• Kuro ryü no gemu - partie 4

    Chapitre 4


    < POV Yuukiichiro >

    Je suis avec le jeune garçon devant la porte de la chambre du jeune maitre, je me demande depuis longtemps qui il est.

    M.Y : Désolé de vous demander cela jeune homme, mais qui êtes-vous?

    Ray : Je me nomme Ray, je suis le majordome d’Akihiko-sama.

    M.Y : D'accord. Je vous serai donc gré de me prévenir des actes du kozou Oyakata, pour sa sécurité.

    Ray : Euh... Bi...Bien sûr.

    M.Y : Merci bien.

    Nous entrons dans la chambre du jeune maitre quand nous entendons un bruit de fracas.

    < POV Akihiko >

    Je rentre en trombe dans ma chambre. Je suis hors de moi et je ne tiens plus en place. Mon maitre ? Il se fout de la tête de qui là ??? Je refuse de devenir un yakuza !!! Jamais… JAMAIS !!!

    Je refuse de voir des personnes mourir, d’instaurer la peur partout autour de moi !

    Je m’appuie sur ma table et regarde par la fenêtre de ma chambre. J’aperçois mon père sortir, entouré de quatre hommes vêtus de noir. Une colère soudaine monte en moi. Pourquoi ? Pourquoi suis-je né en étant un Tamagochi ? POURQUOI ?

    Je prends le vase posé sur la table et le balance contre la fenêtre qui part en éclat sous la force de l’impact. Je vois alors Ray et Yuukiichiro-san rentrer en trombe et me rejoindre. Je n’entends pas ce qu’ils me disent, mon regard est vidé de toute expression. J’en ai juste marre…marre de cette vie qui n’a pas encore commencé mais qui s’annonce sombre et violente…

    Yuukiichiro-san s’approche de moi et me tiens fermement par les épaules.


    < POV Yuukiichiro >

    Le jeune maitre semble vraiment énervé, Il respire plus fort qu'à la normal mais baisse les yeux.

    M.Y : Jeune maitre, malgré toute votre volonté d'éviter votre avenir, vous ne pourrez rien changer. Votre futur sera d'être le nouvel Oyabun du Gumi. Le clan entier a besoin de vous.

    Il ne réagit pas, il ne bouge même pas. Ray derrière nous range la chambre.

    M.Y : Vous devez devenir Oyabun pour maintenir votre train de vie, ne serait-ce que pour permettre à votre famille de continuer ainsi, et pour tous les autres membres du clan. Pour votre honneur.

    T.A : Honneur? Vous n'arrêtez pas de parler de ça.

    M.Y : Je vis pour l'honneur de mon Gokazoku et du Gumi.

    T.A : Mais qu'est-ce que cela peut vous faire à vous tous ?

    M.Y : La plus part d'entre nous, avons été élevés de la sorte. Nous sommes en vie grâce au clan!

    Il me regarde bizarrement… qu’y a-t-il de si spécial?

    M.Y : Je suis en vie car votre père, mon maitre, a sauvé la vie de ma mère lors de son accouchement. Je serais mort en même temps qu'elle, si votre père n'avait pas été là! S'il n'avait pas étéOyabun. Mon Honneur est en jeu, dans la protection de votre vie.

    < POV Akihiko >

    - Ça suffit…

    Ce yakuza s’agrippe toujours à mes épaules comme s’il voulait que j’accepte son point de vu par ce simple contact. Je place mes mains sur mes oreilles et je poursuis en sanglotant…

    - Qui voudrait d’une vie comme ça ? Qui voudrait tuer des gens ou être tuer pour quelqu’un d’autre ? Je ne comprends pas…je ne veux pas de ça…je ne veux pas qu’on risque sa vie pour… quoi ? « l’honneur » tu dis ? « l’honneur » ? Ne te fiche pas de moi… Qu’est-ce que l’honneur dans une vie ? Pourquoi tout le monde ne jure que de ça ? Pourquoi toute notre vie n’est fondée que sur ce mot ?

    Ray vient vers moi et fait signe à Yuukiichiro-san de me lâcher. Il me prend dans ses bras et me fait assoir sur le lit. Une servante rentre dans la pièce et commence à débarrasser les morceaux de verres éparpillés un peu partout dans la pièce.

    Ray : Akihiko-sama vous devriez dormir un peu…

    Yuukiichiro : Jeune maitre, ma chambre se trouve juste à côté de la vôtre. S’il y a quoique ce soit, vous pourrez venir me chercher. Ma porte est reliée à la vôtre…

    Je ne réponds rien…je ne veux pas répondre…je veux juste m’échapper de cette vie…

    Ray quitte la pièce en compagnie de mon garde du corps. Il parle derrière la porte mais je n’entends que des bribes de mots…à bout de force, je m’effondre dans un profond sommeil.

    < POV Yuukiichiro >

    Ray : Akihiko-sama ne veut pas être Oyabun. Je ne pense pas que la force soit la meilleure solution pour l'instant.

    M.Y : J'ai été élevé depuis mes 4 ans pour enseigner au futur Oyabun ce qu'il doit savoir. Le fait de ne pas vouloir devenir ce qu'il doit devenir, n'est pas une possibilité ! Tamagochi-sama, m’a demandé de former son fils coûte que coûte. Et je le ferai.

    Ray : Je le sais, mais si tôt c'est....

    M.Y : Sa formation commence, la première étape est l'acceptation. Je ne le lâcherai plus dorénavant, jusqu'à ce qu'il comprenne.

    Ray : Même au lycée?

    M.Y : Au lycée, je serai à la distance maximale, mais je serai toujours là. L'annonce qu'il deviendra le successeur a été faite dans tous le clan. Il est dorénavant en danger de mort à chaque instant. Si vous voulez l'aider, préparez-vous aussi.

    Je me dirige vers la chambre qui m'a été désignée. Mes affaires ont été déplacées, j'y retrouve plusieurs cartons et mon lit. Je commence à ranger mes affaires.... 2 heures plus tard, quand je range mes katanas, j'entends quelqu'un qui demande l'autorisation d'entrer.

    < POV Akihiko >

    - Ray, ça suffit ! Pourquoi devrais-je aller m’excuser ?

    - Parce que vous avez été très dur avec lui, Akihiko-sama ! Et si vous voulez qu’il y ait une bonne entente, il faudra le faire.

    -. . .

    Ray lâche ma main et toque à la porte qui relie ma chambre à celle de Yuukiichiro-san. Il demande alors la permission d’entrer. Une voix à l’intérieur nous donne l’autorisation. Ray ouvre la porte et me jette presque à l’intérieur en me disant « bonne chance ». Je lui en foutrais des « bonne chance » moi… Je me retourne et fais face à mon sensei.

    - Oui jeune maitre ? Il y a un problème ?

    Je déglutis…je te hais Ray !!! Je regarde mon interlocuteur droit dans les yeux.

    - Je suis désolé pour mes manières grossières de tout à l’heure.

    Je tourne les talons et m’apprête à partir quand Yuukiichiro-san me retient par le bras.

    - Attendez…


    < POV Yuukiichiro >

    Je pose la main sur son épaule et il se retourne. Je m'agenouille devant lui, tête baissée.

    M.Y : Kozou Oyakata, je suis à votre service autant que je dois vous apprendre. Vous pouvez tout me dire et me faire. Vous ne comprenez pas pourquoi je vis pour l'honneur, mais c'est le cas.

    Je me relève aussitôt. Devant me préparer pour une mission, je me change, sans me préoccuper de sa présence. Il décide de ce qu'il fait. J'enlève mon t-shirt et me retrouve torse nu.

    Sur mon dos est tatoué un dragon noir et rouge, le regard vers le haut.

    Tatouage de YukiiTatouage de Yukii

    < POV Akihiko >

    Je suis absorbé par ces dessins et sans m’en rendre compte, je suis déjà collé à lui, mes mains parcourant les courbes du dragon.

    M. Y : Jeune maitre ? Je sursaute et reviens à moi. Il se retourne et me fait face. Nous ne sommes qu’à quelques centimètres l’un de l’autre et je peux sentir son souffle au-dessus de moi. Je lève les yeux et me perds dans les siens. Nous nous regardons sans mot dire.

    Ray rentre dans la pièce en se raclant la gorge. Nous nous séparons instantanément et mon visage s’empourpre.  

    Ray : Akihiko-sama, madame vous fait demander.

    Je quitte la pièce sans un regard derrière moi.


    Lexique du chapitre=

    Gokazoku= Famille (polie)

    « Kuro ryü no gemu - partie 3Kuro ryü no gemu - partie 5 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :