• Kuro ryü no gemu - partie 11

    Chapitre 11

    < Yuukiichiro >


    Il regarde la carte de Kyoto et de ses environs, entourant les endroits alliés en bleu et ennemis en rouge. Je lui ai demandé de faire ça pour savoir quels coins de la ville lui posent problèmes. La prochaine étape étant de voir s'il sait quel gumi est avec ou contre nous et où ils sont installés. Nous somme le plus gros gumi des environs mais nous devons connaitre nos moindre ennemis. Une alliance adverse peut être conclue et une attaque s'en suivrait.

    Vers 20h il part manger après que Ray soit venu le chercher. Je me retrouve seul à mon tour quand la servante venue m'apporter mon repas s'en va. Tout se passe assez rapidement, et c'est vers 21h que Kozou-sama revient. Les affaires sont toujours rangées.

    - Yuukiichiro?

    - Gomen kozou-sama, reprenons le cours.

    - On est obligé?

    - Comment ça?

    - Bah... Je veux dire, qu’on n’est pas forcement obligé de travailler…


    < POV Akihiko >

    Yuukiichiro me fixe alors,

    - Poursuis, où veux-tu en venir ?

    Je me mets soudain à rougir et détourne la tête. Les pensées que j’ai en tête commencent à réveiller une partie anatomique très distincte dans les environs de mon bas ventre. Rien ne s’arrange lorsque des images de nos ébats à l’hôpital s’immiscent dans mon esprit m’enlevant le peu de discernement qui me restait jusqu’ici.

    Dès lors, j’ai l’impression d’avoir perdu toute lucidité, laissant place à des instincts bestiaux guidés par ma seule envie de poser mes lèvres sur les siennes. Je m’avance et félinement, viens me glisser entre ses jambes en m’emparant de cette partie de son visage qui m’hypnotise le plus. Je crée une brèche entre les barrières qui me séparaient jusqu’à présent de l’objet qui me fait perdre la tête, me permettant alors d’entrer en contact avec une douce et savoureuse langue. D’abord surpris par mon acte inattendu et incontrôlé, je sens sa main se poser dans mon dos et me rapprocher de lui. Mon bassin se colle alors contre son bas ventre et je sens sa main chercher le contact de ma peau. Mes joues doivent prendre une couleur rouge vive en pensant qu’il doit sentir ma chose toute dure contre son nombril. Sur le coup, je maudis mon père de m’obliger à porter un yukata.


    POV Yuukiichiro

    Même si je ne voulais pas y penser, que je voulais oublier ce que nous avions fait, ce que j'avais osé faire à l'hôpital, à ce moment précis je ne peux plus m'échapper.

    Ses lèvres sur les miennes ne veulent pas me quitter, mes mains glissent sur ses habits. Je n'en peux plus, je veux sa peau. Bien vite je lui enlève son haori et le haut de son kimono. Il se laisse faire puis d'un coup me force à m'allonger. Je ne fais plus attention à rien, ni ce que nous devions faire, ni la douleur dans mon dos.

    Son sexe dur contre mon ventre me prouve qu'il n'est plus préoccupé que par son désir. Il écarte les pans de mon yukata, voulant toucher lui aussi ma peau. Ses mains sur mon torse se crispent quand je pose mes paumes sur le bas de son dos, le forçant à se coller à moi.
    Il gémit fort quand je me retourne, l'allongeant au sol et bloquant ses bras au-dessus de son visage. Il baisse le regard, rougissant. Je le tiens d’une main pendant que de l'autre, je le mets presque nu, ne le laissant qu’en sous-vêtements devant moi.


    < POV Akihiko >

    Le regard intense de Yuukii semble me brûler. J’ai l’impression d’être sondé et qu’il peut lire en moi, qu’il peut voir à travers moi. Sa voix grave parsemée de désir s’adresse à moi,

    - Regarde-moi !

    Mes yeux viennent à la rencontre des siens et l’intensité de son regard me fait tourner la tête. Ses mains tiennent fermement les miennes et les appuient par terre. Il est couché entre mes jambes écartés et commence à frotter son bassin contre mon entrejambe. Je sens qu’il est aussi très dur et ce contact m’arrache un cri qu’il étouffe d’un baiser. Sa langue se fraye vite un passage et vient s’emparer de la mienne dans une danse folle, enivrante et envoutante. Mes jambes viennent enlacer sa taille et appuyer plus fortement son bassin contre le mien. Je commence alors à bouger à mon tour, faisant coulisser mon sexe sur le sien. Les yeux clos, ma respiration saccadée vient se mêler à la sienne. Sa bouche quitte la mienne et vient se poser dans mon cou. Mes lèvres crient son prénom d’une façon sensuelle et désireuse, dans une voix que je ne reconnais pas,

    - Yuukiiii…


    < POV Yuukiichiro >

    La naissance du son dans sa gorge, ses mains qui se crispent, tout à ce moment me fait penser qu'il n'est plus lui-même. Ses jambes repliées autour de mes hanches, son sexe nerveux, semblant au point de non-retour sous le mien.

    Ma bouche collée à son cou, j'aspire cette douce peau jusqu'à la marquer. Je descends mes lèvres centimètres par centimètres ornant sa peau de marques foncées. Je ne peux m'en empêcher, de le marquer, de vouloir qu'il soit mien. Je ne veux pas qu'il appartienne à qui que soit d'autre. Je ne veux pas qu'il soit protégé par quelqu'un d'autre, ni blessé par un autre que moi.

    J'embrasse chaque centimètre de sa peau, jusqu'à arriver au point de non-retour. Jusqu'à la prendre en bouche et l'entendre gémir. Ses mains dans mes cheveux, me repoussant sans vraiment le vouloir.

    « Kuro ryü no gemu - partie 10Kuro ryü no gemu - partie 12 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :