans la classe de Nico.

    Il me regarde un peu surpris et me dit,
    - Ah? Comment tu sais ça? T'en connais un rayon sur les entraineurs et le coach.
    - Je l'ai connais depuis toujours... donc c'est pas difficile de savoir des choses, surtout qu'ils peuvent rien me refuser.

    Je rigole un peu puis bois une gorgée d'eau avant de m'essuyer un peu la nuque avec mon linge.

    -Sérieux? tes chanceux comme gamin.

    J'ai pas temps de lui répondre car le coach nous demande de le rejoindre pour l'étirement. Une fois qu'il annonce le court "terminé". Il me prend direct par le bras en disant de manière rapide,

    - Désolé les gars, mais on doit y aller. Viens Ewan et traine pas!

    Je rigole un peu, salue tout le monde puis prend mon sac. On se douchera à la maison. Voir p'pa stressé me fait trop marrer. Il avait dit à papa qu'on revenait pour max 11h30 et il est 13h et on est toujours pas à la maison.


    POV Leevan


    Ca m'a surpris, vers 13h, Le gamin -tiens je ne lui ai même pas demandé son nom – est parti avec... le coach. Il traîne vraiment ensemble ça fait bizarre. Rah ! Je suis limite jalou.

    Je suis parti vers 15 heures après ma musculation. J'ai galéré après ma douche pour mettre de la crème sur mon tatouage qui me brûlait un peu... Quelle idée d'en avoir fait un dans le dos je vous jure...

    Ma soirée c'est passé assez tranquillement. J'ai téléphoné à mon père et puis je me suis couché après quelques préparations pour la fac, je dois changer mon adresse à l'administration.

    Je suis arrivé encore tôt au club, puis à 10 heures, Nico est arrivé pour mon entraînement. Il est sympa et m'a montré un entraînement que lui a appris Brivael à ses débuts. C'est une base mais, je ne la connaissais pas et il est vraiment bien pour arriver à coordonner les mouvements.


    POV Ewan

    On arrive à la maison vers 13h30. Papa est sur le canapé, entrain de fixer la télé. Je regarde alors p'pa qui pose son sac de sport par terre et s'avance jusqu'au canapé. Il reste derrière, puis se penche un peu et enlace papa. Il lui dit doucement,

    - Désolé, tu nous connais... Je dois faire quoi pour me faire pardonner? Tous ce que tu veux chaton...
    - ...
    - Chaton...
    - Le repas est froid.

    Papa boude et semble à la fois triste et énervé. P'pa semble devenir aussi triste que papa. Il me demande sans se retourner d'aller manger chez nos voisins. Il fait alors le tour du canapé, puis porte papa dans ses bras avant de monter dans la chambre.

    Je soupirs, dès fois, je me dis que j'ai vraiment pas des parents normaux... je sors alors de la maison, traverse la rue et sonne deux coups. Tonton m'ouvre puis s'exclame joyeusement,

    - Bah alors p'tit wiwi, qu'est-ce qui se passe?

    - P'pa m'a dit de venir manger ici... il doit se réconcilier avec papa...
    - Ahah... je vois... ok entre. On a déjà mangé mais je vais te réchauffer une assiette. Estelle est à son cours de danse elle revient d'ici une heure, vient, on va se mater un film.

    Je le suis dans le salon.


    POV Bri

    Len m’en veut. Je lui avais promis qu'on rentrerait tôt mais, j'étais vraiment pris dans la box. Je suis monté avec Len qui me boudait jusqu'à la chambre. Je l'ai allongé sur notre lit, il regardait de côté, m'ignorant. J'ai ouvert doucement sa chemise, lui embrassant chaque centimètre de peau.

    -Pardon Chaton.

    J'ai continué d'embrasser chaque parcelle de son torse, puis j'ai défais sa ceinture puis baisser son pantalon.

    -Je suis désolé mon chaton.

    Je vois son visage se crisper quand je touche son sexe. Après toutes ses année il n'en reste pas moins sensible. Il a craque peu de temps après, m'enlaçant de ses bras et m'embrassant.

    Je l'aime ce mec, depuis si longtemps...

    -Promis, Je ferais moins de box et passerais plus de temps avec toi.


    POV Len


    Je soupirs et me blottit dans ses bras. Je lui dis,

    - Tu dis toujours ça... au final je suis toujours celui qui vous attend comme un con.
    -Je sais, Je suis désolé mon chaton.

    Il me regarde et me dit presque en rigolant ,

    -Et si tu venais avec nous?

    Je le regarde alors. Il est sérieux? Je soupirs un peu et lui dit,

    - J'ai mes cours à préparer pour la reprise d'école... puis qu'est-ce que tu veux que je fasse là-bas? Je serais toujours inquiet pour vous... je vais plus vous encombrer qu'autre chose.
    -Hum... tu pourrais voir comment ça se passe, et justement voir que c'est sécurisé.

    Sécurisé... pour moi ce sport n'est pas sécurisant. Je ferme un peu les yeux. Ca a beau faire plus de 18 ans, mais ce foutu sport avait faillit m'arracher mon Brinou. Comment est-ce que je pourrais pardonner à la boxe thai ce qu'elle a faillit m'enlever. Je serre Bri dans mes bras. Ce dernier, comme s'il avait lu mes pensées, resserre son étreinte, pose sa tête sur mes cheveux, me donnant des petits bisous avant de dire,

    - Ca ne lui arrivera pas...

    Je m'écarte alors de lui et le regarde dans les yeux. Ma voix est branlante et caractérise bien mes craintes et appréhensions.

    - Qu'est-ce que tu en sais? Et s'il finissait à l'hôpital? Je veux que rien ne lui arrive...

    Je soupirs, puis continue d'une voix triste,

    - Est-ce que je suis trop étouffant? J'ai peur Brinou... j'ai si peur que la vie ne nous l'arrache.
    -Il ne deviendra pas forcement pro!

    Bri prend mon visage entre ses mains et me regarde dans les yeux avant de me dire,

    -Jamais il ne lui arrivera quelque chose? C'est NOTRE fils, tu penses que je lui ferais prendre des risques? Jamais ça chaton! La box thaï pour moi, c'est ce qui m'a permis d'être avec toi. Pour lui, c'est un moyen de se défendre c'est tout.

    Il me prend alors dans ses bras et me câline. Brinou a toujours été comme ça. Il ne sait pas toujours comment s'exprimer avec des mots, alors il utilise des gestes... ces gestes si tendre qui m'ont fait craqué pour lui quand on était au lycée. Ces gestes et sa manière d'être qui m'ont fait tombé amoureux et qui maintiennent mon amour emprisonné dans sa cage de cristal. Je lui dis un peu amusé,

    - Notre fils te ressemble tellement sur certain point.

    J'enlace alors son cou et lui dit,

    -Je t'aime Brinou... je t'aime tellement...

    POV Lee

    Mon tatouage me fait moins mal, c'est un bon point même s'il ne sera pas cicatrisé de si tôt. Je finis par allé dormir puis le lendemain c'est la routine. Je vais à 10 heures cette fois au club, Nico est déjà là et après m'être changé je le rejoins.

    On va sur le ring numéro trois puis on se fait un sparring. C'est assez dure, il est doué et je n'arrive pas à vraiment le toucher. Il ma donné un entraînement de musculation aussi puis à la fin, il est retourné avec un autre élève. Je suis allé dans la partie de la salle pour les machines de musculation. Là bas il y avait trois gars. Ils me regardaient bizarrement jusqu'à venir me faire chier comme quoi je serais un manipulateur, que je sois directement dans le groupe A est impossible. Il m'accuse d'avoir fait un truc bizarre pour avoir Nico en entraîneur et plein de truc digne d'imbécile heureux. J'essaye de les ignorer mais, c'est vraiment énervant.

    POV Ewan

    Je suis arrivé au club en fin de matinée. Ce fut entraînement avec p'pa pendant une bonne heure, puis il m'a demandé d'allé faire de la muscu dans la partie fitness comme je l'appelle. C'est la partie ou il y a des machines de muscu et divers machine de sport pour agrandir l'endurance lors des match. P'pa doit donné un cours au groupe A.

    En arrivant, je remarque directement Raphaël, Brahim et Mirco entourant Leevan.

    Brahim: Ouais tout façon t'as du finir entre ses jambes pour entrer dans le groupe des avancés... t'es sans doute qu'un sale PD...
    Mirco: Ouais obligé... t'es adepte des promotions canapés?
    Raph: Ahah... bien dit les gars... Putain mec qu'est-ce que tu fous chez les avancés hein? Qu'est-ce que t'aurais de plus que nous hein?

    Je soupirs et lâche la porte qui fait un grand boum. Je m'avance en leur disant d'une voix lasse,
    -Du talent.
    R: Ewan...
    B: Tss... merde.

    Je m'avance vers eux, puis leur lance un regard de mépris. Je n'aime pas regarder les gens de haut, mais parfois c'est nécessaire, surtout si on veut se faire respecter. Je leur dis alors prenant une voix légèrement irritée,

    - Vous n'avez rien de mieux à faire que de faire chier Leevan? Vous entraîner par exemple non?
    Je marque une pose puis reprends de manière plus grave,

    - Raphael, je te rappel que t'as perdu contre un rand B du club T-center la semaine dernière... Mirco, tes coups sont beaucoup trop faibles, et tu n'as pas fait de progrès depuis le mois passé. Quand à toi Brahim, tu es à deux doigts de te faire éjecter du rand A pour le rand B. Alors arrêtez de gâcher votre temps et employez le pour vous améliorer putain! Et je vous fait remarqué que l'entraînement du coach à commencé il y a 10 min et que vous êtes encore entrain de glander ici...
    R: Oh merde!

    Je soupirs en les regardant courir vers la sortie de la salle. P'pa déteste les retardataire et surtout ceux qui sont en chute libre et qui ne font rien pour se remonter. Je regarde alors Leevan et lui demande,

    - Ca va?


    POV Lee

    Le gosse est arrivé quand les trois gars me parlaient -je ne les écoutais même pas- ils semblent presque intimidés. Il est jeune mais, semble tout de même être plus fort c'est assez marrant à voir. Les gars sont parti assez vite pour cause de retard...

    -Ca va?
    -Pourquoi cela n'irait pas ?
    - Pour rien... c'est sans doute pas mes affaires, mais tu devrais faire gaffe. Ils veulent sans doute te faire dégager du club.
    -Il peuvent toujours essayer, je ne suis pas du genre à me prendre la tête. S'il veulent tenter leur chance il verront bien que je ne suis pas faible.

    Je lui souris avant de me lever pour aller courir. Je mets mes oreillettes sur mes oreilles lance ma musique et cours à un bon rythme pour ne penser à rien. Je tente de courir assez vite pour ne pas perdre d'endurance. Je finis par enlever mon t-shirt que je sens me coller de plus en plus à mon dos et c'est assez désagréable. Je ne sais pas trop combien de temps je cours, d'habitude je préfère courir dans la rue, le temps passe plus vite et la routine de course de s'installe pas.


    POV Ewan

    Ca m'apprendra à me mêlé des affaires qui ne me regardent pas. C'est bien ma veine... je le défends et ce dernier me regarde limite comme si j'étais un pestiféré. Je ne lui proposerai plus mon aide... après tout, il en a pas besoin. Je soupirs et le regarde partir vers le tapis de cours. Je m'avance vers les altères et commence à entrainer mes muscles. On s'entraine solo une bonne heure, puis Nico débarque dans la salle de muscu. Il s'avance et dit alors,

    -Salut! Dit Ewan tu pourrais aider Lee? Pour les entrainement au sac ?

    Je me redresse et lui répond,
    - Ok ça me gêne pas.

    Leevan acquiesce et me rejoint. On sort alors de la salle en silence. Je me stoppe soudain en voyant tonton entrer dans le club. Dès qu'il m'aperçoit, il sourit et s'avance joyeusement en criant,

    - P'tit Wiwi !!!!
    - Oncle Rod? Qu'est-ce que tu fous là?

    Il s'approche et pose sa main dans mes cheveux avant de les ébouriffer avec force. Je me baisse un peu instinctivement en fermant un oeil et en lui choppant la main pour essayé de me dégager. Mais c'est biens sur sans succès... tonton est un mastodonte. Il dit alors,

    - J'viens voir ton père, il est là? Car sérieusement, j'ai besoin d'un baby-sitter pour que je puisse.... Euh, j'ai besoin d'un babysitteur quoi.
    - Copuler?
    - Alors toi!!!

    Il m'ébouriffe les cheveux un peu plus fort je finis par rigoler en lui suppliant de me lâcher avec une moue presque enfantin. Je lui dis alors,

    - Je sais pas... il doit être dans les parages. Cherche tu le repéreras à sa voix gueularde... la tienne est quasi pareil.

    Je souris de manière provocateur. Rod me regarde alors en souriant à son tour et avec un air qui semble me dire "tu vas me le payer". Il parle alors très fort, gueulant presque,

    - Nan mais ça va pas Ewan! tu vas pas arrêter la boxe pour devenir danseuse étoile!

    Là je suis genre choqué par ce qu'il vient de balancer avec sa voix qui porte. Je le regarde et lui dis muettement que je me vengerai tôt ou tard! P'pa arrive soudain, surement alerté par la gueulade de Rod et sort alors,

    - Danseur Etoile? C'est nouveau ça, qui aime les tutu, toi Rody?

    Je pouffe alors de rire et sort à oncle Rod,
    - Tel est pris celui qui croyait prendre...
    -Voyons Briquette, tu m'imagines en tutu? Mais ce jeune là par contre il pourrait rejoindre ma fille à son club!
    -Rod, Tu veux que je t'apprenne un truc?

    P'pa dit ça en lui montrant son poing bandé, pour les entrainements. Oncle Rod rigole alors et lui sort,
    - Non merci mais, j'aurais bien besoin d'un baby-sitter.


    POV Lee


    Je rêve ? Le père de... Ewan ? C'est Brivael ? Je n'ai pas pu m’empêcher d'être limite choqué d'apprendre ça. Ils parlent quelques minutes ensemble, puis Le mec aux dread – assez baraqué au passage – s'en va. Je suis comme un automate le gamin qui s'en va vers les sacs puis, après s'être mis derrière l'un d'eux me regarde l'air de dire « nan mais tu attends quoi ? »

    -Désolé euh... Ton père c'est Brivael ? Sérieux ?
    -Bah ouais... tu le savais pas?

    Il me dit ça, surpris puis rigole un peu en souriant. Putain le sourire quoi, je sais pas trop comment décrire un truc pareil mais... Plutôt mignon le gamin, il me regarde quelques minutes avec ses putain de beau yeux avant de me rappeler pourquoi je suis là. Je m'excuse puis après avoir enlevé mon t-shirt et vérifier que mes bandages soient bien en place sur mes mains et que la bande qui protège mon tatouage ne s'en va pas, je commence mes frappes sur le sac tenu par Ewan. J'arrive pas trop à me sortir de la tête le visage d'Ewan souriant, ça lui change quand même beaucoup l'apparence quand il sourie il devient... limite canon et on pourrait limite croire qu'il est frêle s'il sourit comme ça. Rah, je pense tellement à autre chose que j'ai raté le sac en faisant un direct du gauche. J'ai l'air stupide.

    Je m'accroupis, essoufflé pendant que j'entends un rire -craquant ? - retenue. Je rêve où il se fou de ma gueule ? Je me relève et le regarde essayé de ne pas rire. Il se remet quelque peu, tient à nouveau le sac pour que je continue à frapper. Il me regarde un peu bizarrement.

    -Qu'est-ce qu'il y a ?
    -Rien rien.

    J'ai rien pu en tirer malgré mes tentatives de lui sortir les vers du nez. Après une heure de frappes, l'un après l'autre, on est allé près des machines dans le hall pour boire un coup.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique